c'est pas moi je l'jure!

les p’tits délices du dimanche soir

– Avec le retour du froid, Coquine No. 2 recommence à venir sous ma couette aux aurores pour pioncer sur mon ventre en ronronnant de bonheur. Et moi, je me rendors en souriant. Je l’adore, ma bouillotte poilue.

– Samedi, je suis allée m’acheter du vernis à ongles parce que celui que j’avais trouvé la semaine dernière était vachement moche. J’en ai profité pour acheter plein d’autres bidules de salle de bain (teinture de cheveux, etc.) parce que j’étais super en avance pour un rendez-vous un peu plus tard. Et pour une raison inconnue, j’ai reçu plein de “points” sur ma carte de fidélité et j’ai pu les utiliser sur le champ! La facture totale s’élevait à $98.57 et j’ai finalement payé seulement $13.57!

– La mode de cette année, pour les chaussures (les wedges), est exactement le genre de chaussure que je peux porter sans problème. C’est la première fois en presque 40 ans que je porte des chaussures à la mode! (J’ai acheté deux paires de toutes celles que j’aimais.)

– Ceci n’est pas que réjouissant mais bien agréable malgré tout: comme les températures automnales se font maintenant bien ressentir (-4ºC hier matin!), j’ai ressorti ma super jolie écharpe achetée l’hiver dernier à Vancouver. Je l’adore, elle est en soie et très longue, blanc écru et beige, donc ça va avec tout!

– Les deux étudiants qui me donnaient des maux de tête ont décidé de ne pas rester dans mon cours, ouf!

– Ze boss va me téléphoner le 30 octobre au soir pour me dire si j’ai ma tenure ou pas!

– Je suis allée à une réunion… sans John… et j’ai vachement participé et tout le monde m’écoutait et me répondait avec respect et je ne me sentais pas idiote pour la première fois!

Ce petit exercice est vraiment difficile, bien plus difficile que je le pensais au départ! Remarquer et me souvenir des événements “bloggables” de ma vie est quelque chose qui est maintenant naturel pour moi, mais remarquer consciemment les “petites choses” qui se passent dans ma vie et me font rire ou plaisir est beaucoup plus compliqué! Je n’arrive pas encore à le faire systématiquement, il faut encore que je me dise “OK, cet après-midi, il faut que je trouve un truc à dire…” alors qu’en réalité, ma vie est bien remplie de petits plaisirs. En même temps, je ne veux pas tomber dans l’excessif, du genre, “oh, ce petit bout de chocolat était délicieux, faut que je l’écrive sur mon blog!” Vraiment pas facile!

La recette de ces slow-cooked short ribs vient de Gordon Ramsay, qui la présente dans sa série télévisée Gordon Ramsay’s Ultimate Cookery Course. Je l’ai suivie à la lettre sauf qu’il ne me restait plus assez de vin rouge donc j’ai aussi utilisé un fond de bouteille de blanc (crime!), j’ai mis par erreur du chicken stock au lieu du beef stock, et j’avais oublié le persil.

  • Olive oil, for frying
  • 6 thick-cut meaty beef short ribs
  • 1 large head of garlic, cut in half horizontally
  • 1 heaped tbsp tomato purée
  • 1 x 750ml bottle red wine
  • 1 litre beef stock
  • 150g pancetta lardons
  • 250g small chestnut mushrooms, trimmed and halved
  • Sea salt and freshly ground black pepper
  • Chopped flat leaf parsley, to garnish
  1. Preheat the oven to 170°C/gas mark 3. Heat a deep-sided roasting tray on the hob and add a glug of olive oil. Season the short ribs thoroughly, then fry for 10–15 minutes to brown really well on all sides.
  2. Add the halved garlic head, cut side down, pushing it to the bottom of the pan. Add the tomato purée and heat for a minute or two to cook it out. Pour in the wine to deglaze the pan, scraping up the bits at the bottom. Bring to the boil and cook for 10–15 minutes until the liquid is reduced by half, then add stock to nearly cover the ribs (you’ll need less stock if your roasting tray isn’t very large). Bring to the boil again, basting the ribs with the juices.
  3. Cover the roasting tray with foil and cook in the preheated oven for 3–4 hours, basting now and then until the meat is tender and falling away from the bone.
  4. About 10 minutes before the short ribs are ready to come out, fry the pancetta for 2–3 minutes until crisp and golden. Add the mushrooms and cook for 4–5 minutes until tender. Drain off any excess fat.
  5. When the short ribs are ready, remove from the oven and transfer to a serving dish. Squeeze the garlic cloves out of their skins and pass through a sieve. Spoon off any excess fat from the beef cooking liquid, then strain it through the sieve and mix with the garlic. (If the sauce is too thin, reduce the cooking liquid by heating for 10–15 minutes more after straining.)
  6. Serve the short ribs topped with the hot pancetta and mushrooms and the sauce poured around.
  7. Garnish with chopped flat leaf parsley.

17 comments

  1. Tes chaussures ont l’air bien sage et ne seraient pas à la mode ici😉 Par contre les talons me semblent super hauts!!!
    En même temps ici la mode est super variée en matière de chaussures on en trouve pour tous les gouts. Je crois que les ballerines sont assez “tendance” en France. Le stalons vertigineux sont aussi très à la mode…

    Like

  2. papier buvard

    Je trouve qu’il est plus facile de se souvenir des mauvais moments que des bons…..qu’on oublie plus vite, c’est comme pour les dents, on ne s’aperçoit pas trop de leur existence parfaite jusqu’à temps que l’une d’elles nous fasse mal. Je ne vois d’ailleurs ni film ni livre qui ne parlerait que de bonheurs, pas non plus que de malheurs, mais le bonheur est un état d’engourdissement, et il ne se passe rien…..

    Like

  3. linlin

    -4 (temperature automnale) , moi je dirai plutot hivernales!! Ici encore 7 le matin et 20 degres en journée!! Automnale quoi!!!! C’est bien ce genre de chaussure qui me plait aussi et le plat est très appétissant!!

    Like

  4. En ce moment, chaque sortie en forêt est un petit bonheur, d’autant qu’il fait un temps magnifique dans le nord de la France. Mais hier j’ai été insouciant et je me suis fait piqué par des tiques. Je dois surveiller ça de près car dans ma région, elles sont potentiellement porteuses de différentes maladies :-\.

    Like

  5. La première idée qui m’est venue, c’est tiens : Dr Caso porte des chaussures orthopédiques ! Après j’ai compris qu’elles étaient à la mode et que tu les aimais vraiment beaucoup, alors j’ai eu envie de m’abstenir de ma “joke”. Et puis je me suis dit : elle prend la vie du bon côté, elle me connaît (un peu) et si elle est fâchée elle prendra un bout de chocolat et pourra nous expliquer comment tout le bon magnésium lui a remonté le moral après qu’une “soi-disant” copinaute ait fait un commentaire désagréable. Après ça tu seras obligée de me remercier de te trouver des choses à dire. LOL ! Amicalement (si, si). Boljo

    Like

  6. boljo, pffff, Mahie m’a déjà fait un commentaire désobligeant là-dessus alors j’en suis plus à une méchanceté près (et la plaque de chocolat est bien entamée!)😉

    A vrai dire, je trouvais moi aussi ce genre de chaussures super moches (les wedges comme ça et aussi), quand elles ont commencé à apparaître. Mais comme j’ai beaucoup de mal à porter des talons hauts et donc des chaussures un peu chics, et comme j’ai besoin de chaussures à lacets (et c’est difficile de trouver des chaussures à lacets chics), j’ai décidé de les essayer pour voir… et il se trouve qu’elles sont beaucoup plus stables que des chaussures à talons hauts. Et très confortables parce que celles avec lacets tiennent bien aux pieds. Comme tout le monde ici commençait à en porter, je me suis habituée à les voir partout et j’en ai acheté une pair… puis deux… Et puis oui, finalement elles me plaisent parce qu’elles sont relativement chics et super confortables et en plus à la mode, et tant pis pour les copinautes qui n’aiment pas😛 (Pour te faire pardonner, il va falloir que tu m’envoies du chocolat, parce que j’arrive au bout de mes réserves!! ;)) (Ceci-dit, je n’irai pas jusqu’à acheter celles-là ni celles-là, hein!!)

    Olivier, ouh-là, oui, fais super attention, c’est pas très bons ces bestioles-là! Ce que j’aime bien, c’est que moi aussi je peux profiter de tes balades🙂

    linlin, -9 ce matin!! Profite bien des 20 degrés🙂

    papier buvard, heu… ?

    elPadawan😆 Attends, y’a bien pire: Research Ethics Board member!!

    Mahie, je ne peux pas porter de ballerines, il me faut des lacets. Et les talons ne sont pas très hauts, c’est une vision de l’esprit😉

    Cynthia, merci🙂

    samantdi, va en essayer une paire, elles sont agréablement confortables🙂

    Like

  7. catherine

    je suis comme Valérie, ce genre de chaussure sn’est pas ma tasse de thé (je porte “plat”) mais le bon petit plat automnal..hum!!
    tu arrives à dormir avec un chat qui te fais des papouilles, qui baille, qui se gratte, qui bouge sans arrêt? j’aimerais savoir comment tu fais??? haha
    bonne journée!!

    Like

  8. Frensoiz

    Bon, les wedges, c’est pas mon truc non plus, mais j’ai racheté des boots un peu santiags. Je suis plutôt du style cow-girl urbaine🙂 Quant aux petits bonheurs, c’est vrai que c’est pas évident à raconter régulièrement …

    Like

  9. J’adore les Converse mais dès vendredi il va faire un peu froid pour les porter. Au boulot j’ai une collection de chaussures à talons (on m’a déjà demandé si je comptais ouvrir un magasin🙂 ). Comme je n’aime pas marcher avec, j’arrive en jean-baskets et je me change sur place.

    Quant à tes chaussures, je dis qu’il faut voir l’effet qu’elles font sur la bête😉

    Like

  10. Pour les chaussures, je suis comme Valérie, mais ce que je vous envie, c’est la bouillotte poilue ! J’adorerais que Chanel le fasse quand il fait des températures polaires au chalet…
    Quant au plat qui mijote : j’adore😉

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s