c'est pas moi je l'jure!

elle a fait un bébé toute seule

Les débats pour/contre l’avortement me mettent toujours hors de moi! A l’université, cette semaine, des étudiants “pro-life” veulent poster partout sur le campus des immenses images de foetus avortés. Je trouve ça ignoble et complètement contre-productif. Les “pro-death” (puisque si on n’est pas “pro-life” ça doit vouloir dire qu’on est “pro-death“?), les gens comme moi, quoi, ne changeront certainement pas d’avis en voyant ces images horribles.

Si vous voulez me faire changer d’avis, prouvez-moi que la société entière a changé: les soins les meilleurs possibles des enfants et adultes malades et handicapés sont entièrement pris en charge toute leur vie; tout est fait pour leur rendre la vie moins difficile et moins douloureuse; plus personne ne se moque de ceux qui sont “différents;” ces gens “différents” peuvent faire les études qu’ils veulent et trouver des boulots intéressants; et il est possible pour tout le monde, même les plus handicapés, d’être accepté comme être humain à part entière.

Tant que ce n’est pas le cas, tant que des parents doivent se ruiner pour offrir le minimum de soins à leurs enfants, tant que tellement de monde n’a aucun respect et se moque encore de tout ce qui est différent, tant qu’on continue à dire “vous devriez être déjà contents du peu que l’on vous donne,” tant que ceux qui sont “différents” doivent encore lutter quotidiennement pour être respectés et acceptés, recevoir les soins et le soutient dont ils ont besoin, et faire exactement ce qu’ils veulent faire de leur vie, alors ne me demandez pas d’être “pro-life.”

Et ne me sortez surtout pas “mais toute vie a une valeur, les enfants “différents” sont une telle bénédiction, tu es pro-eugénisme alors” ou une autre idiotie comme ça. Je ne dis pas qu’il faut faire n’importe quoi de sa vie, je ne dis pas que les gens qui sont “différents” ne peuvent pas faire des choses extraordinaires, et je ne dis pas qu’il faut systématiquement avorter tout foetus qui n’est pas parfait.

Je dis simplement qu’il faut que la société change radicalement avant que la déontologie nous permette d’être pro-life; je dis que les médecins doivent être plus honnêtes avec les futurs parents et ne pas laisser un “mais on l’aimera malgré tout” être une raison suffisante pour garder l’enfant; et je dis qu’avant de prendre des décisions, les futurs parents devraient se poser les bonnes questions et aussi parler avec des gens qui ont des réponses résultant d’une réelle expérience des bons et des moins bons côtés de la vie dans des contextes différents.

Ca me rappelle ce que disait mon ex-ex-ex-ex-ex-ex-secrétaire: “Je ne vous comprends pas, vous les handicapés! Vous voulez qu’on vous traite comme tout le monde mais en même temps vous voulez qu’on vous offre plein d’avantages en plus!”

18 comments

  1. Moi, ils me mettent hors de moi, les “pour-life”, parce qu’ils se battent pour des êtres humains virtuels, et on ne l’es entends pas du tout pour l’aide aux réfugiés qui se noient en Méditerranée, pour les SDF, les femmes battues, les homosexuels assassinés, et… Toute vie à de la valeur, tant qu’on s’en fait une image théorique. Après, ce sont des vrais personnes, pas forcément de la bonne couleur, de la bonne orientation, de la bonne origine, ou leur misère pue, ou ce sont des pervers ou des feignants qui ne veulent pas bosser…
    Et pis toute vie

    Like

  2. Zut, j’ai pas fini !
    Et puis toute vie a de la valeur, mais pas celle des espèces animales et végétales qui disparaissent sous la pression de l’espèce humaine…
    Pro life ? Quelle hypocrisie…
    (désolée pour les fautes, je suis pas bien réveillée, mais cette saloperie de correcteur, oui.)

    Like

  3. Seer

    Ah non, se faire appeler pro-death c’est exactement jouer leur jeu ! Les pro-avortement sont des pro-choice.
    Et je ne suis pas d’accord avec toi là-dessus : cette philosophie, même dans la société idéale, n’est pas tenable. Une société ne sera jamais idéale que vue d’en haut. Qui peut prétendre tout savoir des drames internes à une personne ou une famille pour édicter une règle universelle ?
    Que ces imbéciles aillent poindre en série et nous fichent la paix, tiens.

    Liked by 1 person

    • Je pensais juste aux arguments merdiques qu’on entend la plupart du temps avec les pro-life (les grandes affiches de foetus avortés par exemple), et ça aussi c’est un peu une règle universelle, alors…

      Like

  4. Je n’aime pas ces termes pro-life et autres car je trouve ça comme con. Je suis d’accord avec toi sur beaucoup de points, par contre. Je trouve que les gens devraient juste se mêler le nez dans leurs affaires et laisser les autres gérer leurs vies. Si une femme veut avorter, bien… que l’on soit pour ou contre, c’est sa vie, son corps et cela se doit d’être respecté.

    Like

    • Oui mais souvent (de ce que j’entends souvent aux Etats Unis et au Canada), les femmes ne reçoivent pas toujours les meilleurs conseils et ne pensent pas aux conséquences de leurs décisions jusqu’au bout. Dire “I will love her anyway” est un signe qu’on ne pense qu’à soit, pas à l’enfant!

      Like

  5. 444

    Personne ne connaît Simone Veil près de chez toi? Son discours à l’Assemblée pour faire voter la loi autorisant l’avortement était remarquable – ce qui n’a pas empêché bon nombre de sinistres individus de l’attaquer de manière ignoble , allant jusqu’à la traiter de nazie… Tu devrais pouvoir retrouver ce discours qq part.
    Et j’aime beaucoup l’idée de Princessh. 444

    Like

    • Non, personne ne connaît Simone Veil ici, mais j’ai vu son discours, bien sûr. On a le droit d’avorter, ici, mais il y a encore beaucoup de gens qui sont très contre, comme ces jeunes sur le campus.

      Like

  6. Délai de réflexion
    La loi supprime le délai de réflexion d’une semaine à respecter avant la réalisation de l’IVG. Auparavant, les femmes qui souhaitaient avorter devaient respecter un délai de réflexion de 7 jours entre la première consultation et la confirmation écrite, ce délai pouvant ne pas être respecté en cas d’urgence lorsque la femme enceinte approchait de la fin du délai légal pour avorter (12 semaines de grossesse).
    Sages-femmes
    Ce texte autorise désormais les sages-femmes à pratiquer une IVG médicamenteuse (article 127 de la loi santé).
    Remboursement
    Mesure phare de la loi santé, la généralisation du tiers payant permettra en outre aux femmes qui avortent de ne pas avoir à avancer de frais.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: