c'est pas moi je l'jure!

la laitière et le pot au lait

Qui l’eût cru? J’ai retrouvé depuis quelques semaines l’envie de cuisiner! Sont-ce mes exquises expériences culinaires de la Nouvelle Orléans et d’Atlanta qui m’ont remis les yeux en face de l’estomac? Est-ce le soulagement de mon nouveau contrat qui me détend enfin? Est-ce l’ennui de ma vie ATPNoise qui commence sérieusement à me soûler? Est-ce l’enchantement quotidien de regarder Masterchef Australia qui m’inspire?

Who knows!

Toujours est-il que si je le pouvais, je ne ferais plus que ça: cuisiner toute la journée! Il faut que je me retienne parce que 1) je dois quand même aller au boulot de temps en temps, 2) je n’ai pas de sous pour acheter tous les ingrédients et le matériel de cuisine de luxe dont j’aurais besoin, et 3) un plat par jour suffirait à nourrir la population de la Nouvelle-Guinée donc je ne peux même pas cuisiner tous les jours!

LA FRUSTRATION! Mortecouille!

L’autre jour, j’ai décidé de faire du paneer, fromage indien qu’on retrouve dans beaucoup de recettes (comme le palak paneer et le matar paneer).

C’est très simple à faire, en théorie: chauffer du lait, y rajouter un jus de citron, mélanger, verser dans un coton à fromage, serrer pour éliminer tout le liquide, et voilà!

En réalité, c’est plus compliqué: déjà, il faut une très grande quantité de lait pour faire une quantité moyenne de paneer. 4 litres au moins. Donc une très grande casserole. Et faire bouillir 4 litres de lait ça prend des plombes! Et ça crame hyper facilement, donc il faut mélanger tout le temps! Donc déjà, là, bon.

Ensuite, il faut presser un citron et enlever tous les pépins (même les petits petits) avant d’ajouter le jus au lait qui commence tout juste à bouillir. Ou alors utiliser du vinaigre blanc, mais il faut déjà en avoir. Et puis baisser le feu et mélanger pendant 3 minutes puis éteindre le feu et laisser le bidule cailler tranquillement 10 minutes.

Ensuite (et c’est là que ça devient intéressant), il faut mettre un coton à fromage dans une passoire assez grande pour ne pas éclabousser toute la cuisine en versant les 4 litres sans tout renverser (ou alors il faut s’armer de patience et utiliser une louche en essayant de ne pas en mettre partout!). Mais attention! Il faut non seulement que la passoire soit posée sur quelque chose qui soit prêt à accueillir les 4 litres de petit lait mais aussi qu’elle soit assez grande pour contenir tout le fromage!

La dernière étape est la pire! Il faut presser sur le fromage pour en enlever tout le liquide… Donc il faut que le liquide puisse facilement s’échapper, ET que le fromage prennent une forme décente parce qu’après il faut le couper en morceaux réguliers, ET que le poids soit assez lourd et stable pour rester en place au moins trois heures! Admirez ci-dessous quelques unes de mes tentatives…

Ce dernier échafaudage était le plus stable et le plus pratique mais mon fromage n’avait pas une forme très pratique à la fin, et pour le couper en cubes, ça a été la galère:

Bref, après tout ce travail, il faut chauffer de l’huile (très chaude) et frire les morceaux de paneer environ 5 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés (en général, à 4 minutes et 45 secondes ils sont encore blancs et à 4 minutes et 50 secondes ils sont cramés) (attention, ça accroche au fond de la casserole!).

Je ne vous raconte pas l’état de ma cuisine après ça (ni l’odeur de l’appartement!)!

Au prochain épisode: le matar paneer!

17 comments

  1. hahaha les empilements😀.

    pour l’égouttage, j’aurais dit un faitout à pâtes moi. tu sais, celui avec la double paroi qu’on lève pour égoutter les pâtes… Sinon garder des emballages de faisselle mais quelquechose me dit que toi, t’as pas de faisselle là ou tu vis, sinon ça serait trop simple😀

    Avant de le frire, je l’aurais bien laissé maturer un peu, et égoutter encore, le paneer. ça doit être frit très frais ?

    Like

  2. Sans vouloir te faire tourner en bourrique, si tu nous faisais du chèvre, la prochaine fois ?

    Pour le poids, il n’y a pas un gym dans ton immeuble ?

    Ton goût de cuisiner, c’est à la fois faire preuve de créativité et de générosité, savoir donner et recevoir tu plaisir, même si c’est à toi-même que tu le donnes. Pour que ce soit vraiment m.ritoire, il suffirait de nous inviter à partager. Ce sera le bonheur assuré à la fin de tes… de la soirée.🙂

    Like

  3. Fabulous Fabs

    Trop bon le Palak Paneer! Mais je suis trop faignante pour tout ce processus! Plus simple pour moi de commander du take away indien près de chez nous, qui est très bon en plus… Je sais… J’ai de la chance.

    Peut-être que ton goût de refaire de la cuisine vient du fait que l’on peut dire que l’hiver est enfin terminé ici et que la dépression saisonnière est aussi chose du passé.

    Like

  4. N

    C’est un peu comme de la ricotta ton truc, non? Moi je me suis acheté une sorte de passoire pour faire du yogurt cheese… Je t’en donnerai des nouvelles !😉

    Like

  5. Bear Grylls

    Ne sois pas si modeste,voyons,le resultat est magnifique!Dis-nous aussi quelque chose sur le gout parce que moi je n’ai jamais mange du lait frit!

    Like

  6. catherine

    tu es méritante, car je n’aurais jamais été au bout de la recette!
    mais si c’était bon, au diable les soucis!
    tu aimes aussi la confiture de châtaignes? ( vu sur un de tes échafaudages..)

    passe un bon dimanche à nous concocter de bonnes recettes!:-)

    Like

  7. Krysalia, effectivement pas de faisselle ici, snif… Et la double paroi, c’est ça que j’ai utilisé, tu peux voir la casserole simple sur la première image et le double fond sur la deuxième et troisième image. Oui, il faut que ça soit frais🙂

    elPadawan, je risque d’avoir les fesses un peu humides après😉

    Valérie, j’en ai fait assez pour en congeler 2 portions, ça économise vachement de temps pour la prochaine fois🙂

    heidi, j’aimerais bien faire d’autres fromages, voui🙂

    Alcib, tu es toujours le bienvenue par ici🙂 Le printemps arrive, et j’ai envie de faire la cuisine, c’est le bon moment!!!

    Fabulous Fabs, huhuhuh… je n’ai pas vraiment trouvé de bon resto indien encore. Il y en a un pas mal où je vais manger de temps en temps mais il est super loin…

    Babeth59, huhuhu, tu fais plein de trucs compliqués toi aussi🙂

    N, c’est solide, alors que la ricotta pas… et en plus j’aime pas la ricotta alors j’espère que ce n’est pas pareil😉

    Caroline, c’es ça qu’il me faudrait: un mari indien😉

    Bear Grylls, le paneer tout seul n’a aucun goût pratiquement. C’est un peu comme le tofu, ça prend le goût de ce qui l’entoure et ça donne de la texture à beaucoup de plats indiens végétariens🙂

    catherine, oui, j’aime beaucoup la confiture de châtaignes, bien vu🙂 Bon dimanche à toi aussi!!

    Like

  8. Tu m’en avais parlé… mais voilà toute une démonstration! Ça me rappelle effectivement la ricotta et la mozzarella maison de Julie Van Rosendaal (de Calgary). Personnellement, je n’aime pas vraiment les plats indiens au paneer, mais c’est une question de goût.
    Ceci dit, l’important dans tout ça, c’est que tu as retrouvé le goût de cuisiner! Bon printemps culinaire!

    Like

  9. Ah, moi j’aime bien faire du palak panir aussi. Et je fais exactement comme le dit Valérie ici : http://cuisinetvoyage.canalblog.com/archives/2006/11/20/3207683.html
    sauf que je n’ai pas de moule à tofu et que j’utilise un récipient de faisselle de récup. Donc je ne fais qu’1 l de lait chaque fois.
    Et puis je m’en fous des pépins de citron : s’ils tombent je les laisse. Et puis je n’hésite pas à laisser refroidir un peu le tout avant de verser dans mon récipient percé.
    Et en plus je garde le petit lait pour en faire des cosmétiques ou des savons, ou encore le mettre dans le pain… et ça se congèle très bien.
    Pour le palak panir, c’est là : http://cuisinetvoyage.canalblog.com/archives/2009/02/05/12382456.html
    Mais j’avoue que c’est joliment raconté, et que la vision des échaffaudages est intéressante….. manque plus qu’un coup de patte de chat là-dedans pour semer la zizanie, non ?

    Like

  10. Je suis comme Valérie, je fais un litre à la fois, tranquillement, et après les 10 minutes de pause, je rince le mélange à l’eau froide, comme cela, quand le paneer est dans l’étamine, c’est très facile de le presser à la main pour évacuer très vite, un max de petit lait sans se brûler. Pour faire un poids, un gros saladier plein d’eau c’est très lourd et très efficace !
    D’ailleurs je vais en faire aujourd’hui, ma fille m’en a réclamé avant de partir en cours ce matin, un paneer massala la tenterait bien cette fin de semaine !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s