c'est pas moi je l'jure!

comment te dire

Mortecouille, j’ai survécu à cette semaine d’enfer! Dieu merci, on a long weekend devant nous pour se préparer maintenant à la rentrée des classes mardi. Toujours sans secrétaire. On va rigoler!

Les projets pour le long weekend, donc, sont les suivants: dormir, orchestrer et vérifier trois formulaires d’inscriptions pour quatre groupes d’écriture, câliner Calinette, finaliser l’emploi du temps de mes 32 employés, dormir, corriger les tas de trucs que mes 25 employés-en-formation m’envoient, faire un sorbet aux prunes, câliner Calinette, préparer mon cours-que-je-n’ai-pas-envie-d’enseigner, faire une lessive, aller dîner à un chouette restaurant avec mon copain Jerry, dormir, me préparer pour la réunion du comité exécutif du club des femmes de l’université qui a lieu mercredi (et je dois écrire un rapport mais je ne sais pas encore sur quoi ça doit être, on va rigoler), câliner Calinette, écrire un proposal pour un article de journal, et dormir.

Très reposant tout ça!

Donc en attendant le sorbet aux prunes, voilà la béchamel promise. En fait ça faisait un moment que je voulais faire ça pour une copine qui m’a dit qu’elle ne savait pas en faire… alors que j’en fait assez souvent, c’est pas difficile du tout!

Mon “truc” c’est d’utiliser une cuillère en bois qui a le dos assez plat pour mélanger en écrasant les grumeaux dés le départ et pendant toute la cuisson. Et de mélanger tout le temps, tout le temps!

Un autre “truc” c’est d’ajouter seulement un peu de lait au début, laisser épaissir, rajouter encore un peu de lait, laisser épaissir, rajouter du lait, etc. Pas tout le lait d’un coup!

Un autre “truc” c’est de ne rien ajouter jusqu’à la fin de la cuisson (sel, poivre, noix de muscade, gruyère râpé, etc.).

Sur mes photos, on voit la différence d’épaississement sur le dos de la cuillère. La béchamel est prête quand elle recouvre bien le dos de la cuillère comme ci-dessus.

Quand je fais un gratin avec ma béchamel, ensuite, j’attends qu’elle soit vraiment bien épaisse et je la laisse refroidir avant de l’ajouter à quoi que ce soit. On voit bien comment elle est épaisse sur la photo ci-dessous (et la “peau” créée quand elle refroidit se remélange sans problème).

17 comments

  1. La zia

    Truc inratable appris à l’atelier des chefs : on démarre comme toi, farine ds beurre et cuire un peu jusqu’à ce que le mélange fasse nid d’abeille sans brûler surtout. Puis verser ce mélange ds une assiette et laissez refroidir. Un coup de sopalin ds la casserole, y faire bouillir le lait, enlevez du feu, ajouter le roux refroidi, mélanger à feu doux, ça épaissit très vite. Tps réduit et aucune lutte contre les grumeaux. Explication atelier des chefs : choc thermique plus fort avec grosse quantité de lait chaud versus petite quantité de roux. Inratable et délicieux 😋

    Like

  2. merci pour ces recettes, celle de ta tantine et la tienne..je fais plus ou moins comme toi, mais j’assaisonne dès le début, donc prochainement j’attendrai la fin!
    bon grand we bises
    et câlins à Calinette (en plus des tiens, ha ha)

    Like

    • Je trouve ça important de le faire à la fin parce qu’on ne connaît pas nécessairement la quantité de béchamel avec laquelle on va finir, donc on pourrait ne pas mettre assez d’assaisonnements au départ, et le fromage râpé (que je n’utilise pas toujours mais pour certaines recettes) risque de faire tourner la béchamel s’il est mis trop tôt 🙂

      Like

  3. Jujunette

    Merci pour la recette pas à pas, on va peut-être arriver à s’en faire une de béchamel ! Tu sais qu’on exagère pas quand on dit que l’on ne sait pas cuisiner moi et mon mari!!
    Tu as un emploi du temps d’enfer, mais malgré tout je trouve que ça manque de « câliner Calinette « 😉
    Bon courage….

    Like

  4. jbflutte

    Je confirme cette technique se rate facilement des qu’on met trop de lait d’un coup.. Jai mis du temps à trouver cette technique. Et c’est marrant tu la fais à la poêle? J’ai toujours fait ça dans une casserole!
    Et bonus, pour ceux qui sont allergiques ou intolérants au gluten et produits laitiers animaux, remplacer le beurre par de l’huile (d’olive pour moi – ou une margarine végétale) la farine de blé par de la farine de riz, et du « lait » végétal ou simplement de l’eau. (Je ne mettais jamais de fromage râpé moi..) Ce n’est évidement pas tout à fait pareil, mais le résultat s’en approche grandement!

    Like

    • Faudrait que j’essaye avec de l’huile d’olive, intéressante idée 🙂 Et la poêle me permet mieux d’écraser les grumeaux avec le dos de ma cuillère en bois, je trouve ça plus difficile dans une casserole.

      Like

    • Si ça marche pour toi, le fouet, tant mieux 🙂 Moi, la poêle avec la cuillère en bois est ce qui marche le mieux! Je n’utiliserais jamais un fouet dans ma poêle, ça risquerait d’abimer le revêtement et ça ne marche pas bien pour écraser les grumeaux je trouve.

      Like

  5. Miyax

    Si un jour tu as envie d’essayer une autre version de béchamel, je ne fais plus que celle-ci depuis que je la connais : https://pigut.com/2010/05/04/lasagnes-vegan-meilleures-que-chez-la-mamma/
    L’essayer c’est l’adopter. Je pourrais la manger à la cuillère au lieu de l’incorporer à une recette. Et elle est inratable, même en versant tout le lait d’un coup (grâce, je pense, à l’astuce magique de débuter en faisant chauffer l’huile d’olive).
    Et je fais très souvent les lasagnes qui vont avec, elles remportent toujours un franc succès !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: