c'est pas moi je l'jure!

loulou ne vaut pas un clou


Le dernier défi du NYZ n’est pas difficile mais intéressant.

Ma question est la suivante: nos vies sont-elles vraiment si difficiles que nous avons parfois besoin de nous faire chouchouter, ou, en bon vaudois, de nous royaumer? Est-ce qu’un paysan se dit “punaise j’ai vachement bossé aujourd’hui, je mérite bien une Mercedes!”? Est-ce que, comme la publicité le dit, je peux m’offrir des bijoux et une voiture de luxe parce que “je le vaux bien”?

La vie de ma soeur (mari, boulot, trois enfants) est probablement assez éreintante pour qu’elle “le vaille bien,” mais moi? Je ne fous rien de la journée à part regarder des séries télévisées, caresser mon chat, bouffer, tapoter pendant des heures sur mon ordinateur, et… c’est tout!

Le NYT nous demande de nous poser la question suivante: de quoi ai-je besoin là, maintenant? et ensuite d’être aussi généreux et patient avec nous-mêmes que nous le serions avait autrui.

Est-ce qu’on se juge soi-même plus durement qu’on juge autrui? Ma psy n’a jamais réussi à m’en convaincre (probablement parce que je suis une cheffe chiante et je juge tout le monde très durement tout le temps). Est-ce qu’on “mérite” parfois une pause ou un “bravo” ou un après-midi à prendre soin de soi? Je pense que certaines personnes, oui. Je pense aussi que malheureusement, les gens qui le méritent le plus n’ont souvent pas le temps ni l’argent de se royaumer, et les gens qui le méritent le moins sont ceux qui le font le plus.

Mais admettons que j’aie le droit de faire un petit quelque chose pour MOI. Prétendons que je mérite a little pat on the back comme on dit en anglais, une petite récompense, quelque chose qui me fera du bien. Faisons semblant que je m’accepte telle que je suis et que je vais arrêter (pendant la journée au moins) de me dire que je suis nulle/stupide/paresseuse. Répétez après moi: “I am going to be kind to myself. I accept myself as I am.”

C’est vrai que de nombreuses études démontrent que la compassion envers soi-même peut réduire la dépression, le stress, et l’anxiété, et peut même diminuer l’image négative qu’on a de soi. La compassion envers soi-même peut aussi augmenter notre notre sensation de bien-être, de confiance en nous, et de bonheur, et peut même être bonne pour notre système immunitaire. Visiblement, quand on se critique soi-même tout le temps, on a de plus en plus de mal à prendre des bonnes décisions, on risque de se concentrer de plus en plus sur le négatif, et il devient de plus en plus difficile de changer les choses de façon positive dans notre vie!

Posez-vous ces questions:

  • Comment réagissez-vous quand vous faites des erreurs?
  • Comment réagissez-vous quand ce que vous faites n’est pas aussi parfait que vous l’auriez souhaité?
  • Comment réagissez-vous quand quelque chose de très difficile vous arrive?
  • Pensez-vous parfois que vous êtes incompétents/nuls/stupides/moches/etc.?
  • Pensez-vous que les gens autour de vous ont une vie plus facile que la votre?
  • Prenez-vous parfois un peu de temps pour vous?
  • Vous aimez-vous?

Hahahahaha, I love Rachel Notley!

20 comments

  1. catandfivecats

    j’avais lu quelque part que le soir venu, on devrait noter tout ce qui nous est arrivé de bien dans la journée, et tout ce dont nous sommes fiers d’avoir réalisé ce même jour, tout ce qui est positif pour nous! je l’ai fait quelques jours, après j’ai cessé, c’est dommage, je devrais recommencer. Il parait que ça fait un bien fou au moral😉
    sinon, je réponds à toutes tes questions, je suis une fille très positive, mais parfois les évènements prennent le dessus sur ma joie de vivre (et non, je ne m’aime pas, et je n’envie personne, chacun sa vie)
    voili! et j’admire ce que tu fais au quotidien, ne te mésestime pas, tu le “vaux bien”!😊 (sinon tu déconsidères tous ceux qui n’ont pas d’attaches familiales)
    bon samedi bises

    Like

    • J’ai justement parlé hier ou avant-hier de cette expérience qui démontre qu’il faut noter trois trucs positifs tous les soirs (c’est lié dans un de mes derniers posts) 🙂 C’est pour ça que j’ai fait les p’tits délices du dimanche soir à une époque.
      Je ne comprends pas ton commentaire à propos de ceux qui n’ont pas d’attaches familiales.

      Like

      • catandfivecats

        je veux dire que ce n’est pas parce que tu n’as ni enfant ni mari à supporter que ta vie ne vaut rien, tu écris qu’à part travailler et regarder des séries, tu ne fais rien d’intéressant, je ne suis pas d’accord, tout est important, déjà s’occuper de soi est un sacré boulot!

        Like

  2. Quand je fais des erreurs, je m’en veux. Je ne trouve jamais parfait ce que je fais, je suis dans la critique constante. Quand quelque chose difficile m’arrive, je m’effondre et une fois le choc encaissé, je me bats.
    Incompétente ? Non mais je manque cruellement de confiance en moi. Nulle ? Souvent. Stupide ? Non Moche ? Non, ça va.
    Est-ce que les gens ont une vie plus facile que la mienne ? Dans l’ensemble, non, même si j’ai parfois l’impression que la chance leur sourit plus souvent qu’à moi.
    Si je prends du temps pour moi ? En permanence. Je viens d’aller courir pour ME faire du bien. Je vais lire plus tard pour MON plaisir, etc.
    Est-ce que je m’aime ? Non, je suis pénible avec mes éternels doutes 🤷🏻‍♀️

    Like

  3. Nina

    Je m’autoflagelle très bien. Mais, je n’aime pas qu’on le fasse pour moi !!! Et je m’absous toute seule !!! Problème: je n’arrive pas à m’améliorer.

    Like

  4. Je n’aime pas faire des erreurs, et j’ai beaucoup de mal à admettre que je me trompe. Il m’est difficile de me remettre en question… Mais j’arrive à prendre du temps pour moi, parfois, ça fait du bien.

    Like

  5. Comment réagissez-vous quand vous faites des erreurs?
    Merde ! merde merde.
    Comment réagissez-vous quand ce que vous faites n’est pas aussi parfait que vous l’auriez souhaité?
    Je recommence, et si c’est trop tard, je respire un grand coup et passe à autre chose.
    Comment réagissez-vous quand quelque chose de très difficile vous arrive?
    Je me prends un grand grand coup de stress. Et puis je respire lentement, je me retire en moi même 🙂 , j’envisage comment m’en sortir.
    Pensez-vous parfois que vous êtes incompétents/nuls/stupides/moches/etc.?
    Plus je vieillis et moins je me prends la tête avec ces mauvaises pensées.
    Pensez-vous que les gens autour de vous ont une vie plus facile que la votre?
    Les gens c’est vaste 😀 certains peut être, d’autres sûrement non…
    Prenez-vous parfois un peu de temps pour vous?
    Oh oui, mais je n’ai plus d’enfants à la maison, j’ai le temps de prendre le temps.
    Vous aimez-vous?
    Oui, je m’aime bien,

    Like

  6. Rhoo la la ! Je ne veux pas copier mais j’aurais fait les mêmes réponses que Valérie…. et Bleck de par le fait !
    J’avais déjà remarqué que Valérie et moi avons beaucoup de point commun.
    Je n’aurais pas répondu de cette façon “avant”, ce qui prouve bien que les années passant on apprend à sérier les choses importantes pour nous et à faire l’impasse sur le reste.
    Please, ne te mésestimes pas !

    Like

  7. daysy

    Quand je fais des erreurs, je suis un poil plus grossière que Valérie de Haute Savoie.
    J’ai trouvé il y a quelques années une formule que j’applique pour le second cas : “ce n’est pas parfait mais c’est mieux que si je n’avais rien fait.”
    Quand quelque chose de difficile m’arrive, je ne me reconnais pas, je suis la plupart du temps à la hauteur de la difficulté. En revanche, un accroc minime dans le déroulement d’une situation banale ou triviale et je peux être totalement anéantie. Allez comprendre !
    Incompétente ? Certainement dans de nombreux domaines dans lesquels je ne me risque même pas.
    Nulle ? cf réponse ci-dessus
    Stupide ? oh, oui, certainement, en tout innocence
    Moche ? Cela dépend de qui me regarde.
    Je me crois privillégiée et c’est là l’essentiel. Je pense que nombreuses sont les personnes qui n’ont pas la vie facile.
    Je prends du temps pour moi, oui sinon je me perds de vue et je m’étiole. C’est évidemment beaucoup plus facile les enfants partis.
    Si je m’aime ? oui, peut-être, en-dehors de certaines situations (cf certaines réponses ci-dessus)

    Like

  8. Jenny

    Comment réagissez-vous quand vous faites des erreurs? Je suis déçue. Mais si ça n’impacte que moi, c’est pas très grave. Si ça impacte quelqu’un d’autre, j’essaye de m’excuser et/ou de me rattraper dès que j’ai conscience de mon erreur.

    Comment réagissez-vous quand ce que vous faites n’est pas aussi parfait que vous l’auriez souhaité? Ça, ça m’arrive tout le temps avant de rendre le travail. Souvent, le travail est bien meilleur que ce que je pensais. Je le relis alors et je le vois différemment, je suis moins critique. Le problème, pour moi, est de rendre quelque chose que JE ne co sidère pas comme parfait (aussi parfait que possible).

    Comment réagissez-vous quand quelque chose de très difficile vous arrive? Je m’effondre. Et puis je m’adapte. Parfois, cela prend longtemps (deux ans au moins après ma séparation). Mais ça passe. Tout passe.

    Pensez-vous parfois que vous êtes incompétents/nuls/stupides/moches/etc.? Incompétente, parfois, mais dans ce cas je le dis haut et fort. Nulle, stupide ou moche : non.

    Pensez-vous que les gens autour de vous ont une vie plus facile que la votre? Certains ont une vie plus facile, d’autres une vie plus difficile. Une vie “facile” ne nous permettrait sans doute pas de nous connaître bien ni de savoir s’adapter, trouver des forces en nous. Ceci étant écrit, je considère que ma vie a été relativement facile jusqu’ici.

    Prenez-vous parfois un peu de temps pour vous? Oui. Parfois je culpabilise mais je prends du temps pour moi.

    Vous aimez-vous? Après des années à ne pas m’aimer physiquement ou en termes de personnalité, j’ai appris à être bienveillante et à m’aimer. Oui, je m’aime, pas tout le temps mais toujours.

    Like

  9. N

    Quand je fais des erreurs, je me corrige.
    Quand ce que je fais n’est pas aussi parfait que je le souhaite, je m’améliore, mais si je n’ai plus de temps (ou le temps limité) j’essaye de prendre du recul pour voir le produit final avec d’autres yeux (ou d’autre oreilles).
    Quand quelque chose de très difficile m’arrive, j’en parle avec mon mari… Il m’aide à débrousailler les problèmes (quand ça va mal j’ai l’impression que tout va mal et je n’arrive pas à identifier la source du malaise).
    Je ne suis ni moche, ni stupide, mais je suis la première a admettre que je suis complètement nulle pour les trucs qui ne m’intéressent pas! 😅
    Pensez-vous que les gens autour de vous ont une vie plus facile que la votre? Certains oui, certains non.
    Prenez-vous parfois un peu de temps pour vous? Absolument, c’est une question de sanité! 😁
    Vous aimez-vous? Ça dépend des jours, mais généralement oui! ☺

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: