c'est pas moi je l'jure!

rien à personne

Une célèbre université américaine a récemment fait l’étude suivante: des étudiants ont été séparés en deux groupes, A et B. Les étudiants du groupe A devaient écrire, tous les soirs, dans un journal, trois choses qui leur étaient arrivées pendant la journée. N’importe quelles trois choses. Les étudiants du groupe B devaient aussi écrire tous les soirs dans un journal, mais ils devaient écrire trois choses positives qui leur étaient arrivées pendant la journée.

Au bout de six mois, les étudiants du groupe B étaient en bien meilleure santé (physiquement et mentalement) que les étudiants du groupe A, ils avaient reçu de meilleures notes en cours, et ils avaient abandonné moins de choses (cours, hobbies, etc.).

Ce genre d’étude me rend chèvre! Je DETESTE qu’on me dise que je peux contrôler ma vie comme ça. Je veux pouvoir râler et croire que c’est la malchance, le destin, mes parents, le système pourri, les autres, les méchants albertains, et John, qui me rendent misérable et en mauvaise santé et déprimée! Je trouve ça dégueulasse d’être obligée de me rendre compte que finalement, c’est MOI qui laisse tous ces méchants avoir autant d’influence sur ma vie physique et mentale parce que JE ne fais pas assez de travail sur moi-même! Merde, quoi! De quoi vais-je encore être capable de me plaindre si tout est de ma faute??

Je rigole mais en fait pas vraiment. En ce qui me concerne, la quantité de “travail sur moi” que je devrais faire pour réellement influencer ma vie, physiquement et mentalement, est énorme et crevante! Déjà, je devrais me bouger le popotin beaucoup plus que je ne le fais, marcher plus, et aller à la gym plus souvent. Ensuite il faudrait que j’arrive à faire un peu de yoga, parce que je SAIS que ça me ferait du bien. Il faudrait aussi que je médite plus régulièrement et intelligemment, parce que je SAIS aussi que ça influence positivement mon moral, ma mémoire, mon sommeil, et ma concentration. Et puis enfin je SAIS que tout ça aurait un effet positif sur les douleurs chroniques avec lesquelles je vis.

Ca m’énerve, et je trouve ça injuste aussi, de devoir faire tous ces efforts! Je veux pouvoir avaler des médocs et que tout soit résolu! Mais j’ai pris tellement de médocs que je suis maintenant allergique à pratiquement tout ce qui pourrait m’aider à moins souffrir. De toutes les manières, moins souffrir serait cool mais les médocs que je devrais prendre seraient de plus en plus forts parce que je m’y habituerais, et donc je serais de plus en plus dans les choux (toujours à moitié endormie, mémoire fichue, manque de concentration, etc.). Je trouve ça vraiment nul qu’au XXIème siècle les médocs puissent encore devenir moins efficaces avec le temps, qu’ils démolissent encore le foie, qu’ils rendent encore léthargique, et que des allergies puissent encore se développer! Merde enfin, elle sert à quoi la recherche?!

Je suis aussi farouchement contre tout ce qui est “new age,” les mots “enlightenment” et “awakening,” et tout ce qui ressemble (de près ou de loin) à un culte. Quand on cherche “yoga” et “mindfulness” sur internet, on trouve plein de charlatans aux noms pseudo-indiens qui baratinent des trucs cuculs, pseudo-spirituels, inauthentiques et ubuesques, et vendent des tapis et des bouteilles d’eau et des t-shirts et de la mayonnaise spéciale et des CDs complètement débiles et hors de prix. Malheureusement, même mon médecin reconnait les limites de la médecine “moderne” et envoie maintenant ses patients faire du yoga (offert par l’hôpital à tous ses patients, c’est vous dire s’ils y croient!), et des centaines d’études sérieuses démontrent l’influence réelle et indiscutable de la méditation et de la pensée positive (comme l’étude dont je parle au début de ce post).

Mortecouille! Comment vais-je survivre si je ne peux plus blâmer John pour tous mes maux?! Où trouverai-je le temps de bosser sur moi-même comme ça? Et comment peut-on bénéficier de tout ça sans tomber dans la culture artificielle, snobissime, imbécile et narcissique développée depuis quelques années autour de ces nouvelles ressources?

Chouette concert de Thibault Cauvin.

Chouette concert de Thibault Cauvin.

Je serai en France les 2, 3, 4, 12, 18, 19, et 20 avril. Brunch de bloggeurs à Paris: le dimanche 12 avril (brunch, parce que je prends le train pour l’Allemagne dans l’après-midi). Possibilité d’un autre repas de bloggeurs le 18 avril à midi. Ensuite je serai en Suisse les 6, 7, 8, 9, et 10 avril. Repas de bloggeurs  à Lausanne le 10 avril. Et puis je serai en Allemagne les 13, 14, 15, et 16 avril. RSVP🙂

15 comments

  1. alcib

    Peut-être faudrait-il en venir à ce qu’aller au gym ou à la piscine soit un plaisir que tu anticipes, non seulement parce que cela te fera du bien « après », mais surtout parce que tu en sentiras le plaisir « pendant » que tu y es. Vivre pleinement le moment présent est en soi une façon de te faire du bien. Même lorsque quelqu’un te fait vivre un mauvais moment, si tu te donnes la peine d’observer ce qui se passe, d’écouter « objectivement » les paroles ou les sons, de sentir les émotions qui se présentent, etc., c’est une façon de « gérer » les agressions, une façon de te détacher de tout ce qui pourrait te blesser comme si on connaissait les boutons sur lesquels il faut appuyer pour te faire mal… En voyant l’autre faire sa crise comme si tu trouvais cela intéressant comme phénomène, plutôt que d’accepter de te laisser déranger par le comportement de ceux qui se fichent de toi ou qui veulent te faire tourner en bourrique… Pense à Eleonore Roosevelt…
    Ce que l’on « doit » faire n’est jamais motivant ; ce que l’on aime faire n’est plus une corvée mais un plaisir que l’on anticipe…
    Ils sont peut-être encore trop peu nombreux, mais il y a des gens qui ne « travaillent » jamais, car ils font ce qu’ils aiment et, par-dessus le marché, ils en retirent de grands bénéfices et, parfois, beaucoup d’argent.
    Bon week-end :o)

    Liked by 2 people

  2. Au contraire de toi, je suis ravie d’avoir appris que JE suis responsable, pas de ce qui m’arrive mais de la façon de l’interpréter. Je ne remercierai jamais assez ma psy pour ça! Lorsque j’ai commencé mon nouveau job et que je suis tombée sur une femme odieuse qui me haïssait avant même d’avoir fait ma connaissance j’ai réussi à comprendre que je n’étais pas responsable. Je me serais certainement effondrée avant en me disant ” mais pourquoi moi? Qu’est ce que j’ai fait?” Alors que là j’ai compris que l’autre avait un problème. Du reste, elle est en arrêt maladie à présent et je n’ai strictement rien fait. Je ne me suis juste pas sentie visée lors de ses nombreuses attaques 😊

    Like

  3. J’étais comme toi avant, je ne prenais pas le temps, je faisais tout le temps attention au bien etre des autres et jamais au mien. Depuis Septembre je fais de la sophro et ca m’aide beaucoup, d’ailleurs avant je tenais un blog mais au bout de quelques temps je le laissais tomber, et j’en refaisait un autre et ainsi de suite … Depuis Décembre que je tiens le nouveaux je n’ai jamais été aussi assidue et je suis fiere de moi, c’est ainsi. Mon prof de sophro a l’habitude de nous raconter des histoires… Il y en a une qui illustre ce que tu viens de dire, a force d’apprendre les bonnes choses ton esprit s’en souvient. C’est comme le mauvais, si tu as eu un accident quelque part, a chaque fois que tu passeras devant tu sentiras cet effet négatif, alors il faut partir de cette réalité pour faire pareil pour le positif!
    Bon voyage à toi et cherche tes choses positives 3 par jour😉

    Like

  4. Fransoize

    Il y aura toujours des éléments extérieurs à soi qui viendront interférer sur notre bien-être (contraintes familiales, professionnelles …) Mais il y a des choses que l’on peut changer soi-même, ce que l’on ne fait pas toujours par trouille, parce qu’on des scrupules, pas les moyens … En ce moment je me pose aussi beaucoup ce genre des questions alors que je me remue beaucoup moins le popotin que toi et que je m’en veux un peu pour çà …
    Sinon, j’aimais bien l’habitude que tu avais prise à une époque de lister une fois par semaine tous les petits bonheurs que tu avais vécu les derniers jours. Ce qui ne t’empêchait pas de ronchonner tous les autres jours🙂

    Like

  5. A mon avis, ce genre d’étude présente un résultat plutôt réconfortant, et qui n’est pas du tout incompatible avec le fait de râler, pester et grogner autant que l’on veut par ailleurs.
    C’est un outil qui peut être très utile, et qui ne coûte pas cher (contrairement aux stages et CDs des charlatans dont tu parlais)
    D’ailleurs, tout ça me fait un peu penser que les petits délices du dimanche soir ont disparu de ce blog …

    Like

  6. Kcenia

    Je pense aussi qu’il y a une question d’équilibre. Certes y’a plein de choses qui te feraient du bien, mais y’a un coût en temps et en énergie qui est tout sauf négligeable quand justement on manque de temps et d’énergie.
    La solution serait à mes humbles yeux (je dis peut être n’imp) d’investir une quantité raisonnable de temps et d’énergie dans un truc qui te fait du bien pendant x temps (d’après ce que j’ai lu, assez pour l’avoir fait 20 fois si ça doit devenir une habitude). Et puis bilan : ça t’a couté plus d’énergie que ça t’en a rapporté, tu arrêtes et tu essayes autre chose… Si au contraire tu as plus d’énergie qu’avant, tu pourrais réinvestir cette énergie dans un deuxième truc qui te ferait du bien, et ainsi de suite…
    Rien ne t’empêche de raler, rien ne t’empêche de relativiser ce qui est de ta responsabilité (ta réaction aux emmerdes) et ce qui est de la responsabilité des autres (la plupart des emmerdes), rien ne t’empêche de pas essayer de faire 36.000 trucs en même temps. Toi et toi seule sait combien tu as de cuillères en moyenne par jour et comment les dépenser au mieux pour toi à long comme à court terme.

    Like

  7. Sais-tu que les habitudes, bonnes ou mauvaises, se prennent paraît-il en trois semaines? Si donc tu t’obligeais à bouger un peu plus ou à faire du yoga pendant trois semaines, ensuite, cela te serait plus facile…
    (Quant à l’étude positiviste, je suis navrée de dire que je me trouve plus en forme que mon époux, qui râle souvent en rejetant ses problèmes sur les autres – moi y comprise – tandis que j’essaie de voir les beaux petits riens de chaque jour.)

    Like

    • On m’avait dit ça aussi et je me suis renseignée, verdict c’est n’importe quoi l’histoire des 3 semaines, enfin disons que c’est valable pour de très très petits faits qui ne demandent pas d’effort…

      DrCaSo je suis entièrement d’accord avec le ton de ta note ! Je veux aussi de la facilité et pouvoir râler et charger les autres, merde !😀

      Liked by 1 person

  8. Mel

    Post et commentaires vraiment intéressants. C’est un sujet qui me passionne. Si tu vis les choses susceptibles de te faire du bien comme autant de contraintes, c’est dommage. Ce qui est vraiment chouette, c’est de trouver pour commencer une ou deux activités qui te plaisent et te procurent du bien-être. Au début, c’est vrai, on est souvent un peu obligé de se motiver pour y aller, le temps de voir les bénéfices et de prendre l’habitude.
    Continue à râler si ça te fait du bien ! Après tout, c’est souvent un moteur pour l’action chez toi, non ?
    Inutile de te culpabiliser pour tel ou tel truc que tu devrais faire ou ne pas faire. J’ai traversé des périodes où, si j’en crois mes lectures, j’ai réduit mon espérance de vie par un stress excessif. Tant pis, je vis avec, simplement maintenant je fais en sorte de réagir plus rapidement quand je replonge. Je ne me sens pas plus sage, je prends mieux soin de moi en revanche, je suis plus tolérante envers moi et du coup envers les autres.🙂

    Like

  9. La zia

    Quand ton cerveau enregistre des actions qu’il estiment que tu as réussies, il reçoit un “shoot” de dopamine….et cette récompense est un fabuleux carburant et anti-douleur….Serions-nous guidés par la chimie de nos corps ?

    Like

  10. oui shoote toi aux bons combats/actions/décisions/etc..quand tu réussis, tu es sur un nuage! un vrai!!
    je suis une râleuse comme toi, mais je ne suis pas sûre que ça soit une bonne qualité..
    une bonne idée de lister les bons moments de la vie..
    bonne semaine, bises!

    Like

  11. Je comprends ton point de vu… et pourtant je vais essayer la méthode Couet qui consiste à noter 36 choses positives chaque jour pour voir si ça m’aide à dormir mieux😉
    Bisous et vive la guitare!

    Like

  12. Rien ne t’empêche de faire les deux: se positiver un minimum, et continuer de râler. Je le fais tout le temps😀. Je râle contre les abrutis, et je me réjouis de ce qui va bien dans ma vie. Toum didoum tralala😀

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s