c'est pas moi je l'jure!

les p’tits souvenirs du dimanche soir

Comme chaque semaine, voilà les questions du dimanche soir. Je serai très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (donnez-moi le lien vers vos blogs dans mes commentaires)!

  • Qu’est-ce qui vous a fait sourire cette semaine?

Comme prévu, les étudiants des cours auxquels je suis attachée ont commencé à me demander de l’aide, et en français! La prof de psychologie qui m’envoie 50 de ses étudiants m’avait donné les descriptifs des travaux que devaient faire les étudiants, mais j’étais quand même un peu stressée par le français et la psychologie. Heureusement, le premier étudiant qui avait pris rendez-vous avec moi avait décidé d’inviter trois de ses camarades de classe, donc je me suis retrouvée à la tête d’un petit groupe d’étudiants hyper sympas, intelligents, drôles, et avec lesquels j’ai passé une heure magique. L’étudiante suivante, seule, elle, avait beaucoup plus de difficulté, mais on a eu une longue conversation passionnante pour essayer de débroussailler son cerveau et mieux comprendre le texte à écrire. Parfois, j’adore mon boulot!

  • Avez-vous déjà été arrêté.e par la police?

Arrêtée arrêtée? Ou juste arrêtée-PV-bye-bye? Pour les excès de vitesse, je ne saurais même pas dire combien de fois ça m’est arrivé (mais pas une seule fois avec Scarlett ni avec Oriane). Par contre, je n’ai jamais dû aller dans une voiture de flics. Une fois, dans le Michigan, un salaud de flic m’a piqué mon permis de conduire donc ma frangine a dû prendre le volant.

  • Quel était votre plat préféré quand vous étiez enfant? Et le plus détesté?

J’adorais la pizza de ma môman et les tartes aux pruneaux. Par contre, je détestais le chou-rouge cuit (mais maintenant j’en fais) et surtout, surtout, la salade de fenouil, feta et olives.

  • Quand vous étiez jeune, imaginiez-vous que vous auriez la vie que vous avez aujourd’hui?

Nope, même pas une seconde! Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire dans la vie et aucune idée de ce que je POUVAIS faire dans la vie. La seule chose que je savais c’est que je ne voulais pas devenir prof, hahahahah!

  • Etes-vous plutôt ville ou campagne?

Dans mon champ de maïs, j’habitais dans la cambrousse mais à 10 minutes du centre ville. A Toronto, j’étais d’abord bien en ville mais la vue sur le lac et l’absence de face-à-face faisaient toute la différence. Mon deuxième appartement à Toronto, celui que j’ai acheté, était sur la plus grande avenue de Toronto, et le bruit de la ville me dérangeait beaucoup moins que le bruit des voisins et la circulation épouvantable pour aller au boulot. En Alberta, j’étais très au calme, à côté de la rivière mais à cinq minutes du centre ville, et c’était génial! Ici, je suis loin du centre ville et entourée de malls et autres buildings, mais heureusement, j’ai la vue un peu dégagée sur la gauche et pas de voisins juste en face! C’est pratique de pouvoir aller faire n’importe quelles courses en dix minutes. J’ai visiblement besoin de la ville mais j’aime le calme, donc on peut dire que je suis “burbs.

24 comments

  1. Ce qui m’a fait sourire cette semaine? Un élève dont j’ai anticipé la question, parce qu’il y en a toujours un pour la poser quand on fait cet exercice (deux mots allemands qu’on traduit de la même façon en français; mais alors, quelle est la différence?).
    La police m’a déjà contrôlée… deux fois en tout! (Une fois à pied, et une fois en voiture) Je suis passée au travers du dernier contrôle routier de masse, sur ma bonne mine de mère de famille.
    Est-ce que la confiture de fraises de ma grand-mère peut compter comme un plat préféré? Et je détestais la soupe à la citrouille.
    Je n’imaginais pas ma vie telle que je la vis aujourd’hui; mais j’avais un peu la prémonition de ne pas pouvoir partager ma vie à vie avec quelqu’un.
    Il me faut de la ville, pour les loisirs et pour aller faire les courses à pied. Mais j’apprécie la campagne, pour pouvoir me promener au calme. Donc une maison en bordure d’une bourgade pas trop grande, c’est très bien.

    Like

  2. CINABRE

    Nestor a un poteau est venu à la maison , jusque là rien de bien rigolo car fréquent mais celui-ci a pour prénom Prof ! 😉 ils ont fait une sarabande dans toute la maison 😍
    Là, ça m’a fait sourire 😊 . C’est un teckel aussi mais poils sanglier . Sa propriétaire est une ancienne prof d’histoire .
    Pour la police, jamais . C’est Gaby qui tient à le dessus sur ce coup là 😋
    J’ai eu la chance d’avoir une maman cordon bleu . Placée à 14 ans dans une famille bourgeoise des grandes filatures de Nord en tant que “bonne à tout faire ” comme on disait à l’époque. Elle a dû apprendre à cuisiner traditionnel et gastronomique pour les réceptions.
    Mon menu prefere St Jacques à sa façon, boeuf bourguignon, îles flottantes ou Paris-Brest.
    Ma vie rêvée est oubliée et enterrée…….
    Campagne proche des commodités d’une ville bien sûr.

    Like

  3. Magali

    Les scottish ne font rien à moitié ; lorsque je leur ai fait remarquer hier qu’ils exigeaient leur gamelle trop tôt, ils ont tous les trois « dévissé « leur tête du côté droit en même temps comme si je racontais n’importe quoi. Trop marrant dans une semaine morose.
    J’ai été contrôlée par la police. Une fois j’ai eu très peur. Les policiers et gendarmes vont toujours par deux. Je revenais d’un concert, il faisait nuit, la route isolée n’était pas éclairée et le gars était tout seul. Il ne devait pas être en service, il tournait autour de ma voiture mes papiers à la main avec un air furieux. J’ai vraiment eu peur.
    Je me serai vendue pour de la crème de marrons et je détestais vraiment le céleri. Mes goûts sont constants.
    Des mes 7-8 ans je ne voulais qu’une chose, quitter ma famille. Je ne voyais que du flou, mais loin et bien séparée.
    J’ai le vertige et je ne peux vivre au-dessus d’un 2ème étage. Les immeubles me terrifient. J’ai eu un travail passionnant à Paris mais je n’ai pu y rester plus de 4 ans. Il me faut voir des oiseaux, entendre des chouettes…vivre au calme alors que mon travail n’est possible qu’en ville.
    Je partage la remarque de Mme chapeau ; cette très belle photo ferait un bon puzzle de 1500 pièces.

    Like

  4. – Il y a sourire et sourire… Le jeu d’un rouge-gorge autour de miettes de pain sur notre terrasse, une ou deux photographies reçue de nos enfants, celui de la femme que j’aime, la sottise de quelques commentaires chez moi, Mylène la petite boulangère et sa générosité et j’en oublie quelques autres.

    – Été 82 je quitte Paris pour la Normandie l’envie me prend de faire de l’auto-stop, le hasard des rencontres me fait dévier sérieusement de l’axe idéal et personne n’est au courant de mon parcours.
    Dès que je monte dans cette voiture du côté de Rouen je vois que le conducteur à un souci je ne suis pas tranquille moins de cinq minutes se passent à l’entrée d’un village 2 gendarmes et une 4 L au travers de la route le conducteur refuse d’obtempérer sidéré, je lui crie que je veux sortir que je me fous de ce qu’il a fait… il me promet de me laisser au prochain virage, de fait il bifurque dans une petite route, un virage j’ouvre ma portière il roule au pas je sors mais tombe dans le fossé, je me relève et je vois un gendarme qui me braque avec son arme de service, sa chemise est collée par la sueur moi je suis rassuré ce sont les gendarmes, c’est fini pour moi !
    Une estafette arrive je suis menotté avec le conducteur et nous sommes attachés au siège de l’estafette, l’estafette stoppe brutalement dans la cour de la caserne de la gendarmerie ce qui a pour effet de resserrer les menottes et ça fait mal, comme dans les films.
    On nous sépare bien évidemment et depuis le début je demande de m’expliquer, aucune réaction des gendarmes, je suis assis dans un bureau au sol attaché à un radiateur, un gendarme entre, ferme les contrevents alors que ce n’est que le début d’après-midi et plein soleil… il ressort.
    Trois heures plus tard il revient me chercher m’emmène voir le commandant qui m’enlève les menottes me fait assoir sur une chaise me sert un verre d’eau.
    Et déçu m’explique que j’étais au mauvais moment au mauvais endroit un braquage a eu lieu dans une bijouterie Rouennaise le conducteur et moi-même correspondions au signalement, c’est tout.
    Le conducteur lui, n’avais simplement pas le permis et avait “emprunté” la voiture de ses parents… Une expérience à vivre.

    – Probablement des côtes d’agneau grillées avec juste du sel et des haricots tout frais avec un morceau de bon beurre, et ce que je n’acceptais pas de manger uniquement des petits pois, aujourd’hui j’en mange évidemment, mais je ne me régale pas.

    – Oui, je crois que je pouvais imaginer la vie que je mène aujourd’hui, une chance énorme que je mesure.

    – Nous sommes citadins. Le lieu de résidence idéal est propre à chacun en ce qui nous concerne il est important de loger proche des commerce, d’un cinéma, de copains. Aujourd’hui au calme de la forêt, lorsque nous étions jeunes à proximité immédiate des écoles pour nos enfants et pas pour l’enseignante qu’était la femme que j’aime qui souhaitait son sas de décompression qu’était la demi-heure de voiture…

    Bleck

    Like

  5. catandfivecats

    Qu’est-ce qui vous a fait sourire cette semaine?
    voir la nature qui se réveille, les jeunes pousses sur les branches des rosiers, sur les tiges des clématites, les hellébores, les perce neige etc.. cela me réjouit, pour la fille d’été que je suis 🌼
    Avez-vous déjà été arrêté.e par la police?
    non, j’ai été réquisitionnée pour alcoolémies sur conducteurs ivres quand j’étais étudiante, ça fait toujours un petit effet d’être en voiture de police, mais pas comme Bleck, ci dessus!
    Quel était votre plat préféré quand vous étiez enfant? Et le plus détesté?
    Plat détesté, la langue de boeuf, beurk beurk beurk
    Plat préféré, tarte aux quetsches🍰
    Quand vous étiez jeune, imaginiez-vous que vous auriez la vie que vous avez aujourd’hui?
    non, bien sûr, même si j’ai décidé à l’âge de 9 ans ce que je voulais faire plus tard. Mais cette vie a eu des hauts et des bas, et comme je suis positive, je ne me rappelle que des hauts et occulté les bas.
    Etes-vous plutôt ville ou campagne?
    Campagne!! Cela fait 40 ans que je n’habite plus en appartement. Pour mon plus grand bonheur.
    Bonne semaine! bises

    Like

  6. Badiane

    Qu’est-ce qui vous a fait sourire cette semaine?
    La conversation téléphonique avec mon neveu, 4 ans, qui me dit que oui il peut venir chez moi pour m’aider à rentrer le bois, il lui suffit de prendre sa baguette magique, d’appeler un papillon et hop il vole jusqu’à chez moi ! et en plus je le verrai arriver vu que sa baguette clignote et qu’avec il peut même choisir la couleur du papillon (en l’occurrence se sera vert et rouge m’a-t-il prévenu) ! magnifique non ?

    Avez-vous déjà été arrêté.e par la police?
    Non. Jamais. En même temps je ne conduis pas, ça réduit les possibilités déjà

    Quel était votre plat préféré quand vous étiez enfant? Et le plus détesté?
    Les miams ! Les pommes de terre sous toutes leurs formes : frites, vapeur, sautées, purée etc., les escargots beurre et ail et le roquefort.
    Les beurks : les petits pois carottes en boite (horreur absolue), les choux de Bruxelles ( oh mon dieu l’odeur), le gratin d’endive.

    Quand vous étiez jeune, imaginiez-vous que vous auriez la vie que vous avez aujourd’hui?
    Pas du tout. Mais je n’étais pas très au clair avec l’idée de mon futur, ça bougeait souvent…

    Etes-vous plutôt ville ou campagne?
    Ville mais pas trop grande, et dans un quartier pas trop densément peuplé et qui permet un accès à des bouts de nature. Une vraie néo bobo…..

    Like

  7. Qu’est-ce qui vous a fait sourire cette semaine ?
    Pas grand chose. Une semaine plus que banale.

    Avez-vous déjà été arrêté par la police ?
    De simples contrôles routiers comme il y en a peu en Suisse. En tout, peut-être 2-3 fois et je conduis tous les jours.

    Quel était votre plat préféré/détesté quand vous étiez enfant ?
    La viande. J’étais une vraie carnassière / La soupe aux orties de ma mère. Rien que d’y penser ça me donne envie de vomir.

    Quand vous étiez jeune, imaginiez-vous la vie que vous avez aujourd’hui ?
    Non et en même temps je n’imaginais rien. Je laissais les choses se faire.

    Etes-vous plutôt ville ou campagne ?
    Campagne à 100% mais si on m’offre un appartement à Manhattan, je suis preneuse pour les vacances.

    Like

    • Oh mon Dieu, ta soupe me rappelle la soupe de fanes de carottes que mes parents ont essayé de faire deux ou trois fois! Je crois qu’ils ont eux aussi détesté ça donc on n’a pas dû souffrir trop longtemps, mais quand même 😆

      Like

  8. Dom

    . Sourires de la semaine : les fausses bagarres du chat et du chien qui se roulent par terre, se lèchent consciencieusement, emmêlent pattes grises et pattes noires, et la pleine lune dans un ciel étoilé.
    . Arrêtée par la police ? pour des contrôles au volant, oui, mais arrêtée pour de vrai, non.
    . Plat enfance préféré/détesté : j’aimais la tarte aux pommes de ma mère et j’aurais pu me nourrir exclusivement de fromages, et je détestais tous les poissons.
    .Vie d’aujourd’hui telle qu’imaginée ? je ne me projetais pas vraiment, mais si c’était à refaire, j’adorerais être costumière.
    . Ville ou campagne ? résolument et définitivement campagne pour le plaisir, presque le besoin d’être dans la nature, et pour vivre dehors.

    Like

  9. Bibigeneve

    – Sourires : le chat, qui même si je n’ai encore pas commencé le repas tourne des 11h, comme s’il avait une horloge dans le ventre, et s’étend le plus possible pour voir si une odeur flotte, et d’où. Et quelques histoires de la BD “Dad”.
    – A 16ans, j’ai travaillé l’été pour m’acheter un vélo-moteur. Mon père m’a prévenue :”Si tu te fais arrêter, tu seras privée du vélo x temps” (J’ai oublié la durée) Et lors d’une des premières sorties, je me suis ramassé un PV parce que 2 gendarmes m’avaient vue, à 200m ne pas poser le pied à un stop… où j’avais toute la visibilité !!!
    – J’adorais la semoule, c’était notre repas, à ma sœur et moi, quand mes parents recevaient des amis et que nous allions nous coucher avant. Je détestais la salade de fenouil crue. J’ai mis au moins 30 ans à en cuisiner, et encore, cuits. Le foie de veau, aussi, mais ça j’en mange aujourd’hui.
    – Je n’imaginais pas grand chose, sauf que je voulais 2 enfants, un garçon et une fille et ça, je l’ai réussi.
    – Je suis née à Genève et j’y ai vécu jusqu’à 18 ans, avant de débarquer dans la cambrousse vosgienne pour suivre mon futur mari. J’ai eu énormément de mal à m’y habituer au début, mais maintenant j’ai creusé mon trou. Mais j’aime toujours autant retrouver ma ville de naissance.

    Like

  10. wam

    * Qu’est-ce qui vous a fait sourire cette semaine?
    Sourire, je ne sais pas trop. Sans doute des videos mignonnes. Mes ado génération covid qui s’inquiétaient du goupillon à rentrer dans le penis pour la détection des maladies sexuellement transmissibles (non les kids, je vous rassure, ce n’est pas comme ca que ca marche)
    ce qui m’a fait bien plaisir, ce sont les travaux qui ont enfin commencé dans la chambre de ma fille. Au moins 3 ans que je négocie et patiente.

    * Avez-vous déjà été arrêté.e par la police?
    pour de vrai, non, heureusement.
    Pour des contrôles routiers, oui. Je me souviens de la fois où j’ai été arrêtée (routine) : date contrôle technique dépassée, 1 phare KO, et mon permis de conduire en 3 pièces à force d’avoir été plié. J’ai expliqué que on avait pris RdV dans un garage pour changer l’ampoule du phare (il faut démonter le pare choc pour changer les ampoules, sur ce modèle de voiture) et que c’est l”été et que c’était un peu long d’avoir un rdv mais qu’il était pris et qu’on allait ensuite bien sûr enchainer avec le contrôle technique monsieur l’agent. Oui, je ne savais pas que ca n’allait pas pour pour le permis de conduire, oui, je vais demander le changement en Préfecture. Je ne crois pas avoir été verbalisée en définitive. En tout cas, pas à hauteur de ce qu’il aurait pu faire… J’ai eu du bol…

    * Quel était votre plat préféré quand vous étiez enfant? Et le plus détesté?
    Plats préférés : la tarte au citron de ma maman, les œufs brioches (des œufs mis à cuire au four avec un peu de formage dans une petite brioche individuelle à tête ronde), des croques monsieur
    détestés : les champignons, le poisson, les choux Bruxelles, chou-fleur, l’ail, l’alcool dans les gâteaux (et on ne pouvait pas me mentir), le céleri sous toutes ses formes, la macédoine de la cantine. Maintenant, pour tout ca, ca va, sauf le céleri, un des rares trucs où vraiment, je ne peux pas.

    * Quand vous étiez jeune, imaginiez-vous que vous auriez la vie que vous avez aujourd’hui?
    Je ne me souviens plus trop bien de ce que j’imaginais à quels âges. Disons que globalement, oui. Je voulais vivre dans une grande ville ou aux US (je suis en Région Parisienne et ai vécu 1 an aux US, et si j’avais voulu, j’aurais pu vivre aux US, mais j’ai dû choisir). Je voulais être cadre, je le suis. Je voulais bosser dans une grande boite, c’est le cas. Je voulais être dans l’agro alimentaire, là, ca n’a pas abouti, mais ce n’est pas plus mal. Si jamais j’avais des enfants (ce dont je n’étais pas sûre), je voulais un garçon puis une fille (fait). J’aurais voulu 3 enfants (ca ne s’est pas fait, mais maintenant, je me demande comment j’aurais pu faire face). Je voulais voyager beaucoup, poser le pied sur chaque continent (fait, sauf l’Antarctique). Et ce qui ne s’est pas fait était soit irréaliste, soit ne me convient plus. Ou alors, j’en fais mon deuil et/ou me dit que je n’ai pas fini de vivre.

    * Etes-vous plutôt ville ou campagne?
    Ville ! j’apprécie la mer et les forêts, j’en ai besoin. Mais je pense que ca me serait difficile d’y vivre. Je me contente donc d’avoir la joie d’y aller pour mes congés.

    Like

  11. Pingback: capitaine poète | c'est pas moi je l'jure!

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: