c'est pas moi je l'jure!

vomitation

Le 11 septembre 2001, j’habitais en Utah (depuis six ans), et je faisais un “Master’s degree” tout en bossant 20 heures par semaine comme prof dans une école d’anglais pour étudiants internationaux. Après ce 11 septembre, quand le gouvernement s’est rendu compte que les terroristes étaient des étrangers qui étudiaient aux Etats Unis, la vie de tous les étudiants étrangers vivant aux Etats Unis est rapidement devenue extrêmement compliquée.

Vingt ans plus tard, un certain président américain s’en est pris à nouveau aux étudiants étrangers, comme on le sait, mais la toute dernière histoire me rend malade!

Beaucoup d’universités américaines se sentent en ce moment financièrement obligées de reprendre les cours en présentiel cet automne, et c’est la guerre, comme je l’ai déjà expliqué. La situation des universités est donc déjà dramatique en général, mais là, le gouvernement américain a en plus décidé que:

1) les étudiants étrangers qui veulent étudier dans des universités où les cours seront en distanciel cet automne ne recevront pas de visa pour aller vivre sur place;

2) les étudiants étrangers qui étudient actuellement dans des universités où les cours vont être en distanciel cet automne devront soit quitter le pays, soit s’inscrire dans une autre université où les cours seront en présentiel;

et 3) les étudiants étrangers dont les universités offrent un programme hybride (certains cours en présentiel, d’autres en distanciel) seront obligés de suivre tous leurs cours en présentiel.

Cela signifie que:

1) Les étudiants internationaux qui, comme je l’étais en 2001, habitent aux Etats Unis depuis peut-être plusieurs années, ont un job pour payer leurs études, et ont des familles et des maisons et des voitures et des vies, vont devoir tout abandonner simplement parce qu’ils étudient dans une université intelligente qui a décidé de rester en distanciel (ou qui a été obligée de changer d’avis comme cela est en train d’arriver un peu partout, à cause de l’augmentation dramatique des cas de COVID-19).

2) Les étudiants internationaux qui ont “la malchance” d’étudier dans une université “hybride” ne pourront pas choisir de rester chez eux et prendre des cours à distance s’ils sont malades ou ont des proches à risque, parce qu’ils se feront renvoyer dans leurs pays. Et les étudiants coincés dans d’autres pays ne pourront pas continuer leurs études à distance si leur université offre même un seul de leurs cours en présentiel.

3) Cela fout une pression atroce sur les universités qui survient en grande partie grâce aux frais d’études des étudiants étrangers (qui sont souvent trois fois plus élevés que ceux des étudiants locaux). Donc ces universités vont encore plus qu’avant essayer de TOUT FAIRE pour arriver à être en présentiel pour garder les quelques étudiants étrangers qui ne sont pas déjà coincés en Chine ou dans d’autres pays à niveaux de COVID-19 élevés! Et les universités qui essayent de ne pas tuer leurs profs et étudiants vont automatiquement perdre tous leurs étudiants internationaux!

4) Toutes les écoles d’anglais pour étudiants internationaux, comme celle où j’ai enseigné pendant trois ans, devront soit être à 100% en présentiel ou fermer boutique et faire faillite!

On ne change pas d’université en deux-trois semaines, surtout quand on fait des études de deuxième ou troisième cycle, et SURTOUT quand on ne sait même pas si cette autre université, qui a décidé d’être en présentiel cet automne, ne va pas changer d’avis dans trois semaines à cause de la pression des profs qui ne VEULENT PAS enseigner en présentiel et du nombre de cas de COVID-19 qui explose! Et on ne “retourne” pas si facilement dans son pays d’origine pour un nombre de mois indéterminé en abandonnant une vie entière derrière soit! Et on ne fait pas d’études en ligne si facilement, surtout quand on est dans une situation précaire et/ou dans un pays où les connections internet sont pourries et/ou hyper surveillées (comme c’est le cas en Chine)! (Pour vous donner une idée du problème, notre université utilise Google Suite pour tout, or Google est interdit en Chine et donc nos étudiants coincés en Chine ne peuvent ni lire leurs emails, ni suivre nos cours en ligne!)

Le message du gouvernement américain est clair: 1) Rouvrez vos universités en présentiel immédiatement, même si tout le monde crève, c’est votre seul moyen de survie (parce que c’est pas le gouvernement qui va vous aider)! 2) Les profs, les administrateurs, et les étudiants peuvent bien crever, on s’en fout! Et 3) on va continuer à rendre la vie des étrangers de plus en plus impossible comme ça ils vont enfin se casser et ne reviendront plus jamais nous faire chier!

Je prie tous les dieux du ciel que le gouvernement canadien ne soit pas aussi aveugle, xénophobe, cupide, et cruel.

19 comments

  1. Ce crétin orange est le mal personnifié, incapable de réfléchir. Son but ? Mettre le pays en faillite sauf ses petits copains corrompus. Et tout ça sans être inquiété. Ca en dit long sur la corruption de ce pays. Le Canada semble quand même mieux même si dans ton coin vous avez l’égal du crétin orange. Courage copine !

    Like

  2. C’est carrément invraisemblable, je suis bien d’accord avec le commentaire de Valvita… C’est le genre te situation où j’aurais envie de pouvoir faire quelque chose, mais je ne vois vraiment pas quoi. J’espère au moins que la population va se réveiller, et que cet imbécile ne sera pas réélu.

    Like

  3. Pendant ce temps là, presque tous les Enseignants (j’utilise la majuscule pour englober tous les genres) de la faculté où je travaille font le forcing pour reprendre l’enseignement intégralement en présence. Le paradigme de l’enseignement frontal participatif est tellement ancré dans leurs mèmes qu’ils refusent l’idée qu’il soit acceptable de faire autrement et qu’ils pensent que toute autre approche reviendrait à sacrifier les étudiants.
    Et pendant ce temps là, seul contre tous, je pense que nous avons une opportunité de tenter un enseignement hybride basé sur une pédagogie différenciée en privilégiant la qualité à la quantité des activités en présence, lesquelles seraient réalisées avec des effectifs réduits et complétée par des activité en ligne supervisées par l’enseignant en mode asynchrone. Et j’ai bien peur qu’on m’interdise de mettre en place ce type d’enseignement si les conditions sanitaires permettent le retour aux cours frontaux dans des salles bondées où plus de la moitié des élèves ont une progression nettement en deçà de leur capacités…
    Je me demande de plus en plus souvent si je dois me battre pour mieux faire mon travail ou attendre la retraite en m’investissant dans autre chose.

    Like

    • Ton histoire me surprend vraiment! J’imagine que tous les profs qui veulent retourner en présentiel s’imaginent que “ça va être comme avant” alors que non, ça va être un enfer de complications, de désinfections, d’étudiants et de profs malades, de stress… Je te comprends dans ton désespoir! S’il te reste moins de cinq ans avant ta retraite, laisse tomber, pas la peine de se battre…

      Like

  4. c’est effectivement une situation horrible pour les étudiants étrangers et pour les profs et pour les universités (mes enfants ayant fait chacun plusieurs années/mois d’études à l’étranger, dont le Canada, je “connais” la situation de ces étudiants très malchanceux..)
    Ce poison orange est détestable..
    je ne sais pas comment tout va se terminer chez toi au Canada, mais je te serre les pouces!
    tu es plus chanceuse que moi question couleur de tomates, j’en ai beaucoup, mais encore vertes..ici le soleil et la chaleur nous manquent..
    bon jeudi des bises Dr

    Like

  5. Il me semble qu’en France aussi, la situation est compliquée pour les étudiants étrangers, certains ne sont pas sûrs que leurs visas vont être renouvelés. Et on n’arrive pas à avoir d’informations sur la rentrée universitaire (qui va concerner un de mes enfants, dis donc)… Ce doit être très dur de ne pas savoir à quelle sauce on va être mangé, et de devoir envisager le pire.

    Like

    • Aucune information sur les universités françaises? En Suisse c’est pareil, c’est dingue! Je demande des nouvelles à mon frangin tous les jours et rien!! Ca prend tellement de temps de préparer des cours en ligne, c’est dingue qu’on ne prévienne pas les profs autant à l’avance que possible!

      Like

  6. Boeingbleu

    Je suis contente que la décision de notre université a été prise de faire l’automne à distance sauf pour les labos de recherche qui nécessite une présence et certains cours pratiques (dentisterie, …). Par contre, je n’ai aucune idée de ce qui va se passer avec les étudiants étrangers. Je ne sais pas si ça vaut la peine pour eux d’obtenir le visa pour suivre des cours à distance avec tous les frais que ça engendre, dont la prime sur les frais universitaires qu’ils doivent payer.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: