c'est pas moi je l'jure!

casse-tête chinois

Comme je suis hyper stressée avec la fin du semestre qui arrive et tout à organiser avant mon départ en congé sabbatique dans un mois, et des mégatones de copies à corriger, et en plus une présentation à préparer ce soir pour demain après-midi, j’ai décidé de vous envoyer mon brouillon de présentation (j’y ai déjà passé cinq heures!). Et en plus il n’a pas arrêté de neiger toute la journée donc je suis d’une humeur de chien mouillé et gelé! Mortecouille!

C’est une présentation pour une vingtaine de profs de lycées chinois qui veulent mieux enseigner à leurs élèves comment écrire en anglais. C’est UN BROUILLON, donc il y a des erreurs et des trucs pas terminés et des trucs que je vais changer parce que je vais me dire que ce que j’ai écrit est complètement con et avoir plein de nouvelles idées pendant la chorale ce soir ou quand je serai au petit coin (ça arrive tout le temps).

Les extraits viennent de mes étudiants Chinois de l’hiver dernier, quand je leur ai demandé ce qu’ils pensaient de ce qu’ils avaient appris à l’école.

Vous avez le droit de me dire ce que vous aimez ou pas et si vous trouvez ça inutile ou trop cucul ou inintéressant ou mal organisé, et aussi si vous trouvez des erreurs de grammaire ou d’orthographe. Avec le décalage horaire, ça me donnera deux-trois heures pour lire vos commentaires et faire quelques modifications avant la présentation!

C’est un document .pdf, et j’espère que ça s’ouvrira ou se téléchargera quand vous cliquerez dessus. Si non, ben tant pis, faites marcher votre imagination 😉 [J’ai retiré le lien.]

22 comments

  1. jbflutte

    J’ai appliqué une technique. J’ai 10min pour lire, donc pas le temps de faire du proof-reading. 😉
    D’ailleurs, le seul typo que j’ai vu, c’est sur slide #2 , weekest au lieu de weakest, mais comme c’est une citation, je suppose que c’est non-altérable. Sur les pages suivantes, rien ne m’a sauté aux yeux
    J’ai adoré les symboles ! 😀 Et ça m’a donné une certaine perspective sur la revue / relecture de documents.

    Like

  2. Ça me parait riche et intéressant, mais je te suggère de donner une copie papier des slides au public, car ils sont très denses.

    Le passage de Xuyi Li, bien qu’émanant d’un chinois, n’e risque-t-il pas d’être ressenti comme blessant par des Chinois ?

    Un problème qui est pour moi majeur n’est pas évoqué : On veut rédiger (y a t-il deux mots pour nuancer écrire et rédiger en anglais ?) dans une langue étrangère qu’on maîtrise mal, alors qu’on ne sait pas forcément le faire dans notre propre langue. On cumule donc deux difficultés. Faut il essayer de traiter séparément ces deux difficultés comme dans tout bon process d’ingénierie, par exemple en faisant une première rédaction / conception dans une langue qu’on maîtrise bien, suivie d’une traduction ? Ou est-ce complètement à proscrire et pourquoi ? Les principes de bonnes pratiques rédactionnelles sont ils indépendants de la langue de rédaction ? Sont-ils fortement dépendants de la culture du lectorat ciblés ?

    Like

    • Merci, oui, je sais que mes slides sont très denses (je pourrais les faire moins denses mais alors j’en aurais 200 au lieu de 20 😉 ), et je donne toujours des copies papier, aussi pour les gens qui aiment prendre des notes pendant les présentations 🙂 Merci aussi pour l’idée de la traduction, c’est effectivement un très gros problème dont je parlerai dans quelques jours parce que c’est un problème important et compliqué! Je l’ai rajoutée à ma présentation. Je te préviendrai quand j’en parlerai.

      Liked by 1 person

  3. J’adore les “lesser known editing and proofreading marks” 😉
    Je crains de ne pas avoir de remarques très constructives, si ce n’est te dire que j’ai beaucoup apprécié la lecture et que je trouve tous ces conseils très intéressants 😉 Peut-être proposer quelques idées concrètes de thèmes/types d’écrits différents que les enseignants peuvent proposer à leur élèves ?
    (et j’aurais bien aimé que mon prof d’allemand au lycée ait connu le truc de “commenter d’abord le contenu et le développement des idées avant de pinailler sur la moindre petite faute de grammaire” 😉

    Like

  4. moi aussi je ne te serais d’aucun secours, je maitrise “mieux” l’anglais écrit que l’oral, mais là c’est un chouilla plus compliqué qu’un roman ou un policier! LOL
    mais je te soutiens aussi à fond et te serre les pouces
    ton nom apparait, toi qui préfère rester anonyme..
    bises et bon speech

    Like

  5. Alors pardon, je vais faire ma miss Je-sais-tout sans même avoir jeté un oeil à ta présentation (je ne vois qu’une image d’un texte sur un vers dans une fraise), mais je lis dans les commentaires d’Olivier qu’il faudrait faire une copie papier des “slides” qui sont trop denses. Ce n’est pas une bonne idée: moi, si on me fournit le truc sur papier, je ne vois plus trop l’intérêt d’écouter la présentation. Attention aux diapos trop détaillées, qui ont le même effet. Mais encore une fois, je n’y connais rien, et je n’arrive pas à lire ton document. Donc, comme d’habitude, je parle pour ne rien dire…

    Like

    • Anonymous

      Tout pareil, soit je lis soit j’écoute, il m’est impossible de faire 2 choses à la fois et je n’ai jamais bien compris qu’on distribue des notes sur un “sujet parlé” mais bon, nous sommes tous différents il y en a qui, en plus, annotent le document… bref.

      Bleck

      Like

    • Bismarck, je suis entièrement d’accord avec toi, il y a beaucoup de conférenciers qui lisent simplement leurs papiers ou leurs diapos et je trouve ça une perte de temps terrible! Mes trucs sont très remplis mais je parle beaucoup “autour” de ce que j’ai écrit 🙂 Si tu lis ma présentation, tu sauras deux-trois trucs, mais si tu m’écoutes, tu en sauras beaucoup, beaucoup plus!

      Like

  6. La zia

    c’est la demande exprimée : une vingtaine de profs de lycées chinois qui veulent mieux enseigner à leurs élèves comment écrire en anglais. OK ? faut vraiment que ton texte soit aussi long et dense ? et puis l’interview de l’élève chinois insiste toujours sur la “good grade” et non sur l’amélioration de ses capacités rédactionnelles qui sont le cadet de ses soucis. Choc des cultures ? élèves élevés dans le culte de la bonne note afin de réussir leurs études, ça se comprend..
    Personnellement, pour répondre à la demande, j’en mettrai moins et je m’adresserai aux profs sous la forme d’un schéma car finalement la demande est “comment mieux écrire en anglais ?”

    Like

    • Faut-il vraiment que mon texte (qui n’est pas un texte mais des notes) soit aussi long et dense? Est-ce que tu connais la longueur de la présentation? Si je te dis cinq heures, ça t’ira? Les citations des étudiants sont justement pour démontrer le problème de l’enseignement chinois qui ne pense qu’aux examens et aux notes. Et “un schéma” c’est très bien mais on n’écrit pas en cercle ou en triangle, et un schéma pour cinq heures de présentation ça ne serait pas vraiment professionnel!

      Like

  7. “Make students curious and flexible” : Quand je lis le travail d’un de tes élèves qui disait ne pas voir l’intérêt de travailler sur une dissertation parce que le sujet ne parlait pas de lui, je me dis qu’il y a du travail au niveau du développement de la curiosité.
    J’adore tes “lesser-known editing symbols”.
    Enfin, je trouve triste de croire que se focaliser sur un vocabulaire de pointe au dépends des idées va engranger de meilleures notes. Beaucoup d’élèves détestent les examens qui consistent en une dissertation où il faut défendre un concept dans un temps restreint car ils trouvent ça trop difficile (ce sont ceux que je préfère).
    Enfin (bis), tu notes qu’il faut encourager les gens à lire et je constate autour de moi que très peu de gens le font. Quand ma collègue amène sa lecture au travail pour passer le temps, il s’agit des journaux publicitaires que l’on reçoit dans les boîtes aux lettres. Une copine achetait des magazines uniquement pour regarder les images et éventuellement lire les légendes mais pas le corps du texte, trop long !

    Like

    • Ben justement, les citations des étudiants sont justement pour démontrer le problème de l’enseignement chinois qui ne pense qu’aux examens et à la mémorisation de vocabulaire inutilement compliqué et qui sont hyper barbants et sans intérêt pour des jeunes, donc oui, c’est un problème. Si tu lisais des textes de ces étudiants, tu comprendrais bien le problème! Au lieu d’utiliser le mot “interesting,” ils utilisent des mots comme “prepossessing” que personne n’utilise, simplement parce qu’on leur a appris à choisir les mots les plus compliqués et longs! Ca ne sert strictement à rien d’utiliser du vocabulaire “de pointe” et des phrases de trois kilomètres quand tu ne sais même pas utiliser des mots simples et que tu es incapable d’écrire des phrases courtes et sans fautes.

      Like

  8. Pingback: la grenade | c'est pas moi je l'jure!

  9. Pingback: dans les yeux de ma mère | c'est pas moi je l'jure!

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: