c'est pas moi je l'jure!

savoir ne rien savoir

Parfois dans la vie, on croit quelque chose pendant presque 40 ans et tout à coup, au détour d’un blog visité à la va-vite entre deux réunions barbantes, tout s’effondre!

J’ai toujours profondément détesté les maisons, magasins, métros, et autres bureaux surgelés à l’air conditionné pendant l’été et surchauffés pendant l’hiver, aux Etats Unis et au Canada (mais en un tout petit peu moins pire au Canada). J’ai toujours haïs les chocs thermiques qu’on se prend à chaque fois qu’on entre ou qu’on sort de quelque part. Je suis toujours mortellement énervée de devoir me déshabiller à moitié dès que je suis à l’intérieur (et porter mon lourd manteau et mes trois gilets et mes gants et mon écharpe sur le bras (ce que je ne peux pas faire donc ça m’énerve triplement)) et devoir m’habiller comme un bibendum dès que je ressors. Et j’ai toujours pensé (probablement parce que c’est ce qu’on a toujours dit dans ma famille) que plus la différence thermique entre l’intérieur et l’extérieur était grande, et plus j’avais trop chaud en rentrant ou froid en sortant (et vice-versa en été).

Vous voyez ce que je veux dire? Qu’on a super vachement trop chaud en sortant dehors, en été, au Texas, parce qu’à l’intérieur il faisait un froid mortel?

Les appartements et maisons, en France et en Suisse (et probablement dans d’autre pays d’Europe aussi) sont toujours assez peu chauffé. Chez moi, même aux US et au Canada, je n’ai jamais beaucoup chauffé non plus, par soucis d’économie et de sauvegarde planétaire mais aussi parce que je déteste tout simplement avoir trop chaud, surtout la nuit. Et je dois avouer que quand il fait froid, VRAIMENT froid, genre -30ºC ou -40ºC, il me faut souvent plusieurs heures avant de me sentir de nouveau réchauffée une fois chez moi! Mais je n’y ai jamais vraiment pensé.

Jusqu’à aujourd’hui!

C’est vrai que s’il fait hyper chaud à l’intérieur quand je rentre du froid, je suis rapidement réchauffée. Et si j’ai déjà froid à l’intérieur quand je sors dans le froid, j’ai plus froid que si j’avais été bien confortablement au chaud auparavant. C’est comme si mon corps était fatigué d’avoir déjà trop froid pour bien survivre à encore plus de froid quand je sors dans -30ºC.

L’explication de Cynthia parle aussi des vêtements froids et humides qui sèchent plus rapidement au chaud, et c’est possible, mais je pense tout simplement que le corps a besoin de ce choc thermique du très froid au bien chaud pour comprendre le message, ou du bien chaud au très froid pour avoir la “force” d’y survivre. (Ma mère nous interdisait de mettre nos manteaux trop à l’avance, quand on sortait, mais c’était bête, en fait, parce qu’on n’avait pas le temps de chauffer l’intérieur du manteau et de préparer notre corps pour le froid.)

Je ne dis pas que je vais surchauffer ma baraque à partir de maintenant, mais je pense qu’un ou deux degrés de plus dans ma maison, quand il fait VRAIMENT froid dehors, devraient m’aider à mieux supporter ce grand froid, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Qu’en pensez-vous?

L’autre jour, j’ai voulu faire des jolis petits biscuits pour mes étudiants mais ça a été un désastre du début à la fin!

Il fallait faire une pâte à sablés “blanche” et une chocolatée (avec du cacao), les étaler puis les laisser bien refroidir avant de les mettre l’une sur l’autre…

… puis couper les bords pour qu’ils soient bien alignés et droits et rouler les deux pâtes en un rouleau bien compacte. J’ai aussi roulé les morceaux découpés des bords en un petit rouleau.

Après avoir réfrigéré ces rouleaux, il fallait les couper en tranches puis les faire cuire environ 12 minutes à four bien chaud.

Et voilà le résultat!

Réussite: 5/10! C’était ULTRA difficile et ULTRA long à faire et le résultat n’était même pas génial. La pâte chocolatée n’était pas assez sucrée, les roulades n’étaient pas régulières, le tout était un peu trop friable… Bref, c’était la troisième recette que je faisais du bouquin de James Peterson, Backing, et c’est la troisième recette qui est un mal expliquée, trop compliquée, et pas géniale! Je pense donc ne plus jamais utiliser ce bouquin! Mais bon, mes étudiants ont tout mangé, parce que ça bouffe n’importe quoi, les étudiants, du moment que c’est gratuit!

37 comments

  1. “mets pas ta veste trop tôt, t’auras froid en sortant”… je l’ai tant entendu!!!!! Pas sûre d’avoir suivi toute ta réflexion… mais c’est sûr que les 19C recommandés ici dans les pièces à vivre, je trouve pas suffisant. Je vis avec des pulls et des jaquettes (veux tout de même pas me mettre en T-shirt en hiver, chez moi!), mais 19C quand on passe bcp de temps assis, c’est nettement pas assez!
    Tu nous diras si c’est différent, si tu montes un peu ta température d’appartement!!!

    Like

  2. A mon humble avis, si tu refais des sablés comme ça, il vaut mieux rouler les deux pâtes l’une sur l’autre d’abord, tandis qu’elles sont assez molles et maniables, puis les faire refroidir et durcir ensuite au frigo. Ensuite tu n’as plus qu’à faire des tranches et les cuire🙂

    Like

  3. elPadawan, le problème en Europe (sauf chez les nordiques) c’est que vous n’êtes pas prêts pour des températures extrêmes comme la vague de chaleur en 2003 ou des hivers vraiment froids comme cette année.

    à l’ouest, ben en fait, la pâte était absolument impossible à manipuler si elle n’était pas très froide donc ça n’aurait pas été possible. Et si tu roules les deux pâtes l’une sur l’autre, elles ne se mélangent pas?

    Like

  4. Moi aussi un jour j’ai eu cette révélation. Ce qui ne m’empêche pas, bien entendu, de garder l’appart à 19-20 maxi. Mais c’est vrai que LA raison pour laquelle les apparts ici sont surchauffés, c’est que tu emmagasines l’énergie et la chaleur pour quand tu vas sortir. Comme ça, c’est pas si dur de se donner le coup de pied au Q nécessaire pour aller faire tes courses. Alors que déjà quand tu te gèles dans ton salon parce que tu es une gentille fille qui ne veut pas détruire la planète ni son compte bancaire, sortir dehors (!) est un peu désespérant quand tu sais que tu te les gèleras *encore plus*…

    (moi aujourd’hui je bosse de chez moi, et je me gèle les miches comme toujours, malgré gros pull et pantoufles en laine des Alpes. Alors qu’au bureau il fait toujours entre 23 et 25 dans la pièce, et en sortant ça va très bien !)

    Like

  5. J’en pense qu’il faut effectivement expérimenter une température ambiante plus élevée et voir si elle te permet de te réchauffer plus rapidement lorsque tu rentres chez-toi. C’est très important de se sentir bien chez soi pour se “régénérer” après avoir affronté le froid extérieur. Naguère, les maisons étaient glaciales mais il y avait toujours un lieu très chaud, près du poêle ou de l’âtre.

    Like

  6. Beo8

    J’ai aussi horreur des pièces surchauffées et à mon ancien boulot, dès que le thermomètre de certains bureaux affichaient 26C et plus: j’osais ouvrir la fenêtre, s’il y avait, au moins durant ma présence.

    J’aime tellement le système du chauffage au sol, le réglage des températures a été compliqué au départ-surtout que le panneau de contrôle est difficile d’accès et carrément mystérieux-: mais un coup réussi c’est le top!

    Par temps polaire comme ces jours, il fait toujours 20C au salon sauf si on ouvre(fumeurs, fumeurs), 21C à la salle de bain, 18C à la chambre et un poil plus bas aux petites WC. Un coup bien ajusté on n’a jamais modifié la donne😉

    Like

  7. Ah, j’en ai tenté aussi, recette prise sur un site de cuisine quelconque… même ressenti : long, pénible, et moi aussi ils préconisaient de réfrigérer avant de rouler et ouch… pour finir je les ai trouvé très durs sous la dent, j’avais pourtant réduit un peu le temps de cuisson préconisé… Bref, pour le coup, ceux là, je les achète en pâtisserie !
    Côté chauffage, je peste de ne pas réussir à atteindre les 19 à l’intérieur de la maison (au plus chaud, les chambres des enfants peinent à être à 17), et il ne fait “que” -13/-15° par ici ces nuits-ci… En fait on chauffe moins aussi parce que l’isolation est archaïque dans la plupart des cas. Nos maisons ne sont pas faites ni pour les canicules ni pour les grands froids… A part le bureau, tout à fait “à l’américaine”. Genre 25 le matin en arrivant avant que les ordinateurs, lumières et autres appareils ne soient allumés et que nous répandions notre chaleur humaine dans la pièce. Et là, c’est trop pour moi !

    Like

  8. Tiens, faudrait que je regarde dans mon livre (suisse) de gâteaux de Noël comment ils préparent ces gâteaux (mais là, le chat sur mes genoux m’interdit de me lever).
    Pour la température, je ne sais pas; j’essaye de garder 19° chez moi, et les gens qui se vantent d’avoir 22 chez eux m’horrifient. D’ailleurs, chez mes beaux-parents, j’ai toujours trop chaud, l’hiver.

    Like

  9. Oh ben tu t’intéresses au transfert thermique ?
    Sérieusement, j’ai jamais réfléchi à la question mais je crois que j’ai toujours cherché instinctivement à le faire. Mon appart est chauffé à nettement plus de 18, le plus souvent je le baisse plusieurs heures après mon retour.
    (Surtout moi, avec ma stature, c’est bibendum au-dessus de trois couches).
    Les gros pyjamas en polaire, moi je dis, c’est le MUST.😀
    Ca me rappelle le prof qui nous expliquait l’autre jour que pour rafraîchir une bosse, il vaut mieux se mettre la tête sous le robinet ouvert à fond que sur une poche de glace. Plus efficace, malgré les recommandations “des médecins qui zy connaissent rien en transfert thermique de toute façon”.
    Peut-être, de manière similaire, un bon système de ventilation/convection rendrait plus efficace des températures assez basses, mais j’ai jamais testé, j’aime pas les courants d’air🙂

    Like

  10. vivant à 12/14 degrés en ce moment dans le frigo tout poori qui me sert d’appart, je confirme que tu as tout à fait raison. je pense que le corps subit bien mieux une ou deux grosses claques de température (de très froid par exemple) quand il n’est pas déjà entrain de lutter contre du froid à la base.

    Quand tu vis dans un appart trop froid, ton corps le supporte mais doit se battre pour ça. Quand tu sors après ça dans plus froid encore… brrr !

    En gros, surchauffer sa maison c’est non, mais c’est important de trouver pour chez soi une température de “confort” qui permet que le corps cesse de combattre le manque de chaleur quand tu es dans ton domicile. Je suis d’accord pour le coup du manteau : j’enfile le mien 10/15mn avant de sortir en ce moment, pour qu’il ait le temps d’accumuler de la chaleur avant d’affronter le vent !

    Il est exact en revanche qu ce qu’il faut éviter à tout prix c’est de suer : dans un appart très bien chauffé, mettre un manteau x minutes à l’avance c’est prendre le risque d’être en sueur dessous et donc de prendre froid en sortant. (chez moi à 12, peu de risques😆😮 )

    Like

  11. Je ne suis donc absolument pas représentative de la française type ;o) Dans mon appartement il fait 26° et je suis en général presqu’apoil. C’est un chauffage commun et je ne peux pas vraiment faire baisser la température même si un sur deux de mes radiateurs sont fermés. Mais en plus je ne suis pas du tout frileuse et en ce moment je me régale avec les -10° matinaux que j’affronte en allant à pied au bureau.
    Et je mets mon manteau quelques secondes avant de sortir, sinon je me liquéfie sur place instantanément.

    Like

  12. Nous on garde le bonnet en rentrant à la maison jusqu’à ce qu’on ait bien chaud. On a l’air un peu couillon mais ça fonctionne !

    Quant à la remarque sur l’appétit des étudiants, je plussoie ! L’autre jour pour fêter le nouvel an chinois, ma collègue prof de chinois avait apporté des bonbons pas bons-bons du tout… On les a refilé aux trolls, z’ont tout bouffé en quelques minutes !

    Like

  13. Ben chez nous c’est comme chez Krysalia, un frigo. La température oscille entre 11 et 14-15°C grand maximum (en fin de soirée, après quelques heures de chauffage).
    Pourtant, quand je rentre du -7°C de dehors, ben j’ai l’impression qu’il fait bien chaud à l’intérieur ! Je ne suis pas normale ?

    Like

  14. Je déteste la clim.
    Quand j’étais gamine la clim n’existait pas en France et personne ne trouvait la vie insupportable… En revanche maintenant tout le monde se plaint de la clim…
    Le chauffage à outrance me laisse sans voix :
    dans les magasins les vêtement d’hiver n’existe plus!!!! Pour les gamins plus de gros pull à col roulé en laine!
    Que des vêtements de printemps partout et pour tous! Pourquoi? Parce que tous les lieux publics sont surchauffés!!! Et les immeubles d’appartements n’en parlons pas!!! Ils sont nombreux ceux qui en France ouvrent leurs fenêtres en hiver parce que le chauffage collectif de leur immeuble chauffe trop!!!!! (C’était mon cas à Paris!!! Je fermais mes radiateurs et j’avais encore trop chaud!)
    Allez bisous

    Like

    • axelle

      Je suis complètement d’accord sur ta remarque des pulls “estivaux” … Ca, ça m’a vraiment fait halluciné, mais comme les choses se font petit à petit et comme, en plus, personne ne trouve rien à redire, je me suis dit que c’est moi, qui partais en quenouille.
      Ce que j’adore, mais alors, j’A-DORE, c’est durant la période des fêtes de Noël… Va trouver une robe qui ne soit pas à MANCHES COURTES !!!! Une hallu !
      Et moi, bon … on habite à Toulon, mais je ne trouve pas de vêtements d’HIVER avant le mois de décembre bien entamé et ma fille porte des pulls à manches courtes, avec des sous–pull dessous, parce qu’impossible (à prix raisonnables) de trouver de vrais pulls.

      Like

      • Je rigole intérieurement ! Je bosse dans un grand groupe de distribution de confection et chaussures et fait régulièrement la remarque aux acheteuses qu’il n’y a plus de bons pulls bien chauds… aujourd’hui, presque plus de col montant ou de col roulé…. les manches 3 quarts….un délire…. et je ne te parle pas des chaussures… Je me fais fiche de moi quand je dis qu’il n’y a plus de modèles de demi-saison, on passe de la botte au nu-pied…bon sang, les orteils à l’air au mois de mars ce n’est pas pour moi… et les bottes 6 mois par an non plus…..

        Like

  15. C’est le premier hiver que je passe dans mon nouvel appartement, très bien isolé. La chaleur reste à l’interieur et je ne redoute plus mes sorties dans le froid polaire.
    Et je confirme que je suis gelée toute la journée au boulot où le chauffage est un concept quasi inconnu et donc gelée jusqu’à ce que je rentre à nouveau chez moi.

    Like

  16. Le Miracle ! …. c’est que nous arrivons – pour la plupart – à survivre à ces Chocs Thermiques ……
    Inversement , partant de – 10 ° C à Paris et + 29 ° C au Nigeria , j’ai réussi à survivre ! Etonnant , non ?????

    Like

  17. E.

    Bon alors je n’ai pas trop d’avis sur la maison froide ou moins froide pour mieux résister au froid extérieur! En revanche je suis preneuse pour tout conseil sur chaud dedans (ou moins chaud ou tiède voire froid mais là faut pas rêver ça va contre ma radinerie et ma conscience vaguement écolo…) quand il fait TRES chaud dehors (et humide en plus!).

    Like

  18. Moi aussi je déteste les excès de clim aux US et au Mexique (du moins dans les bus de nuit au Mexique). Ça me dépasse, j’ai jamais compris cela.

    En tout cas c’est sûr qu’avoir une maison bien chauffée en hiver doit avoir sur toi un mini “effet-sauna” quand tu sors ensuite dans le froid. Sans parler, bien sûr, des bienfaits des vêtements bien chauds que tu enfiles avant de sortir.

    Après bien sûr tu fais comme tu veux et comme tu te sens bien au final. J’ai habité pendant 2 ans à Paris avec mon frère et j’avais du mal à supporter la chaleur infernale qu’il créait dans sa chambre en hiver, histoire d’être aussi bien qu’en Martinique…

    Quand il fait chaud dehors, je suis dubitatif sur les bienfaits d’un trop grand excès de clim. Vraiment quand il fait 40°C dehors avec un grand soleil, eh bien on se sent mal assez vite, choc thermique ou pas… l’avantage de la clim ou d’une bonne aération est de limiter dans le temps les effets de la chaleur, car s’y exposer de manière prolongée est nocif pour la santé. Mais de là à dire que ça aide à mieux “supporter” la chaleur dehors une fois quitté un intérieur frais et climatisé, je suis dubitatif.

    Like

    • Ah nan, je parle pas de la clim, là, je ne parle que du chauffage. Je pense que le FROID fatigue le corps pendant l’hiver et justement, la clim à fond pendant l’été est complètement idiot. Je n’utilise la clim que très très rarement (en fait, seulement quand mon chat commence à avoir du mal à respirer).

      Like

  19. axelle

    Ecoute, j’ai vécu à Saint Etienne (Loire, en France)… Bon, OK, c’est pas le Pole Nord, mais pour quelqu’un qui est née et qui a vécu 80% de sa vie entre Marseille et Toulon, je t’assure que Saint Etienne, pour moi, ça a été la découverte du Grand Nord !!!!
    Il avait neigé un 22 avril et je n’en revenais pas, vu qu’à cette même date, à Toulon, nous commencions les baignades, certes frisquettes, mais le bronzage se préparait peu à peu …😉
    Bref, ce que j’ai pu constater, par contre, c’est que le corps semble s’habituer à la température de là où on habite.
    Je m’explique : j’avais aussi froid à Saint Etienne il y a 20 ans, qu’aujourd’hui, à Toulon ! Comme si mon corps s’était acclimaté.
    A ST E, la dernière année où nous y étions, nous devions déménager en juin, et à partir d’avril, nous n’avions plus de fioul. Ma mère n’avait pas voulu remplir la cuve pour 2 mois “surtout que nous nous dirigeons vers le printemps”….
    J’AI CRU MOURIR !!!! On fonctionnait avec des soufflants dans chaque pièce et l’étape de la douche était une torture, rien qu’à y PENSER !
    Alors, je me suis dit : Never more ! Je chauffe chez moi.
    Et je ne me pose pas de questions sur le climat, honte à moi.
    Mais je crois que je commencerai à réduire mon petit chauffage le jour où les entreprises du monde entier arrêteront de déverser leur pourriture dans les rivières ou dans les airs, le jour où les magasins arrêteront de laisser leurs enseignes allumées toutes les nuits, le jour où les avions utiliseront du carburant inoffensif…etc… Mais ça, c’est un autre débat😉
    DONC JE CHAUFFE, sinon, je me caille !

    Like

      • axelle

        Yes ! Ca veut dire que ça ferait pas mal à la planète ! Donc, il serait “inoffensif”😉
        J’aurai pu trouver un terme plus approprié, mais prise dans la fièvre de l’écriture …

        Like

        • ddc

          Je pense que c’est un leurre de croire qu’un tel carburant pourrait exister… on nous agite sous le nez la soi-disant “voiture propre” mais c’est un abus de langage. Le greenwashing est à la mode !

          Like

          • axelle

            Moi, j’y crois. Je crois que les hommes PEUVENT tout inventer et créer … Après, le vouloir, c’est tout autre chose et les dikdats politiques et économiques sont bcp trop influents pour qu’on arrive à quoique ce soit, je suis d’accord.
            Mais bon … je roule en hybride. MAIS JE CHAUFFE MON APPART ;D
            Personne n’est parfait😉

            Like

  20. linlin

    Comme dit “patton” , l’on survit bien aux changements climatiques!! Je rentre du Brésil avec 35 degrés degrés!! A Paris -9 et arrivé dans le Var avec de la neige!! Ceci dit, j’ai un bon rhume!! Chez moi, la température est à 21 degrés! Je retiens l’idée de mettre le manteau avant de sortir! Paradoxalement , je n’y avais jamais pensé! Car j’ai tendance à suer rapidement! En tout cas , je suis estomaqué des températures sur ATPN!!

    Like

  21. C’est vrai que c’est surchauffé en Amérique du Nord. Dans mon second appartement de Montréal, le chauffage était compris dans le loyer et la proprio ne voulait pas qu’on caille, alors on se baladait en T shirt et chaussettes, il faisait toujours 20-25° même s’il faisait -25° dehors. Ici, on paye l’électricité la peau des yeux des fesses, alors on reste autour de 18-20°. On fait gaffe.

    Maintenant, je m’habille avec autant de soin qu’au Québec : trois couches, l’anorak, le bonnet moche… parce que le lac rend l’air super humide, et que même si on n’a pas de températures comme au Canada, ça pénètre et on caille. Mettre son manteau à la dernière minute, je ne sais pas si c’est super efficace.

    La solution serait celle d’une de mes collègues, qui suggérait qu’on ouvre une succursale de l’Université… aux Bahamas.😉

    Like

  22. je découvre aussi cette théorie….
    Moi, ce qui m’a frappée ce matin, c’est de voir que la majorité des gens dans la rue n’avaient rien sur la tête….moi si je n’ai pas la tête au chaud j’ai encore plus froid!….ce matin j’arborais une magnifique chapka écossaise rouge qu’un de mes fils a laissée à la maison…..et mes oreilles m’ont dit merci!…surtout quand elles se sont retrouvées sur un vélo!….par contre mes doigts m’ont dit qu’une deuxième paire de gants aurait été utile!…

    Like

  23. Bien d’accord avec l’idée qu’un corps qui a chaud réagi bien mieux à l’agression du froid.
    Les températures actuelles me font hiberner : plus envie de sortir, paralysée, bien seulement contre mon chauffage dans mes 3 couches de vêtement.
    Et même dans mon appart pourtant correct, où je maintiens 18 à 20°.
    Je crois qu’en France il y a aussi tellement peu de parquets, ou de maisons en bois, que la sensation de froid vient aussi de tous ces carrelages et ce béton qui sont très froids au toucher, et très difficiles à chauffer. Mieux vaut bois et terre cuite pour garder la chaleur sur une surface.
    Et pour m’endormir, si j’ai les pieds froids impossible. Donc c’est selon : douche très chaude juste avant de me coucher, ou bien bain de pied hyper chaud.
    Vivement que ça se réchauffe!

    Like

  24. Pingback: Au bord du Léman » Du froid d’ici et du froid de là-bas

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s