c'est pas moi je l'jure!

maudit bordel

Le premier email a atterri dans nos boîtes aux lettres lundi matin: “il est maintenant interdit à tous les profs et étudiants de l’université de voyager à l’étranger!”

Le deuxième email a débarqué mercredi soir: “tous les profs doivent être prêts à enseigner leurs cours à distance d’ici une à deux semaines.”

Le troisième email a explosé dans nos vies jeudi après-midi: “tous les profs doivent être prêts à enseigner leurs cours à distance dans les 48 heures; l’université peut fermer à tout moment!”

Et le quatrième email est apparu sournoisement, même pas 12 heures plus tard, vers une heure du matin: “pas de cours vendredi mais l’université reste ouverte. Prochaine mise à jour: dimanche.”

Je dois avouer que là, je m’admire, parce que ça faisait déjà dix jours que j’avais écrit à ma directrice intérimaire pour lui suggérer de commencer à préparer nos employés à travailler depuis la maison, donc je pense que de toute l’université, mon centre est l’unité la plus prête à sauter le pas.

Et pourtant, depuis lundi, je bosse d’arrache-pieds pour tout mettre en place officiellement avec ma directrice intérimaire qui est débordée, et mon secrétaire qui est aussi débordé: trouver les meilleures plateformes pour offrir nos services à nos clients, comprendre comment ça marche, écrire des manuels pour nos employés et nos clients, former tous nos employés, prévenir et former nos clients, … tout ça en continuant à travailler comme si de rien n’était!

Mon congé sabbatique est passé à la trappe sur ce coup-là! Et entre ça, mon club des femmes de l’université, et la conférence que j’organise, je dois prendre 50 décisions qui affectent des centaines de personnes chaque jour!

Je n’ai aucune peur pour moi, mais l’anxiété est contagieuse, et je trouve que cette atmosphère générale de fin de monde et de panique constante est très toxique et très difficile à vivre.

Je retrouve l’anxiété que je ressentais quand on essayait de trouver la meilleure place pour ma mère, en 2018, et que rien n’allait: tous les matins, je me réveillais dans l’angoisse de ce qui avait pu arriver comme dernière catastrophe pendant que je dormais. Et invariablement, il y avait effectivement des dizaines et des dizaines de messages échangés entre mes frangin/frangines et ma tante avec à chaque fois des histoires compliquées et tragiques.

En ce moment, c’est comme ça tous les matins, mais aussi quand je vais faire pipi, quand je conduis de chez moi au boulot ou que je rentre le soir, quand je prends quelques minutes pour manger sur le pouce: à chaque fois je me demande “qu’est-ce qui est en train d’arriver comme nouvelle catastrophe pendant que je mange? Dans quel état va être le monde quand j’aurai fini de faire pipi?! Quel email cataclysmique m’attendra dans ma boîte aux lettres à mon retour à la maison?!”

Heureusement que mes employés sont absolument fantastiques et que je les adore tous et qu’ils comprennent très bien qu’on est tous dans une situation pénible et complexe et qu’on fait tous de notre mieux et que pendant les semaines qui viennent, on va tous patauger dans la semoule!

Mais mortecouille, que je suis épuisée, physiquement et mentalement!!!!!

PS. Je repousse la photo de truc à mardi matin! Vous pouvez encore m’envoyer vos photos!

17 comments

  1. Je suis également en train de mettre en place des enseignements à distance et je n’ai même pas une pauvre liste de diffusion pour joindre tous mes étudiants. J’espère que ça nous servira de leçon.
    Mais la décision de fermer les universités, écoles, etc est plutôt rassurante. Le taux de transmission actuel en France est de 2.5, c’est à dire qu’en moyenne une personne porteuse contamine 2.5 autres personnes. Dans ces conditions, on allait à la catastrophe (c’est mathématique), et je pèse mes mots. Le seul moyen pour faire tomber ce taux en dessous de 1 et éviter une épidémie dramatique, c’est la distanciation sociale, en d’autres termes que chaque personne, en moyenne, côtoie moins de gens dans la journée. Agir de manière forte et immédiate sur les établissements d’enseignement est le meilleur levier pour atteindre cet objectif.
    Si tu as des informations sur les plateforme d’enseignement à distance qui tiennent la charge, je suis preneur !

    Liked by 1 person

    • Zoom est super robuste mais il faut payer (mais ce n’est pas très cher). Sinon Google Meet n’est pas mal du tout. Sur ces deux plateformes, tu peux parler à plusieurs personnes ensemble (vidéo et audio), écrire, et présenter des slides, et enregistrer tout ce qui se passe pour l’utiliser plus tard si nécessaire. Dans les deux cas, tu crées une session et envoies le lien à tes participants. Zoom te permet de créer une session très en avance (donc d’envoyer le lien à l’avance), alors que pour Google Meet, je crois que ta session doit être relativement immédiate (ta session doit être ouverte quand les participants reçoivent l’invitation à rejoindre ta session).

      Like

      • Et moi qui pensait être Geek ! Merci pour ces informations. Google Meet est également payant, du moins il faut avoir un compte Gsuite Payant pour l’utiliser. Il se trouve que j’ai un tel compte.
        J’ai fais 6 heures de travaux dirigés aujourd’hui avec le duo Meet / Discord. Discord est une application de discussion en ligne très prisée des jeunes. Tout s’est bien passé. Ouf.

        Like

  2. les réseaux sociaux, les journaux télévisés, les émissions télé sont angoissants pour les gens, je le comprends, mais je n’arrive pas à m’affoler, je me dis que si le virus passe par ici et que j’attrape la maladie, ben, j’essaierai en me soignant (avec les moyens du bord) de ne pas paniquer (ce qui n’est pas productif). Ce qui m’énerve le plus ;-), c’est que j’ai programmé 2 voyages en avril, et que je ne sais pas si on pourra les faire..crotte! 😛 (très égoïste c’est vrai)
    ma fille en Angleterre travaille at home depuis hier et jusqu’à…la fin de l’épidémie! qui sait quand? et il parait qu’en Angleterre, les ravages du virus sont du même acabit qu’aux EU, vu le système médical défaillant..
    soyons optimiste! cela au moins fait du bien au moral..
    plein de bises !
    PS ton congé sabbatique est passé à la trappe?

    Like

    • Ben oui, mon congé sabbatique est passé à la trappe, je viens de me tapper une semaine de 70 heures et la semaine qui vient ne s’annonce pas plus facile! Ma directrice intérimaire est très bien mais aussi très jeune et sans aucune expérience de ce genre de crise (enfin, moi non plus, tu me diras, mais au moins j’ai beaucoup plus d’expérience administrative qu’elle).

      Like

  3. Anonymous

    J’aime beaucoup le décalage entre le fond de ce billet et le repoussage de la photo de truc… je ne me moque absolument pas, j’aime saisir ce type de décalage abyssal.

    Bleck

    Like

  4. Lune Davril

    Ici télétravail et école à la maison jusqu’à nouvel ordre… Pour le télétravail, grâce aux grèves de décembre/janvier, on est parfaitement rôdés !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: