c'est pas moi je l'jure!

elle danse seule

J’ai laissé tomber la gym pour deux raisons: 1) je n’ai remarqué aucune différence d’énergie, de poids, de circonférence, ou de cellulite après six mois de gym. 2) j’en avais marre des ragots de voisins! La majorité de mes voisins sont âgés et très sympathiques, mais ils se rencontrent régulièrement pour partager un café et les derniers potins du voisinage. Et visiblement, les potins me concernant allaient bon train ces derniers temps.

Ca fait plus de 10 ans que je vis dans cet immeuble, et en bonne suissesse que je suis, je ne me suis pas fait beaucoup d’amis. Je dis bonjours aux gens que je croise, et on échange quelques commentaires sur la météo, j’ai parfois demandé de l’aide à mon voisin Bill, et je papote parfois deux minutes avec les quelques personnes qui voient Calinette se balader dans le couloir. Mais je ne pense pas connaître le prénom de plus de 10 personnes!

Un jour, ma gentille voisine anglaise m’avait aidée à transporter Calinette dehors, et une voisine est passée. Elle a demandé à ma gentille voisine anglaise (devant moi) “elle vit toute seule?” Ma gentille voisine anglaise est devenue la personne de référence, et grâce à elle et mes compagnons de gym, tout le monde connait mon prénom et sait que je suis prof universitaire, que je vis seule, que la Mercedes rouge m’appartient, et que je fais 30 minutes de rameur.

Jusque là, pas de problème, ça me fait plaisir qu’on ne me pose pas de questions. Mais quand j’ai commencé à aller à la gym, une autre sorte de conversation a commencé, et là, ça m’a mis très mal à l’aise! Le genre “oh elle va à la gym? Elle peut faire ça? Elle y va souvent?” Et donc quand ces gens me rencontraient c’était pour me dire des trucs du genre “bravo, je t’admire,” et “c’est génial ce que tu fais.”

JE SAIS que c’est gentil, et JE SAIS que c’est normal d’avoir ce genre de conversation entre voisins.

Mais 1) je n’ai vraiment pas envie de discuter de quelque chose que j’ai énormément de mal à faire, et 2) j’ai toujours détesté les commentaires admiratifs qui sont souvent plutôt condescendants.

1) Je devais faire un effort surhumain pour réussir à me forcer à aller à la gym et j’étais déjà très consciente du regard des autres quand j’y étais. Je n’avais donc aucune envie de devoir en plus en parler! Et 2) je ne suis pas la seule personne handicapée à le dire: les commentaires admiratifs sont toujours extrêmement pénibles: “je t’admire d’avoir tous ces problèmes mais d’avoir malgré tout un boulot!” “Ben oui, j’ai bien essayé de ne pas travailler, mais je n’aimais pas trop la vie dans la rue donc il a fallu que je trouve un emploi, mais on me l’a donné par pitié, en réalité je fais semblant de travailler, ne vous inquiétez pas!”

Commenter ma vie, c’est me rappeler une fois de plus qu’elle n’est pas facile, que je n’ai pas le choix de la vivre, et que je suis différente. Alors mesdames et messieurs, si vous avez un besoin physiologique profond de faire la causette, parlez-moi du temps pourri ou de mon chat, ou même au pire des Oilers! Mais pour le reste, s’il-vous-plaît, foutez-moi la paix!

PS. Cette chouette petite vidéo (en anglais avec sous-titres) parle non seulement du problème des compliments mais aussi de ce dont j’avais parlé là-bas, que je suis une personne handicapée et non pas “en situation de handicap.”

23 comments

  1. Est-il possible qu’ils te questionnent parce que eux-même ne trouvent pas la motivation pour faire du sport et qu’en te parlant, ils espèrent trouver une raison qui les aide à se bouger ?
    Je ne sais pas si des gens parlent de moi et ne tiens pas à le savoir…

    Like

  2. La femme de ménage qui vient faire le ménage de temps en temps chez mon père, est aussi celle qui fait le ménage dans les parties communes. Elle est cancanière comme pas possible, au point que mon père la laisse seule souvent et part “faire une course” pour ne pas avoir à supporter ça. Je lui avais dit un jour ” raconte lui un truc vraiment gros, du genre que tu entretiens une danseuse, et tu verras en combien de temps ça te revient aux oreilles”. Malheureusement, il n’a jamais osé, ça aurait pu être drôle.

    Like

  3. Anonymous

    Effort sur-humain + trop de conneries : stop, absolument stop, déjà qu’effort sur-humain pour aller à une activité dite de loisir ou d’hygiène me semble insurmontable…
    Ensuite le coup du voisinage et de ne connaître que 10 prénoms : s’il n’y avait que les Suissesses pas vieilles et sur-diplômées avec un chat et vivant seules, ça se saurait.

    Bleck

    Like

  4. La principale préoccupation des gens – ais-je remarqué – ce sont les gens. Surtout dans un cadre tribal, comme celui d’un immeuble, d’une famille, d’un club, mais cela s’étend aux “peoples”, les gens “connus”. Au passage c’est intéressant de voir que “gens” a deux genres mais pas de singulier ! (Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens.)
    Beaucoup voient chacun comme une entité à laquelle ils attribuent une sorte de note globale, dont leur propres valeurs déterminent les coefficients. Beaucoup recherchent à repérer autour d’eux des idoles et des êtres abjectes, des exemples et des contre-exemples, et plein de gens un petit peu en dessous d’eux-même sur leur propre échelle de valeur, pour se rassurer et garder une bonne estime d’eux-mêmes.
    Quand je me suis rendu compte de tout ça, je me suis intéressé aux idées et aux actes, indépendamment des personnes qui les produisent.

    Like

  5. Je te comprends très bien car depuis quelques mois je suis aussi handicapée ( même si j’espère encore que ce ne sera pas définitif) et je supporte de moins en moins bien les questions ou commentaires , partant d’un bon sentiment, de l’entourage…..et ça, on ne s’en rend compte je crois que quand on est directement concerné….et je pense que dans la mentalité anglo-saxonne les commentaires positifs mais énervants sont certainement plus fréquents que par chez moi….
    Sinon, ça va le temps chez toi? Ici il pleut…😉

    Like

  6. Zhu

    Je n’irais jamais à la gym s’il n’y avait pas de cours. Je déteste les machines les gens qui traînent autour, genre je m’emmerde alors je regarde les autres. Dans les cours, on est occupés à… ben faire du sport. Pis la musique est forte, on s’entendrait pas parler de toute façon!

    C’est marrant, je garde une grande réserve avec le voisinage. En fait, j’évite mes voisins. Oh, évidemment, je les salue, un p’tit sourire, mais je ne veux pas parler de ma vie ni rentrer dans des détails. Je ne suis pourtant pas du tout quelqu’un de secret ou pudique, ma propre réaction me surprend. Mais, il y a une différence se raconter sur un blog, à des amis, à des collègues et puis s’observer comme ça peut se faire dans un petit quartier. Le nombre de fois où des voisins m’ont dit “oh, tiens, je t’ai vue marcher sur telle ou telle rue tout à l’heure”…! Ça me met mal à l’aise, j’ai l’impression d’être épiée et je me retrouve à me justifier de choses 100 % banales “euh… je faisais… les courses!”.

    Like

    • Oui c’est bizarre que j’aie un blog et plein de chouettes lecteurs et lectrices et j’y raconte ma vie depuis des années… Donc ce n’est pas un besoin de “cacher” ma vie mais plutôt de la contrôler. Je contrôle mon blog, pas les ragots des voisins 🙂

      Like

    • Hah, ça ne m’étonne pas du tout, quelle honte! Ici, il y a 3 ou 4 piscines “accessibles,” et quand j’ai demandé exactement ce que ça signifiait, on m’a répondu qu’il y avait des places handicapées devant les bâtiments! Hahah!

      Like

  7. je ne connais pas les prénoms et même les noms de famille des gens qui habitent dans ma rue (c’est un lieu dit avec 25 maison) sauf ceux à côté de nous, eh bien ça ne me gêne pas du tout et quand on fait la fête du village, je ne reconnais personne, m’en fiche..par contre tout le monde nous connait, et là ça me gêne, surtout lorsqu’ils deviennent trop familiers à cette fête. Alors, mets tout ça dans ta poche et ton mouchoir par dessus,et oublie les cancanneries!
    Pourquoi penses tu que tu sois différente? tu sais (peut être) que mon fils vit aussi avec un handicap, et je ne le vois pas comme différent, mais comme je suis sa mère, c’est certainement biaisé..la différence existe dans le regard de l’autre..
    je t’embrasse
    ah, et ici ce matin, il fait frais (14°C) mais le soleil se lève, et les chats se caillent dehors..

    Like

      • catandfivecats

        j’ai relu le billet de 2014, et cela m’a encore une fois touchée, j’ai relu mon commentaire,et je te l’écris à nouveau, désolée si j’étais maladroite, je ne suis supérieure à personne, et mon conseil de ne pas penser aux ragots était sincère. Je n’ai pas écrit que ce que tu ressens est imaginaire. Mais je ne peux me mettre à ta place, alors pardonne moi.

        Like

        • Il n’y a rien à pardonner, je sais que tu n’es ni condescendante ni méchante, mais comme je l’ai dit en 2014, il faut vraiment que tout le monde arrête de répondre systématiquement ce genre de chose (et pas seulement à moi).

          Like

  8. Mais oui, les Oilers! Un des mes cousins y a joué, il y a longtemps (oui, j’ai un cousin qui a été joueur pro de hockey, je ne suis pas sûre que ç’ait été très bon pour sa santé, d’ailleurs).
    Je t’avoue que j’ai parfaitement conscience de regarder les handicapés autrement, et que cela me gêne, parce que je sais que je ne devrais pas (comme le dit Catherine, c’est mon regard qui crée la différence). Il m’a fallu des mois à m’habituer au jeune trisomique qui venait avec nous à la danse, mais maintenant, je pense qu’on peut dire que nous avons des relations normales. Et ça m’a aidée à moins regarder les autres trisomiques de travers et à leur répondre comme à n’importe qui quand ils m’adressent la parole (il y a un centre qui les accueille, au bourg, et on en croise à la médiathèque ou dans certains magasins).

    Like

  9. Je comprends que ces commentaires soient fort énervants! 😦
    La gym c’est un truc chiant à mon avis 😀
    Pour perdre du poids en ce qui me concerne c’est surtout l’alimentation qui fait la différence 😉
    Bisous.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: