c'est pas moi je l'jure!

il faut vivre vite

Depuis que je suis arrivée en Suisse, je me sens complètement stupéfiée et abasourdie par les événements. Tout va trop vite, tout me dépasse, beaucoup de choses me déçoivent et m’effraient et m’attristent. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ma dernière semaine de vacances en Europe soit aussi chaotique et compliquée. Je suis heureuse de pouvoir aider ma famille, c’est rare que ça arrive, mais je comprends l’épuisement et le découragement de mon frère qui fait normalement face aux soucis et attentes de mes parents tout seul. Et avec les choses qui s’accélèrent et se compliquent exponentiellement cette semaine, et avec en plus sa soutenance de thèse de doctorat qui approche à grands pas (youpiiiiiii!), je lui souhaite beaucoup de courage ! Mes soucis de boulot paraissent bien maigres et bien loins en comparaison du tohu-bohu commencé dimanche de ce côté-ci de l’Atlantique. 

Bon, allez, je vous laisse, je dois encore lire et corriger les nonante-huit pages (totalement incompréhensibles) du chapitre 4 de la thèse du frangin susmentionné 🙂

5 comments

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: