c'est pas moi je l'jure!

pomme rouge, verte, ou bleue

Ce putain de virus a engendré un sacré boxon dans le monde entier, mais il y a quand même un ou deux trucs de temps en temps, rarement mais ça arrive, qui ont découlé de cette débâcle intercontinentale et qui sont plutôt positifs.

Notre petit “marché” de quartier est l’un de ces trucs positifs.

D’abord, comme plus personne n’allait dans les magasins, un boulanger local a décidé d’aller vendre son pain et ses gâteaux dans son camion, dans plusieurs quartiers. Tout le quartier parlait de ses délicieux gâteaux mais je n’avais pas le courage de sortir au début, d’autant plus que j’allais toujours acheter mon pain chez mon fromager préféré.

Ensuite, un fermier local a décidé de venir vendre ses oeufs, et il s’est mis juste à côté du boulanger, sur un petit parking vraiment juste à côté de chez moi, tous les samedis matins. Là, le 6 juin, comme j’avais justement besoin d’oeufs, j’ai fait un effort, mais il pleuvait des trombes et le camion s’est perdu et est arrivé en retard et la queue pour le pain était super longue et je n’ai pas eu le courage d’attendre.

Finalement, le 27 juin, un vendeur de fruits (de Colombie Britannique) a décidé de venir lui aussi tous les samedis matins, et comme ça faisait quelques jours que je mourrais d’envie d’un clafoutis, j’ai décidé d’aller acheter des cerises! Cette fois-là, il ne pleuvait pas et ne faisait pas trop chaud.

Le vendeur ne proposait que des cerises, des pommes, et des framboises, mais ses cerises étaient magnifiques et mon clafoutis délicieux (ben oui, j’utilise simplement des cerises au lieu de myrtilles)!

J’y suis retournée hier pour racheter plein de cerises, et il y avait aussi des “blush cherries” cette fois-ci, plus chères que les cerises noires, je ne sais pas pourquoi, mais tout aussi délicieuses. Cette fois-ci, il faisait une chaleur à crever (le masque rendait la situation bien pire), et beaucoup de monde faisait la queue pour les fruits. L’attente en plein soleil (avec des gens derrière moi, sans masque, qui ne respectaient pas les distances et papotaient avec les gens devant moi!) a été très pénible.

Les photos suivantes ont été prises par une voisine et postées sur la page FB du quartier:

(S’en est suivie une discussion animée sur le thème de “est-ce qu’on doit porter un masque même à l’extérieur ou pas? Je dois avouer que le 27 juin, j’ai pensé qu’être dehors sans masque ne poserait pas de problème, mais en fait, il y avait tellement de monde que j’étais mal à l’aise. Hier, j’avais donc un masque, et je suis pratiquement tombée dans les pommes à cause de ça (heureusement que cette fois-ci, le vendeur de fruits n’avait pas de pommes!), et j’aurais bien aimé que tous les gens autour de moi en portent aussi parce que peu de gens respectaient les distances de sécurité!)

Je ne sais pas combien de temps ce petit “marché au noir” continuera, mais j’espère encore pendant très longtemps (et je ne dirais pas non à quelques tomates aussi) parce que c’est bien pratique!

19 comments

  1. Ah sympa ces vendeurs qui se déplacent. Je serais partante pour faire mes achats de fruits et légumes frais dans ces conditions.
    Dans la rue, quasi personne ne porte de masque. Ce dernier est obligatoire dans les transports publics depuis aujourd’hui et dès mercredi dans les magasins du canton de Vaud.

    Like

  2. je pense que tout le monde devrait en porter un, pour soi même mais aussi pour les autres… c’est loin d’etre fini… et il faut etre prudent.. C’est face a ce genre de comportement que je ne sais pas retenir ce que je pense réellement, c’est c’est à cause de gens pareils qu’on ne sait plus ou s’arrêter… .bref… je soutiens tout à fait le port du masque et les distanciations sociales

    Like

    • Il faut dire “distanciations physiques,” pas “sociales,” parce que justement on a besoin de rapprochements sociaux 😀 Et moi aussi je soutiens le port du masque et les distanciations physiques!!

      Like

  3. un petit marché sympa, je comprends que tu y sois allée! En bord de plage, il y en a un tous les ans dans ma ville, pour les touristes et les autres, je compte bien y aller! mais il est “officiel”, avec les agriculteurs du coin.
    je ne sors que masquée, en plein air, et dans les magasins, j’ai bien trop peur (j’ai bientôt l’âge critique et le groupe sanguin le plus sensible au virus) alors je fais très gaffe..et je te comprends bien!
    bises et bonne semaine !

    Like

    • Je dois avouer que je ne porte pas de masque dans ma voiture ni quand il n’y a personne autour de moi, c’est déjà bien assez pénible de le porter quand je suis avec des gens. Je n’arrive pas à m’y habituer, je surchauffe trop rapidement (comme avec mon manteau en hiver, c’est une horreur, je suis au bord de l’apoplexie en deux minutes)!

      Like

    • Un problème avec beaucoup d’AMAP c’est que tu dois aller chercher ton carton de trucs toi-même, alors je peux pas le faire! Et un deuxième problème c’est que je vis seule, donc les cartons d’AMAP sont toujours trop remplis et je jette trop de trucs. C’est pour ça que j’aime ce mini-marché, il est littéralement à deux minutes à pieds de chez moi et je ne peux pas trop acheter de trucs 😉

      Like

  4. Eugènia

    C’est tellement réconfortant le clafoutis …….. Juste tiède. ….qu’il soit aux cerises , aux myrtilles , aux poires. , aux abricots. …. Et tellement meilleur avec des fruits fraîchement cueillis … On en oublierait presque le port du masque ….. Et ça ce n’est pas raisonnable ….

    Like

    • Huhuh, j’aimerais avoir des fruits fraîchement cueillis 🙂 Les fruits vendus ici viennent de Colombie Britannique (parce que rien ne pousse ici, à part les carottes et les patates, il fait trop froid).

      Like

  5. Bleck

    Dans ton coin, ou il fait moins trente degrés ou il fait une chaleur à crever ou il pleut des trombes, le pain est vendu chez le fromager qui vend également son fromage au prix de l’or, les constructeurs de pont n’en finissent pas, les congés sabbatiques sont accordées si on travaille plus et moins confortablement qu’au taf… Non, un peu de sérieux.

    Tu seras bien aimable de me rappeler de ne jamais venir m’installer dans ton coin, je t’en remercie par avance.

    Bleck

    Like

  6. alcib

    Évidemment, le pain chez le fromager, on ne peut pas trouver cela en France, où tout est tellement compartimenté et où toute tentative de tentative de modifier les coutumes ancestrales serait socailement réprouvée, surtout en province.
    Mais ce n’est pas pour cela que je n’irais pas non plus vivre en Alberta. Il faut tout de même admirer ceux et celles qui ont le courage de le faire… surtout s’ils sont francophones.

    Like

  7. Très chouette, ce petit marché improvisé dans ton quartier, même si les queues sont impressionnantes !
    Le clafoutis me donne très envie… Je pense que je vais ajouter les cerises sur ma liste du marché, ce samedi.

    Like

  8. N’oublions pas que les distances (pas sociales… mais sanitaires) rallongent les queues. Je crois que le masque, tant qu’on marche dans la rue, ne sert pas à grand chose. Mais dans une queue, oui, et dans les magasins, peut-être devrait-il être obligatoire (mais j’avoue ne pas en porter tout le temps).

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: