c'est pas moi je l'jure!

des visages et des voix qui ne me quittent pas

Je pense à mes multiples vies, en Suisse, en Utah, en Indiana, à Toronto, et ici, et j’essaye de me souvenir des gens que je voyais souvent et qui ont été des amis plus ou moins proches à tous ces endroits. Par exemple, en Utah, j’ai eu pendant quelques temps une coloc, Jenny, (dont j’ai déjà parlé ici) que j’aimais beaucoup. Et puis il y avait Dave, dont j’ai été amoureuse pendant deux ans. Et Judy, une vieille infirmière a qui je donnais des cours de français chaque semaine et qui rêvait de s’appeler Mireille et d’aller à Paris, mais comme elle avait adopté son petit-fils parce que son fils était en prison, elle était coincée, alors elle élevait des chiens de race qu’elle appelait Eclair et Prune et Etoile, et puis elle a perdu tout l’argent de sa retraite en 2008. En Indiana, j’avais aussi beaucoup d’amis chers. A Toronto, moins.

Ici, je pourrais vous parler de ma copine Su, que j’adore, et qui m’invite parfois à des événements culinaires ou à aller manger dans des nouveaux restaurants. C’est pour l’instant la seule copine qui a le courage de sortir avec moi au resto de temps en temps, cet automne, malgré le fait qu’elle a passé l’été à se faire irradier pour un cancer.

Mais je vais vous parler de la personne que je vois le plus souvent en ce moment, mon ex-directrice intérimaire, ma copine B. La première fois que je l’ai rencontrée, elle était étudiante dans ma classe. Ensuite, elle a travaillé pendant quelques années comme simple employée dans mon centre d’aide aux étudiants, et puis à l’automne dernier, je l’ai engagée un peu par hasard comme directrice intérimaire. On a beaucoup bossé ensemble à partir du 2 mars, et elle m’a beaucoup impressionnée. En plus, son mari travaille pour IKEA et il a pu m’aider à obtenir de la contrebande pour mon balcon alors que tous les magasins étaient fermés, et ils venaient régulièrement chez moi pour m’apporter tout ça!

Mais ce n’est vraiment que vers la fin de mon “congé sabbatique” qu’on a commencé a se rencontrer en dehors du boulot, et qu’après mon retour officiel au boulot que j’ai commencé à faire un peu plus sa connaissance, et celle de son mari. Et puis B. est venue passer quatre soirées de cours sur la bière chez moi, et on a beaucoup bu et beaucoup rigolé ensemble!

B. et son mari viennent donc souvent dîner ou déjeuner chez moi, et je vais aussi chez eux régulièrement, manger des plats chinois délicieux. Entre les histoires hilarantes à propos des clients d’IKEA et celles fascinantes sur leur vie en Chine, on passe toujours des moments très intéressants ensemble et je les aime beaucoup. En plus, j’adore les avoir chez moi, parce que je peux essayer des nouvelles recettes (parfois du livre d’Ottorino Respighi) parce qu’ils ne sont pas difficiles, côté bouffe. Et c’est grâce à eux que j’ai pu retrouver un salon normal après les catastrophes balconiques de la fin de l’été!!! Ils m’ont encore énormément aidée récemment en vidant toute la terre de mes quatre derniers plants de tomates. Mon balcon est maintenant complètement vide!

En fait, B. et son mari sont les seuls amis que je vois régulièrement depuis mars. On pourrait même dire qu’ils sont my social bubble, parce que je vois vraiment très rarement d’autres personnes. Ce sont de nouveaux amis, mais oh combien précieux!

Les gens qu’on aime #7: quelqu’un qu’on voit souvent

16 comments

  1. Haha Ikea, ma fille a commandé une méridienne qui devait être livrée la semaine dernière et qui s’est perdue. Si seulement le mari de ton amie avait pu l’aider 😀 C’est chouette d’avoir des amis présents, surtout en ce moment.

    Like

  2. je reste hallucinée par le nombre de tes amis/ies, à côté je suis vraiment une misanthrope!
    #7 pas d’idée, surtout en cette période de confinement😥
    bon dimanche! bises
    tu aurais pu garder la terre de tes tomates, et l’utiliser l’an prochain, en l’amendant un peu..mais bon tout se recycle!

    Like

  3. Céline de Belgique

    #7: quelqu’un qu’on voit souvent… depuis mars?!! Eh bien euh… confinement, déconfinement minimaliste, ré confinement… je ne vois personne régulièrement 😢
    Mais il ya une personne que me manque, c’est Catherine !
    Il y a fort fort longtemps (11 ans before covid), on travaillais ensemble, puis on a pris le chemin d’équipes différentes. Et là on s’est plus autorisée à partager. Elle est très active, très forte dans le domaine du boulot, à savoir anticiper les problèmes et à poser les bonnes questions. Pas très politique et plutôt cash, mais c’est ce que moi j’apprécie chez elle. Puis elle a changé de société et on a continué de se voir une fois par mois entre filles et moins régulièrement avec conjoints et enfants. J’ai été honorée d’avoir été invitée à son mariage et aussi à son brûlage de culotte: une journée magique entre filles, bonne ambiance joueuse.
    Honorée car elle est très entourée, a beaucoup d’amis qui viennent à l’improviste. Ils sont assez bookés et on a parfois du mal à fixer une date, mais ils sont toujours partants.
    Et puis elle a plaqué son boulot pour … prendre du temps pour repenser son avenir. Wouaou! Je suis admirative, qu’elle ait osé le faire! Pas toujours facile, elle s’est lancée dans plusieurs formations, projets, n’allant pas toujours jusqu’au bout (moi qui ai du mal à lâcher le morceau), mais il semble qu’elle ait trouvé une voie: à mille lieux de l’initiale, qui lui plaise. Chapeau !
    Pour combien de temps? Cela m’effraie un peu: elle envisage de retourner dans les Ardennes où vivent ses parents, être plus au vert, monter sa boulangerie…
    Mais… et nous?! Tu nous laisserais vivre aussi loin de vous?
    J’aimerais les soutenir dans ce projet même si je préférerais qu’ils l’abandonnent. Je les aime beaucoup et j’aimerais pouvoir les voir plus souvent.
    Et en ce moment, notre dernier rdv annulé pour raison de confinement me rend triste. Heureusement il y a WhatsApp pour echanger un peu.
    Tu as de la chance d’avoir des amis que tu vois physiquement régulièrement en cette période, profite!

    Like

    • Non mais j’ai bien dit qu’on pouvait utiliser ces questions au passé, donc “quelqu’un qu’on voyait souvent à une époque” par exemple 😀 Ca veut dire quoi, “cash”? Et je ne connaissais pas le brûlage de culotte, est-ce ce qu’on appelle ici la “bridal shower”? En tous les cas, ta copine a effectivement l’air de n’avoir peur de rien 🙂 Et comme je travaille à la maison depuis janvier, je peux te dire que j’ai besoin de voir des gens de temps en temps parce que je suis souvent au bord du pétage de plomb!

      Like

      • Celine de Belgique

        Oui le brûlage de culotte est le terme belge (que j’aime beaucoup) pour enterrement de vie de jeune fille (que j’aime beaucoup moins).
        Elke est cash: elle dit les choses sans trop tourner autour du pot. Je constate plutôt le contraire dans les décisions prises dans ma société et j’ai souvent besoin d’interpréter les décisions. Avec elle, on a pas besoin de se torturer l’esprit pour comprendre ce qunelle veut dire. J’apprécie cela autant dans le privé que dans le travail.
        Oui je comprends ton besoin de voir du monde. Ici nous nous autosuffisons avec la famille (nous4) et les vidéos avec les collègues et la famille éloignée. Mais seule j’aurai aussi besoin de voir du monde.

        Like

  4. # 7 Nous voyons souvent Paul et Virginie et on les aime. Nous voyons Paul et Virginie depuis que nous habitons sur le bassin d’Arcachon, nous sommes presque voisins et avons emménagé ensemble eux venant de Paris, ce sont les filles qui ont fait connaissance par l’intermédiaire d’une autre personne du même sexe et ça a collé de suite.
    Depuis 4 ans nous jouons, mangeons buvons des coups, on danse on chante et surtout mais alors surtout on rigole. C’est un couple un peu plus âgé que nous et ils ont une patate d’enfer alors on vit comme ça vient, je ne sais pas si ça durera longtemps, peu importe.

    Like

  5. Geneviève

    Pfff, celle-là elle est trop facile. Je passe littéralement ma vie avec lui, au point que franchement, j’aimerais bien le voir moins, ça me ferait des vacances… Tsé, comme dirait l’autre, quand on s’est promis de passer notre vie ensemble, je ne pensais pas… autant !!
    Depuis le mois de mars il a pris racine à la maison, fatalement, d’abord en transition entre le salon et la salle à manger, puis quand il a fait beau et qu’on pouvait manger dehors, dans la salle à manger, puis lorsqu’il s’est mis à faire froid, dans le salon sur la table de la terrasse. C’est un peu pas mal à cause de lui et de cette situation à la noix qu’on doit déménager et quitter mon quartier adoré — même si, soyons francs, ça faisait 2 ans qu’on cherchait et que l’appart est vraiment rendu trop petit.
    Bon cela dit, j’ai de la chance de l’avoir, malgré tous ses défauts, qui ne s’arrangent pas avec l’âge, il est une source de stabilité dans la maison. J’ai beau lui reprocher beaucoup de choses, notamment de ne pas prendre assez soin de moi, il reste le même gars qui me faisait rire à ses blagues plus ou moins pourries il y a 20 ans (bon, j’avoue, je me suis lassée de certaines), qui a un avis sur tout ce qui me permet de fabriquer le mien tranquillement dans mon coin pendant qu’il explique le sien à qui veut l’entendre (ou pas), et il a une immense culture générale qui compense quand même de façon appréciable le petit pois qui me sert de cerveau.
    Bref, je n’aurais sans doute pas pu trouver beaucoup mieux pour élever mes enfants avec, et au fond, c’est aussi grâce à lui que j’ai réussi à quitter la France.

    Like

  6. #7 Quelqu’un qu’on voit souvent
    Par ces temps de confinement, je ne vois guère que mon fils, mon copain et ses filles. J’ai une amie que je voyais une fois par semaine, le mercredi, pour prendre un café et papoter environ une heure. Mais je la garde pour un autre billet.

    Depuis quelque temps, je vois régulièrement C. Je l’ai connue au club de tir à l’arc. Elle venait avec son copain X. Elle arrivait après les autres car elle travaille dans une pharmacie et termine à 20 heures. En 2015, un ami a organisé une partie de jeu de rôles et je lui ai proposé de se joindre à nous avec son copain.

    C’était une amitié assez distendue. Et puis, il n’y a pas si longtemps, C. m’a appelée en pleurs car son ami (qui ne la traite pas avec beaucoup de respect en public) avait menacé de la “planter” avec un couteau. Je suis allée la chercher et nous avons discuté de sa situation assez complexe.

    Depuis, nous nous voyons environ une fois par semaine. Ce qui est inhabituel pour moi dans cette relation, c’est qu’elle a environ vingt ans de moins que moi et que c’est elle qui a cherché à approfondir notre relation et non le contraire. Et elle a l’air de considérer mes conseils avec intérêt (et moi, je me demande si mes conseils sont judicieux !)

    C’est une personne qui est extrêmement dévouée aux autres (elle fait du bénévolat régulièrement) et qui se laisse un peu malmener par les autres en général. J’essaye de l’aider à s’affirmer.

    Like

  7. #7 Quelqu’un qu’on voit souvent
    Par ces temps de confinement, je ne vois guère que mon fils, mon copain et ses filles. J’ai une amie que je voyais une fois par semaine, le mercredi, pour prendre un café et papoter environ une heure. Mais je la garde pour un autre billet.

    Depuis quelque temps, je vois régulièrement C. Je l’ai connue au club de tir à l’arc. Elle venait avec son copain X. Elle arrivait après les autres car elle travaille dans une pharmacie et termine à 20 heures. En 2015, un ami a organisé une partie de jeu de rôles et je lui ai proposé de se joindre à nous avec son copain.

    C’était une amitié assez distendue. Et puis, il n’y a pas si longtemps, C. m’a appelée en pleurs car son ami (qui ne la traite pas avec beaucoup de respect en public) avait menacé de la “planter” avec un couteau. Je suis allée la chercher et nous avons discuté de sa situation assez complexe.

    Depuis, nous nous voyons environ une fois par semaine. Ce qui est inhabituel pour moi dans cette relation, c’est qu’elle a environ vingt ans de moins que moi et que c’est elle qui a cherché à approfondir notre relation et non le contraire. Et elle a l’air de considérer mes conseils avec intérêt (et moi, je me demande si mes conseils sont judicieux !)

    C’est une personne qui est extrêmement dévouée aux autres (elle fait du bénévolat régulièrement) et qui se laisse un peu malmener par les autres en général. J’essaye de l’aider à s’affirmer.

    Like

  8. wam

    #7: quelqu’un qu’on voit souvent
    Ma copine F. La même qui aime l’art. A un moment, nous étions toutes 2 dans des bureaux physiquement proches et toutes 2 à des postes qu’on maitrisait bien / qui nous laissaient le loisir de longues pauses café. Comment on a papoté tant et plus ! On se voit moins maintenant, et même plus du tout, COVID oblige. Elle me manque.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: