c'est pas moi je l'jure!

la météo du vide

Grey’s Anatomy a encore frappé et je sais maintenant pourquoi ce nouveau job m’attire malgré tous les côtés peu reluisants de l’affaire, et pourquoi je vais l’accepter.

Je m’étais pourtant déjà trouvé quelques bonnes raisons, mais aucune ne me satisfaisait réellement:

  • Si je ne pars pas maintenant, je ne partirai jamais
  • Je suis trop chère et trop exigeante pour trouver un autre bon boulot ailleurs donc c’est ma dernière chance
  • J’aurai enfin quelque chose à raconter sur mon blog
  • L’Alberta s’effondre (ma retraite et le système de santé en particulier)
  • L’université s’effondre
  • ATPN c’est vraiment trop loin de l’Europe
  • J’en ai marre des hivers sans fin

Mais la seule et unique raison, en fait, c’est que quand ma vie est trop pourrie ou planplan, j’ai besoin de planifier pour avoir quelque chose à faire dans le futur, quelque chose que je peux attendre avec impatience, quelque chose de nouveau et différent. J’avais déjà remarqué ça plusieurs fois, comme par exemple quand j’ai décidé d’aller passer Noël à Jasper en septembre 2016, quand la situation au boulot était intenable et que je n’avais plus rien de positif qui m’attendait.

J’ai besoin d’avoir QUELQUE CHOSE devant moi, j’ai besoin d’un futur concret et positif, de quelque chose qui m’aide à continuer d’avancer, et là, sans ce nouveau boulot, je n’avais plus rien. Plus rien que le même job dans le même bled jusqu’à la retraite et la mort. Plus rien à attendre avec impatience. Plus de “tomorrow” (Grey’s Anatomy, S6:E4).

C’est tout: j’ai besoin de défi, de nouveauté, de changement, d’attente impatiente, d’appréhension, d’effervescence, de prospective, d’anticipation. J’ai besoin d’avoir les chocottes et/ou de me réjouir de quelque chose, sinon ma vie est intolérable.

Je vais engueuler ma psy parce que je suis sûre qu’elle aurait pu me dire ça il y a six mois! Et ça m’aurait évité six mois d’agonie avec mes raisons pourrites!

48 comments

  1. Ah mais ce sont des raisons tout à fait acceptables 😀 et puis je me questionne tant avec ce nouveau boulot, que je me réjouis déjà d’apprendre de nouvelles choses grâce à toi, bien que je n’ai toujours pas vraiment saisi celui que tu vas quitter 😀
    Tu es incroyable !!

    Like

  2. La zia

    Ben oui quoi… sinon tu vas finir comme « un vieux croûton derrière une malle » aurait dit mémé…Et pis dis donc ta galette est vachement généreuse en frangipane ! Ouahhh

    Like

  3. catandfivecats

    whaou! ta galette est super belle, jamais je n’ai réussi une aussi parfaite😊
    je suis contente que tu ais fait ton choix, tu vas avancer, même si tu ne sais pas vers où😉 mais au moins, comme tu l’écris, tu ne resteras pas à attendre la fin de ta carrière sans grand espoir😥
    je me demande si tu vas perdre ta tenure?
    bon mercredi, et des bises

    Like

    • Oui j’étais un peu fière de ma galette même si elle avait un peu fuit 😉 Ma pâte feuilletée était exquise! Quant à la tenure, je tiens à te faire remarquer (avec le sourire) que c’est la troisième fois que tu me poses la question et la troisième fois que j’y réponds 😉 Non, le contrat doit inclure la tenure sinon je ne le signe pas!

      Like

  4. martial

    hello Doc. je te comprends, je n’aime pas non plus rester dans un train-train trop routinier. vas-y, avance, même si tu ne sais pas encore vers quoi.
    ps: j’ai cru que tu préparais un kouign-amann, mais non, juste une galette, je suis déçu. 😀
    bises.
    M&M

    Like

  5. Si j’ai bien compris, tu as besoin de planifier pour avoir quelque chose à faire dans le futur. Changer de job est la seule planification que tu as trouvée ? Et ensuite ?
    A part ça, je suis contente pour toi que tu te sois décidée. J’espère qu’avec le recul tu verras à quel point tu as fait le bon choix, sans regrets.

    Like

    • *Et ensuite?” Tu plaisantes j’espère!!! Ensuite, je vais essayer de trouver un bon véto et un coiffeur et un bon boulanger et un dentiste et un médecin et puis j’essayerai de me faire des amis et ça va pas être facile en temps de pandémie et puis en même temps j’essayerai d’apprendre mille acronymes au boulot pour comprendre de quoi les gens parlent et puis de faire la connaissance de mes nouveaux collègues et puis de commencer un nouveau projet de recherche et puis ensuite j’essayerai d’écrire des articles et d’organiser la conférence que je devais organiser cette année… Euh… ça te suffit ou t’as besoin d’une liste de projets à plus long terme? Parce que là tout ça m’occupera déjà bien pour les cinq années qui viennent…

      Like

  6. Geneviève

    Oh comme je t’envie d’avoir trouvé une réponse si importante ! Gros câlins de félicitations. (Et ta psy penserait sûrement que c’était bien plus efficace que tu la trouves toi-même plutôt qu’elle te la dise.)
    Belle galette et pâte feuilletée maison. Tu n’avais pas du beurre jusque dans les sourcils ?

    Like

  7. alcib

    L’argument qui motive ta décision me semble tout à fait raisonnable. Il faut parfois un grand changement pour stimuler la créativité, proposer de nouvelles façons de faire les choses, etc. Tout cela, bien sûr, si les conditions du nouvel emploi sont satisfaisantes ou promettent de le devenir rapidement.
    Tu vas perdre ta bonne voisine anglaise, et quelques autres personnes chères, mais tu te feras vite de nouvelles connaissances, différentes, mais sans doute aussi agréables. Au fond, c’est toi qui sais les séduire et faire en sorte que ces nouvelles connaissances deviennent amies. Fonce, Tiphonse ! Félicitations !
    Avec un peu de retard, je te souhaite une très bonne année 2021, sous le signe de la santé, de la créativité, de la productivité, de la réussite et de la joie.
    Bises à Dre CaSo. Câlins à Miss Penny.

    Like

    • Merci pour les bons voeux, et Miss Penny dit “miaou” 😀 Les amis, c’est un grand problème, parce que ça me prend normalement des plombes pour en faire mais avec en plus un pandémie où tout le monde a peur de tout le monde, ça va pas faciliter les choses 😦

      Like

  8. alcib

    J’oubliais de dire que si ta psy t’avait suggéré il y a six mois la conclusion à laquelle tu parviens, tu l’aurais sans doute rejetée car tu n’étais pas prête : tu avais besoin de faire ton propre cheminement.
    Ce n’est pas toujours la destination qui nous enrichit, mais le voyage lui-même vers une destination choisie… et qui peut même changer en cours de route.

    Like

    • Alcib, hehe, ton commentaire a eu du succès 😉 Je ne suis pas entièrement sûre que tu aies raison, par contre, parce que je suis très “aware” de mes faiblesses et mes qualités et tout ça, et comme je l’écris dans le post ci-dessus, je sais depuis longtemps que ce besoin de changement me pousse souvent à prendre les décisions que je prends dans ma vie. J’en suis très consciente. Mais pour une raison inconnue, je n’y avais pas pensé cette fois-ci. Donc si ma psy me l’avait dit, j’aurais dit “aaaahhhh ben oui, comme d’habitude, suis-je bête!” 😉

      Like

      • alcib

        Mon commentaire aurait vraiment eu du succès s’il avait été agréé par sa destinataire… C’est tout de même agréable de constater que je ne suis pas seul à voir les choses d’une certaine façon.
        Cela dit, je ne tiens pas absolument à avoir raison (j’ai parfois le tort d’avoir trop souvent raison – tu vois que je me connais bien aussi ;o).
        Si ta psy ne t’a pas suggéré la réponse il y a six mois, c’est peut-être qu’elle-même avait besoin de faire son cheminement à ton sujet.
        Et peut-être que, même si elle te reconnaissait un besoin de changement, ne voyait-elle pas encore le changement qu’il te fallait.
        Quoi qu’il en soit, l’important, c’est que TU prennes les bonnes décisions et que tu continues d’avancer vers ce qui t’apporte la plus grande satisfaction.

        Like

  9. Mathilde

    Je suis arrivée sur ton blog par hasard, j’ai bien aimé ce que je lisais mais je ne comprenais pas tout alors j’ai décidé de tout lire depuis le début. Cela m’a pris du temps mais j’ai tout lu. Je vois que tu seras bientôt en route vers de nouvelles aventures, je te souhaite une excellente année !

    Like

  10. A l’Ouest

    Comme le souligne Alcib c’est ton cheminement personnel qui t’a permis de trouver ta raison rien qu’à toi. C’est le principe du koan des maîtres Zen: atteindre l’illumination par des chemins détournés 😉

    Like

  11. Comme disait quelqu’un de très sensé : le projet, c’est le meilleur antidote à la dépression !
    Donc, comme le suggère Valvita, en plus de ce projet de boulot, il te faut trouver d’autres projets dans d’autres domaines (le projet des carrés de crochet était bel et bien un projet, hein).
    Bonne continuation ! Et Meilleurs Vœux un peu en retard 🙂

    Like

    • Non mais heu, “il faut trouver d’autres projets”?? Sérieusement?? Un déménagement à l’autre bout du pays et un changement à 100% de boulot et essayer de me recréer une nouvelle vie là-bas et de me faire des amis en période de pandémie ça n’est pas déjà assez grand comme projet pour les cinq années qui viennent?? J’ai l’impression d’être devant l’Everest et Valvita et toi semblez penser que ce n’est qu’un petit projet, comme les carrés de crochet ou apprendre à faire la pâte feuilletée. Je suis un peu surprise, honnêtement 🙂

      Like

  12. mmechapeau

    C’est bien d’avoir pu mettre tout ça à plat comme votre galette. Vous êtes une aventurière. Cette nouvelle expédition ne sera pas la dernière mais profitez bien de celle-ci comme si elle l’était.
    😉

    Like

    • J’espère bien que ça sera la dernière, mortecouille!! Je HAIS les déménagements!!! Déjà en 2008, quand j’ai acheté mon appartement à Toronto, j’avais décidé de ne plus jamais déménager! Pffff… visiblement je suis nulle pour tenir mes résolutions, moi 😉

      Like

  13. C’est chouette que tu aies pu arriver à une décision 🙂 En route pour de nouvelles aventures, donc !:D

    #9 : quelqu’un qui n’a peur de rien
    Désolée, mais là, je sèche lamentablement:p A part Jean-Jacques quand il a sa guitare à la main, ou Réglisse, chatonne téméraire qui n’a peur de rien ni de personne…

    #10 : quelqu’un qui aime l’art
    B. était un peu mon « deuxième grand-père », le compagnon de ma grand-mère (je n’ai pas connu mon grand-père paternel, qui est décédé avant ma naissance). Il était artiste peintre. Je pense que c’est en partie grâce à lui que j’ai ce goût pour la peinture, les couleurs, les motifs…J’aimais beaucoup le regarder travailler, aller dans son atelier, et ce qui est étonnant, c’est que je n’aimais pas plus que cela ses tableaux ! Mais j’aimais voir le tableau prendre forme, j’aimais l’atmosphère de son atelier…Il m’a aussi emmenée au musée, et c’est sans doute en partie grâce à lui si c’est un goût que j’ai conservé. Même son écriture était artistique, elle avait un côté un peu calligraphié (et il n’écrivait qu’au style plume, jamais au bille)
    A la fin de sa vie, il a quitté ma grand-mère et a (apparemment) été un peu méchant avec mes parents. Je lui en ai beaucoup voulu et j’ai coupé les contacts avec lui…Je regrette, aujourd’hui.

    Like

  14. Je comprends tout à fait ça : s’encrouter à quelque chose de peu vivifiant 😉
    Bon je suis bien contente de savoir qu’il va y’avoir du changement et de l’aventure 🙂 J’adore ça!
    Je suis infiniment curieuse de savoir quel est ce job et où est ce job car il n’est visiblement pas à ATPN 😉
    j’ai hâte de lire tout ça!
    Bisous

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: