c'est pas moi je l'jure!

encore une histoire

Mes journées à Jasper étaient simples: je me réveillais n’importe quand, j’allais prendre un gros petit déjeuner (inclu dans le prix de la chambre), et puis j’allais me balader ou bouquiner. En milieu d’après-midi, je buvais une petite bière ou un délicieux cocktail avec un petit snack, je continuais à bouquiner, et le soir je dînais–toujours en bouquinant–avant de regarder la télé jusqu’à vers 22 ou 23 heures. Pas passionnant mais très agréable!

13

Le 24, après mon cours de mixologie, j’étais un peu sonnée, et je me suis assise dans un fauteuil dans le grand hall, près du sapin. A côté de moi, il y avait un type avec une guitare et on a commencé à papoter. Il s’appelait Carl, venait d’ATPN, et avait été engagé pour faire de la musique pour les réceptions à l’hôtel. Pendant la journée, il faisait du ski avec sa femme et son fils de 18 ans. Quand je lui ai dit que j’étais seule, il était surpris, mais quand je lui ai expliqué le bonheur c’était pour moi de ne rien devoir à personne, de faire exactement ce que je voulais quand je voulais, de ne pas devoir sourire, expliquer, faire à manger, faire le ménage, négocier, parler… il a vite compris.

20

J’ai aussi pu FaceTimer avec mes frangines et mon frangin et ma tata, c’était sympa de papoter un peu avec tout le monde. J’ai aussi eu la chance de me faire faire un facial au spa de l’hôtel. Pendant une heure, confortablement allongée, je me suis fait masser le visage et le crâne et les épaules et les bras avec toutes sortes de crèmes et de lotions, c’était très agréable et relaxant. Je voulais prendre des photos, mais une fois allongée, j’ai tout oublié, haha!

14

En fait, quand je me permettais de refléchir un peu, pendant ce séjour, je ne me disais qu’une seule chose: ce qui arrivera dans les prochains mois sera pour le mieux, pas la peine de rêver à quel job je préfèrerais ou si j’avais bien expliqué ci ou ça pendant l’entretien ou quel salaire j’aimerais qu’on m’offre.

21

Le 24 au soir, il y avait une messe (sans dénomination particulière). J’y suis allée, je ne sais pas vraiment pourquoi, et j’ai un peu chanté, mais je suis partie au bout d’un moment, je ne sais pas pourquoi. Je crois que j’aime les chants de Noël mais pas beaucoup le reste.

Le lendemain, j’espérais que la musique de Noël qui tournait nuit et jour depuis mon arrivée allait s’arrêter, mais en fait non, la plupart des chansons étaient encore ces trucs qui nous cassent les oreilles dans tous les lieux publics depuis octobre! Et en fait, pour une raison inconnue, j’étais pas mal crevée le 25, et donc je n’ai vraiment pas fait grand’chose à part bouquiner et regarder Men in Black 3!

18

Mon dernier jour à Jasper, j’ai décidé d’aller à Marmot Basin, une station de ski à une vingtaine de kilomètres de Jasper dont m’avait parlé un serveur. J’aurais voulu aller jusqu’à Lake Louise, mais c’était à 230 kilomètres de Jasper, et j’avais réservé une place pour une balade en calèche l’après-midi, donc Marmot Basin c’était mieux que rien. Et c’était effectivement magnifique! Mais j’étais déçue de ne pas voir d’animaux sauvages (à part des corbeaux) pendant ce séjour.

img_6202

J’ai demandé si je pouvais monter sur le téléski pour aller jusqu’en haut de la montagne et en redescendre immédiatement, sans skier, mais le type des billets m’a dit que c’était interdit par le gouvernement du Canada, que le télésièges n’étaient pas des véhicules touristiques (ah bon?), que c’était dangereux, blah blah. J’étais très déçue.

19 En rentrant, je suis allée voir les rivières qui entourent Jasper, mais beaucoup de sentiers étaient fermés et quand ils étaient ouverts, c’était surtout pour les skieurs. J’ai quand même pu aller visiter le Sixth Bridge qui était magnifique malgré ses planches très espacées! Les rivières gelées étaient magnifiques sous le soleil!

12

Et puis finalement je n’ai pas fait la balade en calèche. Il y avait 300 enfants brailleurs, et une famille qui voulait y aller sans avoir fait de réservation, et j’avais vraiment très très froid aux oreilles (il faisait -19!), donc j’ai donné ma place et je suis allée bouquiner au coin du feu sans trop de regrets (et y revoir Carl et sa famille et même son chien). Le soir, je me suis royaumée encore plus que d’habitude en dînant dans ma chambre–ce qui m’a permis d’avoir une petite attaque d’angoisse à propos de ces entretiens de boulots et du manque de nouvelles de ces derniers jours…

4

Le retour le 27 s’est passé sans soucis. La catsitteuse avait éteint la cheminée le premier jour et il faisait donc 12 degrés dans l’appartement et Calinette n’était pas trop contente, (et le pont avait bien rétréci), mais à force de câlins, de chauffage, de bouillottes, de cheminée, et même de four allumé à fond un moment parce qu’il faisait VRAIMENT froid, on s’est finalement réchauffé et pardonné et c’était bon de se retrouver chez soi!

15

10 comments

  1. catandfivecats

    ne rien faire c’est un rêve inaccessible pour moi,n alors je te comprends si bien!
    ça fait longtemps que tu n’as plus mis de photos de Calinette..(une de mes chattes est très malade, j’ai pensé à toi)
    bonne avant dernière journée!
    bises et câlins à Calinette, elle le vaut bien..

    Like

  2. J’aime bien ta conception de célibat, et j’ai à peu près la même. Par contre j’ai besoin d’être sur mon “territoire” pour me sentir vraiment bien. Dès que je m’éloigne, j’éprouve une sorte de manque, même si je profite par ailleurs d’ambiance et de paysages différents. Si je devais chercher un travail, sa situation géographique serait une priorité.

    Like

  3. wam

    “le bonheur c’était pour moi de ne rien devoir à personne, de faire exactement ce que je voulais quand je voulais, de ne pas devoir sourire, expliquer, faire à manger, faire le ménage, négocier, parler”… Comme je te comprends. Ca me pèse en ce moment…
    Le problème, c’est que la solitude me pèse aussi…
    En attendant de résoudre cette contradiction, je rêve du séjour que tu décris.
    Bon retour chez toi, alors 🙂

    Like

  4. valeriedehautesavoie

    Merci de m’avoir fait voyager et voir la neige qui ici est totalement absente. Je te souhaite une très belle année 2017 avec un poste qui soit tout nouveau, tout beau et très intéressant et tout ce qui va autour évidemment et je t’embrasse fort
    Valérie

    Like

  5. Descendre via le téléphérique? Non mais quelle rebelle! (Sans déconner, par contre, c’est pas dangereux du tout… je suis même certain que dans des stations en France ça se fait. Si jamais tu montes et que par erreur tu as oublié tes skis en bas, tu vas pas redescendre à pied pour les rechercher… Donc il a sûrement juste mangé des chiantos au p’tit déj.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: