c'est pas moi je l'jure!

les mots de rien

Ce qui est bien, à ATPN, c’est qu’on ne s’ennuie jamais! On peut toujours trouver une façon ou une autre pour perdre son temps et son argent!

L’année dernière, je me suis battue contre le bureau des parkings d’ATPN puis contre un juge débile pour essayer de faire sauter un PV que je m’étais chopé ce jour-là, pendant un hiver particulièrement brutal. J’avais les photos, mon macaron handicapé, des tas d’arguments, mais le juge a dit: “la loi c’est la loi et je ne vois pas ce que votre handicap a à voir là-dedans! Payez l’amende!”

Cette année, pendant ma semaine de cours de creative non-fiction, j’ai réussi à me choper DEUX amendes! Les cours duraient trois heures, le parking à parcmètres dans la rue était limité à deux heures, mais mes collègues de classe allaient remettre des sous après deux heures. Les handicapés n’ayant pas besoin de payer le parking, je n’ai rien payé… sauf que la limite de temps est la même pour les handicapés et qu’après deux heures, je ne pouvais pas “remettre zéro dollars” dans les parcmètres.

Ma secrétaire m’a dit: “Je ne comprends pas les handicapés: vous dites que vous voulez être “comme tout le monde” mais vous demandez plein de traitements spéciaux!” Je lui ai expliqué que pour pouvoir vivre “comme tout le monde,” on avait parfois besoin d’aide. Moi, je marche difficilement. Donc pour aller faire mes courses “comme tout le monde,” je n’ai pas le choix d’y aller à pieds ou en bus ou à vélo, je dois prendre ma voiture, donc c’est injuste de me faire payer le parking. Et je marche lentement, donc j’ai besoin de plus de temps pour faire ces courses donc le temps maximum de parking autorisé devrait être plus long pour moi. (Je ne demande pas des modifications/exceptions qui rendraient ma vie meilleure que celle des gens normaux. Par exemple, je dois pouvoir passer devant tout le monde dans une file d’attente parce que je ne tiens pas debout longtemps, mais je ne couperai pas la file s’il y a une chaise qui me permet d’attendre assise.) (De toutes les manières, à ATPN, on ne m’a jamais laissé couper une file, chaise ou pas!)

J’ai écrit une première lettre au bureau des parkings d’ATPN, en expliquant que je ne pouvais pas “remettre zéro dollars” dans les parcmètres et qu’il n’y avait pas de parking handicapé dans le quartier. J’ai aussi téléphoné à leur bureau, et la femme qui m’a répondue m’a dit: “Si vous ne pouvez pas faire comme tout le monde, demandez à quelqu’un de vous conduire là où vous devez aller ou prenez le bus ou le taxi!” Après ça, j’ai écrit une deuxième lettre pour me plaindre de cette discrimination flagrante! Je suis indépendante, je paye des impôts à n’en plus finir, et on me dit que je n’ai pas le droit de vivre le plus normalement possible et que je devrais dépendre “du système” comme tout bon handicapé qui se respecte?!

Par retour de courrier, j’ai reçu deux lettres me disant que 1) la loi c’est la loi et au bout de deux heures vous n’avez qu’à bouger votre voiture! 2) la loi c’est la loi et on ne fait pas d’exception, ni pour des individus, ni pour quelque groupe que ce soit! et 3) voilà les 5 pages qui expliquent ces lois, payez l’amende ou allez voir un juge! Pas un mot à propos de la conversation téléphonique.

Je vais donc aller voir un juge (en mai!!) et perdre encore deux jours complets à me battre pour rien.

J’ai écrit aux trois grandes stations de télévision d’ici et je n’ai reçu aucune réponse. J’ai aussi écrit au Maire d’ATPN ainsi qu’au député de ma circonscription (pour qui j’ai voté) sans résultat non plus. Je pense donc me déclarer incapable de travailler et de faire quoi que ce soit moi-même et vais demander au gouvernement de me payer une rente à vie, une femme de ménage et aide à la vie quotidienne, des livraisons de courses à domicile, plus des taxis tous les deux jours pour aller voir un psy!

Ce poulet au légumes d’été a l’air bien moche mais il était exquis! L’inpiration vient de chez Delimoon, je vous mets ici ma variation:

pour 2 pers. env.

2 cuisses de poulet
une dizaine de petites pommes de terre nouvelles coupées en deux
1 poivrons coupé en petits morceaux
2 petites courgettes coupées en petits morceaux
une dizaine de tomates cocktail
1 oignon coupé en morceaux
maïs frais d’un épi
quelques gousses d’ail
3-4 cs d’huile d’olive
un mélange d’herbes aromatiques hâchées (j’avais du thym, du persil, et du basilic)
paprika et poudre de piment chipotle
poivre à volonté

Mettre tous les légumes dans un grand plat allant au four. Arroser avec l’huile d’olive. Ajouter les herbes aromatiques, le sel, le poivre et bien mélanger. Epicer le poulet avec du sel, du poivre, du paprika (et d’autres épices si vous voulez). Placer la viande au milieu des légumes et cuire au four env. 1 heure à 220 C°. Retourner les morceaux de poulet et les légumes en milieu de cuisson pour que tout rôtisse bien.

Réussite: 9,5/10! C’était vraiment hyper bon et facile à faire! La fois suivante, par contre, je n’ai pas mis les pommes-de-terre parce que c’était un peu bizarre avec les autres légumes qui faisaient une ratatouille. Mes légumes ont aussi plus cuit que ceux de Delimoon (probablement parce que je les ai coupés en plus petits morceaux) donc ma photo est moins belle que la sienne… mais le résultat était vraiment délicieux!

51 comments

  1. catherine

    que faire? ne pas payer tes contraventions? ils ne te mettront pas en prison, j’espère!
    tu vis dans un drôle d’endroit..il ne me plairait pas..pas d’empathie pour les autres, pas de compassion, ne pas sortir de la loi, garder l’esprit borné,c’est plus simple!
    pourquoi ne pas songer réellement à ailleurs?
    bon mercredi!!!

    Like

  2. Au moins, on retrouve ce genre de comportement “aveugle” de l’administration dans d’autres pays. J’ai connu des étudiants qui ont raté leur examen parce qu’ils ne se sont pas présentés à une épreuve facultative qui se déroulait à plus de 100 Kms de chez eux. S’ils y étaient allé et avaient obtenu la note 0, ils auraient eu sans problème leur diplôme. Mais en ne se rendant pas à l’épreuve, ils ont été considérés comme défaillants, et on ne calcule pas les notes d’étudiants défaillants, donc ils doivent refaire une année d’étude pour obtenir leurs diplôme.

    Like

  3. Ouais, je crois qu’il faut que tu te fasses payer un escort-boy à tout faire, là. Aux frais de la princesse. Ça serait le plus simple, tant pis pour eux. Et si quelqu’un te fait une remarque, tu peux leur dire “z’avez qu’à me donner les moyens de pas en avoir besoin, debleu!”🙂

    Like

    • mouef, pas d’accord, mais alors, pas d’accord du tout😀. pardon hein, mais toutes les batailles du progrès ont été gagnées par des gens qui ont dit qu’ils n’étaient pas d’accord avec les règles du jeu et qu’on “allait les changer, bordel de merde” (ou des variantes).

      cette posture soumise et molle du “supporte ou crève” arrange très certainement tous ceux qui tirent profit d’une situation, mais je ne vois pas en quoi il est impossible pour ceux que cette situation fait souffrir de taper du poing sur la table et de dire “ho, ça va bien aller les conneries oui ?”, et par ce geste, d’exiger un changement salvateur pour eux mêmes ou d’autres !

      des luttes syndicales au droit de vote (comme disait justement le Dr. CaSo), de la condition féminine à l’extinction de l’esclavage, heureusement qu’un tas de gens ne pensait pas comme ça😀.

      Like

  4. Je suis assez choquée, c’est vraiment dur de traiter les gens comme ça…. Oh mon dieu, ça me rappelle cette fois où je t’ai fait marcher de chez moi jusqu’à la Gare du Nord, parce que je te trouve si fluide dans ta façon de te déplacer que je ne me suis pas rendue compte de l’effort que ça te demande… Pardon, pardon, pardon ! :-(((

    Like

  5. catherine, pas d’emphatie pour tout ce qui est différent, ça c’est sûr. Trouve-moi un boulot et j’irai ailleurs🙂

    Olivier, c’est tellement plus facile de suivre les règles sans réfléchir, hein… Bien triste!

    elPadawan, ça va bientôt finir comme ça je l’sens😆

    Patton, je ne suis pas d’accord! S’il n’y avait que ces deux solutions, les femmes ne pourraient pas voter, les noirs ne pourraient toujours pas monter dans les bus pour blancs… Il faut se battre pour changer les choses qui sont injustes, c’est la troisième solution!

    Valvita, c’est une particularité de ma région. Toronto était beaucoup mieux de ce côté-là, même si par rapport aux Etats Unis, même Toronto était 20 ans en retard…

    PrincessH mais non mais non, c’est pas ce que je voulais dire voyons🙂 Je PEUX faire des tones de trucs et je veux les faire, c’est ça le problème! Je VEUX vive le plus normalement possible (et t’inquiète pas, je n’aurais pas fait la gare du nord si je n’avais pas voulu ou pu la faire, crois-moi!) et c’est juste quand on ne me permet pas de vivre normalement, justement, que je m’énerve🙂

    Like

  6. Je suis extrêmement choquée par ce que t’a dit ta secrétaire. Il y a une différence énorme entre vouloir vivre une vie normale et cela grâce justement à des adaptations et être considérée comme une “sous homme” sous prétexte que tu as un handicap. Je vois bien même chez moi comme il est important, très important, que j’adapte l’appartement au handicap de JP, justement pour qu’il puisse continuer à être autonome, ne pas devoir solliciter constamment l’aide de quelqu’un. Je suis choquée que l’on te dise de t’adapter toi sans aucune aide somme toute ridicule au regard de ce que cela t’apporte en terme de liberté. Enfin, ils sont cons de ne pas comprendre que ce que tu demandes est un minimum de respect. Ah je suis énervée là !

    Like

  7. Je n’ai pas très bien suivi le raisonnement. Quelle solution proposes-tu ? Car permettre aux handicapés de rester plus de 2 heures sans le signaler, ce serait leur laisser la possibilité de se garer indéfiniment à cet endroit, ce qui ne serait plus correct pour les autres. Ce que tu proposes, c’est de trouver un moyen de pouvoir indiquer ‘je paye mes 0$ à nouveau pour deux heures’ ?? Et comment ferait-on ça ?
    J’applique pour moi-même le raisonnement suivant: il est peu utile d’aller critiquer négativement quelque chose si on n’apporte pas un début de solution en même temps. Donc, je tente de comprendre la solution que tu essaies d’apporter.

    Ce qui me choque, c’est le manque évident d’empathie dont on te fait part face à ce problème…

    Like

  8. Heidi, moi aussi😉

    jathenais😆 c’est ce que je me dis moi aussi, oui!

    Valérie, moi aussi je suis énervée… ça fait même trois ans que je suis énervée! Alors je continue d’essayer de changer les choses même si ça ne sert visiblement à rien… Et ma secrétaire ose demander ce que beaucoup pensent, elle, au moins, et maintenant elle comprend mieux la situation, c’est déjà beaucoup🙂

    lavandine, merci🙂

    patquebec, je te propose deux solutions (c’est pas la première fois que ce problème se pose, hein, ça fait des années qu’il y a des gens qui ont besoin d’un peu d’aide pour pouvoir vivre normalement et que des masses de gens ont réfléchi à comment faire ça de la façon la plus juste pour tout le monde): 1) créer des places handicapées, donc strictement réservées aux handicapés et sans limites de temps; 2) permettre aux handicapés de se garer sans limites de temps, point. Les deux solutions ont des avantages et des inconvénients. Les places réservées font que même s’il y a foule, il y aura toujours des places pour les handicapés (qui je le rappelle, eux n’ont pas la possibilité de marcher ou prendre leur vélo). L’Ontario a adopté la deuxième solution mais est en plus allé plus loin: ils font une distinction entre “interdit de se garer” et “interdit de s’arrêter” et les handicapés peuvent aussi se garer là où c’est “interdit de se garer” (personne ne peut se garer là où c’est interdit de s’arrêter.)

    Et je voudrais rajouter quelque chose à propos de l’idée de “justice” et de “correct pour les autres.” Moi, quand je bouge, j’ai mal aux jambes. Quand je suis assise au boulot, j’ai mal au dos. Quand je marche, j’ai mal aux pieds et aux mains. Je ne peux pas vraiment faire de sport et je suis obligée de prendre des anti-douleurs pour pouvoir dormir, et les choix que je peux faire dans ma vie en général sont toujours limités par mon handicap. (Et encore, j’ai beaucoup de chance parce que je ne suis pas en fauteuil roulant, je ne suis pas aveugle ni sourde, et je peux vivre en étant complètement indépendante.) Alors quand on me parle d’injustice parce que moi j’ai le droit de couper une file d’attente ou de me garer plus longtemps sur une place de parking que les gens “normaux,” je réponds tout simplement qu’il faut QUAND MEME que moi aussi, parfois, j’aie le droit d’avoir quelques avantages dans la vie qui feront que ma vie n’est pas complètement merdique tout le temps! Si tu trouves que c’est injuste que je reste garée 3 heures sur une place qui t’est limitée à 2 heures, alors imagine combien moi je trouve injuste que toi tu puisses marcher sans béquilles et que tu n’aies pas tout le temps mal partout!

    patton, voir ma réponse ci-dessus!

    Like

  9. j’adore les gens qui gueulent : “héé mais c’est dégueulasse, il a reçu de l’aide lui ! et plein d’aide !! et moi j’en ai pas autant”… Ces gens perdent de vue un GROS point de détail qui a son importance : les gens qui reçoivent ce genre d’aide en avaient besoin, tout simplement.

    c’est sûr que la vie doit leur paraître très injuste, à ceux là, vu qu’ils ne prennent en compte que ce que reçoivent les autres, et en focalisant sur ce qu’ils ne reçoivent pas du même ordre (bien sûr, ce qu’ils reçoivent de plus, cela ils n’en parlent pas).

    une de mes cousines racistes me disait ainsi que c’était dégueulasse que des étrangers aient un appartement hlm avec leurs 5 gosses quand elle avait du mal à se loger dans un grand appart avec son salaire. Moui. sauf qu’elle oublie que ces gens ont galéré toute leur vie dans des conditions qu’elle ne connaîtra jamais, qu’ils ont 5 enfants à loger, c’est pas du luxe le grand appart😀, contrairement à elle. Et surtout : le “grand” appartement dont elle rève est hors de sa portée… parce qu’elle a 500€ de facture d’esthéticienne et de coiffeur/manucure, par mois. mais “c’est dégueulasse”. bien sûr bien sûr.

    ici on parle de places de parking, mais c’est du même tonneau. “pourquoi lui il a le droit de se garer une heure de plus que moi ?!!!” La réponse est simple : parce que toi, tu peux te garer *où* tu veux tout le temps, y compris loin, y compris là ou tu dois prendre un escalier après, y compris sur une place ou y’a pas assez d’espace pour déplier un fauteuil, y compris sur une place en pente ou en terrain boueux. toutes les places sont possibles pour toi et ta bagnole. il faut de l’équité pour tout le monde, un peu, et une heure de plus pour ceux qui ne peuvent pas faire tout ça, ben c’est pas grand chose qu’on leur donne, en comparaison. il faudrait en plus qu’ils en aient honte ou qu’ils le voient comme illégitime ? faut ptet pas déconner nonpu😀.

    Like

  10. patquebec a dit ” Ce que tu proposes, c’est de trouver un moyen de pouvoir indiquer ‘je paye mes 0$ à nouveau pour deux heures’ ?? Et comment ferait-on ça ?”

    ben comme dans toutes les villes dans le monde où les 30 premières minutes sont gratuites : en mettant un bouton sur la borne qui délivre les tickets, pour avoir droit à 30 minutes avec un ticket indiquant “0€, ticket pris à telle heure, valable jusqu’à telle heure + 30mn”. sauf que là, ça serait deux heures, mais valable seulement si on a le macaron handicapé dans la voiture.

    d’autre part, un outil pratique t’échappe ? LE DISQUE .

    tu indiques ton heure d’arrivée avec le disque et à partir de cette heure là, tu as droit à 1h30 en zone bleue en europe. pourquoi pas un disque handicap qui permet de rester garé 3h au lieu de deux, en indiquant l’heure d’arrivée sur le disque, quand on a le macaron handicap dans la voiture ?

    ces solution existent déjà un peu partout et fonctionnent parfaitement.

    Like

    • Là , on arrive , en effet , dans le concret . Ok pour ces suggestions constructives plus recevables que les ” Oh ! c’est inadmissible !” ou des comparaisons entre l’apartheid , le droit de vote des femmes et l’insertion d’un “coin” dans un parcmétre ….. Lutter pour un idéal = OUI
      pour épargner une piécette …… ahheemmm …..

      Like

        • Anonymous

          Non, relis mieux : le problème, c’était de retourner à la voiture au milieu du cours, chose qui prenait 5 mn aux valides, mais beaucoup plus pour quelqu’un qui se déplace en béquille. Avec l’absurdité supplémentaire : les valides y retournaient pour payer encore au bout de 2 heures et n’ont pas eu d’amende, Dr CaSo aurait eu du mal à y retourner, et de plus n’aurait pas pu prouver qu’elle y était retournée, puisqu’elle ne payait pas.

          Like

        • Quelle que soit la raison, Patton, c’est une question de principe et de respect, point. Essaye de vivre normalement dans une chaise roulante une seule journée et reviens ensuite par ici pour reparler de tout ca🙂

          Like

  11. c’est certainement très facile de “relativiser” pour quelqu’un qui n’a pas DU TOUT les mêmes nécessités et priorités de vie.

    quand tu dis “relativisons”, tu veux dire “tes réactions sont inappropriées à ce sujet qui n’est pas si important, merci d’en avoir de plus appropriées”. sauf que là encore, c’est faire fi de DEUX gros points de détail qui changent tout : Tu n’es pas en droit d’expliquer à quelqu’un que ses réactions à propos de sa propre vie son innapropriées. Ce sujet n’est “pas si important” pour qui exactement ? ce n’est pas à toi de décider pour qui, non plus🙂 .

    Like

  12. patton a écrit : “des comparaisons entre l’apartheid , le droit de vote des femmes et l’insertion d’un “coin” dans un parcmétre …..”

    moi qui pensais que le mouvement pour les droits civiques aux états unis avait commencé avec une dame qui n’a pas pu s’assoir ou elle voulait dans le bus…😆

    Like

    • Désolé , l’incidence du Parcmétre au sein des injustices mondiales m’avait totalement échappé . J’ai eu tort de suggérer une relativisation du probléme . Toute injustice est , évidemment , de même importance . Revenons donc à Cervantés …..

      Like

      • tu as eu tort de suggérer que tu étais en droit de dicter à quelqu’un ce qui était -ou non- important pour lui. tu as également eu tort d’insinuer que tu pouvais jauger de l’acceptabilité de certaines réactions. tu n’as pas ces droits.

        quand aux injustices, elles sont toutes… injustes, oui🙂 . Et elles commencent petit en général. De savoir quand il est bon d’y réagir, ça non plus tu n’as pas le droit de le décider pour les autres, c’est aussi simple que ça😆

        Like

      • Merci de ne pas me faire de Procés d’Intention …. Quand je suggére de relativiser , c’est seulement pour inciter à ne pas se ” pourrir” la vie avec de petits riens du quotidien , histoire de ne pas faire la Cocotte Minute en permanence . C’est une suggestion pacifique …. pas un reproche …..
        Est il interdit de poser des objections bienveillantes ? ou est ce le régne de la pensée unique ?

        Like

        • “ne pas se pourrir la vie”. tu décides donc pour quelqu’un que ressentir telle chose est mauvais pour lui. tu décides que son niveau de réaction est inapproprié et que ça “pourrit sa vie”. qu’est-ce que tu en sais, et d’où crois tu avoir le droit de juger de ça, hmm😆 ?

          je maintiens que tu n’as pas le droit d’imposer cette échelle qui t’appartient et à toi seul, particulièrement dans le cas où une personne parle d’elle-même et de sa vie.

          tu peux dire “je ne vois pas les choses comme ça”. “moi, je ne ressens pas cela”. et on te dira “ok, d’accord”.

          si tu dis “ces choses ne sont pas importantes”, ou “relativisons”, là, plus d’accord. les critères selon lesquels tu veux “relativiser” sont fort éloignés de ceux que les gens à qui tu demandes de “relativiser” vivent tous les jours. et comme ils parlent d’eux mêmes, c’est à toi de les comprendre, pas à eux de faire le chemin inverse pour se conformer à tes “standards” d’émotion ou d’indignation, voyons😀.

          c’est d’ailleurs fort rigolo, ces gens qui ne connaissent comme réponse à une indignation que de faire subir à celui qui s’indigne un cours sur ce dont ils devraient s’indigner à la place, ou sur “ce pour quoi il est bon de s’indigner ou non, ce sur quoi il devrait relativiser ou pas”. genre comme une vérité générale…

          donc on reprend : tu penses ce que tu veux. tu t’indignes de ce que tu veux. tu décides qu’une indignation -selon toi- est appropriée ou non, si tu veux.

          mais tu évites de présenter cet avis sous un angle général quand il ne concerne que toi même et personne d’autre.

          est-ce que tu peux faire une remarque bienveillante ? oh, bien sûr. Mais quand on souffre d’un handicap, te lire fait l’effet d’une grosse baffe. Cette “bienveillance” qui se donne surtout d’un dominant sur un dominé, avec cette espèce de “permission” de s’indigner ou pas selon les critères du dominant bien sûr, que le dominant indique accorder ou non, c’est justement ce dont pas mal d’handicapés aimeraient bien se passer, tu vois😀. On est assez grands pour décider soi même ce qui nous énerve et si c’est bon/mauvais pour nous, merci😀

          Like

        • JvH

          Patton, je ne sais pas si vous avez déjà eu des problèmes à vous déplacer. Moi ça m’est arrivé après la naissance de ma fille, où après avoir fait une pré-éclampsie puis une belle hémorragie j’ai passé un mois où je me sentais tellement faible que juste le fait de devoir contourner une voiture garée sur le trottoirs était une épreuve. Je pense que notre Dr. ne parle pas là de PAYER une place, mais plutôt de devoir se déplacer pour le faire, ce qui ne posait par contre pas de problème aux autres participants de son cours.
          Il suffit de devoir se promener une journée avec des béquilles ou une poussette pour éprouver tout de suite un peu plus d’empathie envers les handicapés. Essayez, vous verrez!

          Like

      • Merci à toutes pour votre accueil . ” Comme le Tweet l’indique : Il se fait jeter de mon blog , mais il revient ! ” Il est gratiné ce C… ”
        Empathie , empathie et…. Respect de l’autre . Voilà un idéal que l’on devrait s’appliquer . Sectarisme , quand tu nous tiens …..
        A+ …… Je suis maso …..

        Like

        • c’est marrant ça, tu sais lire, mais tu n’as pas lu que “quand on souffre d’un handicap, te lire fait l’effet d’une grosse baffe”.

          tes propos et ce qu’ils sous-entendent comme point de vue sont offensants, et cette condescendance que tu déguises en “bienveillance”, nous ne l’avons pas demandée. “ben quoi, je voulais être gentil et leur expliquer quoi ressentir, enfin ? ils avaient la chance que je leur dise de quoi s’indigner et de quoi pas et ils me repoussent ?” heuuuu oui, exactement. Si tu ne comprends pas pourquoi encore maintenant, je trouve ça bien triste, mais je ne crois pas que ce soit le problème du docteur caso (ni le mien).

          Enfin tu parles de tolérance, empathie et respect de l’autre : c’est ce que nous avons fait. nous t’avons dit que tu avais le droit de penser ce que tu voulais, mais pas le droit de nos l’imposer. Et nous t’avons parlé fort calmement en prenant la peine de t’expliquer ce que nous vivons chaque jour. tu pensais qu’il était plus important et plus sage pour nous de suivre tes propres standards, au sujet de notre propre vie, et tu nous l’expliques avec cette “bienveillance” qui nous prend de haut. la seule personne qui a manqué de respect à l’autre ici c’est toi, et je crois savoir que ce n’est pas la première fois.

          je pense parler sous le contrôle et l’assentiment du docteur caso quand je dis que tu peux exprimer dans ces pages n’importe quelle opinion personnelle, tant qu’elle se cantonne à ça. Mais venir expliquer sur le blog d’une personne en situation de handicap, à d’autres personnes en situation de handicap, ce qui doit les révolter ou non dans leur situation, ça ce n’est vraiment pas acceptable. tu est seul responsable de ce qui tombe maintenant sur ta propre tête🙂 .

          Like

          • Bien ! OK ! Je pensais m’exprimer en Français compréhensible .
            A l’évidence , le Procés d’Intention continue . Si vous arrivez à vous calmer et à ne plus me faire dire ce que je ne disais pas ….ça serait peut étre une avancée . Tout celà est effectivement trés ” émotionnel ” , on accepte tous les avis dés lors qu’ils sont conformes à ceux du Cénacle . …. ? Sinon …. ça mord , ça pique et ça Tweete ( en douce ) …. Si ça vous soulage , OK pour moi .
            A+ ….. NB / J’ai le cuir épais …. comme mon esprit , isn’t ?
            ça c’est pour vous épargner un quolibet …………..

            Like

            • tu t’exprimais en français tout à fait compréhensible, que nous avons tous bien lu, merci. “x plus acceptable que y”, “relativisons”, “pour inciter à ne pas se ” pourrir” la vie avec de petits riens du quotidien”, sans compter le choix de mots condescendants essayant de dénigrer le rapport que nous faisons avec les luttes sociales et le “hahemm”…

              Pour nous ces combats sont importants, ils ne sont pas des “riens”. Ces luttes sont importantes, elles ne nous “pourrissent” pas la vie. Et c’est à nous d’en juger, pas à toi. tu peux avoir une opinion, pas nous l’imposer car nous parlons de nos vies auxquelles manifestement tu ne comprends pas grand chose.

              moi aussi, je parle un français clair.

              le droit de nous juger sur ce que nous ressentons, de considérer “acceptable” ou non nos indignations, de décider ce qui est “un petit rien” pour nous ou pas, tu ne l’as pas. tu peux décider de ces choses seulement pour toi même, mais ça ne nous concerne pas.

              Ce n’est pas “gentil” de ta part d’essayer de nous apprendre quoi penser de notre vie et de ce qui la touche, c’est condescendant. Et ton attitude est offensante.

              C’est à toi d’essayer de nous comprendre, PAS à nous de nous conformer à tes “standards” et à ton échelle “des indignations autorisées contre les petits riens qui pourrissent la vie” (😆 ).

              tu as un fort sentiment d’évidence au sujet de ce que devraient penser les handicapés, ce sur quoi ils devraient ou non consacrer leur indignation, ce qui leur “pourrit la vie ou non”.

              Je t’informe, très poliment, que ce fort sentiment d’évidence provient de ton ignorance et de ton manque d’empathie pour des gens dont en effet, tu ne sais rien. le chemin c’est à toi de le faire, mais si tu ne le fais pas, c’est ton problème, pas le notre.

              Like

            • je ris encore sur le “calmez vous”😆 . c’est toi qui parles en phrases saccadées et décousues et moi qui explique poliment, mais ce serait à moi de me calmer. Parce que bien sûr, quelqu’un qui t’explique que tu as tort, que tu es offensant et condescendant ne peut qu’être entrain de parler sous le coup de la colère :D… (ça aussi c’est condescendant comme attitude, au fait). Sauf que les lecteurs de ce blog m’ont déjà lue en colère et je pense qu’ils apprécieront volontiers la différence😆.

              Quand au “ça twitte en douce”, ça, c’est le pompon😀.

              Mon compte twitter est si public que j’en signe mes messages ici. Le compte du docteur caso est mentionné dans ces pages, il me semble. Aucune de nous ne se cache et ce que j’ai dit sur twitter, je l’ai dit sans aucune crainte que quelqu’un – dont toi- ne me lise un jour, parce que je pense ce que je dis. tu me diras surement que j’ai mal compris. je veux bien le croire volontiers… que voulais tu dire par “en douce” alors😆 ?

              tu as un fort sentiment d’évidence qui te fait agir avec condescendance auprès de gens dont tu ne connais pas la vie. tu es assez gratiné dans la façon dont tu t’accroches à cette condescendance, en continuant de nous expliquer que tu voulais *juste* nous dire ces choses si évidentes, enfin !”… oubliant juste que tu t’adresses à des adultes en pleine possession de leurs moyens qui ne t’ont pas attendu pour décider ce qui allait être important pour eux.

              tu n’es pas en droit de le leur apprendre. aussi évidente que te semble ton opinion, que nous avons entendue bien assez de fois, merci. C’est aussi simple que ça🙂 .

              Like

  13. mère Michel

    Moi je sais que c’est chaque jour, chaque heure, chaque minute, et j’hésite à dire chaque seconde qu’on souffre d’être différent, et qu’on souffre physiquement….et qu’on voit bien que PERSONNE ne peut comprendre qu’on ne peut pas faire de sport, de shopping, de vélo, de promenades, de voyage enn avion, en train en métro car c’est la plupart du temps impossible, et qu’on continue à se battre pour tenir debout, au sens propre, et pas dans un fauteuil…..et que du coup on est déclassé même parmi les handicapés, on reste un cas pas reconnu…..qui sait cela ?????qui y a même consacré une minute de sa précieuse pensée ????? Qui sait que chacun de nous est particulier et essaie de faire de sa vie quelque chose d’autonome et de personnel, courageusement…..heure après heure ??????Qui le sait ? QUI?

    Like

    • mère michel, j’aimerais te transmettre ce message que tu n’es pas seule, te dire que ce que tu dis me touche et je ne dois pas être la seule dans ce cas.

      C’est vrai. C’est difficile pour ceux qui n’y sont pas confrontés de comprendre comment les circonstances de la vie peuvent freiner quelqu’un, l’enfermer entre des murs, lui trancher la route… Et même pour ceux qui le vivent, parfois, c’est difficile de se rappeler que les possibilités de l’un ne sont pas celles de l’autre et on se surprend à créer des hiérarchies, comme s’il y en avait dans le handicap et la douleur. Mais autour certaines personnes y pensent. Je sais, elles sont tellement rares que le désespoir aidant, l’indignation bien naturelle devant la connerie des gens aidant, on a l’impression que de telles personnes qui se mettent à la place des autres n’ont jamais existé. Elles sont là pourtant, rares et précieuses. je te souhaite d’en rencontrer beaucoup (et bon courage avec les masses de cons tout autour, qui, elles, ne se lassent jamais de se montrer :/…)

      Like

    • Mere Michel,

      Merci pour ce commentaire qui n’a pas du etre facile a ecrire. J’ai souvent des ami(e)s qui me disent “depuis que je me suis casse le pied/le bras, je me rends compte de combien la vie est compliquee pour toi! J’ai toujours su que ca ne devait pas etre facile mais maintenant je t’admire!” C’est tres vrai que personne ne peut reelement se rendre compte de combien la vie est difficile pour autrui si on n’a pas vecu la meme chose (ou quelque chose d’approchant). Tu n’es pas seule dans ton combat quotidien contre la douleur et les difficultes de la vie, en tous les cas, ca je peux te l’assurer🙂

      Like

  14. Je n’ose pas trop intervenir ici… les émotions sont quelque peu à fleur de peau. Je dirai toutefois qu’il est un principe social qui veut que la loit soit faite pour le bien collectif… incluant celles et ceux qui requièrent des exceptions pour des raisons valables. Donc, comme les lois sont du ressort humain, elles sont faillibles et susceptibles d’être corrigées lorsqu’elles ne remplissent pas leur fonction ou excluent du bien collectif des membres de la société qui n’ont rien fait pour en être exclus (je n’invente pas ça, Saint Thomas d’Aquin en parlait déjà). On ne peut pas réifier la loi comme s’il s’agissait d’un principe immuable; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons des assemblées législatives qui créent, raffinent, ou éliminent des lois au besoin.
    Le problème, dans une province hypocrite comme l’Alberta, où la pensée unique domine («la loi, c’est la loi, pas d’exceptions»; alors qu’on sait fort bien que des exceptions, il y en a tout plein pour les gens qui ont des moyens et/ou de l’influence), c’est que le discours social tend à rendre des lois iniques encore plus discriminatoires. Les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, les immigrants, sont des citoyens de seconde zone auxquels une interprétation différente des lois semble vouloir s’appliquer.
    Ceci dit, je ne pense pas que le recours au système judiciaire t’apportera la solution que tu recherches; le judiciaire n’étant fait que pour interpréter et appliquer la loi, il la remet rarement en question. Il faudrait que tu puisses agir auprès des législateurs. Comme j’aimerais pouvoir être une personne d’influence pour te donner un coup de pouce…

    Like

  15. OK OK, je crois qu’on a fait le tour du sujet et qu’on s’en éloigne même un peu, là. C’est bien d’avoir une conversation passionnée et où on peut voir des idées différentes se développer, mais là ça dérape et il vaut mieux s’arrêter. Patton, je suis désolée pour le tweet, c’était pas sympa je l’avoue. Et si tu es têtu, Krysalia l’est autant que toi, ça c’est sûr😉 J’aurais bien aimé avoir des commentaires d’autres personnes mais je crois que là, plus personne n’ose se mêler de cette conversation de peur d’envenimer les choses, c’est dommage. Alors il vaut mieux s’arrêter avant d’aller trop loin, merci🙂

    Merci, Doréus, pour ton gentil commentaire, tu es une personne d’influence… sur ma vie, et ça compte déjà pour beaucoup🙂

    Like

    • “J’aurais bien aimé avoir des commentaires d’autres personnes mais je crois que là, plus personne n’ose se mêler de cette conversation de peur d’envenimer les choses, c’est dommage.”… heu, c’est un tout petit vrai😉
      En tous cas, étrangement, c’est la 1ere fois que tu te dévoiles un peu plus sur ta vie et ton handicap.
      Je voulais juste dire (avec une toute petite voix), notamment à Mère Michelle, que je fais partie de ces gens (qui, je le pense sont nombreux), qui essaient de comprendre et de compatir à ce que peuvent vivre tous les handicapés, souffrant de quelque handicap que ce soit, de ce monde.
      Je ne sais jamais comment me positionner car j’ai tjs peur que mon empathie soit prise pour de la pitié.
      Mais oui, il y a des gens qui pensent à vous et à toutes les injustices que vous devez vivre.
      Ne serait-ce que la première d’entres elles : ne pas pouvoir se déplacer normalement.
      Très amicalement.

      … douououououcement😉

      Like

      • Anonymous

        Ditto pour la crainte de la pitie. Lorsque j’offre mon aide a quelqu’un (aveugle par exemple) j’ai toujours peur que ma bonne intention soit mal interpretee. Resultat, je me cantone aux aveugles et aux personnes agees qui me semblent moins risquees. C’est nul😦

        Like

        • Il n’y a aucune raison d’avoir peur de quoi que ce soit. Pas besoin de “pitié,” ça n’aide personne. Ce qu’il faut c’est se mettre à la place de l’autre et se dire OK, qu’est-ce qui pourrait aider? C’est tout simple. Tout dépend de comment vous le dites, comment vous le voyez, et il ne faut pas non plus se dire qu’on ne peut rien faire (par exemple, quand je tiens la porte pour quelqu’un, les gens croient toujours que c’est que je suis “coincée” par la porte et ils viennent “m’aider” avec un sourire niais au lieu de me remercier et ça m’énerve). Un jour, je montais les escaliers de la station de métro College qui allait à mon boulot, à Toronto, et une femme derrière moi m’a dit “vous savez, il y a un assensceur à la station de métro Dundas!” C’était complètement con parce que on sort du métro là où on va, pas là où il y a des assensceurs! Si elle m’avait proposé de me porter mon lourd sac jusqu’en haut des escaliers, ça aurait été plus intelligent et j’aurais dit oui. Quand on me propose de l’aide à descendre des escaliers alors que je suis au milieu de l’escalier et que visiblement je m’en sors très bien, c’est pas super intelligent, mais remarquer que je vais vers les assensceurs et me tenir la porte de l’assensceur ouverte, ça m’aidera. Proposez de l’aide aux gens qui en ont besoin, point, que ce soit une maman avec une poussette lourde ou une vieille personne qui a du mal à porter quelque chose ou un handicapé dont les mains sont prises devant une lourde porte, et tout le monde vous remerciera.

          Like

  16. Pour savoir si c’est “normal” ou “pas normal” d’accorder un droit à une personne, je propose un test simple : échangeriez-vous sa place contre la vôtre ? Pas seulement le “privilège” en question, mais le tout : tous les droits, et tous les problèmes, les restrictions d’autonomie, la douleur, l’ostracisme, … A appliquer de la même façon pour les “privilèges” accordés aux personnes âgées, aux SDF, aux immigrants, …

    Pour le recours judiciaire, je n’y connais pas grand chose, mais au Canada, le juge ne peut pas décider une dispense de peine, justement pour compenser quand la loi aboutit à une sanction injuste ?

    Bon courage Dr CaSo !

    Like

  17. Lune, c’est une excellente façon de voir les choses à laquelle je n’avais jamais pensé🙂 Quant aux juges, pour le moment, ils n’ont pas l’air de vouloir faire quoi que ce soit, et peut-être ont-ils peur que s’ils font UNE exception, tout le monde va en vouloir aussi…

    Axelle, merci pour ton gentil (et courageux) commentaire🙂 Ce n’est pas tout à fait la première fois que je parle de tout ça, j’en ai parlé ici (https://cestpasmoijeljure.wordpress.com/2010/11/22/lettre-a-personne/) et là (https://cestpasmoijeljure.wordpress.com/2011/07/09/aller-simple-pour-lenfer/) par exemple, mais c’est vrai que je n’en fais pas le thème central de ce blog parce que je n’en fais pas le thème central de ma vie non plus (en tous les cas, j’essaye, mais depuis que j’habite en Alberta c’est un peu plus difficile). Je sais que beaucoup de gens font attention à ce qui se passe autour d’eux et essayent de comprendre ce que d’autres peuvent vivre, c’est ces gens-là qui nous permettent de vivre au quotidien et de ne pas constemment désespérer de notre situation! Et je pense sincèrement que tous mes lecteurs font partie de ces gens qui “care,” comme on dit en anglais. Je le ressents tous les jours à travers ce blog et les commentaires laissés par mes chers lecteurs, et ça fait une très grande différence dans ma vie🙂

    Like

    • Ouais, témoignage à l’appui, Dr CaSo n’est pas du genre profiteuse. Je l’ai déjà vue sonner à ma porte les bras tout encombrés (en sortant de son cours de cuisine) et c’est uniquement par galanterie que je me suis fait un devoir de la délester…😀.
      Enfin je me demande si des fois elle ferait pas un peu exprès de déraper sur le verglas devant un beau pompier, juste pour se faire secourir par un beau gosse… ¬_¬

      Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s