c'est pas moi je l'jure!

dingue dingue

Ma super copine qui habite en Arizona et que je déteste parce qu’elle est super efficace et publie plein d’articles et écrit plein de bouquins alors que pas moi a décidé de créer un groupe sur Fessdebouc pour encourager ses amies à écrire au moins 15 minutes par jours (sauf les weekends) pendant tout le mois de mai.

Il faut dire que les femmes universitaires écrivent et publient beaucoup moins depuis février, probablement parce qu’elles doivent s’occuper de leurs enfants et la maison et leur travail alors que les mecs ne foutent rien en dehors de leur job, comme d’hab. Donc les mecs continuent à publier. C’est pas moi qui le dit, ce sont des dizaines d’éditeurs de revues académiques qui crient au scandal!

Bref, ma super copine a donc décidé de nous aider, nous toutes, pauvres femmes débordées par le quotidien (c’est vrai que Miss Penny me force à nettoyer sa litière deux fois par jours, ce qui est parfaitement éreintant!) et nous devons tous les jours lui faire un rapport sur nos activités rédactionnelles académiques (les blogs ça compte pas).

Or moi, grande paresseuse devant l’éternel et ennemie jurée des articles de recherche, n’ayant pas foutu grand chose pendant mon pseudo-congé sabbatique et me sentant un chouïa coupable, j’ai décidé de participer à son petit défi (toute personne utilisant le mot challenge pour dire “défi” sur ce blog en sera bannie à vie!).

Premières impressions:

1) Mes pairs me foutent la honte et je hais ça!

2) Ce qui est difficile c’est d’ouvrir le foutu document! Mais c’est vachement plus facile de l’ouvrir si on se dit qu’on ne passera que 15 minutes dessus!

3) Une fois que le foutu document en question est ouvert et qu’on a commencé à bosser dessus, c’est pratiquement impossible de n’y passer que 15 minutes.

4) J’ai finalement rarement passé moins d’une heure par jour sur l’un ou l’autre des deux trucs sur lesquels je bosse (même parfois pendant le weekend)! CE QUI EST UN MIRACLE!!!

5) Une fois que la machine est en route (le cerveau, donc), après quelques jours, c’est comme avec les blogs, on n’arrête plus d’y penser, et en fait on finit par avoir des idées de trucs à écrire! C’EST COMPLETEMENT DINGUE!!!!

Non mais par exemple je vous donne un exemple, j’étais en train de faire pipi en discutant avec Miss Penny à propos du fait que le contenu de mes placards est effectivement fascinant quand soudain, j’ai eu une illumination, une inspiration divine, et LA phrase parfaite m’est atterrie dans le cerveau pour savoir enfin comment ficeler une saleté de section d’un article que j’ai commencé à écrire en décembre (et sur lequel je n’ai donc recommencé à bosser qu’en mai) et que je ne savais pas comment terminer (depuis décembre, donc)! COMPLETEMENT DINGUE!!!

Brefle, tout ça pour dire qu’en ce jour d’aujourd’hui du 26 mai 2020 à exactement 17h43 heure de Red Deer, j’ai terminé ce foutu article commencé (et rapidement abandonné) le 26 décembre 2019 BC* et bien sûr que j’ai encore cent septante-trois mille révisions à faire dessus mais C’EST UN MIRACLE!!!!!!!!

Mortecouille!!!!!!! MAIS MORTECOUILLE, SERIOUSLY!!!!!!

Before Covid19

27 comments

  1. MarieH

    Bonjour
    Je ne commente pas souvent. Mais tu m’as fait bien rigoler ce matin. Je suis aussi dans le monde académique et je déteste écrire (et pourtant je dois le faire) alors ca a résonné 😉
    Merci

    Like

  2. Excellent! De mon côté, je fais 1h chaque jour “en groupe en ligne chacun de son côté” pour développer ma boîte. Tout ce qui est atrocement chiant. Mais ça avance et de savoir d’autres dans la même galère en même temps sur le même thème, ça aide! on se “voit” au début de l’heure et à la fin, et entre deux on bosse! On appelle ça le “get shit done” et c’est incroyablement efficace!

    Like

  3. bitsandpieces

    Connais-tu la vidéo conférence “Assieds toi et écris ta thèse ?” Et le site thesez-vous.com ? J’y ai trouvé plein de conseils pour écrire. Je rejoins ta conclusion : le plus dur c’est de s’y mettre. Ensuite, le cerveau travaille en permanence en arrière mlan !

    Like

    • Oui, ici on a Shut Up and Write, ce genre de groupe 🙂 Mais je trouve que ça marche moins bien quand tu ne connais personne, là c’était particulièrement “pressurisant” parce que connaissais pratiquement tout le monde dans le groupe, en particulier les deux personnes à qui je dois envoyer mon article et mon chapitre 😆

      Like

  4. MAG

    Je comprends pourquoi j’ai toujours l’impression d’avoir le cerveau qui bouillonne ; quand ce n’est pas ma Penny à moi, c’est son copain Lord ou un des trois chats qui est avec moi aux toilettes !
    Je reprends ton analyse :
    1) tu fous la honte à tes pairs
    2) la voie de la sagesse
    3) la sagesse
    4) la révélation
    5) toute victoire mérite récompense.
    Tu peux être fière de toi, comme Miss Penny et et ceux qui t’aiment sont fiers de toi.

    Like

  5. Mon Papa, qui n’a jamais eu de chat (ou alors il y a longtemps…), avait coutume d’avoir ses meilleures idées sous la douche… Ce qui est fascinant, quand même, c’est que ton cerveau a effectivement gardé ce truc en arrière-plan pendant presque six mois. Bravo pour la conclusion!

    Like

  6. alcib

    Sénèque a encore raison : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas ; c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

    Like

  7. en conclusion de ton article, je dirais, fais pipi plus souvent, et surtout invite Miss Penny à un petit “dialogue” constructif et créatif ! les idées d’autres articles apparaitront comme par miracle LOL
    bon vendredi! des bises ensoleillées

    Like

  8. Tu as au moins l’avantage de l’aisance en anglais. Il me faut 5 fois plus de temps pour écrire un truc en anglais qu’en français. Et on me dit que ce que j’écrit est très lisible, mais il m’a fallu quand même 5 fois plus de temps, et ce n’est pas comme si j’écrivais vite en français…

    Like

  9. Waouh, félicitation ! Il faut que je m’inspire de ton exemple parce qu’en ce moment, ma motivation à écrire est au plus bas :/ La preuve, je lis ton blog au lieu de bosser !

    Like

  10. Chic, la chatte de mon fils arrive en pension dimanche le temps de son déménagement…..je vais régulièrement l’emmener faire pipi avec moi et discuter de mes placards…..ou d’autres choses, elle adore discuter de tout et de rien, et peut-être que je vais retrouver l’inspiration pour nourrir un peu mon blog qui est de plus en plus délaissé…..

    Like

  11. Pingback: le temps du deuil | c'est pas moi je l'jure!

  12. A l’Ouest

    Yess bravo poulette! ❤️

    C’est vrai que les mécanismes créatifs sont parfois impénétrables mais que s’y mettre (j’aime bien comment les ricains disent “going through the motions”) aide souvent à déclencher l’affaire. Je le vois quand je n’ai “pas envie” de peindre ou dessiner… me mettre dans les conditions, me laisser séduire par une jolie photo par exemple, souvent me fait avancer!

    Like

  13. Pingback: pas de quoi écrire à libé | c'est pas moi je l'jure!

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: