c'est pas moi je l'jure!

une chanson triste pour un jour de fête

La victoire est amère. En deux ans, je me suis fait trop d’ennemis, j’ai trop fait chier les gens, et je paye aujourd’hui les pots cassés. Le fait que personne n’essaye de me retenir, à mon boulot, est une preuve de plus que je n’ai plus rien à faire ici et que je dois partir pour ATPN, mais ça fait mal, très, très mal. Et j’apprends aussi une leçon importante: il faut parfois savoir la fermer.

J’ai sincèrement cru que je pouvais changer les choses positivement, et je crois que je l’ai fait, mais le prix du succès est rude: aujourd’hui, tout le monde est content de se débarrasser de moi! J’ai trop demandé, trop argumenté, trop râlé, trop essayé de changer les choses, trop fait parler de moi, trop fait d’erreurs, trop essayé de faire refléchir des gens qui étaient bien confortables jusqu’à mon arrivée. J’ai été trop différente, trop sincère, trop exigeante, trop obstinée, trop chiante.

Je suis orgueilleuse, c’est tout. C’est marrant comme on peut avoir une haute opinion de soi et en même temps n’avoir aucune estime de soi… Comme on peut être fière et en même temps être complètement démoralisée…

Ici aussi il y a des montagnes parfois...

Ici aussi il y a des montagnes parfois...

Le chat à l'oreille cassée

Le chat à l'oreille cassée

Ma salade préférée

Ma salade préférée

Tomates, concombre, roquette, frisée, épinards, feuille de chêne, oignons de printemps (scallions), oeufs durs, vinaigrette crèmeuse: ma salade préférée.

Réussite: 10/10, toujours!

22 comments

  1. catherine

    c’est triste de te lire aujourd’hui ( comme parfois..) tu n’as guère de compassion pour toi-même!
    justement tu devrais être fière d’avoir essayé ( réussi certainement ) de changer les habitudes de ton service!
    il est bon parfois d’être le grain de sable qui va enrayer tous les processus immuables!

    bravo pour ATPN!
    ils ne savent pas encore à quel “boss” ils vont avoir affaire!

    et ta secrétaire avec qui tu t’entends bien, elle ne vas pas te regretter?

    Like

  2. Ils sont vexés comme des rats, c’est pour ça qu’ils prennent des airs indifférents.
    Sérieusement, je crois que la réaction est classique et n’a dans le fond pas grand chose avec toi. C’est un processus de défense. Les personnes de ton université avec lesquelles tu travailles resserrent simplement les rangs pour faire face au départ d’une d’entre-elles et mieux affronter le choc, le vide que ce départ ne peut qu’occasionner. Surtout s’agissant de quelqu’un comme toi. Ne pas te retenir est typique du fait que ton départ les frustre et les blesse. Peut-être te le diront-elles plus tard.

    La leçon à retenir, si je peux, n’est pas de se la fermer (ce qui serait insupportable et pourquoi tu ne dirais pas ton point de vue sur la marche des choses ?), mais de ne pas trop tabler sur la profondeur du lien affectif dans le cadre du travail.
    (c’est pour cette raison mais ce n’était pas très clair que je te disais que la qualité de vie était importante à ATPN)

    Alors sois fière et heureuse de ce renouveau qui se présente pour toi. Regarde la Coquine comme elle sourit à la vie ! 😉 et elle est belle belle belle (euh, la Coquine, la vie ça dépend).

    Et sinon, beh oui, on peut penser que l’on a de la valeur et se trouver nulle en même temps. Il paraîtrait même que ce serait un signe d’intelligence. 😛

    (moi aussi je fais partie des incapables de savoir où est ATPN !)

    Like

  3. rhaaa tu me rappelles furieusement quelqu’un que je connais assez bien (enfin que je crois connaître 😉 ) et qui s’est pris ce même type de rateau dans la tronche au moment de quitter sa boîte : dire qu’on se tire et ne pas être retenue par la manche après tout ce qu’on a investi de soi-même dans une job, c’est une blessure profonde et d’autant plus difficile à accepter qu’on s’accuse soi-même d’aveuglement. alors que tu as fait de ton mieux et que s’il n’y a pas eu de résultat, c’est qu’ils n’étaient pas assez bons pour toi.
    allez va de l’avant, oublie-les tous ces crétins, rien que les emmerdes du déménagement vont te permettre de penser à autre chose et c’est tant mieux ! tu as de l’avenir plein la vue, ils ne savent pas ce qu’ils perdent !
    (et aussi des bisous :* )

    Like

  4. Emilie

    Desolee que cela se finisse comme ca…. C’est rare que les departs se passent bien (du cote de celui qui part comme du cote de ceux qui restent). Les gens ne sont pas toujours rationnels sur le coup et puis des mois apres cela se tasse et tu seras regrettee.

    Je me reconnais dans ta description d’empecheuse de tourner en rond et je te recommande surtout de ne pas la fermer. Bon courage !

    Like

  5. Bon j’en ai un peu marre qu’un de tes commentateurs (tatrice d’ailleurs) trouve exactement les mots que j’aurais voulu dire 😦 Alors lis bien Meerkat et dis-toi que si j’étais arrivée avant j’aurais dit ça (en moins bien mais je l’aurais dit quand même)
    Mets toi à leur place, tu arrives si jeune et pourtant déjà tellement mature, tu viens de loin, tu as le courage non seulement de quitter une place intéressante mais qui plus est d’affronter un déménagement. Tu bosses, tu te fais ta place, tu ne te laisses pas marcher sur les pieds, tu fais avancer les choses, tu supportes avec panache de te faire injustement humilier dans les médias… et puis tu repars, toujours avec ta force, prête à affronter un nouveau déménagement, une vente d’appartement (je suppose), un nouveau poste, une nouvelle contrée, toujours aussi jeune… et eux sont là, statiques, plein de rancœur (pas tous sans doute), hésitants à quitter le ronron… normal qu’ils ne sautent pas de joie en se voyant dans ton miroir.

    Je suis totalement admirative moi ! Chapeau bas ! et prends déjà en consigne mes tonnes d’encouragement pour ce nouveau départ !

    Like

  6. Fabulous Fabs

    Ces derniers développement devraient te conforter dans l’idée que tu as bien fait de choisir ATPN. Que ces gens-là n’étaient pas assez bien pour comprendre la valeur que tu représentais pour leur institution et que tu avais raison de sentir qu’il était temps d’agir parce que ton corps te le faisait sentir. Bon courage!!!

    Like

  7. N’en sois pas triste. Tu as fais les choses à ta manière, en étant toi.

    Et c’est le plus important et la seule condition pour que tu puisses te regarder en face.

    Le jour où tu renonceras par confort à ce en quoi tu crois, ton amertume sera bien pire, je crois.

    Bisous de réconfort !

    Like

  8. La Girafe

    Dr CaSo… Voilà des mots écrits “sur le coup”, en réaction, impulsivement. Ne mélange pas l’affect (le tien, surtout !) avec le boulot. Ce n’est pas toi en tant que personne dont “tout le monde est content de se débarrasser”, tu le sais bien.

    Tu déranges pour tout ce que tu essaies de faire bouger, avancer, progresser. Les gens ont peur du changement, et les grosses entreprises ou universités encore plus que les individus ou les petites structures.

    “Quoi, cette petite jeune a suffisamment de recul et de sens de l’analyse pour identifier ce qui ne va pas dans notre organisation qui fonctionne pourtant sur ces bases là depuis des années ?
    Elle a le cran de se battre et de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas mais ne diront jamais, car plus attachés à leur situation confortable qu’au véritable intérêt général ?
    Elle argumente, elle bataille, elle trouve des solutions, elle s’obstine, elle se fait une petite réputation là où les autres suivent leur petit bonhomme de chemin en fermant les yeux sur tout ce qui pourrait être amélioré ?
    Et après nous avoir bousculés, remués, obligés à nous remettre en question, elle nous plante là en se barrant pour un poste en or dans une université 20 fois plus prestigieuse que la nôtre ???
    Non mais elle se prend pour qui ???”
    (traduction : “non mais, comment peut-elle ainsi continuer à prétendre à ce qu’il y a de mieux, à prôner l’exigence et s’y astreindre en tout premier lieu, à progresser et à aspirer à un environnement de travail intellectuellement enrichissant et plus prestigieux que le nôtre (comment a-t-elle même OSE postuler ?) CAR CELA NOUS RENVOIE EN PLEINE FACE NOTRE IMMOBILISME, NOTRE CONSERVATISME ET, SOMME TOUTE, UNE CERTAINE MÉDIOCRITÉ DONT NOUS NE SOMMES PAS FIERS MAIS DONT NOUS NOUS ACCOMMODONS PAR FACILITE”.

    Tu dis que ta victoire est amère, eh bien tu as au moins cette chance. Pour eux, c’est la défaite qui est amère… S’ils sont un tant soit peu intelligents, il tireront des leçons de ton passage avec le temps.

    Je relis tes mots et c’est un crève-coeur de te sentir aussi blessée alors que tu as tant oeuvré pour ce qui te paraissait juste et constructif.

    Tu sais que tu as donné le meilleur de toi-même et que tu as essayé de faire avancer les choses. Seul, on ne peut pas toujours vaincre des montagnes, mais qu’importe, tu as fait ce que tu devais faire. Ne renie ni tes actes, ni la sacrée personnalité qui les as guidés.

    Je relis tes mots et je souris, parce que bien des personnes qui ont fait de grandes choses pour notre monde auraient pu les écrire ou les prononcer. Galilée, en son temps ? Et tant d’autres après lui.

    Relève la tête et sois fière de toi, tu as fais du bon boulot. Et aujourd’hui est venu le temps de la récompense : ATPN. L’amertume n’apporte rien : laisse de côté tout cela, et réchauffe toi le coeur de tout ce renouveau qui t’attend pour bientôt. C’est grâce à des gens comme toi que les choses changent et avancent, même si cela se fait trèèèès lentement, un grain de sable après l’autre… Alors MERCI.

    Like

  9. tu sais ça me rappelle cette fable de la fontaine sur les grenouilles qui réclament un roi :D. Ce sont des imbéciles qui ne savent non seulement pas ce qu’ils perdent, mais qui ne savent pas non plus par quoi tu seras remplacée…

    toi tu peux te regarder en face, c’est ce qui compte. c’est précieux, après tout ils finiront par faire partie de ton passé professionnel, mais ton visage et ta conscience tu les verras dans le miroir tous les matins jusqu’à la fin de ta vie :D.

    C’est écoeurant en revanche de constater combien tu leur as donné de ton énergie, tout ça pour te la voir renvoyée, négative, dans ta tronche pour des queues de poire. c’est blessant et très, très injuste. Quelle belle bande de gros cons ! 😐

    Like

  10. rhaa et ta salade préférée est aussi la mienne : oeuf dur, pousses d’épinard et vinaigrette crémeuse, je crois qu’avec cette base on mettrait n’importe quoi dedans j’aimerais quand même 😀

    Like

  11. Comme d’hab, j’arrive au moment où tout a été dit. La reconnaissance de tes collègues et supérieurs, elle est souvent là si ce sont des personnes sensibles et humaines. S’il n’y a pas de reconnaissance, ce n’est pas une question de ton travail ou de ta personnalité (ta vraie valeur), c’est juste que certains sont incapables de donner sincèrement.

    Alors après tout ce que j’ai déjà lu ici, je sais que tu es une personne formidable, de grande valeur et que tu vas y gagner en partant à ATPN. Je crois en toi et je sais que je ne suis pas la seule! 😀

    Like

  12. E.

    Moi aussi si j’étais arrivee plus tot j’aurais dit la même chose que Meerkat. Et surtout ne le prends pas personnellement, maintenant que la page est tournee concentre toi sur la prochaine sans remords ni regrets. Et vive ATPN 😉

    Like

  13. Ne te morfonds pas, si ils sont contents que tu partes ils ne te méritaient pas, et comme le hasard fait bien les choses, tu ne les verras bientôt plus 🙂
    Et peut-être aussi que tu interprètes mal leurs réactions, pour certains du moins : on nous rabâche tellement qu’il faut être mobile, changer de poste souvent, que quand quelqu’un s’en va moi je n’essaie pas de le retenir, et je pense que ma réaction est d’autant plus froide que je regrette de le voir partir.
    Bon courage pour ton déménagement en tout cas, et encore félicitations pour ton nouveau poste 🙂

    Like

  14. Fabulous Fabs

    Complètement hors sujet mais en regardant la photo de ta coquine tigrée à l’oreille cassée (se serait-elle bataillée avec un écureuil?), ça m’a fait repenser que je voulais te demander des nouvelles de celle des deux ( je ne sais plus laquelle) qui éternuait souvent et qui avait moins d’appétit et que tu avais emmenée chez le vet.. Alors?

    Like

  15. Et je dis aussi comme Fabulous fabs : “ces gens-là n’étaient pas assez bien pour comprendre la valeur que tu représentais pour leur institution”, je le pense sincèrement et depuis assez longtemps.

    Allez, va pour ATPN !

    Like

  16. Merci mille fois pour tous ces messages qui me font chaud au coeur. Hier soir j’ai longtemps pleuré (de rage? de tristesse?) mais ce matin, en lisant tous vos messages adorables, je me sentais déjà mille fois mieux (mon dieu mais comment survivrais-je sans ce blog???)! Je devrais montrer ces commentaires à tous mes chefs à la noix qui me dépriment depuis maintenant 10 jours 😉

    Je crois qu’au lieu de déprimer, je vais essayer de faire en sorte que mon départ se passe le mieux possible pour que mon travail des deux dernières années ne soit pas ccomplètement perdu… Mon départ… hah! Oui je pense que je vais partir, même si les négotiations du côté d’ATPN ne sont pas non plus vraiment faciles!

    En plus, je viens d’apprendre que si je vendais mon appartment au prix où je l’ai acheté (ce qui est déjà fort improbable, vu l’état de l’économie), je perdrais au minimum $30,000…

    Allez, hauts les coeurs, c’est pas tout ça mais j’ai une grosse pile de copies à corriger, moi… Vive les examens de fin d’année 🙂

    Très grosses bises à vous toutes et vous tous qui passez me remonter les bretelles quand j’en ai besoin!!!

    PS. La coquine va un peu mieux je crois. Elle n’a pas encore repris de poids mais elle ne vomit plus après avoir mangé, et la moquette et moi sommes extrêmement soulagés 😉

    Like

  17. et les locations, ça rapporte dans la ville ou tu es ? Je dis ça parce que du coup ça serait un moyen de rembourser en partie ton prêt et d’attendre des jours meilleurs pour vendre :D. Enfin je dis ça mais tu y as déjà certainement pensé bien sûr 😀 !

    Like

  18. Mes meilleures pensées pour toi. J’ai confiance que tu sauras prendre les bonnes décisions, adopter la bonne attitude et sortir la tête haute de cet épisode. Souviens-toi que nul ne peut te faire sentir inférieure sans… (il me semble que je suis en train de de dire quelque chose que j’ai déjà lu quelque part).

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: