c'est pas moi je l'jure!

les p’tits souvenirs du dimanche soir

Comme chaque semaine, voilà les questions du dimanche soir. Je serai très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (donnez-moi le lien vers vos blogs dans mes commentaires pour que d’autres lectrices/lecteurs puissent aller lire vos réponses)!

  • Quel truc difficile avez-vous dû faire cette semaine?

J’ai dû chercher une personne pour travailler pour moi l’année (scolaire) prochaine et ça n’était pas facile! Il me fallait quelqu’un qui: 1) connaisse bien les maths, la physique et la chimie, ait de l’expérience dans l’enseignement ou le tutorat, ait déjà travaillé avec des étudiants des Premières Nations, soit francophone, et puisse travailler en personne! Finalement, le Doyen de la Faculté des sciences m’a trouvé quelqu’un d’anglophone, qui s’y connait bien en maths et physique, et qui peut travailler sur le campus; et ma copine Charlotte m’a trouvé quelqu’un de francophone, qui s’y connait bien en chimie, et qui vit à Ottawa. Tous les deux ont peu d’expérience dans l’enseignement et “des amis” qui sont des Premières Nations. J’ai engagé les deux gars et ils se débrouilleront, mortecouille!

  • Avez-vous changé de taille ou de forme ces dernières années, et si oui, avez-vous gardé les vêtements qui ne vous vont plus “juste au cas où”?

Heu… oui et oui… 😦 Ma penderie commence à ressembler aux étals des magasins de fringues: à un bout de la tringle il y a les plus petites tailles, XS et puis S, et puis à l’autre bout de la tringle, on trouve les vêtements de taille M… et maintenant même quelques uns de taille L… C’est parfaitement déprimant! L’avantage c’est que si vous me rendez visite et que votre compagnie aérienne perd votre valise, j’aurai de quoi vous habiller, quelle que soit votre taille!

  • En général, est-ce que vous pensez que vous avez plutôt eu de la chance dans votre vie, ou de la malchance?

Bah, à part la malchance d’être nee handicapée et avec des parents un peu barzingues, j’ai plutôt eu de la chance. J’ai eu la chance d’avoir un caractère assez social et d’aimer apprendre les langues (sauf l’allemand!), et beaucoup de choses positives me sont arrivées entièrement par chance (comme d’avoir été acceptée en doctorat à l’université de Purdue sans savoir que c’était une université prestigieuse). Là, une très, très, très grosse tuile vient de s’abattre sur la FAK et on va voir si ma chance a tourné ou si je vais avoir “la chance” de m’en sortir pas trop mal…

  • Est-ce que vous prenez toujours l’ascenseur s’il y en a un, ou plutôt les escaliers, pour monter et descendre quelques étages?

Je prends en général l’ascenseur pour monter (sauf s’il s’agit de quelques marches) et je descends en général par l’escalier (sauf si je porte un sac lourd) (et sauf si c’est 12 étages, comme avec mon appart ici). En Alberta, je descendais toujours les quatre étages jusqu’à mon parking par l’escalier. Les gens sans problèmes de santé qui prennent l’ascenseur pour un étage m’énervent royalement!

  • Dans quels magasins n’arrivez-vous pas à ne PAS entrer quand vous passez devant?

Je ne résiste pas à entrer dans des librairies et des papèteries et des magasins de trucs pour la pâtisserie ou la cuisine! Les fringues, rarement. Les chaussures, jamais. Le maquillage et autres trucs de beauté, encore moins! Le pire pour moi: les magasins de bougies parfumées! Aaaaaahhhhh, beurk!!!!!

PS. Qui trouvera à quoi servent ces étranges pylônes se trouvant sur le campus de la FAK?

40 comments

  1. mmechapeau

    Bravo pour l’engagement de ces deux personnes destinées à travailler pour vous.
    Quant à votre penderie, êtes-vous vraiment certaine que l’ami Bleck trouvera son bonheur dedans?

    Like

  2. catandfivecats

    Tu joues avec nos nerfs : ” Là, une très, très, très grosse tuile vient de s’abattre sur la FAK et on va voir si ma chance a tourné ou si je vais avoir “la chance” de m’en sortir pas trop mal…”
    Etranges pylônes: il y a un transatlantique enterré sous le gazon d ela FAK, et ce sont les cheminées qui ressortent?😁
    Le pianiste est vraiment inspiré🤍

    Liked by 1 person

  3. Barbecues ? Lance-missiles ? Saunas ? Étranges pylônes, on dirait des cheminées…hâte de savoir…
    🍍la semaine dernière, j’ai assisté à une réunion dans un service pour qui je bosse mais vais rarement aux réunions. Que des nouveaux, pas de chef depuis 1 an. Méconnaissance du public, des objectifs de l’action, du contexte législatif…j’ai réussi à pas trop m’énerver et surtout pas trop l’ouvrir, enfin juste sur les points les plus importants. C’était dur, je bouillais comme si j’étais dans un des saunas extérieurs de ta FAK !🤣 🍍 j’ai pris 4 kg et une voire deux tailles depuis quelques années. J’ai longtemps gardé les fringues trop petites, aucazou, mais lors d’un tri drastique recent, j’ai tout viré. Fait du bien. 🍍 je m’estime chanceuse. J’ai pu faire des études, j’ai jamais eu de période de chômage, je vis correctement, je voyage, pas de gros problèmes de santé, y a bien pire. Mais j’ai du mal avec ces notions de chance/malchance, comme si un grand manitou dirigeait tout çà. Je me pose pas la question en fait. Je vis, m’adapte à ce que la vie présente et puis voilà.
    🍍escalier le plus possible, quasi systématiquement 🍍 j’ai du mal à ne pas entrer dans une librairie, surtout chez Gibert à Paris qui propose les livres en neuf ou en occasion. Mais j’y arrive. Par contre une belle boutique de papeterie, oh la la j’entre directement !
    Bises à toi, checks à Miss P de la part de Jean-Pierre et Georgette !🐾

    Like

  4. Magali

    Quelle foudre est tombée sur la FAK ?Est-ce pour se défendre qu’elle a mis des rampes de lancement de missiles (chargés à blanc j’imagine) ?
    Dans quel programme te lances tu pour embaucher des scientifiques ?
    Je suis un peu perdue.

    – Je veille mon vieux chat qui « perd la tête ». Il n’est plus guère de moments où je le retrouve merveilleux comme il y a 3 mois.
    – Hélas j’ai changé de taille mais je garde tous mes vêtements en bon état, d’autant plus qu’ils sont hors mode. Comme je ne les use que rarement, j’ai un stock énorme dans une pièce de la maison. Je ne désespère pas de remettre un jour mon tailleur YSL et autres 😉
    – Je suis née dans une famille « frappée d’une malédiction » d’après deux psychiatres et beaucoup de personnes. Ma sœur en est elle-même persuadée. Pour moi ce n’est qu’une malchance. Malgré cet univers glauque j’ai eu de nombreuses chances que j’ai su saisir et qui comptent bien plus que les mauvaises décisions, qui étaient toujours les moins pires au moment où elles ont été prises.
    – Monter les escaliers ne me gêne pas. S’il n’y a pas trop d’étages, je trouve que c’est plus agréable que l’ascenseur. Par contre la descente me terrifie. J’ai déjà fait plusieurs vols planés en ratant la première marche. Si je peux l’éviter en prenant l’ascenseur, je le fais.
    – Je n’entre dans aucune boutique sans avoir quelque chose de précis à acheter. Par contre, les grands magasins où l’on pouvait trouver de tout piquaient ma curiosité. Lorsque je vivais à Paris, je travaillais à deux stations de métro de l’ancienne Samaritaine. J’y allais baguenauder souvent durant ma pause déjeuner. On y trouvait tout, du déshabillé en soie épaisse à l’écrou de plomberie.

    Like

    • Excellente question en ce qui concerne les scientifiques 🙂 Il se trouve que les jeunes étudiants des Premières Nations à qui j’enseigne un cours en automne ont aussi des difficultés avec leurs cours de maths/physique/chimie, et que comme je passe déjà des journées entières à écrire des contrats pour mes tuteurs en rédactions, “on” a pensé que je pourrais aussi passer quelques semaines de plus à chercher et embaucher (et écrire des foutus contrats pour) des tuteurs en science. 😫

      Like

  5. Merci pour ce chouette moment musical (je me demandais pourquoi il était peids nus, et puis j’ai pu vérifer que c’était pour la boîte à rythmes).
    Le truc diffcile que j’ai dû faire cette semaine, c’est de noter qu’un candidat était absent à l’examen. En fait, je n’ai pas trouvé comment faire, le logiciel ne semble prévoir que la saisie d’une note.
    Quand j’ai pris du poids après m’être cassé la jambe et suite à mes grossesses, il m’a fallu un peu de temps pour accepter de m’habiller une taille au-dessus. Mais les vêtements trop petits ont vite disparu. J’ai récemment perdu 5 kilos, et j’ai été ravie de découvrir qu’il me restait quelques soutien-gorges avec un bonnet plus petit, qui avaient échappé au grand tri du déménagement. En revanche, j’ai encore mes pantalons trop larges…
    Je pense que j’ai eu surtout de la chance, dans ma vie.
    Depuis que je n’habite plus en région parisienne, je prends très peu l’ascenseur. Un étage se monte et se descend à pied; deux aussi, et il n’y a guère des grands immeubles, par ici. Si je dois aller chez un médecin au “troisième, à droite en sortant de l’ascenseur”, ou si je ne trouve pas l’escalier, il est vraisemblable que je vais être paresseuse pour ne pas me perdre.
    J’aime beaucoup les librairies et les papeteries, mais je ne rentre pas systématiquement dans celles qui se trouvent sur un chemin que j’emprunte fréquemment. En ce moment, j’ai plus de mal à résister au boutiques qui vendent des meubles ou des vêtements d’occasion. Je n’ai pas mis les pieds dans un magasin de chaussures depuis le confinement, je crois, sauf pour chausser mes enfants (qui, eux, grandissent encore).
    Ces pilônes sont intrigants, parce que la structure métalique n’a pas l’air de toucher les bacs en bois (qui doivent contenir quelque chose, il paraît possible d’y accéder par des échelles), ce ne sont pas cheminées puisque le haut semble bouché, et ils sont reliés par un câble. Je sais! C’est une structure pour les funambules, les “pitons” sur les pilônes permettent de grimper pour accéder au fil et marcher dessus. Les deux barres noires placées de chaque côté sont là pour maintenir la tension et l’équilibre de l’ensemble.

    Like

  6. Bibigeneve

    – J’ai continué à faire du tri et du débarras chez maman, comme chaque fois que j’y vais. Cette fois, paperasse et courrier, et puis un tas de vêtements entreposés contre un mur de la chambre, et qui se sont avérés ceux de papa (en grande partie) décédé il y a plus de 6 ans…
    – J’ai pris des dizaines de kilos au fil des années, puis stabilisée, et perdu 10 l’an dernier. De mon poids très lointain j’ai gardé l’ensemble que je m’étais cousu pour le mariage de ma sœur, il y a, euh, pas loin de 40 ans… Mais je n’ai aucun espoir de le remettre un jour. Je garde évidemment ceux de mes 10 kg en plus, d’une part parce que je peux encore mettre la plupart avec une bonne ceinture, et d’autre part parce que je ne crois pas en moi !
    – Chance ou malchance, je pense qu’on côtoie l’un et l’autre à tour de rôle dans sa vie.
    – Je prends facilement l’ascenseur, mais il n’y en a pas beaucoup par ici; celui de la médiathèque quand j’ai trop mal aux genoux, sinon l’escalier.
    – J’adore les librairies et les chocolateries. Mais je n’y entre pas systématiquement parce que mon porte-monnaie ne suit pas. J’ai aussi beaucoup acheté de papier il y a des années, surtout quand j’ai travaillé en maison de la presse.

    Like

  7. Il s’agit de braseros pour réchauffer l’atmosphère évidemment à moins que ce soit des étendoirs à linge en cas de Mistral ou des fils à oiseaux (très) lourds ou des pièges pour la prochaine guerre ou un sytème pour lutter contre la foudre ou des anti mites géantes (c’est dangereux une mite géante) ou un sytème de départ à feu pour la fête nationale Canadienne qui a lieu le 1er juillet ou c’est une oeuvre d’art pondue par le major général.

    Bleck

    Like

    • 😆😆😆 j’admire ta créativité (quoi que le barbecue était excellent aussi) 😆😆😆 Et bravo pour la fête nationale, bien peu de gens le savent en dehors du Canada! (Ca pourrait totalement être une oeuvre d’art pondue par un général, effectivement, mais non, nos généraux ne sont pas aussi créatifs que ça!)

      Like

  8. CINABRE

    On y revient à ces fameuses frites ! J’ai dit fameuses pas affreuses ! Les tubes sont emplis de sauce de couleurs différentes ! Il est temps de célébrer Holi !! La frite c’est la fête, par Dionysos mettons nos toges et en avant Guingamp !

    Like

  9. Pour les pylônes, je ne sais pas, ça m’intrigue beaucoup.
    La seule idée qui m’est venue, c’est une installation pour funambule! 😀
    J’ai vu que Magali au dessus avait eu la même.
    Et sinon je trouve épatant la manière qu’a le pianiste de s’approprier la musique!

    Like

  10. On a trouvé du pétrole à la FAK, pour le moment on surveille juste le niveau avec des espèces de gros trucs noirs maintenus par des câbles, mais il va falloir évacuer tout le monde et du coup tu risques d’être mutée…..j’ai trouvé ?
    Pour les escaliers, je les monte à pieds s’il n’y a pas plus de 3 étages, et en général je descends aussi à pieds quand ce sont des escaliers « standard » . Mais comme Magali j’ai très peur de tomber s’ils sont trop raides, ou aux marches très étroites, ou sans rampe…..mais le problème est que dans ce cas là, c’est en général un endroit où il n’y a pas d’ascenseur

    Like

  11. catandfivecats

    ma participation (faite hier) aux petits souvenirs du dimanche soir a disparue, mais j’ai trop la flemme de recommencer, alors si tu la trouves dans tes spams, c’est bien, sinon, tant pis! bon mardi Dr

    Like

    • Rohh, zut alors! Mais mon blog se fait bombarder de centaines de spams polonais par jour depuis environ deux semaines, donc il se peut que ton commentaire soit passé à la trappe lors d’un nettoyage un peu rapide de ma boîte à spam, hélas. Ca a failli arriver au dernier commentaire de Babeth! Désolée ❤️

      Like

  12. 1 – Bah, rien.

    2 – Seul le médecin surveille de temps en temps mon poids, ma silhouette s’affaisse de plus en plus c’est inéluctable.

    3 – Si je regarde si je lis si j’écoute autour de moi, je suis une chance énorme. Comme tout le monde je subis quelques saloperies mais je préfère les taires et ‘tain que la vie est belle !

    4 – Nous vivons nous avons toujours vécu (sauf à Paris) en rez-de-jardin par choix, pour la facilité et parce qu’il y a (relativement) peu de maisons à étage dans notre contrée. Lorsque nous avons a monter jusqu’à quatre étages c’est escalier, jusqu’à 7 – 8 étages à descendre c’est escalier au-delà ça nous ennuie bôcoup.

    5 – Même dans une armurerie où chez Cartier où il faut sonner pour entrer j’ai eu la curiosité d’entrer comme ça pour voir, alors que la joaillerie où les armes ce n’est pas mon truc. Mais ce sont les marchés de plein vent, les galeries d’art, les épiceries et autres traiteurs Italiens qui ont ma préférence…

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: