c'est pas moi je l'jure!

les p’tits souvenirs du dimanche soir

Comme chaque semaine, voilà les questions du dimanche soir. Je serai très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (inscrivez le lien vers vos blogs dans mes commentaires pour que d’autres lectrices/lecteurs puissent aller lire vos réponses)!

  • Qu’avez-vous reçu comme chouette cadeau de Noël l’année dernière?

Rien du tout! Mais comme je n’ai aussi offert aucun cadeau à personne, c’était un juste retour des choses et je n’en attendais pas moins (ou plus, dans ce cas-ci). Comme je l’ai expliqué en 2019, je déteste les cadeaux! (Heureusement, ma frangine m’envoie chaque année un lien vers le cadeau désiré pour mon filleul!)

  • Avez vous une manie, une habitude qui énerve les gens autour de vous, un “toc” bizarre?

Très probablement mais je ne sais pas ce que c’est parce que personne ne me le dit. Sosso détestait quand je reniflais tous les matins à cause de mes allergies. Ah, une doyenne m’a dit que j’étais “difficult to work with” parce que je dis les choses comme je les pense. Mais à part ça, mystère et boule de gomme. Y’aura sûrement écrit sur ma tombe “elle nous faisait tous chier mais on n’a jamais osé le lui dire!”  😆 (Ahhh mais si, je viens de penser à un truc: mes lectrices adorées et lecteurs adorés m’ont reproché deux-trois fois mon habitude de ne pas répondre aux commentaires au fur et à mesure que je les reçois! Guilty as charged!)

  • Que faisiez-vous il y a 10 ans exactement?

En novembre 2012? J’étais en Alberta, nouvellement associate professor with tenure, en pleine crise de la quarantaine, c’était l’horreur! Je voulais une nouvelle voiture (que je n’ai eue que cinq ans plus tard), John me faisait toujours chier au boulot, j’avais des chouettes copines avec qui je faisais plein de choses, je cuisinais beaucoup, je voyageais beaucoup (mais pas en Europe, comme j’essayais d’éviter mes parents à l’époque), j’adorais mon boulot et mes deux chatounes. C’était encore pas trop mal, mais ensuite, ce putain de 2013 m’est tombé dessus, et là…

  • Quand faites-vous semblant (d’être patient, heureux, satisfaits, etc.) au quotidien?

Tous les matins, je mets ma tenue de superwoman pour cacher mon envie quotidienne de mourir, et ensuite je rajoute un masque par-dessus pour faire semblant que je suis qualifiée pour faire des trucs (vivre, enseigner, m’occuper d’un chat, être cheffe de 13 personnes, organiser des machins, penser, faire des choses importantes, etc.).

  • Aimez-vous la poésie? En lisez-vous parfois? De quel(s) poème(s) d’école vous souvenez-vous encore?

Je n’aime pas du tout la poésie, c’est un truc qui me laisse parfaitement indifférente. Je me souviens de quelques lignes typiques de poèmes typiques de mon enfance, des histoires d’albatros, de ponts, de rose, d’orange, de bruyère, de fromage, de trous rouges au côté droit–ah si, celui-là m’a traumatisée et a dû être la raison de mon anti-militarisme (hahahaha, l’ironie).

16 comments

  1. CINABRE

    Depuis plusieurs années, nous ne fêtons plus Noël avec des cadeaux . Je fais un sapin ,un bon repas et basta .
    Gaby et Lucy se chargent des lubies, des anomalies comportementales et autres tracasseries journalières, c’est très chouette !! Comme la comptine “faire pipi sur le gazon pour emmerder les coccinelles…..” . Je n’ai pas l’intention de changer quoi que ce soit ! Ah ah !
    Il y a 10 ans , je m’occupais de mon loulous d’amour précédent .Diėgo .Il avait plus de 17 ans , opéré 2 fois (hernie, prostate et cancer ) . Il avait des diverticules , je devais le vider (avec des gants tout de même ) tous les jours . De plus , il avait Alzheimer et se perdait dans l’appart , marchait toute la nuit et a fini par ne plus me reconnaître ….
    Je fais semblant chaque fois que cela semble nécessaire ! Être caméléon ! S’adapter ou disparaître, s’adapter pour réussir, s’adapter pour conserver son intégrité mentale
    La poésie ! Tout un programme ! Mais du coup , je vais t’ėpargner dorénavant la lecture de celle-ci. La poésie se retrouve dans de jolis textes de chanson , de slams , de lettres d’amour , d’ėpitaphes plutôt juteuses voire même dans un paysage splendide, la caresse d’un animal de compagnie…Il ne faut pas s’arrêter à Baudelaire(quoiqu’il vaut le détour !) Ou Verlaine . La poésie se trouve là où la vie te colle des frissons , des émotions fortes , des déceptions . Petits bonheurs et grands malheurs ou vice versa sont les muses de la poésie quotidienne. Mais bon , t’adhère pas , t’adhère pas , on va dire “tanpire”

    Like

  2. catherine

    Qu’avez-vous reçu comme chouette cadeau de Noël l’année dernière?
    J’en ai eu plusieurs, tous très chouettes😀 difficile de dire celui que j’aime le plus😉
    Avez vous une manie, une habitude qui énerve les gens autour de vous, un “toc” bizarre?
    Un toc bizarre, vérifier plusieurs fois, quand on quitte la maison, si toutes les portes sont bien fermées à clé (garage, porte d’entrée), ça énerve mon mari😁
    Que faisiez-vous il y a 10 ans exactement?
    Je venais d’envoyer ma lettre de démission, et j’en étais très contente(je n’ai jamais regretté à cause de ma cheffe perverse)
    Aimez-vous la poésie? En lisez-vous parfois? De quel(s) poème(s) d’école vous souvenez-vous encore?
    Pas plus que ça, un seul poème me plait vraiment, Mon enfant, Ma soeur, L’invitation au voyage de Baudelaire, je l’aime depuis mes 15 ans (ça date!!) et je le connais par coeur.
    bonne semaine, bises

    Like

  3. Seer

    1. Boîte à bijoux ! Je l’avais demandée. Très sympa 🙂 mais en géneral on fait très peu de cadeaux et rarement des surprises.
    2. Pareil que toi : on me le dit pas non plus ^^
    3. J’avais mon diplôme et j’allais au gala de fin d’études. Pas pile poil le 30 novembre mais moins d’une semaine avant.
    4. Comme toi aussi, à peu près en permanence. C’est une seconde nature de cacher ma déprime et mes angoisses.
    5. Oui, et j’en lis parfois quand je suis dans le bon état d’esprit. Surtout Victor Hugo. Je me souviens pas de poèmes d’école, je me souviens de vers (la fin du Dormeur du Val aussi, celle du Booz endormi de Hugo – la faucille d’or – ou quelques vers d’Auguries of Innocence)

    Like

  4. Qu’avez-vous reçu comme chouette cadeau de Noël l’année dernière ?
    Un stage de poterie de deux jours 😀

    Avez vous une manie, une habitude qui énerve les gens autour de vous, un “toc” bizarre?
    J’ai une façon de remplir le lave-vaisselle et une autre d’étendre le linge et je n’aime pas que ce soit fait autrement. Pareil pour mes tasses : j’ai des tasses à café, des tasses à thé et des tasses à infusion… et si on se trompe, je râle…

    Que faisiez-vous il y a 10 ans exactement ?

    Quand faites-vous semblant (d’être patient, heureux, satisfait etc.) au quotidien ?
    Le moins souvent possible. Seulement quand je dois me protéger ou protéger un/une autre.

    Aimez-vous la poésie ? En lisez-vous parfois ? De quel(s) poème(s) d’école vous souvenez-vous encore ?
    Oui, j’aime la poésie. J’en lis rarement cependant. Je me souviens de quelques fables de La Fontaine, de Ma bohême de Rimbaud (CM2), de l’Automne de Lamartine (appris en 6e, j’aime beaucoup son lyrisme), une poésie des Contemplations de Hugo (Elle avait pris ce pli…), Erlkönig de Goethe en allemand (le roi des aulnes) dont je trouvais l’ambiance terrifiante bien rendue, puis To Autumn de Keats, A thing of Beauty…, Daffodils de Wordsworth, Shakespeare, of course, et des extraits du Romancero Gitano de Garcia Lorca… J’adore les langues donc les sonorités donc la poésie qui fait chanter la langue !

    Like

  5. Que faisiez-vous il y a 10 ans exactement ?
    Dix ans exactement…. Je bossais pour une boîte de langues. Je donnais un cours particulier de français à Gilly qui est depuis devenue mon amie (avec qui je prends un café demain). J’étais dans une relation depuis quatre mois, relation qui se terminerait en 2014 à mon initiative. Et je venais de débuter le tir à l’arc.

    Like

  6. Bibigeneve

    – Cadeau de Noël, voir la réponse de la semaine dernière…
    – Sur mon étendage (euh c’est suisse ça ?) mes pincettes (suisse aussi ?) sont rangées par couleurs. Et j’étends le linge à ma façon. Je ne râle plus quand ma fille, ou mon mari, s’en charge, mais je remets les pinces à linge dans l’ordre sitôt que tout est sec.
    – Il y a 10 ans je bossais encore au garage Volswagen. Mais j’avais dû commencer mon mi-temps à la maison. Je ne descendais plus sur site qu’une fois par semaine.
    – Je prends mon mal en patience quand quelqu’un d’autre fait sécher la lessive 😀
    – Je n’aime pas spécialement la poésie. Disons que je ne suis pas capable de me plonger dans un recueil pour en lire, pourtant j’ai un rayon “poésie” dans ma bibliothèque. Mais j’aime bien quand Cinabre nous en présente une. J’aime bien Prévert aussi. Le Dormeur du Val m’a tiré des larmes, mais Grand Corps Malade raconte de jolis textes.

    Like

    • Mme Chapeau

      Dans ma famille, belge francophone, on parle de pinces à linge et de fils à mettre sécher le linge (quand on met sécher dans le jardin sur des fils tendus entre des poteaux.)

      Like

  7. Je ne me souviens pas de mes cadeaux de Noël passé. Ma soeur m’avait offert un paravent qu’elle devait monter avant de me l’apporter. A la fin de l’été, j’ai fini par acheter des rideaux, ne voyant pas le paravent arriver…
    Il y a dix ans, je sombrais gentiment dans la dépression. J’explosais pour un rien, ne supportais plus personne, collectionnais les migraines,…
    Je ne sais pas quand je fais semblant au quotidien. Quand j’ai mes patients ? Je fais semblant de savoir de quoi je parle ?
    La poésie me laisse de marbre.

    Like

  8. Oh mon Dieu, quelle honte, c’est la surconsommation, je ne me souviens pas de ce que j’ai eu à Noël l’an dernier! Pourtant mes soeurs m’ont sûrement offert quelque chose de chouette. Mais ce que j’ai surtout apprécié, c’est de ne pas être toute seule et d’être invitée chez ma soeur avec mon père.
    Mes enfants trouvent que j’ai l’habitude d’étendre le linge par couleurs (d’abord le bleu sur la corde, puis le vert, puis le gris, par exemple), mais je ne suis pas sûre de le faire exprès. Mes autres toc (manger exactement 4 tartines le matin, deux beurrées sur le côté “inférieur” de la baguette, une avec du miel et une de confiture sur les deux moitiées restantes, boire mon thé de 16 heures toujours dans la même tasse…) passent plus inaperçues et ne dérangent personne.
    Il y a dix ans, j’enseignais en collège, et c’était chouette. Les élèves étaient plutôt sympas, et on rigolait bien avec les collègues. Mais ce n’était pas un poste fixe, ce qui explique sans doute pourquoi j’ai demandé ma mutation. Et je m’interrogeais déjà sur l’avenir de mon couple…
    Il m’arrive de faire semblant de m’intéresser à ce que des gens racontent pour ne pas les vexer. Pour le reste, je crois que j’ai fini par devenir aussi bienveillante que je voulais en avoir l’air.
    Je ne sais pas si j’aime la poésie. Il me reste des tas de (débuts de) poèmes en mémoire, et aussi des morceaux de théâtre en vers. J’aime bien le rythme des alexandrins, et ça me hérisse quand ils sont mal dits. (Ah, ça, c’est une sale manie: corriger les fautes des autres.)

    Like

  9. Bleck

    En ce qui me concerne ce n’est pas vraiment un reproche que je t’ai adressé plusieurs fois, c’est le souhait de voir ce blog et les commentaires de ce blog que tu l’animes plus directement en intervenant au cours de la vie d’un billet.
    Sûr, je pourrais en rester à ne commenter qu’en fonction de la jolie photographie ou que 2 ou 3 fois par mois, ce serai tellement plus léger, plus délicat.

    Bleck

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: