c'est pas moi je l'jure!

partir en chantant

Je hais ma vie. Pas toujours, mais souvent. Là, par exemple, je hais ma vie parce que j’ai besoin d’aide. Et oui, je suis “indépendante” et tout ça, mais en réalité, pas vraiment, parce que je ne peux rien porter. Ca paraît con, comme ça, mais c’est super emmerdant de ne rien pouvoir porter dans la vie, surtout en cas de déménagement. Je ne peux pas porter mes piles de papiers jusqu’aux poubelles alors je les pousse du pied ou à quatre pattes et je me fous le dos (et l’ego) en l’air; je ne peux pas porter mes sacs de fringues à donner jusqu’à la voiture et ils s’accumulent comme dans une décharge publique; je ne peux pas porter mes bagages à l’aéroport, surtout avec de lourdes valises et des boîtes remplies de chats; je ne peux pas porter les cartons d’une pièce à l’autre pour tout ranger alors c’est le boxon pendant des mois chez moi…

Donc je demande de l’aide, et je déteste ça. Je déteste devoir avouer que je n’y arrive pas toute seule, et je déteste avoir à quémander, implorer, mendier, supplier. Je déteste aussi qu’on me fasse me sentir coupable, même si c’est vrai que ce n’est pas facile ni donné, de venir m’aider, surtout dans le trou du cul du monde. Je sais que c’est chiant de m’aider, je sais que c’est cher d’aller là-bas, je sais que tout le monde est occupé, je sais que ce n’est pas très glamour de faire un long voyage pour aller faire un déménagement au lieu d’aller visiter les Rocheuses.

Je sais qu’il y a des choses plus graves dans la vie, je ne devrais pas me plaindre… mais franchement, je ne sais pas comment je vais faire! Et franchement, question ego, je ne sais pas combien de temps ces histoires pourront continuer!

Bon, ceci était le dernier post déprimé sur mon déménagement*. A l’heure qu’il est, je dois être en train d’arriver en Suisse et je me réjouis de rencontrer plein de gens super chouettes, de manger de la raclette et du papet vaudois, de m’engueuler avec ma mère, et d’oublier tout ça pendant quelques jours! Youpiiii 🙂

jonquille

Première jonquille sur mon balcon -- avec date!

tartelette

1. Faire une pâte à tarte. L’étaler dans un grand moule ou des moules à tartelettes.
2. Préchauffer le four à 160 degrés.
3. Râper l’écorce d’un citron et le mettre dans une petite casserole avec 250 g de sucre en poudre et 4 oeufs. Faire épaissir à feu très très doux (en battant bien avec un fouet pour éviter l’omelette!).
4. Ajouter 100 g de beurre et le jus de 2 citrons et une grosse orange.
5. Quand le mélange est un peu épaissi, retirer du feu et laisser refroidir.
6. Pendant ce temps-là, faire cuire à blanc les fonds de tartes pendant 15 minutes environ.
7. Remplir les fonds de tartelettes (pas complètement, ça gonfle et ça déborde en cuisant!).
6. Faire cuire à four moyen pendant 25-30 minutes si ce sont des tartelettes, 45-50 minutes si c’est une grande tarte.
7. Sortir du four, soupoudrer de sucre glace, et remettre à cuire 5 minutes.
8. Manger quand c’est bien refroidi!

Réussite: 10/10! A tomber de délicieusitude!

* C’est-à-dire, le dernier jusqu’au prochain 😆

13 comments

  1. Je plussoie elPadawan, il n’y a rien de honteux à demander de l’aide, et quand on aide ce n’est pas pour que les autres se sentent redevables…
    Pour les déménagements, j’ai toujours fait les miens sans pro, avec famille et copains et ça reste pour la plupart de super moments de grosses rigolades.
    Quant tu te décideras à déménager en Normandie je te promets de venir t’aider !

    Le problème des changements de villes ou de pays c’est que ça complique les aides potentielles pour ce genre d’évènements.
    Bon séjour helvète ! Profite bien !

    Like

  2. Ptit Hibou

    Bah c’est normal que tu râles, déjà faire les cartons et tout c’est pas très drôle, et là en plus c’est une situation compliquée 😦 Mais n’aie pas peur ou honte de demander, et bon courage ! Bientôt ce sera terminé !

    Profite bien de la Suisse, et on se voit dans 10 jours 🙂

    Like

  3. catherine

    c’est vrai que demander de l’aide n’est pas un signe d’impuissance… c’est un signe d’intelligence, puisque l’on se rend exactement compte d’une situation donnée, impossible à surmonter seul..

    j’aurais bien voulu t’aider en ce moment, mais ce n’est pas possible, tu habites vraiment très loin… j’en suis bien triste, surtout après la lecture de ton billet…
    passe de bonnes vacances, et change toi les idées pendant quelques jours…

    Like

  4. catherine, merci 🙂 Ne te sens pas triste, je me sens déjà beaucoup mieux… après 14 heures de sommeil 😉

    Alcib, très joli dicton 🙂

    Candy, chouette chouette chouette 🙂

    Ptithibou, on se voit dans 10 jours? Chouette 🙂 Mais qui es-tu? 😉

    Valérie, génial 🙂

    heidi, c’est vrai que je me complique les choses en partant toujours plus loin. C’est difficile de se faire des amis en si peu de temps 🙂

    elPadawan, je sais je sais, tu me manques beaucoup ces temps-ci tiens 😉 (on se voit à Paris alors?? J’espère!)

    Vilay, pas de soucis de ce côté-là 😆

    fabienne, ça va déjà mieux côté moral, pas de soucis 🙂

    Like

  5. Faudrait qu’ils se magnent à mettre au point la télétransportation… tu aurais plein de gentils bras pour porter tous tes fardeaux 🙂
    Courage Dr. CaSo! Profite bien de ton séjour européen 🙂
    Bises!

    Like

  6. Bienvenue chez toi 😉

    On croise les doigts pour que la météo superbe de cette semaine soit avec nous dimanche!

    Sinon… j’ai cru lire le mot raclette!!!!

    Si y a besoin de quoi que ce soit pour dimanche, tu me sonne (he he c’est belge ça), parce qu’avec tous ces invités… j’ai un peu l’impression de recevoir 😎

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: