c'est pas moi je l'jure!

les temps modernes

Mon voyage pour San Diego a bien commencé. J’avais trouvé un billet d’avion très peu cher, j’avais choisi un vol très tôt pour éviter les problèmes en cas de neige, et j’allais arriver très tôt à San Diego pour profiter de la ville avant le début de la conférence.

Hélas, à cause d’une tempête de neige à Grande Prairie, l’avion pour Calgary est arrivé très en retard et donc parti très en retard (en plus on a dû se faire décongeler les ailes avant de décoller). A Calgary, j’avais 30 minutes pour attraper le vol pour SAN donc j’ai “couru” avec mon sac sur mon épaule… mais il fallait aussi récupérer les bagages et passer la frontière et repasser la sécurité, donc sans prévenir, West Jet avait simplement décidé que j’avais raté mon vol, avec six autres personnes!

Et c’est là que je déteste vraiment le trou du cul du monde dans lequel je vis: il était à peine 10 heures du matin et il n’y avait déjà plus d’avion pour SAN! West Jet nous a donc mis sur les seuls vols qui, d’après eux, pouvaient nous conduire à SAN: il fallait attendre 4 heures à Calgary, prendre un vol pour Los Angeles*, attendre 5 heures à LAX, puis prendre un avion pour SAN! Au lieu d’arriver à SAN vers midi comme prévu, on allait y arriver à 21 heures! Et on a reçu des bons de bouffe pour les repas de la journée…

… enfin, moi j’ai reçu un bon de $10 chacun pour le petit déjeuner et le déjeuner.

Avec les 6 autres voyageurs, dont une famille étrange mais fort sympathique (la mère s’occupe de chevaux et le père remet en état des vieilles voitures) et un vieux couple (qui partait en croisière), on est allés noyer notre colère et notre désespoir dans un petit déjeuner ignoble (oeufs, saucisses, patates, enfin, à peine reconnaissables)… et c’est là que j’ai remarqué que les 6 autres avaient reçu des bons de $30 et non pas de $10…

Bref, on a attendu, attendu, attendu. La famille était sympa et on a papoté un peu, surtout avec leur fille de 16 ans, à propos d’école, de voyage, d’études, de chevaux, de tout et de rien. Quand mon iPhone a commencé à manquer de jus, la fille l’a branché sous le comptoir de notre porte d’embarquement (où il n’y avait personne) et on a bien rigolé.

Le vol pour LAX s’est bien passé sauf que j’ai essayé d’utiliser un bon pour acheter de la bouffe dans l’avion et il a été refusé, donc je l’ai déchiré en pensant que ça n’allait pas non plus marcher à LAX…

A LAX, la famille s’est rendue compte qu’ils n’avaient pas reçu leurs billets LAX-SAN et ça a été la galère de trouver quelqu’un qui a pu les aider (mon billet a servi de preuve). Ensuite il fallait changer de terminal et je suis tombée sur un type qui n’y connaissait rien et qui m’a fait attendre 40 minutes dehors (dans un vent glacial) pour un bus “spécial” (au lieu de la navette normale) qui avait des escaliers et qui faisait tout le tour de l’aéroport et j’ai cru que je ne retrouverais jamais la famille et le vieux couple…

Heureusement qu’on s’est retrouvés, et puis j’ai pu acheter une pile externe pour mon iPhone. On a encore mangé des trucs bien gras et salés, et la famille m’a payé le dîner avec tous leurs bons qui étaient encore bons, haha… On a filé en douce les $40 qu’il restait de bons à la serveuse, comme pourboire, ce qui est totalement interdit, en lui disant de s’acheter de la bouffe pour elle.

Et puis au moment où on voulait aller à notre porte d’embarquement, on a réalisé qu’il fallait en réalité prendre un bus pour aller à un autre petit terminal secondaire assez loin de là et on a failli le rater et on était tous en pétard, c’était très comique!

Et là, on a attendu, attendu, attendu. Et attendu. C’était interminable et on était tous dans un état second, déjà, tellement on n’en pouvait plus! Et c’est là que notre avion pour SAN est lui aussi parti 20 minutes en retard… Et quand on est enfin parti, notre avion s’est retrouvé coincé 30 minutes sur la piste parce que l’avion d’Obama partait de LAX en même temps et que donc tous les décollages et les attérissages étaient interdits pendant 30 minutes!

Heureusement que l’aéroport de SAN est au milieu de la ville, pas à 50 bornes comme la plupart des aéroport, et j’étais dans un tel état à mon arrivée que la réceptionniste de l’hôtel a eu pitié de moi et m’a filé une connection wi-fi gratuite pour les 4 jours ($100 d’économisés)! Au lieu d’arriver vers 13 heures à mon hôtel, j’y suis arrivée à passé 22 heures! Morte! Hystérique! A bout!

Le seul point positif, dans l’histoire, c’était les chouettes gens avec qui j’ai passé ces heures interminables. Sans eux, je crois que je serais devenue folle d’ennui et d’énervement! Si j’avais écrit un roman qui racontait toutes ces mésaventures, mes lecteurs auraient dit qu’il est impossible d’avoir autant de malchance en une seule journée! Mais le lendemain, les choses ont encore plus dégénéré…

* Comme LAX est l’un des aéroports au monde où il y a le plus d’accidents, surtout d’avions qui atterrissent les uns sur les autres, je me suis dit que l’avantage d’y aller était que j’aurais peut-être des aventures croustillantes à vous raconter sur mon passage là-bas…

33 comments

  1. Tu n’as vraiment pas eu de chance sur ce coup-là ! L’unique fois où j’ai eu un problème c’était lors de mon retour de Montréal cet été. Après 45minutes d’attente on nous annonce la suppression du vol qui en fait est bien parti mais avec encore une heure d’attente.

    J’attends avec impatience la suite de tes aventures😉

    Like

  2. En tout cas les photos sont magnifiques, dépaysantes et impressionnantes pour moi qui (i) habite en Europe et (ii) n’ai pas pris l’avion depuis (…attends je réfléchis…) 2005😉
    Et je suis bien contente de te lire, chose que je n’avais plus faite depuis bien longtemps !

    Like

  3. Bah dis donc, effectivement… C’est dans ces jours là qu’on préfère être près de “tout”…
    Apparemment en France il y a deux ou 3 jours certains usagés ont été assez hystériques à cause de retards également, mais la sncf n’y pouvait rien on était en train de sectionner et de voler de la fibre optique sur le réseau tout en mettant en panne plein de tgv!!!

    Like

    • Patton

      Le pire , c’est que les voleurs pensaient voler du …. cuivre !!! La fibre optique n’a aucune valeur de revente , et la SNCF remplace le cuivre par la fibre ! C’est crétin un voleur …. crétin mais ravageur !!!!

      Like

  4. catherine

    je compatis très fort à tes problèmes d’avion, je les comprends, j’en ai eu de nombreux (grèves, retards qui comme chez toi font manquer la correspondance, changements de terminaux à la dernière seconde)
    mais le pire (oui!!) c’est cet été en provenance de Calgary, en atterrissant à Amsterdam, on a appris qu’il n’y aurait pas de correspondance pour Nantes (grève de Régional, filiale d’Air France) et avec une petite troupe de 6 autres passagers , nous avons fait le pied de grue chez KLM et ils nous ont payé le train jusqu’à Nantes (4 changements, quand même avec nos gros bagages de 23kg..) nous étions furieux et très en colère! (10 heures de retard) (et le travail, le lendemain..)
    mais en compensation, on a eu 100€ chacun (après avoir râlé, bien sûr, chez Air France)
    peut être devrais tu faire la même chose? tu auras certainement gain de cause!
    bon samedi, bises bretonnes!

    Like

  5. Oui mais tes mésaventures pittoresques font le bonheur de tes lecteurs ! Cà te console pas ? Ah bon …
    Quand je vois comme çà des grands lotissements pleins de petites maisons, j’essaye toujours d’imaginer tous les gens qui vivent dedans, çà donne un peu le tournis …

    Like

  6. Calgary, c’est Calgary! J’ai beaucoup voyagé à travers le monde, il y a toujours eu quelques retards de temps en temps bien sûr mais… à chaque fois que j’ai eu de gros problèmes… c’était à Calgary! Des vols réservés — j’avais mes tickets en main — et personne ne savait où était ce (**&?%?&?&* d’avion… alors, un attente de plusieurs heures avant que l’on me trouve un vol pour Vancouver et où…là j’étais bien contente pour une fois… l’on m’a mis dans un vol de première classe🙂 Ça a été la seule fois par contre😦 J’ai vu des voyages où j’ai dû prendre un petit avion à hélices en direction de Kamloops puis transférer dans un autre petit avion à hélices en direction de Vancouver (après plusieurs heures d’attente dans un petit aéroport au bout de nulle part et où le café est tellement mauvais qu’ils doivent écrire “café” sur la tasse pour nous rassurer) et d’où je prenais un hydravion pour me rendre vers l’île puis le bus pour une gwosse demi-heure. Tout un voyage à la fin duquel j’arrivais épuisée, traînant ma valise sur le trottoir et avec un atroce mal de tête dû à la fatigue et au vrombissement des moteurs d’avions. Tellement fort le bruit que tu ne t’entendais même pas penser!

    Mais que de fois je suis restée prise dans des tempêtes de neige, des blizzards, des imbécilités d’employée ignare, de vols inexistants, de vols cancellés, de connections dont le vol de connection s’envolait 1 heure avant que je n’atterrisse… Bref, maintenant, je fais tout ce que je peux pour éviter Calgary. Je préfère avoir 2 connections de plus vers Toronto ou New York qu’une seule à Calgary.

    Voilà!

    … et mon dernier voyage par la route vers Calgary a été le 1er avril 2001. Plus jamais je n’y retournerai. Quel poisson d’avril merde! Les nuages ont commencé à rouler dans le ciel… de partout à la fois. De gros nuages noirs qui accouraient comme une horde de chevaux sauvages. Je n’ai pas eu le temps de me rendre à destination. Le blizzard… non… LE BLIZZARD. Atroce, effrayant, une horreur blanche, mouillée, glacée… un froid qui faisait mal à respirer… qui te gelait les doigts sur le volant en dépit du chauffage… on ne voyait rien de rien et mes essuie-glace ne ramassaient que de la glace… je devait arrêter tout les 3 minutes pour les déglacer. Puis, j’ai dû arrêter sur le bord de la route pour le restant de la nuit car je n’y voyais plus rien. Les camions se ramassaient dans les fossés et gisaient comme des bêtes mortes (genre dinosaures), sur leurs flancs. Puis, au petit matin, comme si Mère Nature souffrait d’Alzheimer, le soleil brillait de tous ses feux, comme si de rien n’était. La blancheur de la neige y était aveuglante et l’air glacée faisait mal aux poumons. Les déneigeuses nettoyaient les routes comme de gwosses abeilles de métal jaune et noir, toutes occupées qu’elles étaient à bûtiner tout autour des énormes, gargantuesques bancs de neige… ma van a démarré au quart de tour, heureusement, car je ne pouvais sortir de ma van. La carrosserie était couverte d’une épaisse couche de glace… je ne pouvais ouvrir les portes.

    Une furie que j’étais quand je suis finalement arrivée à Calgary. Tellement furieuse que mes amis continuent de me taquiner et ils m’envoient des photos des tempêtes. Juste à les voir, je grelotte et j’ai la nausée.

    Donc, pour moi, Calgary n’est plus sur la carte du monde… un gros trou invisible, un petit néant que j’essaie d’éviter autant que se peut. Je te trouve bien courageuse de rester là. Les hivers y sont tellement froids et excessifs.

    Je préfère les hivers plus doux bien que pluvieux — avec un peu de neige de temps en temps, mais si peu — de l’île de Vancouver, les printemps précoces de Victoria, les jardins où l’on peut continuer de cultiver les kales, les bettes à carde, les collards, les épinards même en hiver… les cerisiers en fleurs et les jonquilles qui s’étirent les fleurs à partir de la fin février ou début mars… pas mal plus humain comme température🙂

    Si ça te tente de venir visiter🙂

    J’ai bien hâte de lire le reste de tes péripéties🙂

    Like

  7. N

    Ah là là des mésaventures d’aéroports, vol ratés, incompétents et gens sympatiques j’en ai à raconter!!! Malheureusement je n’ai pas d’aussi jolie photos pour tout illustrer ! (la photo de la dame avec les chats c’est qui? Tu la prises où cette photo de photo?)

    Like

  8. Je me souviens d’avoir passe une nuit dans un aeroport a New York, pour cause d’orage, avec mon fils d’1 an 1/2 apres etre reste 5h dans l’avion a espere decoller. Ils nous en ont ejecte a 1h du mat’ avec rien puisque c’etait un probleme de temps. Treeeeees longue nuit !!! Sans parler des valises perdues et qui arrivent plusieurs jours apres… Bref, j’ai eu quelques galeres aussi.
    Felicitation pour la bonne nouvelle !!!

    Like

  9. linlin

    Je prends 1 fois chaque année l’avion pour aller au Brésil et tout se passe bien dans les temps! Par contre il y à 18 ans pour un retour Djibouti , France ( Nous avons été débarqué pour la nuit à cause de l’avion arrivé trop tot et de ce fait 2 écrans de controle ont pris l’humidité et personne n’a voulu prendre le risque de décoller ) Cétait mieux ainsi!! C’est pas “elisabeth taylor” sur la photo ?

    Like

  10. Béo

    Ce n’est pas pour me réconcilier avec les péripéties des aéroports…. moi aussi j’ai déjà passé une nuit blanche à New York, où tout était fermé pour la nuit…. sauf les WC😦 Je me demande comment tu arrives, après une journée si éprouvante, à être concentrée durant les conférences????

    Sinon, c’est quand même chouette que vous ayez vécu ça en groupe🙂

    Like

  11. Valvita, tu as de la chance de ne jamais avoir eu trop de soucis🙂 Ici, avec la neige, il y a toujours des problèmes.

    Anonymous, disons que c’était sympa de “rencontrer” ces gens et j’ai eu des discussions intéressantes avec la fille de 16 ans, j’espère lui avoir donné quelques bonnes idées…

    mirza, ça fait plaisir de te revoir🙂 J’ai bien aimé passer de la prairie + neige aux montagnes + désert, c’était des paysages très différents et impressionants!

    Mahie, c’est dingue cette histoire de vol de fibre optique. Il faudrait que ces cables soient électrisés, comme ceux pour empêcher les vaches de s’échapper, comme ça on ne pourrait pas les toucher sans s’électrocuter…

    catherine, visiblement, Calgary serait à éviter, donc! Oui, il faut que j’écrive à West Jet, c’était super nul comme affaire, et sait-on jamais, peut-être que je recevrai $100 de bon pour un futur billet… Bon dimanche🙂

    christine, hehe, bon, comme le disait la mère de la famille qui attendait avec moi, ça aurait pu être pire, les membres d’équipage auraient pu être en grève ce jour-là, ou on aurait pu avoir une urgence médicale qui nous oblige à attérir au milieu de nulle part…😆

    axelle, la suite est pour bientôt😉

    Fransoiz, si si, ça me console un peu, c’est ce que j’essayais de me dire sur le moment, “au moins j’aurai des trucs à raconter à mes lecteurs!”😉

    xplorexpress, purée, que de mésaventures!! Bon, c’est décidé, je ne passe plus jamais par Calgary alors🙂 Jusqu’à maintenant, j’évitais de passer par New York, JFK est mon cauchemar… J’aurais bien aimé aller dans un hydravion, tiens!!! Et c’est sûr que j’aimerais beaucoup vivre à Victoria, tout le monde ne m’en dit que du bien!

    N, je ne sais pas qui est la femme sur la photo. C’était un poster dans le petit terminal de American Eagle, et je l’ai trouvé mignon🙂 Il y avait des autres posters de vieux avions et d’hôtesses de l’air de l’époque, et je crois que c’est un chat et un chien qu’elle a sur les genoux, ça devait être une pub pour les voyages avec les animaux.

    Olivier, merci🙂

    zenchef, merci de la visite. On se fait un p’tit voyage ensemble quand tu veux, du moment que c’est toi qui cuisines, parce que la bouffe des compagnies aériennes laisse un peu à désirer😉

    elPadawan, ma vie en général n’est qu’une comédie haute en couleur😉

    Agnes, ah la galère, voyager avec des bébés et des jeunes enfants ça rend tout beaucoup plus compliqué, c’est sûr! Tu étais à l’Alliance française samedi? Comme je ne sais pas à quoi tu ressembles je ne voulais pas aller demander à toutes les filles “tu t’appellerais pas Agnes par hasard?”😉

    Béo, heu… le lendemain, comme tu pourras le lire bientôt, j’ai eu un peu de mal à me concentrer sur la conférence, en effet😉

    Judicaelle, merci🙂 Moi aussi j’ai horreur de tout ça, mais heureusement, tout est bien qui finit bien!

    Like

    • Oui… Victoria c’est super beau. J’aime beaucoup. Elle est une des quelques cités dans le monde (que j’ai visité ou ai vécu, bien sûr) où je me sens bien. Mais… c’est une cité dispendieuse. Point de vue bouffe, c’est OK mais le logement… ça coupe le souffle et ça te rentre dans le budget comme pas possible. Presqu’aussi pire que Vancouver, qui est une des villes les plus chère à vivre dans le monde.
      Quand à l’hydravion. J’aime bien aussi. Un brin bruyant comme tout ce qui a une hélice — ou deux — mais c’est tout un thrill que d’atterrir sur l’eau🙂
      Tu sais, je devrais peut-être mettre mes photos de la Colombie-Britannique sur mon blog aussi… faire partager les beautés d’ici… faudrait que je m’y mette sérieusement et voir comment faire pour y mettre mes photos et textes d’une façon artistique. Je trouve ton blog super joli. Mais… comment fais-tu pour mettre les photos que tu veux sur ton en-tête? Je le faisait avant mais maintenant, cela m’est refusé. Il y a une série de photos imposées par W (elles ne me plaisent pas) et je ne puis y glisser les miennes. C’est frustrant.
      Quand à New York… c’est pas la joie là-bas de ces temps-çi, comme dans la plupart des aéroports américains… surtout maintenant avec le TSA. Je ne vais plus jamais aux É.U. en avion, j’aime pas me faire irradier ni tripoter alors, maintenant… j’essaie des vols direct vers la côte est canadienne ou un arrêt à Toronto.
      J’ai vécu longtemps au Québec. J’adore et j’y ai des amis merveilleux mais… l’hiver… quelle horreur! Je ne supporte pas le froid… je suis devenue allergique à la neige au point où j’écris maintenant sur du papier jaune ou mauve ou vert… mais pas blanc… surtout pas blanc. Alors, je te trouve bien courageuse!
      Au grand plaisir de lire la suite de tes aventures❤

      Like

      • L’heure a changé cette nuit et je viens de vérifier: ça a changé sur wordpress aussi. Pour les photos d’en-tête, il y a trois choix: la photo imposée, une photo à soi, ou une collection de photos à soi qui passent en alléatoire. Il suffit de cliquer sur le bon petit bidule et de sauvegarder le “setting.” J’ai environ 40 photos qui défilent au hasard. Il se peut que ça dépendent du thèmes que tu as choisi, mais si tu veux, je peux regarder tes settings et voir ce que tu peux et ne peux pas faire🙂

        La neige du Québec et la neige d’ici n’ont rien en commun! Ici, il fait souvent un grand soleil et la neige est très très fine et légère, donc tout brille de mille feux et il y a en général très peu d’accumulation, c’est superbe!

        Like

  12. Patton

    Je suis curieux de savoir : 1 > Pourquoi des bons de 10$ au lieu de 30 ????
    2> quid du Super Jumbo A 380 de Air France = LAX > CDG ?
    Au risque de paraitre une ( nouvelle ) fois comme ” gratiné ” et sentencieux …… les compagnies Low Cost sont à éviter .
    Les retards arrivent sur toutes les compagnies , certes , mais sont INFINIMENT mieux gérés et compensés par les” Majors “.
    Parfois , il vaut mieux payer son billet un peu plus , mais : avoir le service .

    Like

    • Je ne sais pas pourquoi je n’ai eu que des bons de $10. J’étais fâchée mais en fin de compte c’est la famille qui a payé mon dîner, ils avaient reçu tellement de bons, eux, que tout s’est bien terminé🙂 Le jumbo d’AF était sur la piste à LAX quand on a atterri. Oui, c’était probablement un départ pour CDG… Je me suis dit à ce moment-là que j’arriverais à Paris probablement avant d’arriver à SAN, si je sautais dedans! Et quant aux low cost, West Jet n’en est pas un, c’est une bonne compagnie, bien meilleure qu’Air Canada que je ne prends plus jamais pour d’autres raisons. Et à part ces deux compagnies, au Canada, on n’a pas beaucoup de choix.

      Like

  13. Eh bien!….je suis confirmée dans ma haine (qui a dit phobie?…) de l’avion…..ceci dit, la SNCF m’a joué quelques tours pendables, mais je préfère quand même ça….
    J’espère que ton hotel à l’arrivee était confortable au moins pour te remettre de tes émotions!…le wifi c’est sympa, un bon lit aussi….

    Like

    • Oui, j’y ai pensé, et j’ai pensé louer une voiture et faire la route (avec mes nouveaux amis) comme ça plutôt que d’attendre, mais la mère de famille connaît bien la région et m’a dit que comme c’était l’heure de pointe (on est arrivés vers 16 heures à LAX), le temps qu’on loue une voiture et sorte de la ville et conduise jusqu’à San Diego, on en aurait pour 4-5 heures aussi, parce que toute la route entre les deux ville ne serait qu’un gros bouchon!

      Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s