c'est pas moi je l'jure!

entre ici et ailleurs

Je ne sais pas pourquoi l’Islande m’intrigue tellement. Peut-être est-ce parce que j’ai du mal à croire qu’un pays puisse être plus froid et perdu que l’Alberta…

J’ai déjà lu trois bouquins: Strange Shores, d’Arnaldur Indridason, La cité des jarres, aussi d’Arnaldur Indridason*, et The Hitman’s Guide to Housecleaning, d’Hallgrimur Helgason. Le premier bouquin était lent et froid et mystérieux et triste. Le second était encore plus triste. Et le troisième (seul roman écrit directement en anglais par cet auteur et artiste Islandais) était très drôle (ouf). Et ces trois histoires peignent des tableaux incroyables de ce pays lunaire, polaire, minuscule, pacifiste, mais où la nature peut être extrêmement violente et cruelle.

Pour encore mieux me faire une idée de ce pays, ce soir, j’ai regardé Jar City, le film tiré du deuxième roman que j’ai lu. L’histoire a été très peu modifiée et je connaissais donc déjà la très triste fin, mais j’ai absolument adoré les paysages, l’atmosphère, les acteurs, les impressions, les émotions, et la musique aussi!

Ce qui me fiche un peu la trouille c’est que contrairement au danois et au suédois, je n’ai strictement RIEN compris à l’islandais! Mon égo de linguiste en a pris un sale coup! Ca me rappelle mon arrivée en Finlande (seule, en voiture depuis la Suisse en passant par le Danemark, la Norvève, et la Suède, ne sachant pas un mot de finnois ni où j’allais, et avec une voiture qui pissait de l’huile). La seule différence c’est que les Finlandais ne parlaient que très peu anglais ou français (en tous les cas à l’époque où j’y suis allée), alors que les Islandais parlent visiblement tous l’anglais. Ouf!

Ze Boss m’a dit qu’elle allait aussi passer une semaine en Islande en juillet, mais elle a paru très surprise quand je lui ai dit que j’étais en train de lire toute cette littérature islandaise. Moi, par contre, je suis surprise qu’elle ne lise rien du tout sur ce pays. Il ne me viendrait pas à l’esprit d’aller visiter un pays dont je ne connais absolument rien (à part qu’il y a des méchants volcans et des trottoirs chauffants). Le plus souvent, même, c’est la littérature de ce pays ou sur ce pays qui me donne envie d’aller le visiter. Je me souviens par exemple d’un été où j’ai dû scanner les Carnets de Camus et corriger les fautes du scanner (oui ça date!), et c’est le Carnet No. 8 qui m’a donné envie d’aller en Grèce (ce que j’ai immédiatement fait, d’ailleurs). Donc pour moi, un pays et sa littérature ne peuvent pas être séparés, on ne peut jamais réellement connaître l’un sans connaître l’autre.

kuvax

* Sur Fesse de Bouc, on a eu une longue discussion à propos des traductions de ces romans. J’ai donc lu deux romans du même auteur, un traduit en anglais et un traduit en français. Je dois avouer que je préfère seulement d’un chouïa la traduction anglaise, probablement parce que je me rends moins compte des tournures un peu bizarres en anglais, alors que deux ou trois phrases en français m’ont parues un peu étranges. Mais à part ça, comme je ne parle absolument pas l’islandais, je serais incapable de dire quel traducteur est le meilleur. Il me reste encore deux traductions françaises et trois traductions anglaises à lire.

17 comments

  1. C’est vrai que c’est un pays extremement attirant. J’ai regarde un reportage sur l’Islande ce weekend et realise qu’ils ne sont que 321000 habitants en tout et pour tout.- 3,1 habitant/km2 – ca fait beaucoup de paysages desertiques.
    Pour l’instant je n’ai rien lu des auteurs islandais, par contre j’ai vu ce film totalement dejante de Sólveig Anspach, Back Soon, que je te conseille pour son regard tres humain sur la societe islandaise (et pour le sourire).

    Like

  2. J’ai lu pas mal de livres islandais qui étaient atrocement cruels. Je préfère les livres irlandais qui gardent une ambiance mystérieuse et grouillent d’êtres élémentaires. Et je continue à les rechercher, c’est une vision de monde encore si proche de la nature. Nous, si matérialistes, on s’y plongent avec délices.

    Like

  3. J’ai le même fonctionnement que toi… Je ne peux pas aller dans un pays sans essayer d’abord d’apprendre la langue et lire des bouquins, m’imprégner un peu… J’avoue que je déteste être une touriste “à la noix”, j’aime pouvoir échanger avec les habitants du pays que je visite… Je déteste l’idée d’aller dans un pays comme on va au zoo…
    Comme je suis une voyageuse très européenne le plus “exotique” que j’ai connu c’est la Grèce : noms des rues incompréhensibles, langue ultra différente, manière de dire oui avec la tête qui veut dire non… Et les gens que j’ai rencontré qui ne parlait pas plus anglais que moi grecque!! Donc j’étais heureuse d’avoir potasser à fond mon Berlitz avant d’y aller!!! Idem en Yougoslavie avant la guerre j’avais appris les bases de la langue avant de partir et lu un maximum sur le pays… Je te souhaite bon courage avec l’islandais!!!🙂

    Like

  4. Tout à fait d’accord sur le fait que s’intéresser au pays via sa littérature (ou autre) avant de partir est un minimum si on veut se démarquer de l’armée de moutons …
    Au sujet de l’Islande, je te suggère la lecture des articles sur l’Islande chez Pénélope Bagieu, une illustratrice qui me fait beaucoup rire (il y a d’autres séries d’articles sur d’autres pays aussi, j’adore – voir Finlande et Argentine)
    http://www.penelope-jolicoeur.com/islande/page/5/
    Bonne semaine !

    Like

  5. catandfivecats

    oh la la je sais que je vais en Islande depuis des mois, j’ai acheté plusieurs bouquins sur ce pays, et aussi une carte des routes (pour la petite histoire, mon mari n’a pas réussi à mettre à jour notre GPS Tom-Tom sur l’Islande, ça n’existe pas.., un comble, on va voyager sur les routes comme au 20 ème siècle!!) et j’ai à peine ouvert mes klivres..
    j’ai regardé aussi le film ce WE sur France 5, mais je pense que cela ne reflètait pas la beauté de ce pays à sa juste mesure..(voir commentaire Graciane)
    je vais m’y mettre , et je t’enverrai notre parcours, si je trouve quelque chose d’intéressant pour toi!
    on part dans quelques semaines..je suis en retard!!!!!!
    ta boss elle y va quand en juillet? (nous aussi)
    bises bretonnes!

    Like

  6. Seer

    Peut-être que l’islandais est plus difficile à comprendre parce que la langue est restée beaucoup plus statique que le danois ou le suédois, à l’échelle du dernier millénaire… Anyway, on a toujours de la chance qu’ils utilisent l’alphabet latin maintenant, imagine avec leur alphabet antique “Runar i Nordhri”😀
    Ce qui me fascine, dans ce pays, c’est le côté ‘Ice and Fire” qui le rend si unique. Arnaldur Indridason, entre autres, décrit bien la nature hostile qui avale les gens, les petites communautés où tout le monde se connaît, les influences apportées par les Britanniques et les Américains au milieu du siècle dernier… et les gens ne connaissent que les volcans, c’est triste😦
    (J’ai vu récemment dans un journal que des tour operators faisaient même visiter les lieux de tournage de la série Game of Thrones – c’est vrai qu’il y a des beaux paysages par endroits)

    Like

  7. Il m’arrive d’aller dans des pays sans vraiment trop les connaîtres. Mais ça ne me choque pas du tout que tu te cultures avant d’y aller (je me contenterais d’un Lonely Planet, mais c’est parce que je suis un peu un benêt :p )

    Like

  8. N

    La littérature, la musique, l’art (visuel) tout ça fait partit d’un tout et je suis d’accord avec toi que de visiter un pays c’est aussi s’imprégrer un peu de sa langue et sa culture. Par contre, moi je n’ai aucune fascination pour l’Islande… Je te la laisse !🙂

    Like

  9. Axelle

    Franchement, je suis admirative … A peine capable de changer une bouteille de gaz toute seule, je suis impressionnee des defis que tu te lances. Partir seule, dans des contrees aussi lointaines, a la decouverte absolue de pays inconnus, moi, je te tire mon chapeau. Grave.

    Like

  10. Dans mon roman finno-estonnien (Sofi Oksanen), il y avait des mots en estonien, dont un “kittelkleid” (une blouse ou robe de travail) qui m’a bien amusée… Et comme toi, le fait de lire des livres sur ces pays me donne follement envie d’y aller.
    Pour l’islandais, je ne sais pas, peut-être que tu arriverais à le lire (je veux dire, à reconnaître les racines des mots) mais que la prononciation est très particulière?

    Like

  11. bou_dchou

    Une de mes amies a fait un voyage de 3 semaines en Islande, il y a quelques années. Elle le relate ici: http://www.vie-nomade.com. Peut-être que ses aventures t’intéresseront, même si la saison n’est pas la même! D’autres amis y sont allés en été 2012, et ont adoré ce pays et la diversité de la nature. Pour ma part, je t’envie bien et je compte bien y mettre les pieds un jour, même si c’est plutôt l’Asie qui a mes préférences en ce moment.

    Like

  12. L’Islande figure aussi ici parmi nos destinations à venir. J’ai entendu que l’islandais était une langue qui datait de 1000 ans et qu’elle n’avait que très peu évoluée. C’est étonnant et très attendrissant. Du coup les sagas gardent encore beaucoup de sens. L’auteur que je cite sur mon blog, Sigurjón Birgir Sigurðsson (qui se fait appeler Sjón) disait lors de la rencontre avec le public lors de la Comédie du Livre, que ces sagas continuent tout de même à être lues en classe, et ça plait encore beaucoup aux enfants. Pourtant ces histoires ne sont pas toujours féériques.
    Le constat qu’il faisait aussi c’est que l’anglais est en train de phagocyter un peu tout cela. Je ne sais plus dans quel roman d’Indriðason, l’auteur s’en plaint aussi beaucoup. Ce qui est sûr c’est que tous les écrivains rencontrés parlaient islandais (ou français comme Steinunn Sigurdardottir et Auður Ava Ólafsdóttir. (Je n’ai rien lu d’elles… ce n’est pas assez polar pour moi)

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s