c'est pas moi je l'jure!

pas de quoi écrire à libé

Deux trucs vraiment inhabituels sont arrivés hier et ce matin. Pas des catastrophes en soi, mais quand même de quoi me donner un sacré mal de tête!

La première histoire est à propos du manuscript que ma copine italienne et moi avons écrit et envoyé debut juin. C’était un chapitre de livre qu’on m’avait proposé d’écrire, et notre proposal avait été accepté donc on pensait savoir ce qu’on faisait en écrivant l’affaire.

D’habitude, quand on envoie un papier académique aux éditeurs, on attend DES MOIS avant de recevoir les commentaires de reviewers. Mais là, 12 jours seulement après avoir envoyé notre chapitre, on a reçu une réponse très étrange: on ne comprenait aucun des commentaires des reviewers (qui dans ce cas étaient aussi les éditeurs du bouquin)! Ils n’étaient pas écrits en javanais, mais ils semblaient être à propos d’un sujet complètement différent, comme si les éditeurs avaient écrit sur notre document des commentaires à propos d’un autre chapitre, par erreur!

J’ai rencontré ma copine sur le campus, à une tables de picnic, pour discuter du problème, et pendant deux heures, on a fait des recherches dans tous les documents reçus et échangés. Finalement, on s’est rendues compte que c’était NOUS qui avions compris très exactement LE CONTRAIRE du sujet du bouquin!!! Et en fait, les éditeurs essayaient tout simplement de nous *ramener sur le droit chemin” très gentiment et patiemment, sans jamais nous dire “heu, les filles, vous êtes complètement à côté de la plaque!” C’est un miracle que notre chapitre n’ait pas été rejeté!

On a un travail de révision titanesque à faire, mais on va le faire, même si on n’est pas entièrement d’accord avec l’idée (correcte) de départ, parce que ces éditeurs ont vraiment l’air d’avoir envie de publier notre article! Et ces deux heures à rire dehors avec une copine pas revue depuis décembre, et une énigme complètement biscornue à démêler, m’ont fait du bien au moral!

Et puis ce matin, j’ai reçu un email d’un autre éditeur à propos d’un article envoyé à un journal début juin aussi. C’était un article très inhabituel et très personnel à propos d’échecs et de doutes, de mes nombreuses erreurs lors d’un projet de recherche, et des leçons que j’en avais tirées. Malheureusement, les reviewers n’avaient pas du tout compris mon idée et les critiques étaient acerbes!

Et pour la première fois de ma vie, j’ai fait un truc qui ne se fait ABSOLUMENT PAS: j’ai immédiatement répondu à l’éditeur que non, je refusais tout simplement de faire les révisions requises! A la place, j’ai proposé de mieux clarifier la raison de cet article et de raccourcir les descriptions de mes échecs et donner plus d’information sur “comment éviter de faire ces erreurs.” J’ai aussi dit que je refusais de changer le style inhabituel de mon manuscript et d’en faire un article de recherche académique typiquement pompeux et “parfait.” En effet, c’est ma peur de ne pas faire un projet de recherche “super-génial-et-parfait” et de ne pas arriver à écrire des articles académiques “parfaits et pompeux” qui a été la cause de mes échecs! Je voulais donc écrire un truc différent pour rassurer les gens comme moi que la recherche et les articles peuvent être des catastrophes mais être malgré tout intéressants et importants.

Ce à quoi l’éditeur m’a immédiatement répondu “ok, ça marche!”

😯😯😯

Mortecouille!

23 comments

  1. se rebiffer de temps en temps pour une cause juste, je trouve ça superbe, bravo! et tu auras certainement des retours des personnes qui liront ton sujet et qui auront eu les mêmes soucis d’échecs que toi!
    ne te prends pas trop la tête, je sais, facile à dire..
    bon début de WE, bises!

    Like

    • Ca fait 20 ans que je trime pour essayer de faire plaisir à ces foutus “reviewers,” et là j’en pouvais plus, c’était trop ridicule, j’ai été obligée de dire non, mais je dois dire que ça n’a pas été facile d’envoyer l’email en question à l’éditeur, parce qu’il aurait très bien pu me dire “tant pis, byebye!”

      Like

    • C’était un article trop personnel, et les commentaires étaient vraiment trop cons (ils le sont souvent, à vrai dire, mais là c’était à propos de mes émotions et mes échecs, donc merde, n’allez pas me dire comment je dois vivre ma vie 😉 )!

      Like

  2. Magali

    Cela fait beaucoup de bien de rire de ses mésaventures. Celle-ci me paraît tout à fait l’illustration de la réponse « la chinoise » alors que tu ne le pensais pas.
    Le style du texte et les démonstrations devaient être de qualité pour que les remarques te reviennent si vite.
    Tout cela valait de grands rires.
    Quant au deuxième article, je comprends les réactions. Si tu veux défendre des méthodes pour ne pas faire d’erreurs, tu dois être crédible. Et pour être crédible une page sur les erreurs, leurs origines et leurs conséquences, cela suffit amplement.
    Dr Caso, tu ne dois jamais te sousévaluer. Tu es brillante !

    Like

    • On n’a pas seulement rigolé mais hurlé ensemble, du genre “non mais j’y crois pas!!!” “non mais on est tellement connes c’est pas possible!!!” “aaaaahhhhh mais qu’est-ce qu’on est stupides!!!!” Heureusement que le campus autour de nous était complètement vide 😉

      Like

  3. Bleck

    Je l’ai déjà écrit, et j’insiste j’apprécie tes titres de billets au plus haut point. Rire de ses bévues est salutaire, je dirais même que c’est la moindre des choses lorsqu’on aime rire.
    Ta force de travail m’ébloui.

    Bleck

    Like

  4. N

    Je rigole tout le temps quand je suis stressée, et quand je suis contente, et quand je revois une copine que je n’avais pas vu depuis longtemps… Comme ça fait du bien et comme je te comprends!

    Like

  5. Je suis vraiment intriguée par le sujet de l’article pour lequel vous aviez compris le contraire 😉 Haha, mais quelle histoire !
    Et pour le 2ème, je suis très admirative que tu aies eu le courage de dire non, et de dicter tes propres envies. J’espère qu’un jour, j’aurai un peu plus confiance en moi, et que je saurai faire ce genre de choses !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: