c'est pas moi je l'jure!

la vie en couleur

A la demande de Mahie, je réponds à ce petit questionnaire sur ma semaine.

Aujourd’hui je me sens: plutôt bien. Ce matin, Calinette, ma gentille voisine anglaise, et moi sommes allées chez le vétérinaire parce que Calinette tousse, et ça fait aussi un an qu’elle a eu ses derniers examens de vue et de reins. Calinette n’était pas contente, bien sûr, mais tout s’est bien passé. On devrait avoir les résultats demain. 

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison: ma gentille voisine anglaise qui est venue subrepticement chez moi pour ne pas effrayer la Calinette et arriver à la mettre dans sa caisse de transport. 

J’ai été super contente de: pouvoir avoir des conversations passionnantes avec mes étudiants lundi et mercredi. C’est un groupe inhabituel, et j’ai des soucis avec deux ou trois d’entre eux, mais les autres sont marrants, intéressés, et intéressants.

Ça m’a franchement énervé de: devoir encore une fois tout faire (moi-même) à la dernière minute parce que mon “assistant” de préparation de conférence oublie ses promesses et n’est pas du tout organisé. 

Ma conversation surréaliste de mardi: “Tu m’as dit que tu allais t’occuper du design du poster et des autocollants pour la conférence les 24 et 25 septembre. Est-ce que c’est fait et imprimé?” “Heu… non, je n’ai pas commencé…” 

Je suis grognon: mais ça ne dure jamais bien longtemps!  

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que: j’essaye de commander de la bouffe pour être livrée à domicile et le payement ne passe pas, alors j’essaye avec trois ordinateurs différents, un iPhone, le web, l’app, trois restaurants différents, et deux cartes de crédit différentes, et le type du système de commande arrive encore à me dire que c’est de ma faute si ça marche pas?!  

C’est exquis de: manger des vegetable samosas que je suis finalement allée chercher moi-même au resto–ça coûte moins cher en plus, comme ça! 

Ça me rend extatique: … ben… rien du tout pour l’instant. Je pars lundi matin à une conférence (celle dont je serai responsable l’année prochaine) et ça ne me dit vraiment rien d’abandonner Calinette pour aller dans un coin parfaitement inintéressant! 

En ce moment je lis: les copies de mes étudiants.

La pensée hautement philosophique de la semaine: la construction du pont monte tellement haut que je ne verrai bientôt plus le château Macdonald depuis mon lit et c’est fort regrettable! 

J’ai été raisonnable: non.

C’est dommage: que toutes mes plantes, sauf les soucis, soient maintenant gelées. Avec des nuits à -8ºC, ce n’est pas étonnant. Il faudrait que je coupe tout parce que c’est moche et déprimant mais je n’ai pas le courage. 

Je ne résiste pas à: la bouffe indienne. Toutes ces épices, ces couleurs, et ces odeurs me mettent de bonne humeur! 

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux: je suis pas au bureau, je suis dans mon lit, avec ma Calinette sur les genoux et un curry de crevette dans les mains, et c’est bientôt le weekend, alors je peux pas me plaindre 🙂 

7 comments

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: