c'est pas moi je l'jure!

un froid de loup

Jeudi, vendredi, et samedi: ça fait donc trois jours que je ne suis pas sortie de mon lit! A part pour nourrir Calinette, faire un gâteau aux prunes, et allumer la cheminée pour éviter de mourir de froid.

Les plantes sur mon balcon ont commencé à geler, ce qui est fort regrettable parce que les capucines commençaient enfin à fleurir, mais un petit pinson est en train de picorer les graines de l’herbe à chat montée en graines que j’avais plantée pour Calinette et ça me fait bien plaisir.

Ca fait exactement 10 jours que je ne suis pas allée à la gym et que je n’ai pas fait d’efforts pour beaucoup marcher, et ça ne me manque pas du tout, contrairement à ce que ma psy m’avait prédit. Et hier matin, je devais recommencer les cours de natation mais au dernier moment je n’en ai plus eu le courage parce qu’il faisait hyper froid et sombre et que j’avais oublié de me raser les jambes et j’ai écrit au prof pour lui dire que je recommencerai les cours au printemps. Il neige, cet après-midi, donc je peux hiberner en paix, le printemps c’est pas pour demain!

La bonne nouvelle, c’est que mon gâteau aux prunes n’était pas mauvais. Les prunes n’étaient pas assez mûres et trop grosses, j’aurais dû en acheter des bonnes au Italian Centre. Et j’ai substitué 50g de farine normale avec 50g de farine de maïs parce que j’ai acheté 2 kilos de farine de maïs par erreur, et j’ai aussi rajouté 2 cuillères à soupe de rhum, et c’était assez bon, moelleux, un chouïa étouffe chrétien et moche, mais très mangeable quand même. La recette d’origine venait de là-bas. Je vous mets ma recette:

150g de sucre
125 g de beurre non salé, ramolli
100 g de farine
50 g de farine de maïs
1 c. à café de levure chimique
1 pincée de sel
2 c. à soupe de rhum brun
2 oeufs
3-4 grosses prunes rouges, dénoyautées et coupées en quarts (mais j’aurais dû les couper en plus petit, ou bien utiliser plein de quetsches)
Sucre glace (pas vraiment nécessaire)

Préchauffer le four à 180ºC. Beurrer un moule de 23 cm (un moule à pies est parfait parce que ça gonfle un peu).

Crémer le beurre et le sucre. Ajouter les farines, la levure, le sel, les œufs, le rhum, et bien battre.

Mettre la pâte dans le moule. Placer les tranches de prunes, côté peau vers le haut, sur la pâte. Saupoudrer de sucre glace. Cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que le centre soit cuit.

Réussite: 8/10. Si les prunes avaient été plus juteuses, ça aurait été vraiment parfait! Et c’était super facile à faire.

18 comments

  1. il ne te reste plus qu’à commencer à nourrir les oiseaux..quand je pense qu’ici je n’ai pas vu la neige depuis au moins 10/15 ans..allez hauts les coeurs! tu vas nous poster de jolies photos de ATPN enneigé, pour moi c’est le comble de l’exotisme, 😉
    bises en bon dimanche

    Like

  2. Ce gâteau a l’air bien bon. En ce moment je mange beaucoup de grosses prunes mais sans gâteau autour malheureusement!
    Ici je ne serais pas contre un peu de fraicheur j’avoue avoir très envie de mettre mes bottes fourrées!!

    Like

  3. Pingback: passe le briquet | c'est pas moi je l'jure!

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: