c'est pas moi je l'jure!

paradis perdus

Aujourd’hui j’ai appris des nouveaux mots: 1) “découvrabilité,” le potentiel pour un contenu, un produit ou un service de capter l’attention d’un internaute de manière à lui faire découvrir des contenus autres; et 2) “bulles de filtres,” environnements personnalisés où le contenu présenté à chaque internaute est filtré selon ses habitudes de navigation (comme sur Fessedebouc par exemple).

Bref, je voulais vous parler de mes questionnements sur un avenir professionnel potentiellement hors du milieu académique, mais je suis tombée par hasard sur un documentaire sur le suicide assisté et je suis un peu secouée là. Je n’arrive toujours pas à comprendre de quel droit quelqu’un peut décider pour moi que je dois vivre. J’imagine que ça sera la grande question de ma vie, pourquoi est-ce que je dois vivre même si je n’en ai pas envie. Ma deuxième grande question est bien sûr est-ce qu’il y a un Dieu, des dieux, un paradis, un enfer (à part l’Alberta, haha, je plaisante), un paradis juste pour les chats, tout ça. Ma troisième grande question est: pourquoi est-ce que les frites font grossir et pas le céleri en branche?!

Bref, je vais aller regarder un épisode de MacGyver avant d’aller me coucher pour me changer les idées. Tschüssli mes schätzli 🙂

Vous connaissez? C’est pas mauvais.

29 comments

  1. valeriedehautesavoie

    Mhmm le pain sous cellophane, j’ai souvent des doutes, c’est souvent mou. Hier j’ai acheté un bon pain de campagne dans mon magasin bio, et toute la maison embaume l’odeur du pain frais.
    Les frites ça fait grossir parce que c’est bon, c’est tout !

    Liked by 1 person

    • Huhuh, le mot boulangerie est trompeur, mon boulanger vend du pain ET du fromage (et c’est pour cela que je l’aime!!) 🙂 Et trouver du pain au lait de vache pasteurisé de France, ici, ça serait un miracle à mon avis!

      Like

    • 😆 je cherchais un bon site de traduction de mots anglophones (sur la technologie) en québecois et je suis tombée sur un site de la CBC qui parlait de ces traductions et je ne sais pas pourquoi, ils avaient lié quelques émissions et films donc celui-ci.

      Like

  2. samantdi

    Je partage tes interrogations mais je suis assez optimiste : si le suicide assisté n’est pas encore légalisé quand j’en aurais besoin, j’espère que je trouverais une solution alternative. Je crois fermement qu’une sorte de paradis existe, en particulier pour les chats, et singulièrement pour Nini, Sosso et tous les chats de mes amis et tous les chats de ma vie ! Les frites ne font pas tant grossir que ça si on ne les mange pas avec du pain 🙂

    Like

      • alcib

        Samantdi, vous êtes vraiment à contre courant avec vos verbes au conditionnel que vous vouliez conjuguer au futur. ;o)
        Il semble que, depuis plusieurs années, bon nombre de Français ne sachent plus faire la distinction entre le futur et le conditionnel ; en fait, pour la plupart d’entre eux, le conditionnel n’existe plus : tous les verbes qui devraient être au conditionnel sont écrits (et prononcés) au futur.
        Il fut un temps où cette confusion entre le conditionnel et le futur trahissait un interlocuteur originaire de l’Afrique du Nord ; il semble que cette influence africaine soit de plus en plus contagieuse.
        Faudrait-il, pour assurer la défense du conditionnel, créer un mouvement comme celui qui voulait assurer la survie du point-virgule ?

        Like

    • Moi aussi je suis sûre qu’il existe un paradis pour les chats. Nous, on n’est pas assez parfait, on ne mérite rien du tout, mais les chats méritent la paix et l’amour et la liberté et des rivières de crème et des montagnes de croquettes et des champs de fleurs où ils peuvent courir après les papillons 🙂

      Like

  3. chachashire

    63$ le kilo ton fromage ?! D’après ce que j’ai pu trouver sur internet c’est un fromage industriel de pas trop mauvaise facture (louis&sons , puis fromager d’affinois ),… quitte à payer un bras : ventedefromage.fr livre dans le monde entier par exemple, et tu auras un choix un peu meilleur compte tenu de tes critères qui me semblent un peu supérieurs à ceux de la clientèle habituelle de ton boulanger.

    Like

  4. catandfivecats

    Lorsque j’aurai décidé de mourir je saurai comment faire et personne ne se mettra sur ma route! mais motus et bouche cousue😊
    Nonobstant, une carrière dans le privé est aussi digne que dans le public,alors écoute ton coeur et ton intérêt !
    ici je ne trouve pas de fromage,j’imagine que c’est encore pire que en Alberta!!
    et pas de dessert dans les restaurant! Ou juste une boule de glace, et encore dans les zones touristiques😕
    bises du soir 😄

    Liked by 1 person

  5. A l'ouest

    Je ne sais pas si l’Alberta est un enfer mais le fromage à $6.29 LES 100G c’est niveau purgatoire minimum 😡

    Sinon les frites sont plus caloriques que le céleri précisément parce qu’elles sont frites. Évidemment on pourrait faire des frites de céleri mais je ne suis pas certaine que ce spit aussi goûteux.

    Liked by 1 person

  6. wam

    Ces nouveaux mots me laissent dubitative. Je ne peux m’empecher de faire le parallèle avec les “Bullshit jobs” : après les “BS jobs”, les “BS words” ?
    Changer de carrière, effectiveme,t, c’est une interrogation qu’on se pose forcément quand ça se passe mal au boulot. Et dans la vie. Mais pour faire quoi ? en ce qui me concerne en tout cas, je ne vois pas. Je n’ai ni l’idée, ni le courage / la foi (les “guts”. oui, je me la pète en anglais si je veux 😛 )
    Et le sujet de fin de vie, je n’ai pas vraiment d’opinion sur la question. Je me garderai de fair des jugements ou opinions hatifs. Je garde en tête une réflexion entendue sur ce thème, à la radio, je crois : quelque chose comme “on peut toujours dire que si on est dans telle ou telle situation, on veut mourir. Mais si la vie fait qu’on se retrouve effectivement dans cette situation, il n’est pas rare que les gens changent d’avis.” Bref, à manier avec précaution. (bon, je me la pète moins, là, je n’apporte pas grand chose au débat. 😀 )
    Bonne journée à tous

    Like

  7. D’abord ce n’est pas les frites qui font grossir mais la mayo où on les trempe….et puis moi je veux bien du duicide assisté mais par des kilos de bonne nourriture bien grasse et sucrée….j’espère ceci dit que tu as bien dormi depuis et est moins encline à lire ce genre d’article !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: