c'est pas moi je l'jure!

les p’tits délices… des trois semaines dernières…

Trois semaines de voyages et de conférences et de gros changements sur ma route… En voilà quelques extraits!

D’abord, je suis allée à Denver pour une conférence à laquelle je vais chaque année… mais cette fois je n’y ai pas rencontré beaucoup d’anciens amis, c’était étrange. Par contre, beaucoup de gens ont reconnu mon nom à cause du chenit du printemps dernier, et même si beaucoup de directeurs comme moi se trouvent en ce moment dans des situations similaires, j’ai reçu des encouragements qui m’ont fait chaud au coeur. J’ai aussi pu beaucoup papoter avec la nouvelle présidente de notre association canadienne (dont je suis maintenant l’ex-présidente)–de la conférence, de l’association, de boulot, de fatigue, de notre vie… C’était très sympa parce qu’on n’a jamais l’occasion de papoter tranquillement comme ça.

trip1 trip3 trip2

Il y avait un petit oiseau dans l’aéroport de Denver, qui se baladait entre les fauteuils et les valises… La seule chose que j’aime, quand je voyage, c’est que j’ai enfin le temps de lire (autre chose que les copies de mes étudiants). Cette fois-ci j’ai pu finir Us Conductors, j’ai lu en entier HHhH, et j’ai pu lire la moitié de Grit.

trip4 A Phoenix comme à Denver, il faisait très beau et chaud. Au départ, je n’avais pas du tout envie d’aller à cette deuxième conférence (à laquelle je ne suis allée qu’une fois, en 2004), et ma première journée a été vraiment difficile pour mon égo. Heureusement que j’ai rapidement rencontré de vieux amis très chers, des gens que je n’avais pas vus depuis des années! J’ai aussi recontré quelques personnes d’Australie et de Nouvelle Zélande avec qui j’ai pu bien papoter, et plein d’auteurs importants dans notre domaine, et ils étaient tous vraiment chouettes (certains avaient même lu mes articles et reconnaissaient mon nom!)… et puis j’ai posé une question à un expert super célèbre et il a répondu une grosse idiotie, donc je me suis sentie moins bête à partir de là!

trip5 trip7 trip6

A l’aéroport de Phoenix, la sécurité m’a piqué et perdu ma ceinture mais ils l’ont finalement retrouvée, je HAIS la sécurité des aéroports! Heureusement, le retour était un vol direct et 24 heures plus tard, j’ai enfin pu retrouver ma Calinette adorée qui m’avait terriblement manquée pendant ces deux semaines!

trip8

001

0 00

A mon retour, ma secrétaire avait décidé de quitter son bureau ( elle accueille tous nos clients) pour aller travailler dans une petite pièce à côté, toute seule, ce qui me donne de l’espoir qu’elle arrivera peut-être un jour à faire (correctement) tout ce qu’elle doit faire… mais bien sûr Pétula a été obligée d’y mettre son grain de sel et de rendre la situation plus compliquée qu’elle ne l’est. Cette fois-ci, je lui ai dit qu’elle pouvait aller se faire cuire un oeuf, mortecouille!

Avant mon départ

Avant mon départ

1

Après mon retour

3

Maintenant

Les travaux autour de chez moi sont de pires en pires, les routes se ferment les unes après les autres, et j’attends avec impatience le jour  je ne pourrai plus aller au boulot parce qu’on sera enfermés dans mon quartier! Le pont piétonier n’est toujours pas démoli mais par contre le petit téléphérique avance! J’ai bon espoir que tout ça sera fini dans quatre ou cinq ans.

8 9

A part ça, j’ai reçu un “truc à repasser” à vapeur, je ne sais pas comment ça s’appelle en français, mais ça faisait longtemps que j’en rêvais et mes “sky miles” accumulées depuis dix ans m’ont permis de le recevoir gratuitement! Pour très peu de sous et plein de “sky miles,” aussi, j’ai décidé de m’offrir trois jours de vacances mi-novembre… on en reparlera bientôt… Et puis j’ai offer une télé à Calinette parce que la pauvrette s’ennuie quand je suis toute la journée au boulot!

5

6

7

11 comments

    • Aimé… la façon d’écrire de l’auteur ou l’histoire? J’aime très rarement les livres écrits en français et j’ai trouvé celui-ci écrit d’une façon intéressante, même si un peu énervante de temps en temps, mais c’était différent, créatif, j’ai bien aimé. L’histoire en elle-même, par contre, m’a un peu traumatisée–je conaissais les grandes lignes et j’ai lu et vu beaucoup d’histoires aussi horribles que ça, si ce n’est plus, mais là, c’était peut-être le style presque journalistique qui m’a frappé… je ne sais pas. En tous les cas, moi aussi, ce livre m’a beaucoup marquée!

      Like

  1. une centrale vapeur?quelque chose comme ça, je n’en ai pas, je préfère le fer à repasser tout simple..
    chouettes tes “vacances”, ce sont les lieux qu’il fallait trouver? alors là j’étais très loin…
    as tu avancé dans tes projets de NZ?
    fais un gros câlin à Calinette la chanceuse qui va pouvoir se relaxer devant les “feux de l’amour” ou autre feuilleton à l’eau de rose..
    bises bretonnes

    Like

    • Hehe, non, Denver et Phoenix n’étaient pas les lieux qu’il fallait trouver, eux c’était la ville haute de 1 mile et la seule capitale d’un état américain de plus de 1 million d’habitants🙂 En ce qui concerne la NZ et l’Australie, je cherche, je cherche… Quant à Calinette, les feux de l’amour entre pies, peut-être😉

      Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s