c'est pas moi je l'jure!

tant que vous voudrez, mon général

L’autre jour, j’étais en train de faire ma tournée hebdomadaire (en vain) pour convaincre des gens de participer à mon concours quand je suis tombée sur la porte ouverte du bureau de cette femme assez incroyable que j’avais rencontrée quelques jours auparavant et qui porte le même prénom que moi. Elle m’a proposé de m’asseoir et on a longuement papoté de son travail ici.

Il faut que je vous explique un truc parce que ça facilitera plusieurs de mes explications dans le futur! Il y a deux façons de devenir militaire au Canada: 1) s’engager dans l’armée tout simplement, pour devenir matelot ou soldat ou aviateur mais on commence tout en bas de l’échelle hiérarchique (on appelle ces gens des “militaires du rang”); ou 2) aller faire ses études à la FAK et y devenir élève officier (on appelle ces gens des “officiers”). Les militaires des deux groupes peuvent ensuite monter en grade dans leur classification: le grade le plus haut pour les militaires du rang c’est adjudant-chef, et le grade le plus haut pour les officiers c’est général.

Notre commandante, la présidente actuelle de la FAK, est commodore, ce qui est très haut mais pas le plus haut, et cette femme qui porte mon prénom est adjudante-cheffe, donc techniquement d’un rang bien plus élevé que notre présidente! Mais la grande cheffe c’est la commandante, parce qu’elle est officier, et seuls les officiers peuvent être chefs d’un groupe. Je n’ai pas encore tout compris mais c’est l’idée générale.

Donc, cette femme qui a un magnifique prénom et moi avons longuement parlé des profs militaires de la FAK, et je lui ai fait part de mon indignation en ce qui concerne le manque de qualifications et de soutien et d’encadrement de ces profs et la façon souvent hostile dont ils étaient traités. Je lui ai proposé d’essayer de changer un tout petit peu les choses et elle a trouvé que c’était une excellente idée. Elle m’a suggéré d’en parler à la cheffe des profs militaires et d’écrire une proposition pour un projet pilote pour l’automne prochain. D’après elle, c’est facile de faire arriver les nouveaux profs militaires sur le campus quelques jours avant le début des cours et de les forcer à aller m’écouter radoter plein de trucs, c’est l’avantage des militaires!

Ma nouvelle copine Charlotte trouve que c’est aussi une très bonne idée, même si elle est un peu plus réaliste et m’a prévenue qu’au moins septante pour cent de ces nouveaux profs militaires s’en ficheraient complètement de ce que j’avais à dire, parce qu’ils s’en fichaient complètement d’enseigner quoi que ce soit à leurs étudiants et allaient se la couler douce pendant deux ans avant d’être transférés dans un truc qui les intéresserait (peut-être) plus!

J’ai l’impression d’avoir mis les pieds dans un… quoi? Nid de vipères? Guêpier? Panier de crabes? Asile de fous?

27 comments

  1. mmechapeau

    Votre nouvelle copine Charlotte ressemble à la Gaby de Cinabre.
    Elle ose dire des vérités qu’on préfère ignorer par idéalisme. Mais elle a raison, c’est normal que certains militaires s’en fichent d’enseigner sans rien y connaitre. Dans dans tous les domaines, il y a les gentils, les méchants…
    C’est comme un Guignol spectacle permanent
    Et vive l’école et vive le régiment …
    ♫ ♫ ♫

    Like

  2. L’armée est décidément un monde à part. Quoique… des gens forcés d’assister à des cours et qui s’en fichant royalement, c’est ce qu’on appelle des élèves, un peu partout dans le monde, non? Et les profs n’aiment pas être confondus avec des élèves.

    Like

    • C’est certain, même moi je n’aime pas trop ça, mais si je dois faire quelque chose, je préfère bien le faire et si je ne sais pas bien le faire, je préfère apprendre à le faire. Mais je sais que beaucoup s’en fichent, partout.

      Like

  3. Dom

    Où est le problème si tout le monde s’en fiche, élèves comme profs ??? Tu as mis les pieds chez Ubu. En fait le défi dans ton job va être de motiver les gens, quels que soient tes projets : tout est peut-être à considérer à travers le filtre de ces deux ans.

    Like

  4. Magali

    Un jour férié ? j’ai dû une fois de plus mal lire mon calendrier.
    Tu as ajouté sur le puzzle un ramequin plein me semble-t-il de tomates. Je n’ai jamais vu de mini-tomates vertes.
    La hiérarchie militaire canadienne me semble avoir été copiée de la française. Bleck me corrigera s’il y a lieu.
    Adjudant est le plus haut grade des soldats.
    Adjudant chef est le premier grade des sous-officiers.
    Commandant est le premier grade des officiers.
    Si je dis vrai et si la correspondance est parfaite, la hiérarchie de la FAK serait respectée. Avec les militaires on ne rigole pas.
    Mettre en place un stage de rentrée pour les nouveaux profs (j’ai corrigé, j’écrivais « mauvais ») ne les intéressera pas tous. Ils seront présents, sages, et un certain nombre de ceux qui ne seront pas a priori intéressés en retireront a posteriori des bienfaits, un peu comme la mimique ou le haussement d’un sourcil d’un psy qui déclenche une réaction retardée.
    Bref, l’optimisme est de rigueur.

    Like

    • Effectivement, pour les soldats ça a l’air d’être pareil, mais on n’a pas de “commandant” dans l’armée, c’est seulement la commandante de la FAK, et elle est Commodore, ce qui est très haut comme grade. Mais comme je n’y connais rien en armée française. J’apprends ce que je peux sur les militaires canadiens et après je me mets aux militaires français 😉

      Like

  5. catandfivecats

    ton billet m’a intéressée, si si, mais je ne vois rien à ajouter, sauf que je trouve dommage que tu n’aies pas plus de copies pour ton concours. Si tout le monde procrastine, c’est sûr que tu auras une montagne de réponses le dernier jour😁
    Et si tu repoussais la date de fin du concours?
    Que pense Albert de ton idée d’encadrements des profs militaires?
    bon jeudi, bises

    Like

    • Quant à Albert, je ne lui ai rien dit pour l’instant. J’ai l’impression que le côté civil et le côté militaire ne s’entendent vraiment pas très bien et ne vivent pas sur les mêmes planètes. Je fais ma petite investigation côté militaire avant de mettre les pieds dans le plat côté civil 😉

      Like

      • catandfivecats

        c’est très bizarre la dichotomie à la FAK entre civils et militaires..si toutes ces personnes ne sont là que pour les études des jeunes étudiants, et leur réussite, c’est presque inquiétant?

        Like

        • Oui mais la planète “académique” et la planète “militaire” sont vraiment différentes et souvent contradictoires. On ne fonctionne pas du tout de la même manière, on ne pense pas de la même façon, on ne valorise pas DU TOUT les mêmes choses… Même le mot “éducation” ne veut pas dire la même chose pour ces deux groupes. C’est comme si tu demandais à un groupe de Beatnik de travailler avec un groupe de militaire, c’est le truc le moins logique possible, et pourtant, c’est ce qui nous arrive 🙂

          Liked by 1 person

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: