c'est pas moi je l'jure!

j’entends ta voix

En anglais il y a deux mots pour désigner quelqu’un qui a des problèmes physiques ou mentaux permanents: handicapped et disabled. L’autre jour (j’y ai repensé parce que plusieurs personnes avaient des pancartes qui disaient “Merryl Streep was right!” lors de la Women’s March, samedi), Merryl Streep a fait un discours aux Golden Globes, discours dans lequel elle parle du jeune homme handicapé dont le president-elect américain s’est moqué il y a quelques mois. Et après ce discours, la communauté de personnes ayant des handicaps s’est soulevée pour critiquer vertement Merryl Streep  parce qu’elle avait utilisé le mot disabled au lieu de handicapped, elle avait dit “a disabled person” au lieu de “a person with a disability,” et en plus elle n’est pas elle-même handicapée donc de quel droit ose-t-elle parler de tout ça!

En gros, ces gens disaient qu’ils n’avaient pas besoin qu’on prenne leur défense comme ça, qu’ils étaient assez intelligents pour se défendre eux-mêmes, que quelqu’un qui n’a pas de handicap n’a pas le droit de se mettre à la place de quelqu’un qui en a, que ce n’est pas parce que Merryl Streep est riche qu’elle a le droit de parler de ce qu’elle ne connaît pas, etc.

owl

Ce genre de discours m’énerve profondément et je dois donc préciser que je ne fais pas partie des gens qui pensent comme ça! Si quelqu’un veut défendre les droits des personnes qui ont un handicap, ça me fait très plaisir! Je ne vois pas pourquoi je devrais le faire toute seule–déjà que je suis handicapée mais EN PLUS il faut que je me batte toute seule contre l’ignorance et la connerie humaine pour qu’on me respecte et que je puisse vivre une vie aussi normale que possible?! C’est injuste!

Il y a quelques temps, je suis allée voir une pièce de théâtre qui racontait l’histoire tragique de la disparition des femmes Aborigènes au Canada, et en particulier sur l’histoire abominable de Pickton. J’ai trouvé que c’était une pièce importante et bien réalisée et bien jouée, mais beaucoup de gens ont critiqué cette pièce parce que 1) elle n’avait pas été écrite par une personne Aborigène, et 2) les femmes Aborigènes dans la pièce n’étaient pas jouées par des actrices Aborigènes.

Je suis entièrement d’accord avec le deuxième point, mais le premier? Franchement non, je trouve qu’il y a des causes dont TOUT LE MONDE devrait parler et pour lesquelles tout le monde devrait se battre. C’est sûr qu’il ne faut pas se “mettre à la place” des gens et penser qu’ils sont incapables de se défendre eux aussi, ou penser qu’on sait tout sur cette cause. Mais moi, je suis super contente si vous engueulez les cons qui se garent illégalement sur les places handicapées, si vous pensez à des façons de rendre la vie plus accessible à ceux qui ont du mal à se déplacer ou à voir ou à entendre, si vous aidez ce qui ont besoin d’aide, si vous manifestez contre les lois injustes ou le manque de lois, etc. Alors MERCI Merryl Streep! Mortecouille!

calinette3

Par curiosité, je suis allée gougueuler “disabled” pour connaître la traduction française de ce mot, et Google m’a répondu: “désactivé!” Hahaha, bravo les Françaisl!!! (Par contre, je trouve “infirme” très moche, et “invalide” fait très vieux, très Guerre-de-Cent-Ans, je ne sais pas pourquoi…).

28 comments

  1. alcib

    Et qui défendra les personnes qui ont de sérieuses déficiences intellectuelles ?
    Les personnes qui s’en sont prises à Merryl Streep ? Si je souffrais de telles déficiences, je serais (peut-être) inquiet de leur confier la défense de mes droits.

    Liked by 1 person

  2. alcib

    Je soupçonne Calinette de pouvoir se défendre toute seule. Mais je ne crois pas qu’elle s’objectera si quelqu’un propose l’obligation de faire à tous les chats davantage de câlins.

    Liked by 1 person

    • Oh tu sais, parfois (comme ce soir) elle préfère être seule et que je lui fiche la paix (et c’est moi qui n’objecterais pas si on proposait l’obligation à tous les chats de faire plus de câlins, là!).

      Like

  3. Narayan

    Invalide est plus récent dans le langage courant avec les guerres napoléoniennes (et l’hôtel des invalides) puis la première guerre WW1. Je me souviens de ce qui était écrit sur les carreaux des fenêtres des métros et bus: places réservées en priorité 1 aux grands invalides de guerre, 2 aux grands invalides civils 3 aux aveugles 4 aux femmes enceintes ou accompagnées d’enfants de moins de 4 ans.
    Je pense que depuis le mot invalide a dû être supprimé pour être remplacé par un mot plus “neutre” ou une tournure périphrasique typique de notre époque. (Je ne suis pas sourde mais malentendante, le mot a changé pas le handicap).

    Like

  4. Danielle38

    et bien quand je vois une personne se garer sur 1 place handicapée je lui dis qu’elle a oublié son macaron et si elle me dit qu’elle n’en a pas je lui répond c’est vrai la connerie n’est pas un handicap quoique. Bonne journée

    Like

  5. Comme le souligne Narayan, on voit fleurir en France des tournures périphrastiques, depuis une vingtaine d’années environ, du type « personnes à mobilité réduite », « mal voyants » et « non voyants », « malentendants » etc.
    Sinon, sur le fond, je suis bien d’accord que tout le monde devrait pouvoir prendre la défense de tout le monde s’il se sent concerné par les droits de certains !

    Like

    • “Personne à mobilité réduite” je trouve ça long mais pas mal du tout, parce que la mobilité peut être réduite pour n’importe quelle raison, accident, handicap, etc. donc on ne “réduit” pas la personne en question à une personne différente.

      Like

  6. je suis d’accord avec toi, Merryl Streep a bien fait, ce n’est pas en se mettant un voile sur les yeux que le monde va avancer! je soutiens de nombreuses causes, dont celles des mal-voyants (une cause qui me touche de près), et je ne vois pas (sans jeu de mot) où est le souci! en France on cache tout sous des mots “politiquement corrects”, un handicapé reste un handicapé, qu’il soit aveugle ou mal-voyant (par ex)
    mortecouille (comme tu le dis si bien)!
    alors, battons nous!
    bises et des câlins à Calinette (qui le vaut bien)

    Like

    • Je ne connais pas du tout le discours en France, mais ici, on explique qu’on ne parle pas d’une “personne cancereuse” parce qu’elle a un cancer mais d’une “personne qui a un cancer” parce que le cancer est seulement une partie de cette personne, pas l’identité-même de cette personne. Donc par extension, on devrait dire une “personne AVEC un handicap” et non une “personne handicapée.” Je dois avouer qu’étrangement, “personne handicapée” ou même simplement “une handicapée” me choque en français, alors que pas vraiment en anglais, peut-être que c’est une histoire de façon de le dire… ou d’expérience personnelle…

      Like

  7. E

    Je suis d’accord avec toi, et si on pousse le raisonnement un peu plus on arrive à ce que les hommes ne puissent pas défendre les droits des femmes etc etc…
    Pour la pièce sais -tu pourquoi il n’y avait pas d’actrices aborigènes? Parce qu’il n’y a pas ou pas assez d’actrices aborigènes en général? Parce qu’elles ont refusé de jouer une pièce écrite par une non Aborigène? Parce que le metteur en scène souhaitait faire passer un message du style nous sommes tous des Aborigènes?

    Like

    • Je ne sais pas pourquoi il n’y avait pas d’actrices aborigènes dans cette pièce, c’est une bonne question. Mais je ne pense pas que le message ait pu être qu’on est tous des Aborigènes, ça aurait fait un scandale magistral, les problèmes auxquels font face ces femmes sont trop proche de notre réalité et trop importants pour qu’on puisse oser dire ça!

      Like

  8. Je crois vraiment qu’on cherche la petite bete avec ces histoires de vocabulaire (meme si je comprends que c’est important, que ca determine la facon dont on pense les choses) – bien sur que toutes les personnes de bonne volonte sont les bienvenues, et bravo a elles. Dans les quelques annees qui viennent, il va falloir oser lever la main,parler, au nom des autres aussi – il ne faudrait pas que toutes ces susceptibilites entravent la parole.

    Like

    • Quand je me dis qu’on cherche vraiment la petite bête avec ces histoires de vocabulaire, je me rappelle à moi-même l’histoire de ces mots anglais que j’ai appris enfant: “fireman, policeman, etc.” Quand les anglophones ont pris la décision de ne plus jamais utiliser ces mots mais plutôt “firefighter, police officer, etc.” ça a vraiment changé la mentalité des enfants qui ont grandi sans ce vieux vocabulaire sexiste qui leur disait explicitement que seuls les hommes pouvaient faire ces choses dans la vie. Alors après je fais plus d’efforts et je râle moins 😉

      Like

      • Tu as surement raison, c’est pour ca que je disais que je comprenais quand meme l’importance que ca peut avoir dans notre facon de penser les choses – j’essaierai de faire un peu plus attention aussi 🙂
        Je voulais te dire aussi que depuis que je te lis, je fais plus attention aux places reservees aux handicapes. Non pas que je m’y garais avant, je suis bien elevee ;), mais souvent je pense a toi quand je vois que la place est prise par une voiture qui n’a rien a y faire.

        Like

  9. Bleck

    @ Dr. Caso – Alors ? Me demandes-tu, alors je trouve que ton exemple de “guerre de cent ans” pour imager le très vieux ET pour générer quelques tonnes d’invalides me semble assez percutant et plutôt drôle, ça ne sous-entendait absolument rien de désagréable ni pour les personnes AVEC handicap ni pour les nostalgiques de la guerre de cent ans (il doit bien s’en trouver quelque part…)

    Bleck

    Liked by 1 person

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: