c'est pas moi je l'jure!

15 heures du matin

Ma petite virée dans un hôpital canadien n’était pas la première. En 2010, j’ai eu des problèmes de dos. En 2011, j’ai pété mon gros orteil. Mais c’est la première fois que j’y suis restée plus que quelques heures!

Tout a commencé le 16 mars, un peu avant minuit. Après avoir papoté avec un copain à propos de ma visite à Toronto pour laquelle je stressais à mort, juste au moment de me coucher, j’ai ressenti un petit vertige. Comme ça m’arrive d’avoir des vertiges, je n’ai pas fait attention. Mais vers 4 heures du matin, j’étais réveillée avec un vertige terrible: tant que je ne bougeais absolument pas, ça allait, mais dès que je bougeais même d’un centimètre sur mon oreiller, de violentes nausées débarquaient et il me fallait un bon moment pour calmer ces nausées.

a2

J’ai cru qu’il suffisait que je dorme un peu, que c’était le stress. Donc j’ai semi-dormi toute la journée, sans pouvoir même écouter de la musique ou regarder une série débile sur mon ordi (tout son m’agressait et les images bougeaient trop vite), sans manger, sans boire et sans pouvoir nourrir Calinette. J’ai réussi à aller une fois aux toilettes où j’ai violemment vomi le peu que j’avais dans l’estomac!

La journée a passé sans aucune amélioration, et la nuit a été très pénible, à tel point que vers 4 ou 5 heures du matin, j’ai commencé à me faire du souci pour de bon: anévrisme? Accident vasculaire cérébral? Rein foutu? Cancer foudroyant du gros orteil droit? Peste bubonique? Cela faisait plus de 36 heures que je n’avais rien mangé ni rien bu, et Calinette n’avait pas été nourrie depuis 48 heures et n’avait plus d’eau et commençait à pêter un câble. Bref, j’ai commencé à me dire qu’il faudrait que j’aille aux urgences mais comme je ne pouvais pas bouger, il fallait que j’appelle une ambulance mais la porte d’entrée était fermée à clé. La seule personne à avoir la clé était ma femme de ménage. J’ai attendu jusqu’à 7 heures du matin (merci au fessedebouquois qui m’ont tenue compagnie!!!) pour l’appeler mais elle était aux Bahamas!

a3

Je me suis donc résolue à aller dévérouiller moi-même ma porte et appeler les secours. Je suis allée une deuxième fois aux toilettes, ai vomi tout ce qu’il me restait dans l’estomac, puis suis allée dévérouiller ma porte et m’effondrer dans l’entrée. J’ai aussi appelé ma secrétaire qui est venue me faire un petit sac pour l’hôpital (papiers, fringues, etc.) et s’occuper de Calinette (et mon appartement n’a donc pas été fermé à clé pendant trois jours!).

a4

J’ai appelé 911 et l’ambulance est arrivée assez rapidement. Le gars était sympa mais ne m’a pas cru quand je lui ai dit que je ne pouvais pas bouger. Quand il m’a demandé de m’asseoir pour monter sur la civière, j’ai immédiatement commencé à vomir si violemment qu’il m’a enfin cru! Et à partir de là, je n’ai plus arrêté de vomir, sur la civière, dans l’ambulance, aux urgences… jusqu’à ce qu’on arrête de me bouger. Dans l’ambulance, l’ambulancier a essayé de me mettre une perfusion pour me réhytrater, mais mes veines étant pourries et il a raté trois fois son coup!

J’ai eu de la chance d’arriver à l’hôpital de l’université parce que visiblement, je n’avais pas le choix (on est envoyé “là où il y a de la place”), mais c’est le meilleur hôpital de la ville. Une fois aux urgences, j’ai appris que mes ambulanciers devaient rester avec moi jusqu’à mon admission… ce qui a pris plus de quatre heures, pendant lesquelles j’étais sur une civière inconfortable dans un couloir avec d’autres malades et d’autres ambulanciers dans la même situation. Quel système nul! Peu après mon arrivée, j’ai commencé à avoir des fourmis dans la main droite puis tout le bras puis la main et le bras gauches… ce qui m’a fait pas mal paniquer, bien sûr, mais mon ambulancier m’a dit que c’était une attaque de panique et que tout mon sang se retirait de mes extrêmités! Sympa!

a1

Après environ 4 heures, j’ai enfin été “admise” aux urgences et ai donc reçu un “lit” un peu moins inconfortable et une petite section privée entourée de rideaux… où j’ai encore attendu plus de 4 heures avant de voir un étudiant en médecine. Il m’a posé 250 questions, envoyé faire un CT scan (?) de ma tête, faire un électrocardiograme, et me faire prélever un peu de sang (tout ça a encore pris des plombes bien sûr). Vers 22 heures (j’étais arrivée aux urgences à 10 heures du matin), il m’a dit que j’avais des problèmes avec mon oreille gauche, des “vertiges paroxystiques positionnels bénins” (ou VPPB). Malheureusement, le service de médecine interne n’avait pas de chambre à m’offrir donc j’ai passé la nuit dans un service “d’attente” pour malades heimatlos, et le lendemain, le service de neurologie a bien voulu m’adopter! Heureusement que ma copine Nancy et Justine et son mari étaient venus me rendre visite parce que sinon je n’avais que mon téléphone pour me tenir compagnie!

a5

Dimanche matin, je me sentais un peu mieux, mais l’après-midi, je n’en pouvais plus de mon lit très inconfortable, d’être dérangée tout le temps, de ne pas arriver à dormir, et de recevoir de la bouffe inbouffable. Quand ma copine Nancy est revenue me rendre visite, j’ai prévenu que j’allais me casser… et je me suis cassée! La docteure (qui ne m’a vue qu’à ce moment-là) m’a simplement dit de regarder des vidéos sur YouTube au cas où mes vertiges recommenceraient. Et hop, bye bye! Nancy avait bien pris soin de Calinette et avait fait des bonnes soupes, et elle m’a conduite à la pharmacie pour aller chercher un médicament qui finalement me rendait plus malade qu’autre chose puis m’a reconduite à la maison et a passé la nuit chez moi.

Et lundi matin, je suis retournée au boulot!

13 comments

  1. je trouve ton récit angoissant, car l’inquiétude augmente au fur et à mesure que tu écris, pauvre de toi et de Calinette, elle a du avoir la peur de sa vie..
    c’est presque incroyable, j’ai l’impression que à l’hôpital universitaire chez toi c’est la même chose qu’en France avec les urgences surbookées.. (j’ai vraiment une seul peur dans la vie: les urgences, parce que je connais (très) trop bien..)
    j’espère que maintenant tu vas mieux, que tu vas faire des exercices pour “escamoter” ces petits cristaux de ton oreille, que tu vas les battre!!
    de grosses bises d’encouragement de Bretagne (où hélas il ne fait pas 20°C!)

    Like

  2. samantdi

    La seule chose réconfortante est que ce n’est pas grave (au sens où ça mettrait ta vie en danger) mais bien pénible et vraiment très impressionnant.
    Les urgences de chez toi ressemblent comme des jumelles à celles de toutes les grandes villes de France. J’espère que tu es bien assurée et qu’en plus cela ne va pas te coûter “les deux oreilles”

    Grosses bises et bon dimanche !

    Like

  3. Voila qui me rappelle pourquoi je continue à me battre pour préserver le système de santé Français, que certain voudrait privatiser, et notamment son SAMU… Tu me rappelle mon oncle en Suisse à qui le médecin suspect un début d’infarctus, lui conseille juste d’aller à l’hôpital et le laisse y aller… en bus… Juste hallucinant…

    Like

  4. La zia

    Ben dis donc c’est nul ce service hospitalier !!! Je vais partir avec ma propre trousse de médocs et de tubes de granules..🙃🙄 vive la France !

    Like

  5. Une fois, j’étais aux urgences dans le renfoncement d’un couloir. Impossible de bouger. J’ai attendu environ six heures jusqu’à craquer et téléphoner à l’accueil des urgences.
    – Mais où vous êtes où là ?
    – Dans un couloir, je crois que vous m’avez oublié.
    C’était effectivement le cas. Et eux aussi ne m’ont pas cru quand je disais que je ne pouvais ni bouger ni être déplacé et m’ont carrément pris pour un drogué parce que je réclamais — mesurez bien la quantité — un comprimé de n’importe quoi capable d’endormir mes nerfs le temps du transport (quinze minutes). J’ai du négocier sec et je n’ai emporté le morceau que grâce à mon incapacité avérée de bouger.

    Un copain laborantin m’a dit que les hôpitaux brésiliens sont mieux, quelqu’un a testé ?

    Like

  6. Les Urgences c’est toujours assez rock. L’été dernier à Pau j’y suis resté 8h, mais on ne s’est pas occupé de moi si longtemps que ça…Alors que tout était fini j’y suis resté 4h à attendre que l’interne vienne me “libérer”… C’est un monde particulier ou des brancardier vous promène comme des chariots où il pourrait aussi bien y a voir un vieux meuble…
    Quoi qu’il en soit vivre tout tout ça seule dans on appart c’est beaucoup plus flippant que quand qu’elqu’un est là pour tout prendre en charge immédiatement… Ca a vraiment été un enfer pour toi, je l’imagine trop bien😦
    N’oublie pas les exercices pour déplacer les cristaux….
    J’ai trouvé cette vidéo avec les exercice que j’ai fait avec une copine infirmière quand j’ai eu le pb (à partir de la minute 5:12) à partir de là mes vertiges on cessé! J’espère qu’un thérapeute comme la jeune femme de la vidéo pourra t’en débarraser!
    Bisous

    Like

  7. Je ne peux que compatir, mais pour avoir déjà eu une crise ( heureusement moins forte ) je vois un peu ce que tu veux dire……et ce séjour aux urgences est effectivement une expérience dont on peut se passer…..ce n’est pas toujours comme dans les séries télé….tu n’as pas vu le Docteur Mamour ni le beau George on dirait……
    Prends soin de toi!

    Like

  8. Ah, le vocabulaire médical… Ils étaient “bénins”, tes vertiges, pas de quoi en faire un plat.
    Je trouve ça plutôt bien que les ambulanciers doivent rester, même si, bien sûr, eux perdent leur temps: ils ont pu te rassurer quand tu as commencé à paniquer, ils auraient pu intervenir en cas d’aggravation.

    Like

  9. J’ ai eu aussi un medoc pas efficace . Ce qui a fonctionné c’est un ORL qui a pris ma tete en main et l’ a fait danser , tourner dans tous les sens
    j’ ai vomi evidemment
    et les jours suivant cela est allé de mieux en mieux
    Il m’ a prévenu que cela pouvait être la seule crise de ma vie
    ou pas
    Je confirme la sensation horrible de vertiges quoique tu fasses

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s