c'est pas moi je l'jure!

début d’empire

Comme chaque semaine, voilà les questions du dimanche soir. Je serai très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (donnez-moi le lien vers vos blogs dans mes commentaires pour que d’autres lectrices/lecteurs puissent aller lire vos réponses)! Merci mille fois à toutes celles et ceux qui ont offert des questions. J’ai utilisé une question par personne avec les cinq premières personnes (dans l’ordre) pour pouvoir utiliser les autres questions les semaines prochaines 😎

  • Quel prénom auriez-vous aimé porter?

J’ai longtemps voulu m’appeler Laura. Plus maintenant. Ca devait venir de la Petite maison dans la prairie que j’ai lu au moins dix fois dans ma jeunesse.

  • Avez-vous l’habitude de saluer la lune quand vous l’apercevez dans le ciel?

Oui bien sûr! A toutes les heures du jour ou de la nuit, et quelle que soit sa forme!

  • Dans quelle mesure êtes vous encore capable de parler la (ou les) langue(s) que vous avez apprise(s) à l’école?

Le français: ça devient difficile. L’espagnol: un poquito. l’allemand: niet, oublié au plus vite! L’anglais: j’espère encore un peu mais parfois je doute!

  • Si l’on vous proposerait une rente équivalente à un salaire modeste mais permettant de vivre décemment, arrêteriez-vous le travail qui vous permet de gagner votre vie?

Bonne question. Probablement pas, j’aime trop Oriane et bien manger et mon boulot aussi un peu de temps en temps.

  • Est il nécessaire d’avoir un grain de folie pour survivre dans ce monde de fous?

Sans hésitation: oui! Même plus qu’un, même!

24 comments

  1. La question du prénom est intéressant! Je ne sais pas lequel j’aurais choisi mais j’aime les prénoms qui sont moins communs mais que tout le monde est capable à dire. Par rapport à mon vrai prénom, quand je me présente, les gens me demandent de me répéter à plusieurs reprises …

    Like

  2. Certaines questions du jour m’inspirent. Il faudrait les numéroter.

    2 – J’observe souvent la lune mais je n’aurais jamais eu l’idée de la saluer. Un des trucs les plus bêtes que j’aie vue, ce sont des gens applaudissant un coucher de soleil.

    3 – Je n’ai appris aucune langue à l’école, hors ma langue maternelle. On m’a enseigné l’anglais et l’allemand (j’ai fais une faute d’orthographe dans le mot allemand en première frappe), mais je n’ai rien retenu parce que je ne comprenais pas ce que disaient les enseignants. J’ai progressé ensuite en anglais par auto-apprentissage et par nécessité, mais sans jamais devenir fluent ni réussir à prononcer correctement.

    4 – Oui oui oui, j’arrêterais immédiatement mon activité professionnelle actuelle, à condition d’être autorisé à faire des activités me permettant de gagner un peu d’argent, comme par exemple écrire des bouquin et toucher des droits d’auteur, ou proposer ponctuellement des services d’ingénierie logicielle, d’ingénierie électronique, ou d’ingénierie pédagogique.

    Like

    • Applaudir un couché de soleil! Pfff…Je suis d’accord avec toi, c’est un des trucs les plus grotesques imaginables! Je crois que ça m’aurait fortement énervé… Mais c’est pas dieu posible!!! C’était où?

      Like

  3. • Quel prénom auriez-vous aimé porter?
    J’aurais bien aimé porter mon deuxième prénom qui est Madeleine, parce que c’était la tante adorée de ma mère et que c’est prénom très doux, comme la jeune femme en robe 1900 que j’ai en photo sur le mur de ma chambre.
    • Avez-vous l’habitude de saluer la lune quand vous l’apercevez dans le ciel?
    Non. Mais je la regarde toujours avec passion et fait toujours quelques commentaires si je ne suis pas seule.
    • Dans quelle mesure êtes vous encore capable de parler la (ou les) langue(s) que vous avez apprise(s) à l’école?
    L’anglais et l’espagnol je les parle beaucoup mieux qu’au moment de mon bac 😉 Encore heureux après toutes ces années à les parler au quotidien et à la fac !
    • Si l’on vous proposait une rente équivalente à un salaire modeste mais permettant de vivre décemment, arrêteriez-vous le travail qui vous permet de gagner votre vie?
    Sans hésiter. Mon salaire est modeste et ne me permet pas de vivre décemment. Depuis le 1er sept : “pôle emploi” again!
    • Est-il nécessaire d’avoir un grain de folie pour survivre dans ce monde de fous?
    Ma folie est une folie douce, artistique, romantique, empathique…
    La folie de ce monde est hardcore, méchante et pleine de fric…
    Ma folie ne me sert à rien dans ce monde pourri par le pouvoir et l’argent

    Like

  4. 1) Pour le prénom, aucune idée. Certainement que plus petite j’en souhaitais un autre mais je l’ai oublié.
    2) Je ne salue pas la lune mais j’aime la regarder.
    3) Je suis incapable de parler allemand mais parfois je suis surprise de comprendre quelques bribes. Pareil pour l’italien même si j’arrive un peu à me débrouiller. En revanche, je me suis nettement améliorée en anglais par rapport à mes années d’école.
    4) Je ne travaille pas à plein temps par choix, donc le salaire est plus mince. Les fins de mois sont parfois difficiles mais il est hors de question de travailler à nouveau à 100%. Toutefois, je commence mon activité indépendante à côté et ceci me convient bien. Cela reste un choix et non une obligation. Du coup, la rente à vie au lieu de mon premier job, pourquoi pas ?
    5) Je ne suis pas sûre pour le grain de folie. Pourtant, je suis loin d’être saine d’esprit 😂.

    Like

  5. Bonjour dr CaSo,
    J’aurais préféré Caroline.
    J’aime beaucoup les nuits de pleine lune, donc oui.
    Je suis encore capable de suivre une conversation simple en anglais néanmoins je comprends mieux les américains.
    Au début j’ai bien aimé mon job, je me souviens avoir dit à mon entourage que je travaillerais volontiers après 70 ans…
    Finalement j’ai cessé mon activité professionnelle au bout d’une dizaine d’années sans regret. Je ne regrette pas mon choix et je sais ma chance d’avoir pu l’assumer financièrement même si mes revenus n’ont rien d’exceptionnels..je fais avec ce que j’ai et m’en contente.
    Mon entourage pense souvent que j’ai un p’tit grain..sérieusement je m’efforce de prendre du recul, pas toujours simple et de profiter de petits bonheurs qu’offre la vie..marcher les pieds dans l’eau par exemple et j’oublie tout…

    Like

  6. Jenny

    Quel prénom auriez-vous aimé porter ?
    Je ne me suis jamais posé cette question. Mon prénom est “vieillot” et l’était déjà quand j’étais jeune : j’ai subi quelques moqueries quand j’étais jeune mais cela ne m’embêtait pas. Je préfère mon prénom rare et vieillot au prénom archi-courant (pour l’époque) de ma soeur.

    Avez-vous l’habitude de saluer la lune quand vous l’apercevez dans le ciel ?
    Je ne le salue pas mais je la cherche des yeux en fermant mes volets si je ne l’ai pas encore aperçue. Hier soir, elle était “à moitié pleine” (premier quartier donc).

    Dans quelle mesure êtes vous encore capable de parler la (ou les) langue(s) que vous avez apprise(s) à l’école ?
    Je suis surprise de constater qu’après sept ans d’allemeand au collège-lycée et très peu d’intérêt et/ou de travail, je suis capable de comprendre pas mal de choses en allemand si je reconnais les mots de vocabulaire (dès qu’on est dans l’abstraction, je ne comprends plus grand chose). Je suis une femme aquarelliste allemande sur Instagram et je comprends ce qu’elle écrit !

    Si l’on vous proposerait une rente équivalente à un salaire modeste mais permettant de vivre décemment, arrêteriez-vous le travail qui vous permet de gagner votre vie ?
    Je ne travaille pas en ce moment mais je suis 100% pour une rente modeste qui permettrait de “travailler moins mais travailler mieux !” (copyright).

    Est il nécessaire d’avoir un grain de folie pour survivre dans ce monde de fous ?
    Qu’entend on par folie ? Est-ce que la folie n’est pas ce que les gens “typques” considèrent comme une inadéquation au réel ? Alors même que c’est paradoxalement une tentative de survivre dans un réel qui ne veut pas de nous ?

    Like

  7. Jenny

    J’ai aussi appris l’espagnol : cinq ans au lycée, une année en prépa et une année en fac et j’ai de “beaux restes”. Je suis même étonnée de voir ce que je comprends alors que je n’ai pas parlé espagnol depuis bien longtemps.

    Like

  8. Dom

    J’aurais bien aimé porter mon dernier prénom, Louise, je n’aime pas le mien – ambivalent.
    Non, il ne m’est jamais venu à l’idée de saluer la lune ; j’aime bien la regarder dans tous ses états. Et j’ai adoré la voir “de près” avec un télescope qui permettait de voir ses reliefs et sa surface.
    J’ai appris au lycée l’anglais, avec lequel je me débrouille en voyage, le latin (je suis toujours capable de traduire un texte avec un dico) et le grec (que j’ai entièrement oublié, hélas).
    Oui je crois que j’aurais volontiers abandonné mon job pour une rente équivalente.
    Grain de folie, je ne sais pas, grain de fantaisie absolument indispensable, oui. Comme l’humour.

    Like

  9. Bibigeneve

    – Mes parents hésitaient entre Brigitte (Bardot) et Chantal (L’époque de Marie-Chantal). Me les ont donnés dans cet ordre, et ça me va, je n’aime pas le second. Mais petite ont m’a poursuivie avec ce prénom, quand une chanson est sortie.
    – Je ne salue pas la lune, mais j’aime la voir, et même la photographier.
    – J’ai fait 8 ans d’allemand, et des parents qui parlaient le suisse-allemand. A l’époque je me débrouillait; mais sans pratiquer, on oublie. Par contre, en vacances en Turquie, côté où l’allemand était parlé, il m’en est revenu assez pour échanger sommairement. 1 an de latin, plus rien. 1 an d’anglais, guère plus…
    – Je veux bien une rente modeste pour remplacer ma retraite misérable, qui ne me permettrait pas de vivre si j’étais seule.
    – Un grain de fantaisie et d’humour sont importants pour avancer dans la vie.

    Like

  10. Bleck

    1 – Mon prénom me convient tout à fait, Eric correspond à ma génération je trouve que ça claque bien sinon j’apprécie pour les hommes de mon âge des prénoms tels que Simon, Lucas, Guillaume, Philippe j’aime beaucoup Louis également.

    2 – J’aime regarder la lune depuis ma terrasse comme ce soir mais je ne la salue pas, je ne peux pas non plus pratiquer toutes les bêtises et être grotesque en toute chose puisqu’il m’est arrivé parfois d’applaudir un coucher de soleil.

    3 – L’école ne m’a appris qu’à lire, à écrire et à compter je la remercie pour ces matières qui me servent chaque jour.

    4 – Une rente et vite !!
    Toutefois je crois qu’il est bien utile voire indispensable d’avoir travaillé dans une entreprise quelques années (de dix à quinze vingt ans) afin de connaître vraiment les rouages de la société, les rapports humains et la hiérarchie au bout de ce temps et en principe on a compris, appris il y a vraiment d’autres choses à faire de sa vie que de continuer une vie en entreprise.

    5 – Non seulement il me semble utile de cultiver un grain de folie pour survivre mais je sais que c’est très agréable de passer pour le neneu de service, pour le mec qu’était pas là au début pour celui à qui on ne confierai pas 200 balles, lorsque c’est joué que c’est bien joué, c’est jouissif.

    Bleck

    Like

  11. CINABRE

    Le 3ème prénom de ma mère : Josèphe . Plutôt insolite

    Je ne salue pas la lune , elle ne le fait jamais quand je l’admire ! C’est un amour muet et platonique.

    J’en ai étudié 3 à la fac , y a des restes . Parfois un mot ou une phrase se traduit tout seul dans mon cerveau , ça remonte à la surface comme un pet dans la baignoire ! Par contre , le” gagatisme” s’améliore au fil des années. Pour les animaux bien sûr ! Pour les moutards , j’abhore le langage nunuche.

    Pas la peine , c’est déjà le cas et je le vis de manière fort agréable car je l’ai choisi .

    Josèphe la meunière , je suis !( ouais une congénèresde Yoda ) J’ai carrément le sac de grains. Ça ouvre le champ des possibles !

    Like

  12. J’ai toujours préféré mon deuxième prénom et il y a longtemps j’ai demandé à pouvoir, de manière officielle, inverser l’ordre de mes prénoms dans l’état-civil.
    L’anglais est la langue que nous utilisons en famille lorsque nous avons la chance d’être réunis, certains ne parlant pas français, c’est plus simple.

    Like

  13. Je ne sais pas quel autre prénom que le mien j’aurais aimé porter. Celui de ma copine Sophie, peut-être? Mais c’est surtout parce que je la trouvais jolie. Une fois, suite à un qui pro quo, je me suis fait acclamer sous le nom de Charlotte; c’était étrange…
    Je salue la lune, je l’ai déjà dit, et je lui parle. Ce qui répond peut-être aussi à la question sur le grain de folie.
    Je parle plutôt bien l’allemand, et je tente de l’enseigner. Il paraît que je parle l’anglais avec un accent allemand, aussi. Je suis capable de suivre des films ou de lire des livres dans ces deux langues. Il me reste aussi des bribes de latin et de grec, et un peu de russe, langue débutée à l’université.
    Si on me proposait une rente, ma foi, je crois qu’il faudrait qu’on me propose aussi une maison avec un petit jardin pour que j’accepte d’arrêter de travailler. Et encore, l’idée d’Olivier, pouvoir en profiter pour écrire et éventuellement toucher des droits d’auteur, est fort tentante.
    On peut très bien survivre sans petit grain de folie, mais justement, ce sera juste de la survie. Un petit peu de folie, c’est ça qui rend la vie agréable (j’ai mis du temps à m’en rendre compte).

    Like

  14. Magali

    1 – Je n’ai reçu qu’un seul prénom, Magali. C’est un vieux prénom provençal qui était rare lorsque j’étais jeune. Je n’ai connu qu’une autre Magali lorsque j’étais jeune, particulièrement pimbêche qui essayait systématiquement de se situer socialement au-dessus des autres. Les plus de 60 ans me chantaient Oh Magali ma tante aimée en provençal. Autant dire qu’il y a eu une époque où je détestais mon prénom, sans pour autant désirer en porter un autre.

    2 – J’aime regarder la lune le soir. Comme je ne comprends rien à ses quartiers, quand elle est montante ou descendante, ses changements m’enchantent.

    3 – J’ai été allergique à l’anglais durant les 6 ans qui m’ont été imposés mais j’ai aimé l’espagnol que j’ai côtoyé seulement 3 ans. Hélas il ne m’en reste plus grand chose.

    4 – Cela fait 5 ans que je ne travaille plus. La perte de 25 % de mes revenus a été très dure durant 4 ans parce que j’avais le temps de faire plus de choses.

    5 – On me trouve différente et ma famille me dit sans égard que je suis folle. Si c’est un grain de folie, il me permet d’affronter le monde avec bonheur.

    Like

    • Haha, bon oeil 😉 Ma tante m’a fait la même remarque. Je n’ai pas rencontré le Français de la marine nationale, mais j’en ai rencontré un qui venait d’Australie, et il m’a dit que chaque pays envoyait toujours des militaires chez les militaires des autres pays, comme représentants, et “pour voir.”

      Like

  15. Wam

    • Quel prénom auriez-vous aimé porter?
    Petite, je n’aimais pas.mo. prénom, qui est très peu courant. J’aurais aimé m’appeler Angelique . Maintenant, je suis très contente de mon prenom.
    • Avez-vous l’habitude de saluer la lune quand vous l’apercevez dans le ciel?
    Non. Je suis contente de la voir, mais je ne la  salue pas particulièrement. Peut etre que si, maintenant. Encore faut il que je la voie.
    • Dans quelle mesure êtes vous encore capable de parler la (ou les) langue(s) que vous avez apprise(s) à l’école?
    Allemand LV1 : pas genial. J’avais repris des cours avec les diqpositifs de formation continue et atteind un niveau debut de lycée. Que je reperds progresssivement. Je pense que j’ai de bonnes bases, mais manque de vocabulaire et de maîtrise détaillée en grammaire et syntaxe.
    Anglais. Ca dépend à quelle periode je me réfère. Mieux qu’au lycée. Sans doute comme en fin de prepa. Moins bien que quand je vivais en SC, USA.
    Espagnol : pas appris à l’école, juste quelques assimil et de l’immersion en voyage. Je comprends 70 % d’une conversation normale et peux baragouiner en faisant plein de fautes. (Mais je crois avec une prononciation relativement correcte)
    • Si l’on vous proposerait une rente équivalente à un salaire modeste mais permettant de vivre décemment, arrêteriez-vous le travail qui vous permet de gagner votre vie?
    Aucune idée. Oui, dans un premier temps, au moins. et avec beaucoup moins de stress. Oui, pour continuer à voir du monde et avoir la même vie que ceux dont je me sens proche.
    • Est il nécessaire d’avoir un grain de folie pour survivre dans ce monde de fous?
    Tentant de dire oui.
    Il faut surtout soit pas mal de cynisme, soit avoir une foi absolue en soi, en l’humanité. Je suis mal barrée

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: