c'est pas moi je l'jure!

trois rangs de perles

Il y a deux semaines, Nicolette a organisé une soirée très spéciale pendant laquelle elle voulait nous enseigner à faire des broderies de perles comme le font les Autochtones. Evidemment, tout le gratin (tout le who’s who) de la FAK s’est retrouvé dans ce grand amphithéâtre, et plein d’étudiants aussi, et même mon ex-pseudo-doyen (pour pavaner devant tout le monde) et la gentille ex-capitaine (pour embêter Nicolette) étaient là (et on a tous dû porter des masques pendant toute la soirée parce Nicolette l’avait requis). On devait être entre cinquante et soixante personnes. Albert était assis à côté de moi, et la cheffe bibliothécaire (que j’aime beaucoup) était assise derrière moi.

On a reçu des rectangles de feutrine noire ou blanche, une assiette en carton remplie de minuscules perles de couleurs différentes (on pouvait choisir lesquelles), une minuscule aiguille et du fil (noir ou blanc, suivant la couleur de notre feutrine), et un modèle à suivre. Il y avait différents modèles avec des fleurs, des formes géométriques, etc.

En premier, il fallait coudre le modèle à notre feutrine. Mais pour y arriver, il fallait déjà réussir à passer le fil dans le chat chas de nos aiguilles, et je peux vous dire qu’Albert et moi et ma copine bibliothécaire en avons bavé pendant un bon moment, vieux bigleux que nous sommes!

Ensuite, il fallait mettre plusieurs perles sur l’aiguille, piquer l’aiguille au bon endroit (donc estimer les distances correctes–vous pouvez voir tous mes trous erronés sur la dernière photo), puis repasser entre chaque perle posée pour les fixer individuellement au bon endroit et dans le bon sens. Sur la dernière photo, vous pouvez bien voir que ma quatrième perle rose (en partant du haut) était tout de traviole parce que je n’avais pas compris les instructions! Le début de fleur jaune ci-dessus était fait par ma copine bibliothécaire qui était très douée (même si on peut voir qu’elle aussi avait mal compris les instructions de départ). Albert et moi l’étions nettement moins!

Ci-dessus, vous pouvez voir une photo historique des mains d’Albert en train de tenir une aiguille et du fil! Le cher homme n’a visiblement pas l’habitude de recoudre lui-même les boutons de ses chemises 😆

On a passé deux heures très chouettes ensemble. Je n’ai réussi qu’à faire les quelques débuts ci-dessus et à me tuer les yeux et le dos, mais c’était une soirée très agréable, et si Nicolette en proposait une comme ça chaque mois, je m’y rendrais probablement régulièrement.

27 comments

  1. La zia

    Eh ben !!! Je t’admirent toi et Albert !! et sans dé à coudre. Moi qui suis obligée de choisir des aiguilles à gros chas !!! Ça me sidère que ça motive la FAK et ça démontre bien qu’Albert est un type bien.

    Like

  2. Mes petits élèves ont appris le mot chat, à propos d’aiguille, en cousant une chaussette de Noël. L’un d’entre eux ronchonnait que, vraiment, c’est nul d’appeler un chat un trou… Oui, la langue française est compliquée et appeler un chat, un chat… Bref! Moi aussi je galère pour enfiler le fil dans l’aiguille.

    Like

  3. Valérie de Haute Savoie

    Je viendrais avec toi sans aucun doute. J’aime apprendre à faire de nouvelles choses en couture et là je viens de regarder une vidéo pour faire des torsades en tricot et je dois maintenant absolument me trouver une aiguille auxiliaire 😆

    Like

  4. Mathilde

    Il est bien certain qu’il vaut mieux enfiler l’aiguille dans le chas….
    Je suis admirative de votre bonne volonté, je crois que j’aurai passé un bon moment aussi, je vous aurai rejoints au club des bigleux.

    Like

  5. catherine

    Je pensais que Nicolette s’était mis tout le monde à dos à la FAK? 🙄
    J’apprécie toutes les nouveautés en matière de travaux manuels (expression au sens large), et j’aurais aussi aimé faire cette séance avec toi😀 terminées, ces broderies doivent être bien jolies.
    Dernière photo, deadline 2019, faut vite terminer ton ouvrage 😉
    bon WE bises

    Like

    • Oui, Nicolette s’est mis tout le monde à dos à la FAK, mais tout le monde ne peut pas le lui dire, et tout le monde doit ostensiblement soutenir la cause Autochtone! (Dont moi, hein, je dois avouer qu’au départ je n’y suis allée que pour y être vue (bon, j’étais aussi un peu curieuse sur le processus des perles). Heureusement que finalement j’ai passé une super soirée!)

      Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: