c'est pas moi je l'jure!

Paris brûle-t-il?

Nous, on n’est pas aussi exotiques que les Européens, en Alberta, on ne se fait pas recouvrir par les cendres d’un volcan au nom mystérieux et imprononçable d’Eyjafjallajökull. Mais on veut aussi avoir notre heure de gloire (enfin, quelque chose qui n’a rien à voir avec les sables bitumineux, pour une fois…), et on enfin réussi à se faire enfumer… par les feux de la Colombie Britannique (BC (bici), comme on dit par chez nous) (2 premières photos prises dans le journal local).

Jeudi matin, quand je me suis réveillée, il y avait de la brume, et la première chose que je me suis dite c’est “tiens, bizarre, il n’y a jamais de brume en Alberta, il fait beaucoup trop sec. Ca doit être parce qu’il a plu tout l’été…” Je suis allée au boulot, dans la brume qui ne se levait pas, et dehors, j’ai commencé à sentir une odeur étrange de feu de bois. Je me suis dit qu’il y avait peut-être un gros incendit quelque part en ville.

Au boulot, ma secrétaire m’a dit “c’est dingue, non? Ce sont les feux de BC!” Comme je n’ai pas la télé et que je n’écoute plus que des podcasts d’NPR dans ma voiture, je ne savais pas de quoi elle parlait et je ne l’ai pas crue, parce que BC, c’est quand même pas la porte à côté!

Et puis l’odeur de brûlé s’est répandue partout, même à l’intérieur des bâtiments, et la “brume” est devenue de plus en plus opaque. Les gens avaient les yeux rouges et irrités, et j’ai commencé à tousser… A un moment, j’ai même demandé à ma secrétaire si tout allait bien parce qu’elle avait l’air d’avoir pleuré toute la matinée! Quand je suis partie du boulot, vers 15:30, je voyais à peine à 200 mètres devant moi… J’ai pris cette photo depuis mon balcon à 16 heures. Normalement on voit l’autre côté de la rivière et toute la ville sur la colline et là, je voyais à peine la rivière:

J’ai alors commencé à me renseigner: l’été a été très sec en Colombie Britannique, contrairement au notre, et il y a plus de 300 feux qui se sont déclarés ces derniers jours à l’intérieur de la province. Ces feux sont à parfois plus de 1000 kilomètres d’ici, de l’autre côté des montages Rocheuses, mais de forts vents poussent la fumée par-dessus la montagne jusqu’en Alberta.

ATPN a été touchée en premier, et puis hier soir, la fumée s’est propagée sur Red Deer, Calgary, et aussi à l’est de la province. Voilà la qualité de l’air à 16 heures jeudi en Alberta (pour ceux qui ne suivent pas, je suis au centre, là où c’est bien rouge).

Et le soir, à 22 heures:

Ce matin, la fumée est toujours là, et les coquines sentent comme si elles avaient passé la nuit autour d’un feu de joie! Je dois avouer que c’est très étrange d’être ainsi dans le brouillard (et pas seulement figurativement, pour une fois!), et il paraît que ça va être comme ça jusqu’à dimanche. En tous les cas, je ne peux plus porter mes lentilles de contact parce que mes yeux sont très irrités! A Calgary, la situation ne semble pas être bien meilleure:

Beaucoup d’activités (comme des matchs de foot) ont été annulées, et de nombreux avertissements ont étés envoyés par la ville pour prévenir les asthmatiques et les personnes qui ont des allergies de rester chez eux. C’est ironique, il fait froid (un petit 12 degrés ce matin, à 9 am, et à peine 16 cet après-midi) mais les gens sont enfermés chez eux avec l’air conditionné à fond. Moi pas, j’ai déjà bien assez froid comme ça, mais je regarde les phares de voitures qui descendent la colline dans un brouillard opaque, et je me dis que tout ça a un petit air de fin des temps… Et j’espère qu’il pleuvra très bientôt sur la Colombie Britannique parce que ça doit être un vrai enfer là-bas!

Ces petits biscuits sablés pour apéritifs viennent d’une recette de Barefoot Contessa. Au lieu du petit piment, elle a mis une cuillère à café de thym finement ciselé. Comme je n’avais pas de thym, j’ai eu l’idée du petit piment jalapeño.

– 113 g de beurre bien mou (1 stick, 1/4 lb soft butter)
– 113 g de parmesan râpé (4 ounces, 1 cup grated parmesan cheese)
– 1 piment jalapeño épépiné et coupé très finement (ou 1 cuillère à café de thym ciselé) (1 finely cut jalapeño pepper)
– 1/2 cuillère à café de sel (attention, le parmesan est déjà bien salé!) (1 tbs salt)
– 1/2 cuillère à café de poivre (1 tbs pepper)
– 120 g de farine (la recette original disait 150 g (1 1/4 cup) mais j’ai pas réussi à mettre plus que 120 g) (1 cup flour)

Dans un bol (la recette dit un mixeur électrique mais une fourchette ça marche tout aussi bien!) touiller le beurre jusqu’à ce qu’il soit bien crémeux, une minute ou deux. Rajouter le parmesan, le piment, le sel, le poivre, et bien mélanger. Ajouter ensuite la farine petit à petit, jusqu’à ce que le mélange soit des large crumbles (en français?).

Mettre la pâte sur une surface farinée et bien presser pour former une boule de pâte bien compacte. Rouler là pâte en une longue saucisse bien régulière (et bien plate aux deux bouts) d’environ 8 centimètres de diamètre. Entourer cette saucisse de film alimentaire et mettre au frigidaire pendant 30 minutes (ou jusqu’à 4 jours).

Préchauffer le four à 180 degrés Celcius (350 degrés Fahrenheit). Sortir la pâte du frigidaire, retirer le film alimentaire, et couper (avec un couteau bien tranchant!!) la saucisse en rondelles de 5 mm environ. Il faut que les rondelles soient bien régulières! Placer ces rondelles (avec un peu d’espace entre elles) sur une plaque avec du papier sulfurisé et cuire au four 22 minutes en tournant la plaque une fois dans le four. Retirer du four dès que les biscuits commencent tout juste à devenir dorés!

Laisser refroidir sur une grille et servir tiède ou à température ambiante avec un petit vin! Mais c’est terriblement difficile de ne pas tout manger tout de suite…

Réussite: 9.8/10! Ca a un super goût de Goldfish,  petits crackers au fromage en forme de poissons… mais en bien meilleur (mes visiteurs confirment)! Absolument exquis avec un vin bien parfumé comme du Riesling, par exemple, ou une bonne bière. La seule chose que je ferai différemment la prochaine fois c’est de mettre 2 petits piments parce que là, je le sentais à peine. Très addictif!

13 comments

  1. jusqu’à ce que le mélange ressemble à de grosses miettes, ou “jusqu’à ce que le mélange s’émiette ” ?😀

    c’est effrayant ces feux, parce que si chez toi c’est méchant à ce point, qu’est-ce que ça doit être à 1000 bornes de là ! Je sens qu’il va y avoir toute une recrudescence de cancers du poumon et d’asthmes, d’emphysèmes et tout à plus moyen terme… réjouissant :[

    Like

  2. Reste chez toi, fais ton agoraphobe, retire tes lentilles, et le pire c’est qu’après tout ça, il faudra faire contrôler/changer les divers “filtres à air” que tu utilises. Genre celui d’Albertine qui sera tout encrassé si tu l’as utilisée pendant cette période, le ventilateur interne de ton mac, etc…
    En tout cas, content que vous alliez bien toutes les trois. Bon courage

    Like

  3. catherine

    il y a eu aussi des feux exceptionnels en Russie d’une ampleur incroyable, les forêts et la terre ( tourbe) brûlaient jusqu’à 1 mètre de profondeur…!

    j’imagine sans peine l’état de l’air sur des milliers de hectares après avoir vu toutes tes photos, ça devait être le même spectacle!
    la terre a brûlé aussi à Tchernobyl, renvoyant dans les cieux les composés radio-actifs enfouis..

    drôle de climat, la mousson qui détruit tout au Pakistan et le feu en BC et en Russie..

    Like

  4. Bon courage! J’ai vu qu’ils annonçaient des conditions favorables pour la fin de semaine, favorables aux efforts des pompiers.

    Sinon, tout ça est habituel hélas. Pour l’avoir vécu, sans vraiment trop de fumée envahissante, visible: la couleur orangée du soleil en plein jour et le ciel qui n’est plus bleu…. c’est très bizarre.

    Je crois que c’est une de mes plus grande peur…. ce genre d’incendie qui anéanti tout sur son passage😦

    Like

  5. Je ne sais pas bien si c’est bon de faire des efforts (gymnastique) dans un air enfumé, on doit ingurgiter encore plus de particules …

    Quant à Paris, il ne doit pas brûler, d’ici je ne sens aucune fumée et c’est à moins de 500 km🙂

    Bon courage et sors avec un mouchoir sur le nez !

    Like

  6. Krysalia, oui, les “grosses miettes” ça semble être la meilleure traduction… et pourtant ça ne veut pas du tout dire ce que je veux dire😆 On fait pas des pâtes à la consistance de “grosses miettes” en France??

    Valérie, heureusement ce brouillard n’est pas étouffant (à part psychologiquement). En fait, il crée une cloche autour de la ville qui fait qu’on a encore moins de soleil et encore plus froid que d’habitude…

    heidi, essaye et dis-moi ce que tu en penses🙂

    elPadawan, on est dimanche et ça commence à s’éclaircir un chouilla… croisons les doigts!

    catherine, oui j’ai vu les problèmes terribles d’incendits en Russie! Et toutes les récoltes qui brûlent, et maintenant la Russie n’exporte plus ses récoltes parce qu’ils en ont besoin pour eux-mêmes, ce qui crée plein de problèmes dans les pays importeurs de récoltes russe (comme l’Egypte)…

    Minimoose😆 et ils sont hot hot hot!

    dieudeschats, on voyait quelques personnes avec des masques ici aussi, les gens qui ont de l’asthme en particulier. Ca fait peur!

    !Béo! c’est d’autant plus triste que les régions qui brûlent sont des endroits magnifiques…

    Soizik, merci de me rassurer😉

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s