c'est pas moi je l'jure!

tout nouveau tout beau

Le semestre d’hiver commence une semaine en retard, le 11 janvier au lieu du 4, ce qui est parfait parce que je n’avais pas lu le bouquin que je vais faire lire à mes étudiants donc ça me donne un peu de temps pour le faire, haha!

Mais je suis déjà épuisée avant même le début des cours! Mes copines aussi sont déprimées, frustrées, épuisées, à bout, avant même d’avoir terminé leurs plans de cours et commencé à enseigner. Tout est compliqué et pénible, avec les cours en ligne! En plus, on a bossé jusqu’à Noël sur les corrections d’examens et les notes de nos étudiants d’automne, et après Noël, on a dû bosser sur la préparation du nouveau semestre, donc on n’a pas eu de vacances. Moi, le seul jour où je me suis interdit de travailler était le 25 décembre!

Ce semestre, je dois créer de toutes pièces un cours que je n’ai jamais enseigné et pour des étudiants à propos desquels je ne connais rien. L’avantage, c’est que je n’ai aucune attente, contrairement à mon cours de l’automne que j’avais déjà enseigné moult fois en personne. Là, je ne sais pas à quoi le cours pourrait ou devrait ressembler, je ne l’ai jamais “connu” enseigné “en personne,” et en plus il est possible que je n’enseigne plus jamais dans cette université, donc la pression est moindre.

Ca ne veut pas dire que je m’en fiche de mes étudiants, mon cours sera intéressant (enfin, j’espère) et j’y passe déjà beaucoup de temps. Je ne déteste même pas d’avance ce cours, contrairement à d’autres cours que j’ai été forcée d’enseigner. Mais pendant le cours d’automne, je formais MES futurs employés et j’enseignais MON cours, un truc qui me passionnait, donc c’était un autre niveau d’investissement pour moi.

Ce semestre, je dois former de futurs profs de langue anglaise à enseigner des cours de préparation ou de soutient à l’université. J’ai moi-même enseigné des cours comme ça à de futurs étudiants universitaires dont le niveau d’anglais n’était pas encore assez bon pour suivre des cours normaux. Mais c’était il y a 20 ans, en Utah! Depuis, je n’ai jamais plus enseigné ce genre de cours et ENCORE MOINS un cours de préparation pour les PROFS de ce genre de cours! Donc je pédale pas mal dans la semoule pour l’instant (et je déteste le bouquin qu’on va utiliser. Je l’ai choisi parce que c’était le moins pire que j’aie trouvé. Il est mortellement ennuyeux).

J’ai pour l’instant 15 étudiants de deuxième et troisième cycles, et j’enseigne le lundi, de 17 heures à 20 heures. Déjà que je déteste enseigner le soir, mais en plus je déteste enseigner trois heures de suite, et EN PLUS enseigner trois heures le soir et EN LIGNE ça va être une vraie galère! Alors j’ai écrit à tous les collègues que j’aime bien dans toute l’université et leur ai demandé de faire des présentations à mes étudiants! Haha, comme ça, ça me fait déjà une heure de moins pratiquement tous les lundis à préparer et à enseigner!

Aujourd’hui j’ai passé plus de trois heures à essayer d’enregistrer une petite vidéo d’introduction (de moins de 5 minutes) pour mes étudiants. C’est pénible, je peux vous dire! Enfin, j’ai décidé que ce nouveau cours sera beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP moins difficile pour mes étudiants que mon cours d’automne, donc il devrait aussi être moins chronophage pour moi, surtout en ce qui concerne les corrections de papiers et examens, ouf!

20 comments

  1. Bleck

    Dans un monde de bisounours, de petits bambis broutant dans nos parcs et jardins, il faudrait une personne comme toi dans chaque université dans toutes les entreprises privées, publiques dans chaque administration, dans chaque école… ça irait peut-être mieux.

    Like

  2. Meilleure année à toi aussi, en retard car je délaisse un peu trop les blogs des copines en ce moment…qui dure un peu….
    Elle sera forcément bonne pour toi puisque tu sembles avoir pris ta décision en ce qui concerne ton futur job et que tu dis toi même que le rythme trop « planplan » (là c’est moi qui interprète) ne te vaut rien et que les inévitables complications qu’engendreront les changements de boulot et de vie quotidienne te seront un moteur !
    Je suis bien loin de ça ! La sagesse voudrait qu’on pense à déménager pour un logement plus adapté à nos futurs plus vieux jours mais je freine l’enthousiasme de mon mari rien qu’à l’idée de vider notre maison bien (trop) remplie!
    Je me remets un peu plus au crochet, je verrai les prochains jours l’état de corne de mon index….indemne pour le moment !
    Quant à la pâte feuilletée, je ne peux qu’admirer ! D’autant plus que je viens de sortir du four une magnifique galette….de chez Picard….
    Bises de Lille

    Like

  3. La zia

    Eh ben ! quelle énergie créative à te renouveler ! Je t’admire vraiment surtout au vu du contexte car la plupart des profs se seraient contentés de ré utiliser des supports déjà conçus en les adaptant au public.

    Like

  4. catandfivecats

    je t’ai perdue dès le premier chapitre, j’ai seulement compris que c’était moins difficile pour toi ce cours d’hiver, et que tu t’en fichais un peu, car tu n’enseigneras plus dans cette université? ai je bien compris ?LOL 😁
    courage, copinette, bises du dimanche

    Like

  5. Comment ça, plus d’une heure? Suffit de faire une vidéo avec Miss Penny sur les genoux, un rouleau à pâtisserie dans la main, et dire d’un air aimant mais ferme: “Bonjour, je suis le docteur CaSo et je vais m’occuper de vous pour cette année. Si vous aimez les chats, tout va bien se passer. Sinon…” et voilà. Même pas besoin de 5 minutes 😀 😀 😀

    Like

  6. Je commence mes enseignements à distance d’un cours avec 120 élèves et d’un autre avec 70 élèves. J’ai rarement été autant motivé à l’idée d’enseigner. J’adore le téléenseignement que je considère comme un défit avec un plus grand potentiel que l’enseignement traditionnel, notamment parce que chaque élèves disposent d’un ordinateur pour travailler pendant les séances d’enseignement, alors qu’en présence ils ont juste du papier et des crayons, et en travaux pratiques un ordinateur pour deux. Mais ça me demande un quantité de travail énorme de préparation et je ne touche pas terre.

    Like

    • Ah c’est toujours en distanciel de ton côté de la marre? C’est sûr que ça a des avantages que tout le monde soit sur son ordinateur. Mais cette quantité de travail énorme de préparation est trop pénible, ça n’en vaut pas la peine je trouve! Bon courage à toi!

      Like

Leave a Reply to Dr. CaSo Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: