c'est pas moi je l'jure!

les îles du salut

Cela devient de plus en plus difficile de choisir, aaaahhhhh! Aujourd’hui, Heinrich Heine a définitivement été mon commentaire préféré, donc je vais y répondre (mais mon commentaire, comme les autres, restera caché pendant 23 heures. Par contre, vous pouvez voir mon nouveau commentaire sous un nouveau commentaire du Post 1). La raison pour laquelle je ne le choisis pas en post 3 c’est que c’est la même personne qu’hier, quelqu’un d’anonyme, et quelqu’un qui (je crois) n’avait pas laissé de commentaires sur ce blog auparavant. Je veux donner une chance à tout le monde d’être la star du jour (c’est mon côté prof, désolée) 🙂

J’ai aussi adoré Peer Gynt et Marguerite Duras, et le Pr. CaSo, prof de biophysique! J’espère que ces branches vont continuer longtemps.

Le truc qui me fait le plus rigoler c’est que le Post 1 était neutre, et dans certaines histoires, maintenant, on a une conductrice, alors que dans d’autres histoires, on a un conducteur. J’ai essayé de compliquer encore plus la situation d’avant-hier mais personne n’a dû remarquer, hehe.

Petit rappel: les règles du jeu sont là-bas, et si vous voulez continuer des histoires précédentes, répondez-y en répondant AU COMMENTAIRE EN QUESTION, SOUS LE POST EN QUESTION. Je vous encourage d’ailleurs à aller lire les continuations d’histoires précédentes, elles sont excellentes aussi!

Bon, je radote, je radote, parce que je n’arrive pas à choisir le Post 3… C’est vraiment très difficile de deviner ce qui inspirera le plus mes lectrices et mes lecteurs, les thèmes qui ouvriront le plus de portes! Je n’avais pas imaginé que ça serait si complexe et intéressant comme exercice pour moi aussi.

Post 3:

– votre avenir ?
– oui dans 10 minutes J’ai l’oral d’admission pour entrer dans un Master très spécial ….

son regard devint vague et un sourire en coin apparut.

– …. c’est pour une expérience socio-ethnographique : ils sélectionnent des étudiants en littérature et en arts plastiques pour aller passer un an sur l’île de Kerguelen. Ils cherchent aussi des profs, ça vous dit ? Vous êtes prof, non ?

17 comments

  1. mmechapeau

    Passer du temps sur île de Kerguelen me tentait assez J’adore changer de job, déménager, rencontrer de nouvelles personnes. En plus, vivre sur une île, je n’ai jamais testé. D’après la fille, l’oral pour les profs, c’était dans dans deux jours. Alors pourquoi pas essayer…

    Like

  2. Isabelle

    Les îles Kerguelen, celles que l’on appelle îles de la Désolation. Au moins on y sera au calme. Pour les températures, je suis moins enthousiaste.
    Mais une expérience socio-ethnographique, c’est la chance de ma vie, une occasion à saisir.
    – De quoi s’agit-il exactement ? je demande intriguée car je n’ai jamais entendu parler de ce Master.
    – On travaillera en collaboration avec les scientifiques de la base pour le projet RA4… euh là, je vais vraiment être en retard s’impatiente-t-elle tandis que son rictus réapparait.
    – Je l’observe perdue dans ses pensées, en la conduisant vers son avenir. Le mien prendrait-il un nouveau tournant grâce à elle ?

    Like

  3. Prof durant un an sur l’ìle de Kerguelen, c’est tentant non? Mais avec des étudiants et surtout des collègues que je n’aurais pas choisi ni connu? Je secouais la tête pour éloigner loin de moi cette idée saugrenue. A Bora Bora, Hawaï ou la Nouvelle Zélande, pourquoi pas. Mais Kerguelen! Je ne suis pas maso à ce point. Quoique… Je jetais un coup d’oeil à l’étudiante assise à côté de moi, une seconde de distraction, une seconde de trop. Boum! Je pensais immédiatement: elle va rater son oral! J’avais raté le dernier feu rouge à l’entrée du campus et ma voiture venait d’embrasser une de ses congénères, dans un grand fracas de taule. Curieusement, l’étudiante n’a même pas poussé un cri, ou je ne l’ai pas entendu, mon cerveau n’étant pas encore revenu de Kerguelen! J’osais un “ça va, vous n’avez rien”, avant d’oser la regarder.

    Like

  4. Louise

    et de la suivre dans l’auditorium. Un auditorium froid et beige. Des chaises qui se referment lorsqu’on se lèvent avec tablette rétractable. Installée au fond, en observatrice. Dans un brouhaha de jeunes gens qui arrivent et prennent place. Dans un brouhaha qui devient de plus en plus fort qui prend toute la place dans ma tête. D’un coup mon corps se couvre de sueur froide et la boule au plexus que je n’avais plus senti depuis « les événements »qui revient. Je réalise que l’état de béatitude, d’allégresse, de confort dans lequel je me suis laissé aller à failli, encore une fois, avoir des conséquences funestes…

    Like

  5. Cécile

    Les Kerguelen.
    A l’époque de mon adolescence tourmentée ça avait été mon endroit de rêve. Celui où il n’y avait ni ma mère (control freak), ni mes sœurs (envahissantes), ni mon père (absent de toute façon), ni les Autres, ceux du collège…
    Je me serais bien passée de ces souvenirs. Le présent n’était déjà pas bien reluisant….

    Like

  6. catandfivecats

    -Prof, moi? oui mais pas du tout dans les sciences de bobos! du moins pas dans les sciences occultes!
    Elle devint rouge, pleine de fureur : “je ne vais pas vous laisser dire que la socio-ethnographie est une sciences de bobos! vous n’avez aucune idée du travail que font ces personnes au quotidien, pour améliorer la compréhension de la cohésion des peuples par exemple! ”
    Je souris, cette jeune fille est décidément une sacré bonne femme!
    -Mais, dis je, les iles Kerguélen sont françaises, et leurs habitants ont ils besoin d’études socio-ethnographiques? c’est du bla bla bla!
    La jeune fille haussa les épaules, renonçant à me convaincre. Elle regarda sa montre, et jura entres les dents, “zut zut, plus que 8 minutes, déposez moi à mon oral, dépêchons nous!”
    Je restai coi devant son ordre..

    Like

  7. Alors là, elle m’a sciée ! Les îles Kerguelen!….mais c’est un signe de l’au delà cette rencontre un peu musclée qui semblait fortuite! Quand j’étais plus jeune, j’avais un petit ami qui rêvait de partir là bas. Mais j’avais trop peur d’avoir froid, alors quand il a commencé à prendre des cours pour pouvoir espérer un poste de recherche là bas, je me suis dit que le temps que ça arrive, je pourrais le faire changer de destination. Et voila qu’il est reçu et qu’il fait ses valises. Depuis, plus aucune nouvelle…..

    Like

    • Enfin si, j’ai juste reçu un courrier rapide il voulait simplement me demander de lui expédier et en urgence deux paires de chaussettes et des moufles !! je peux te dire qu’il les a attendues longtemps ses moufles…

      Bleck

      Like

  8. La zia

    L’archipel des Kerguelen ? Oups !! ça doit cailler … je préfère le golfe du Morbihan en Bretagne… oui, je sais, y’a aussi un golfe du Morbihan dans les Iles Kerguelen mais qu’allez-vous faire sur ces iles de la désolation ? loin de tout ?

    Like

  9. Magali

    J’emprunte l’idée de MarieH on des îles Kerguelen, effectivement très chouette, pour poursuivre.

    Notre fureur était telle que nous avons éclaté de rire.
    – Moi c’est Élise.
    – Moi c’est Dr Caso.
    – C’est toi qui enseignes un truc pas possible et donne des cookies aux étudiants qui te supportent ? T’en a pas assez ? Si tu te présentes pour un emploi dans les îles Kerguelen, tu es sûre d’être prise. C’est français, personne ne veut y aller. Il fait très froid mais tu as l’habitude.
    – Oui, mettons. Ton étude sera vite faite, il n’y a pas plus de cinquante personnes sur l’île la plus grande. Les autres ne restent souvent qu’entre deux bateaux. J’ai connu trois personnes qui ont vécu là-bas. Un soldat, deux ans ; un météorologue, cinq ans ; et le spécialiste français des manchots, il disait Terre Adélie. Il faut avouer que cela fait plus exotique que les îles Kerguelen. Quand j’y pense c’est dingue, ma mère l’a connu quand il était étudiant. Elle m’a raconté des histoires invraisemblables sur lui, je crois qu’il a été celui qui est arrivé à y vivre le plus longtemps, quinze ou vingt ans.
    – Juste un an avec peu de travail, c’est super !
    – Et le reste du temps, tu dors et tu bois pour ne pas déprimer ? Les manchots sont élégants mais tout à déjà été dit sur eux.
    – Attends, écoute mon projet.

    Like

  10. CINABRE

    Je me présente : Professeur Ca-so , biochimie et recherche morphologique féline .
    Enchantée. “Mr et Mme Grandet, “me dit elle tout de go . C’est bien le nom de leurs chats “Boule de suif et bel ami . Oui tout à fait , ils vous avez parfaitement décrite et fait votre éloge en tant que catsitter .
    Ca-so ?? Votre nom ne me dit rien …
    Sofia Casanova , en fait . Mes élèves ont simplifié et je l’ai adopté. J’ai échappé à Giovanna que mon père avait choisi . Ma mère férue de poésie et un penchant pour l’Andalousie a préfère Sofia .
    ” Sofia c’est la sagesse ” me sussura Gaby et Giovanna c’est la luxure lui répliqua Lucy c’est à méditer !!
    Ah , les mères !! Me dit elle . Mais les îles Kerguelen ? Ça vous tente ? Moi ,j’y suis à fond . Ma mère a fait une halte avec l’équipage à Port aux Français , il y quelques années. Quel enthousiasme ! Elle m’a transmis le virus depuis.

    Like

  11. Oui je suis prof mais je déteste les voyages. Cette jeune fille est charmante et je suis immensément soulagé de ne pas l’avoir blessée ou tuée et même elle me plaît bien. Je pourrais même coucher avec. Sauf que je n’irai jamais sur son île machin chose, le meilleur voyage que je connaisse est celui que je fais de mon canapé à mon lit et alors là, quel panard… bon elle a un examen à passer. Je l’emmène et je couche avec ensuite. On fêtera sa réussite avec un beau voyage dans ma chambre à coucher. Je t’emmène au septième ciel bébé !

    Like

  12. – Oui, comment le savez-vous ?
    – J’ai été votre élève pendant deux ans…
    Je la regardais attentivement pour la première fois, son visage m’était vaguement familier, sans plus.
    – Ne vous inquiétez pas, jamais personne ne se souvient de moi, c’est comme ça! Je veux participer à cette expérience, je veux écrire mon nom dans l’histoire. Et vous qui êtes seule avec votre chat, rien ne vous retient ici , pas d’attache, alors proposez votrre candidature !
    Et c’est à cet instant précis que je me rendis compte qu’elle connaissait tout de ma vie, à tel point que je me demandais si elle ne s’était pas jetée sous les roues de ma voiture exprès pour qu’on fasse connaissance. .

    Like

  13. Narayan

    Si je suis prof? Oui comment l’avez-vous deviné ?
    Je crois que je n’avais pas réalisé à quel point ma vie allait se compliquer après ce mensonge. Je n’étais pas plus prof qu’attirée par Kerguelen, mais ma vie était remplie d’ennui, et l’occasion de la pimenter trop belle pour la laisser passer.

    (J’ai raté le début damned 😡)

    Like

  14. Dom

    – Prof ? Ah non non, je ne suis pas prof, je suis architecte. Je travaille pour un projet d’extension du campus, donc les îles Kerguelen, non pas possible. De toutes façons, un an sur les îles Kerguelen, grises, froides, à 3000 km de toute terre habitée, c’est juste impensable pour moi. Vous, ça vous tente ?
    – Eh bien oui, figurez-vous que oui. La solitude, j’aime ; une année j’ai fait un remplacement : pendant trois mois j’ai été gardien(ne) de phare. Je vous jure ! Donc les îles Kerguelen, je vois ça comme une manière de me mettre à l’abri de la civilisation. Parce que pour tout vous dire, il m’est arrivé un truc incroyable …

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: