c'est pas moi je l'jure!

les frites bordel

A la demande de Mahie, je réponds à ce questionnaire… un peu à la bourre parce que deux trucs dingues sont arrivés aujourd’hui et ma vie vient de se compliquer mucho

Aujourd’hui je me sens: contente, un peu euphorique, pas mal effrayée, complètement dans la semoule! 

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison: comme je sors plus trop de chez moi, la première personne à qui j’ai parlé au téléphone ce matin était quelqu’un qui me téléphonait d’une petite ville d’Ontario.

J’ai été super contente de: parler ce soir pendant deux heures avec ma copine Justine, avec qui je n’avais pas parlé depuis au moins un an! Et j’ai aussi été super contente d’entendre Miss Penny ronronner pour la première fois, alors que je lui faisais un petit câlin dans son arbre à chat! 

Ça m’a franchement énervée: qu’il pleuve toute la journée aujourd’hui!  

Ma situation surréaliste de la semaine: c’était hier, très surprenant, mais je ne peux encore rien dire… 

Je suis grognon: pas aujourd’hui, non.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal que: le business du pétrole se fasse à ce point subventionner par le gouvernement, mais pas l’éducation?!  

C’est exquis de: se sentir appréciée 🙂 

En ce moment je lisA Conspiracy of Bones de Kathy Reichs. Presque terminé! Je ne sais pas ce que je lirai ensuite.

Je dis « respect »: aux milliers de personnes qui ont moins de chance que moi dans ce merdier et qui arrivent à s’en sortir malgré tout! 

Je ne résiste pas à: prendre des frites quand je commande du take-out à mon resto préféré! 

J’vais t’dire une bonne chose: je suis triste et vraiment pas optimiste en ce qui concerne l’état de l’éducation en général, avec ce putain de virus. A mon avis, il sera impossible de retourner en arrière et ce qui nous attend est très moche et déplorable. 

La pensée hautement philosophique de la semaine: la vie est trop compliquée! Et aussi: j’aime pas trop les changements!!! 

Je me taperais bien: des frites!

J’ai été raisonnable: je ne me fais livrer de bouffe à domicile qu’une seule fois par mois! Je m’admire.

Cette semaine pour la première fois: je suis allée dans un magasin (ophtalmo) et j’étais la seule personne à ne pas porter de masque! J’en ai pas! J’ai demandé à ma frangine de m’en faire trois! 

C’est bien la dernière fois que je: ne crois pas en l’adage qui dit be careful what you wish for! 

Le truc qui m’a le plus frappé cette semaine c’est: un cours sur l’exploration spatiale que j’ai regardé en entier (une dizaine d’heures, sur masterclass.com), enseigné par le premier astronaute canadien, Chris Hadfield, et qui était absolument fabuleux! 

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux: pouvoir remonter le temps de quatre ou cinq mois, pour pouvoir encore profiter à fond de quelques moments “normaux” tout en sachant à quel point le monde allait s’effondrer quelques semaines plus tard. 

22 comments

  1. Blanche

    Magnifique pour le ronron, ça veut dire qu’elle se sent en sécurité dans l’arbre à chat. C’est un début.
    J’attends avec impatience la suite de ces nouveautés dont tu nous parles.

    Like

  2. MAG

    Penny a l’air « chez elle » dans l’arbre à chat. Il n’est guère anormal qu’elle y ait été en mesure de ronronner. Pour toi c’est une sacrée victoire quand même.
    J’ai toujours observé une règle de trois pour mes chats adoptés : trois jours pour l’observation, trois semaines pour l’acceptation, trois mois pour la confiance et au bout de trois ans la passion exclusive.
    Penny n’est plus toute jeune, elle accélère le calendrier me semble-t-il.
    Pour ma part je fuis les magasins avec port de masque obligatoire. Le premier jour de deconfinement, sur une file d’attente d’une trentaine de personne, je partageais le refus du port du masque avec une seule personne, un gars hyper tatoué ; je me suis sentie rajeunir… une seule entorse, ma gentille kiné qui me refuserait si je n’en portais pas.

    Like

    • En ce qui me concerne, ce n’est pas que je refuse de porter un masque, c’est que je n’en ai pas et ne saurais pas où en trouver. A part dans ce magasin l’autre jour, je pense qu’environ 50% des gens ici en portent, mais ça va augmenter parce que le gouvernement canadien nous a recommandé d’en porter quand on sort. Mais comme je ne sors qu’une ou deux fois par semaine, et le plus souvent pour aller au boulot où il n’y a personne, je vais attendre les masques de ma frangine pour commencer à en mettre 🙂
      Pour Penny, elle est marrante et n’a jamais eu peur depuis qu’elle est chez moi. Maintenant, quand elle se réveille, elle vient me faire un petit coucou, je lui fais un bisou, et elle repart continuer sa sieste. C’est très mignon!

      Like

  3. Tu vois que Miss Penny a compris qu’elle était dans une bonne maison !
    Quant au reste, moi aussi je voudrais revenir quelques mois en arrière…..et pourquoi pas avec des frites….
    J’espère que tu n’as pas encore eu de mauvaise surprise au travail !

    Like

    • Quoi???? Mais allez, ouste, faut que tu essayes au moins une fois, la livraison à domicile c’est top moumoute 🙂 (pour les courses, au début j’ai pas trouvé ça évident, et j’ai encore des semi-mauvaises surprises parfois, mais pour la bouffe, c’est vraiment sympa, de temps en temps!)

      Like

  4. catherine

    moi aussi, je rêve de vraies frites! LOL Miss Penny a doit à des caresses de ma part!
    et na, j’ai envie qu’il pleuve ici, presque un mois sans gouttes..la Bretagne n’est plus ce qu’elle était, ma bonne dame!
    bon samedi, des bises

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: