c'est pas moi je l'jure!

si je pouvais un jour revivre ma vie

Ce soir, je suis allée prendre un petit dîner rapide dans un resto sympa. Quelques minutes après que j’avais commandé ma salade, un jeune homme et une jeune femme se sont installés à la table à côté de moi. Au début, j’ai cru que c’était un type et sa copine, mais en les écoutant parler, j’ai compris que c’était une mère et son fils. Le gars avait probablement 18-20 ans. La femme devait avoir mon âge mais avait l’air d’en avoir 20 de moins, comme moi.

Et soudain, en regardant cette mère juste à côté de moi, je me suis dit “ça aurait pu être moi!” et ça m’a fait un sacré choc!

Quand j’avais 19 ans, j’étais amoureuse d’un jeune Québécois. J’allais déménager au Québec, faire des études de chimie à l’Université du Québec à Montréal, me marier avec James, et nous faire un beau bébé. C’était le plan. Finalement, ça n’a pas marché–je n’ai pas déménagé au Québec, je n’ai pas fait d’études de chimie, je ne suis pas allée à l’UQAM, je ne me suis pas mariée avec James, et je n’ai jamais eu de bébé.

Mais si le plan avait marché, ce bébé aurait aujourd’hui l’âge de ce jeune homme assis à côté de moi au restaurant, et moi j’aurais l’âge que j’ai aujourd’hui avec l’air d’en avoir 20 de moins, comme cette mère assise en face de son fils.

Que serait ma vie si j’avais un fils de 18-20 ans aujourd’hui? Vivrais-je toujours à Montréal? Serais-je prof de chimie? Aurais-je un doctorat et bientôt ma tenure? James et moi serions-nous toujours ensemble? Aurions-nous eu d’autres enfants? Serais-je devenue citoyenne Canadienne en 1991 au lieu de 2011? Mon fils et moi nous entendrions-nous aussi bien que ce jeune homme et sa mère? Et James serait-il pharmacien comme il l’est aujourd’hui? Et qui prendrait soin de me jolies coquines? Aurais-je un jour connu les blogs si je n’avais jamais assisté à cet atelier pour les nouveaux profs dans mon champ de maïs? Que serait ma vie sans tous ces amis que je me suis faits en Utah, en Indiana, à Toronto, en Alberta, et à travers ce blog?

C’est dingue comme le choix d’un instant (“je n’irai pas à Montréal”) a tout changé! Je n’ai absolument aucun regret, mais j’aimerais beaucoup pouvoir voir le film de ce qu’aurait donné l’autre option…

Ces jolis biscuits à la confiture de framboises viennent du bouquin The Williams-Sonoma Backing Book. J’ai divisé les quantités par deux (je vous mets ce que moi j’ai fait).

1 jaune d’oeuf
1 cuillère d’extrait de vanille
180 g de farine
78 g de sucre
125 g de beurre non salé, froid, coupé en petits morceaux
environ 60 g de confiture de famboise ou autre
sucre glace pour décorer.

Préchauffer le four à 180ºC. Préparer les moules à mini-muffins avec les caissettes (si vous en avez, sinon mettre les caissettes sur deux plaques qui vont au four). Avec mes quantités de pâtes, j’ai fait 19 petits biscuits.

Dans un bol, mélanger le jaune d’oeuf (je viens de remarquer que j’ai mis l’oeuf entier) et l’extrait de vanille.

Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre, puis ajouter le beurre et mélanger jusqu’à ce que ça ressemble à un mélange pour pâte à tarte brisée (crumbly). Ajouter le mélange d’oeuf et bien mélanger. La pâte ne doit plus vraiment coller au saladier. Mettre la pâte à refroidir au frigo pendant au moins une heure.

Au bout d’une heure, sortir la pâte (j’ai fait ça en deux fois, parce qu’il faut que la pâte soit bien froide pour former les boulettes), et se fariner les mains. Prendre un peu de pâte et la modeler rapidement des deux mains pour en faire une grosse bille d’environ 2 centimètres de diamètre. Mettre les billes dans les caissettes à muffins.

Ensuite, avec le manche d’une cuillère en bois (rond), faire des petits puits dans les boules de pâtes comme sur ma première photo. Il ne faut pas entièrement trouer les billes sinon la confiture va couler! Mettre la confiture dans ces petits trous (mais il ne faut pas que ça déborde parce que ça va bouillir un peu et devenir moche sinon. J’ai pris un petit sac à sandwich et ai mis ma confiture dedans, puis j’ai coupé un petit coin du sac pour en faire sortir un tout petit peu de confiture à la fois.

Mettre les biscuits à cuire au four pendant 15-20 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient seulement un peu dorés sur les bords (attention ça va vite). Les laisser refroidir (sortir les caissettes du moule à muffin mais laisser les biscuits dans leurs caissettes, c’est plus joli) puis les saupoudrer de sucre glace!

Réussite: 9/10! Mes biscuits étaient délicieux mais un chouïa secs. Je pense que c’est parce que j’ai utilisé le blanc d’oeuf et aussi parce que je les ai laissés cuire un tout petit peu trop. Mais mes employés ont tout mangé comme d’habitude🙂

20 comments

  1. papier buvard

    Avec des si on pourrait mettre Paris en bouteille.Vivons dans la réalité, et aimons les vivants, tant que nous le sommes, si ce n’est pas un fils, c’est un voisin, une amie, un filleul, une soeur, un oncle, un chien, une élève, bref, cela ne manque pas et on a tous besoin d’amour, si, si.

    Like

  2. samantdi:-)

    Oh la la… Moi je suis en plein dans toutes ces questions, en ce moment : “et si…?” Toutes ces possibilités qui ne se sont pas réalisées nous auraient-elles rendu plus heureuses ? Quel constat, quels regrets aurions-nous si nous avions épousé “notre” James (car on a toutes un James, je crois…), celui de nos 20 ans, et celui de nos 35 ans?…. Mystère….Quelle tête, quel caractère auraient nos enfants? … Mystère encore plus grand !

    Like

  3. catherine

    difficile de “refaire ” sa vie avec des si…j’imagine que beaucoup de personnes se font un cinéma avec des “si”…tu serais peut être déçue si tu pouvais revivre ces années là!
    j’ai 2 fils dont un qui a l’âge de ton jeune homme du resto, et ben je te dis qu’il ne me raconte pas toute sa vie…et c’est tant mieux, je ne veux pas tout connaitre de sa vie amoureuse, et tout le reste!! haha!
    bon mercredi! avec ces délicieux gâteaux (hélas pas pour nous!)

    Like

  4. Z’ont l’air bons, dis-donc. Tu t’améliores sur les desserts😉. Il y a plein de moments où il faut faire des choix, et après on se demande ce qu’il se serait passé si on avait choisi autre chose… J’ai quelques moments comme ça dans mes cartons. Je suis aussi curieux de voir comment les choses se seraient déroulé, sans pour autant regretter mes choix🙂

    Like

  5. Toi, l’âge d’avoir un fils de 18 ans? Pas dans la tête, en tout cas… (Ce n’est pas une critique: à te lire, je t’aurais crue plus jeune, c’est tout – en même temps, ça dépend de l’âge auquel tu aurais eu cet enfant, hein).
    Je vais copier ta recette, ça me fera de chouettes gâteaux pour utiliser ma confiture de framboises.

    Like

  6. llinlin

    Difficile de connaitre à l’avance sa propre vie, et le principal s’est surtout de ne rien regretter!! J’ai moi meme 3 enfants et 8 petits enfants qui vont de 9 ans à 2 mois!! Ce que je ne regrette pas par contre c’est d’etre encore une jeune grand’mère active qui travaille encore , qu’il m’arrive de leur faire des gateaux , mais qui ne donne pas l’image de la mamie gateau avec un chignon !! lol

    Like

  7. OUF, ces biscuits ont l’air EX-CE-LLENTS et pas trop durs à réaliser. Je les tente ce week end !
    Quant à savoir ce que seraient nos vies si nous avions pris d’autres décisions … je crois qu’on se pose tous ces questions. Parfois, je me prends à espérer que les mondes parallèles existent (SVP, ne m’enlevez pas mes rêves !! ;)) et que dans d’autres vies, suite à des choix différents, je vis différemment.

    Like

  8. ça a l’air bien bon ces petites gourmandises!
    Moi aussi il y a quelques films que j’aimerais bien voir!!🙂 lol
    A l’heure qu’il est je pourrais avoir un enfant de 25 ans si j’avais été en couple avec son père et si blablabla…
    Que de vies différentes nous pourrions avoir… C’est une grand sujet de film d’ailleurs… Comme dans la série des Retour vers le Futur avec MJ Fox…

    Like

  9. C’est marrant, avec tout le matériel de cuisine que tu as (ou sembles avoir au travers de tes notes), j’aurais cru que tu avais une poche à douille de compète🙂
    Est-ce que ça change le résultat de mettre la confiture avant ou après cuisson ?

    Like

  10. Connaitrais tu l’expression “avec des si on mettrait Paris en bouteille” ? Ce dicton français nous rappel à l’ordre lorsque nous sommes perdus dans des spéculations sans fin !
    Au Canada l’équivalent serait : “si les chiens avaient des scies, il n’y aurait plus de poteaux”
    Sinon tes petits gâteaux me donne l’eau à la bouche, miam miam !

    Like

  11. La vie est jalonnées “d’effets papillon” qui bouleversent notre cursus personnel et professionnel. C’est le film “War Games” (1983) qui m’a donné envie de m’intéresser à l’intelligence articifielle, ce qui m’a conduit, quelques années pluis tard, à reprendre des études d’informatique.

    Like

  12. dieudeschats : les sablés à la confiote, c’est mieux de les cuire avec confiture. si tu la mets après,elle détrempe le biscuit et reste coulante et collante. pendant la cuisson au contraire, une part de son eau s’évapore et ça fait comme une gelée épaisse de fruits, plus agréable à manger et à stocker🙂.

    pour ceux qui sont sur le territoire français, une des meilleures confitures à cuire c’est celle de Lidl. Elle est très riche en fruits mais aussi épaisse et dense. En cuisant elle coule peu, ce qui permet de faire des “trous de confiture” dans de la pâte à quatre quarts, par exemple. elle garde un bon goût après cuisson également.

    Like

  13. Tu n’as plus qu’à l’écrire cette histoire de ce qui aurait pu arriver……et ce serait bien dans une forme semblable à celles qu’on lisait quelquefois avec les enfants, du genre ” si tu veux que le fils de Dr CaSo n’aime pas les biscuits, vas à la page 250….. Si il en dévore des kilos, vas à la page 300….”…..non?….

    Like

  14. Anonymous

    c’est drôle moi en ce moment je vis l’inverse 3, et si je n’avais pas rencontré mon “james” et si je ne l’avais pas épousé, et si et si….peut-être que là à 35 ans je ne serais pas en train de divorcer, de perdre ma maison et de voir mes 2 enfants souffrir…..c’est moche les “si”………

    Like

  15. Et oui, si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle! Ça me rappelle que j’entends souvent poser la question «Et si c’était à refaire, que changeriez-vous?» et la plupart des gens répondent «rien du tout», ça m’étonne toujours au plus haut point, car moi je changerais tout, non que tout soit à jeter, mais refaire deux fois la même chose, pouah

    Like

  16. N

    Quand je me perd dans mes “si” (oui, oui, moi aussi), je me dis que de toutes façons j’ai fait les meilleurs choix et que si ça avait été différent, je ne connaitrais pas la chance que j’ai! ha!😀

    Like

  17. On sent la crise de la quarantaine😉 parce que je me suis fait la même reflexion il n’y a pas longtemps non plus. Plusieurs de mes voisins ont mon âge et entre 2 et 4 enfants. La probabilité que j’en aie un jour étant proche du zéro, ça me fait drôle quand un des fils, qui a 15 ans, vient me voir à la maison pour papoter. Je me dis que ma vie aurait été bien différente. Et si je n’étais pas parti pour Montréal, et si, et si… Comme disent les Anglos, “c’est la vie”.🙂
    En même temps, même si tout n’est parfait, je crois que toi et moi avons fait ce que nous voulions faire, non ? Beaucoup de papas et de mamans envient notre liberté.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s