c'est pas moi je l'jure!

les p’tits souvenirs du dimanche soir

Demain, il y a deux ans exactement, j’ai adopté Miss Penny Poupoune Chérie après la mort soudaine de ma princesse Calinette. Alors en l’honneur de Calinette, Sosso, et tous ces compagnons qui ont partagé nos vies et qui nous manquent terriblement, voilà une série de questions spéciales. Je serai très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (donnez-moi le lien vers vos blogs dans mes commentaires pour que d’autres lectrices/lecteurs puissent aller lire vos réponses)!

  • Est-ce que vous aviez un (ou plusieurs) animal de compagnie quand vous étiez enfant? Ou est-ce que vous rêviez d’en avoir mais ne pouviez pas? Racontez!

Quand j’étais très jeune, mes parents avaient des poules et des chèvres, et même un cochon je crois. Après que j’avais quitté la maison, mes parents ont adopté un chat, Bandit, que j’ai tristement laissé sortir lors d’un déménagement et on ne l’a jamais retrouvé!

  • Quel animal cinématique ou littéraire ou télévisé, fictif ou réel, avez-vous aimé le plus? Pourquoi?

L’un des premiers livres avec un animal dont je me souvienne c’était “Mon amie Flika,” de Mary O’Hara, l’histoire d’un cheval dans le Wyoming. J’ai adoré la série, et je crois que c’était la première fois que je me suis forcée à lire seulement un chapitre par jour pour les faire durer plus longtemps! A part ça, j’ai beaucoup aimé Richard Parker, le tigre dans “L’Histoire de Pi,” de Yann Martel.

  • De quels animaux avez-vous peur?

Je n’ai pas du tout peur des araignées ni des souris ni des cafards ni des guêpes ni des chauve-souris ni d’autres petites et grosses bêtes qui font habituellement peur aux gens, mais je n’aime pas les serpents. Je ne pars pas en hurlant si j’en vois, mais je préfère rester à distance, même si j’en ai tenus quelques uns dans mes mains pour essayer (sans grand succès) d’en avoir moins peur!

  • Quelle est votre relation avec les animaux? Les aimez-vous de loin, en avez-vous plutôt peur, les aimez-vous bien, êtes-vous allergique à certain, les mangez-vous sans état d’âme, êtes-vous complètement gaga devant certains, les supportez-vous si nécessaire, êtes-vous prêts à dépenser tout votre argent pour ouvrir un refuge lors de votre retraite?

Ca dépend. J’adore les chats et je suis complètement gaga devant eux, je supporte quelques chiens pas trop énergiques ou envahissants, et je suis confortable si je suis près de vaches, de moutons, de chèvres, de lapins ou de poules. Je mange très peu de viande (mais j’ai mangé de l’alligator un jour), et je ne supporte absolument pas les histoires d’abus ou de violence envers les animaux. Ca me rend malade!

  • Racontez une histoire drôle ou mignonne ou effrayante ou triste qui vous est arrivée avec un animal.

Un jour, pour mon anniversaire, une copine avait décidé d’organiser une petite fête chez elle pour nos ami.e.s et moi. Quand je suis arrivée chez elle, elle avait un chien énorme, et quand j’ai voulu le caresser, il m’a sauté à la figure, et ses dents ont frappé le haut de mon nez très violemment! J’ai passé ma soirée d’anniversaire couchée sur le canapé de la copine, le nez en sang, complètement sonnée, avec un sac de glaçon sur la tronche! Vingt ans plus tard, j’en ai toujours la cicatrice!

Life of Pi by Yann Martel

29 comments

  1. J’aime beaucoup la première photographie, il n’y a pas de référence de dimensions on peut donc imaginer assez facilement que ton chat mesure 12 millimètres ou quelques mètres, c’est assez cocasse.

    Bleck

    Like

  2. mmechapeau

    J’ai aussi lu « Mon amie Flika » enfant mais je n’ai jamais éprouvé l’envie de faire de l’équitation.
    Depuis toujours, mon fidèle destrier, c’est mon vélo.
    🚴

    Like

    • Je n’ai jamais non plus eu envie de faire de l’équitation. Je suis montée sur le cheval de ma copine de lycée, mais c’était “trop” (trop grand, trop difficile à contrôler, trop large, trop… etc.) 🙂

      Like

  3. Jujunette

    Je deviens littérairement gaga quand je vois un chat, j’en suis dingue.
    J’ai adoré ma Chanel et maintenant Touille qui nous a choisi depuis 8 ans, délaissant ses vrais propriétaires.

    Like

  4. catandfivecats

    Demain il y a exactement 7 jours, ma ioda nous quittait brusquement, et j’en pleure encore aujourd’hui. Elle aurait eu 9 ans en juin. Elle a été heureuse chez nous et nous a rendu heureux.
    Est-ce que vous aviez un (ou plusieurs) animal de compagnie quand vous étiez enfant? Ou est-ce que vous rêviez d’en avoir mais ne pouviez pas? Racontez!
    Pas d’animaux chez nous jusqu’à ce que je ramène à mes parents la chatte adoptée à Nancy, quand j’étais étudiante, chambre trop petite pour elle, elle s’appelait Mimi, et elle a vécu presque 20 ans chez mes parents ensuite.
    Quel animal cinématique ou littéraire ou télévisé, fictif ou réel, avez-vous aimé le plus? Pourquoi?
    je pense que c’était Flipper le dauphin!
    De quels animaux avez-vous peur?
    je n’aime pas trop les chiens, pourtant j’en ai eu un, Tom, pendant 16 ans en arrivant ici dans notre maison, mais je n’en aurai jamais plu, parole de scout!
    Quelle est votre relation avec les animaux? Les aimez-vous de loin, en avez-vous plutôt peur, les aimez-vous bien, êtes-vous allergique à certain, les mangez-vous sans état d’âme, êtes-vous complètement gaga devant certains, les supportez-vous si nécessaire, êtes-vous prêts à dépenser tout votre argent pour ouvrir un refuge lors de votre retraite?
    J’aime tous les animaux, même les serpents, aucun ne me fait peur, sauf peut être les grizzly dans les Rocheuses, quand on se baladait avec une clochette et du poivre en bombe, mais nous n’avons jamais eu de soucis!
    Comme toi, les récits de tortures ou de mauvais traitements, en particulier les chats me font horreur!
    Je ne mange plus de bébés animaux, ça fait rire certains, et bien, je les empistrouille!
    Racontez une histoire drôle ou mignonne ou effrayante ou triste qui vous est arrivée avec un animal.
    Je trouvais ma chatte Moïcha un peu apathique, je l’ai emmené chez la véto, et je l’ai ramenée dans un carton, la véto l’avait euthanasiée, elle avait fait une décompensation rénale fulgurante, impossible à soigner, et elle souffrait beaucoup. Elle avait 16 ans. Je m’en veux encore aujourd’hui, 3 ans après, de ne rien avoir vu, et je me sens coupable pour elle et les autres, qui sont parti de la même maladie douloureuse (4 en 3 ans et demi😪)
    Rien de gai, mais en ce moment, j’ai pas la pêche!
    câline bien Miss Penny, et une pensée à nos Sosso, Calinette, ioda et Moïcha et autres petites compagnes.
    bises, bonne semaine

    Like

    • Je suis si triste pour ta petite Moïcha et ta Noé chérie et ta ioda adorée et toutes les autres chatounes qui t’ont quittée. Je ne me suis toujours pas remise de la mort de ma Sosso, et Calinette me manque terriblement aussi, et je pleure avec toi! La seule chose qui m’aide un peu c’est d’imaginer nos chatounes sans douleurs, sans soucis, en train de courir ensemble dans les champs de fleurs après les papillons au paradis des chats. Miss Penny t’envoie un gros câlin!!!

      Liked by 1 person

  5. Magali

    Ta première photo aurait sa place sur les sites de chats heureux 🙂

    – Mes parents refusaient les animaux, je n’avais de contact avec eux que durant les vacances d’été chez mes grands-parents. C’était courroux permanent parce que je passais mon temps avec les chèvres, chiens et chats et que je ramenais des puces.
    J’ai tout de même « adopté » une chatte des rues, nourrie dans le quartier. Nous passions beaucoup de temps en câlins réciproque et elle m’accompagnait tous les matins sur le début du trajet scolaire. Mes parents ont déménagé et je n’ai pas eu le droit de la prendre. Je suis une fois passée la voir et ce fut horrible. Ma minette m’a hurlé son désespoir et a voulu me suivre après nos longs câlins. J’ai été obligée de la gronder et d’accroître son désespoir. Je n’y suis jamais retourné et je n’ai jamais pardonné mes parents.
    Les chats (chats essentiellement abandonnés) partagent ma vie depuis que j’ai un logement à moi.

    – Une histoire dans un de mes premiers livres de lecture à l’école concernait les relations entre deux enfants et un monstre de douceur, un saint-bernard.
    J’ai eu peu après pour Noël un grand livre sur les films de Walt Disney. Les films étaient si détaillés et j’ai tellement lu et relu le livre que lorsque j’ai vu « en vrai » les films avec mes filles j’en connaissais déjà toutes les images.
    Dans Belle et le clochard, j’étais fascinée par Jack, le scottish terrier.
    J’ai eu en plus des chats deux saint-bernards et j’ai actuellement les numéros 3, 4 et 5 scottish terriers.

    – Je respecte tous les animaux mais les serpents me font peur. Il y a 4 ou 5 ans une vipère s’est installée sous mon préau encombré et mon scottish y piquait souvent des crises de fureur que je ne comprenait pas. Un jour, il faisait nuit et sa crise était devant ce préau. J’y suis allée avec une lampe électrique, c’était une vipère dressée et agressive. Je n’ai pas eu d’autre choix que de l’éliminer. J’ai vaincu la vipère et j’ai moins peur des serpents.

    – Les animaux et moi ce sont des histoires de passion. Je ne peux pas en avoir plus, alors je fais des dons pour les chats abandonnés et pour les animaux sauvages (aussi pour les arbres et les humains). J’ai prévu un testament.
    Je mange très peu de viande, une fois par semaine, mais ce doit être d’animaux qui ont vécu leur vie, chez des petits agriculteurs qui les respectent jusqu’au bout. Je milite en ce sens.

    – Mes jumelles ont 34 ans. Leur père n’a jamais accepté leur naissance et la leur reproche encore. Pour me la « faire payer » il a emmené un de mes chats à la SPA. Je n’ai pas pu le récupérer, c’est la règle. Je ne le lui ai jamais pardonné.
    J’ai fait mes valises et je suis partie avec mes « nuisances » comme il disait.

    (J’ai été bavarde, mais c’est après une absence pour voyage en Hollande)

    Like

  6. Le premier chien à la maison, c’était pendant mon adolescence, un charmant épagneul breton qui vivait sa vie entre le confort de la maison et la liberté dans la station balnéaire nordique où nous habitions, assez déserte hors saison. Nous avons eu des plaintes à l’arrivée des touristes car il semblait avoir compris comment faire gentiment peur aux enfants afin de dévorer leur glace tombée par terre….. on a essayé de le garder dans le jardin mais il fuguait et un jour il n’est pas rentré. Il parait qu’on volait les chiens de race dans le coin. Les chiens suivants ont été adoptés à la SPA….
    Il y a eu aussi quelques chats dans la famille à la même époque. On leur donnait comme nom soit « le chat » soit le nom de famille de ceux qui nous l’avaient donné. Le rappel à la maison le soir devait surprendre les voisins.
    Il y a aussi eu des canards dans le jardin vers la même époque. Assez fugueurs aussi, nous obligeant parfois à aller les récupérer dans le voisinage
    2 chattes ont successivement partagé ma vie. Une siamoise quand je vivais seule. Mais son caractère m’a obligé à faire un choix entre elle et mon compagnon…elle a terminé ses jours à la campagne chez mes parents
    La seconde est arrivée quand les enfants étaient en primaire et elle nous a quittés après un nombre vénérable d’années, elle avait aussi un certain caractère…
    Maintenant je me contente de garder à la maison le chien ou la chatte des enfants pendant leurs absences…

    Like

  7. – Lorsque j’étais tout jeune enfant mes parents avaient un petit chien un peu con, assez moche, il aboyait aigu et je lui préférais le couple de serins qui étaient enfermés dans une cage scandaleusement minuscule… quelle tristesse.

    – J’aime assez bien l’idée de la mouette rieuse de Gaston Lagaffe…

    – Les moustiques me font peur tout comme beaucoup de chiens, les serpents et les crocodiles ne devraient pas exister, une chauve-souris me terrorise moins qu’un hippopotame alors que question hippopotames on est assez tranquilles sur le bassin d’Arcachon, ma C5 déteste les sangliers à l’inverse du syndicat professionnel de la carrosserie automobile. Comme les facteurs je déteste tous les propriétaires de chiens qui ne maitrisent pas leurs animaux, j’ai peur de marcher sur une vive lorsque je marche sur la plage, la femme que j’aime à peur des piqûres de ces saloperies qui volent et qu’on ne sait jamais par où se dirigent ces connes à vol stationnaire, je déteste donc le picnic. Le rat fait peur plus encore que le pigeon des villes. Même les reptiles empaillés me glacent d’effroi, sans parler du mauvais goût d’un tel ramasse poussière.

    – Je ne suis pas très fier de moi lorsque je mange quelques côtes d’agneau… alors que je croque avec le même délice une fine de claire Numéro 2 bien fraîche et vivante, ça va de soi.
    Les vaches et leur placidité m’amusent plus que les taureaux, je trouve très moche un mouton et j’adore observer le vol des hirondelles et le couple de merle qui niche à côté de chez nous, bien sûr nous abreuvons et nourrissons les passereaux et le vol des grues m’émeut beaucoup.
    Parfois je considère que le nombre d’animaux de compagnie présents dans nos sociétés avancées est beaucoup trop élevé, il dénote comme tout autre phénomène de compensation le mal être, ce n’est donc pas prés de décliner, d’autant que le marché est très juteux.
    Je fais partie de ces personnes qui souhaitent adopter un chien dans quelques années. Je suis un carnivore a consommation de viande raisonnée tout comme pour l’alcool d’ailleurs. Est-il besoin de préciser que je ne ferais pas de mal à un animal et que je ne fais que les chasser lorsqu’ils nous incommodent. Je n’ai pas voté pour le parti des animaux, ça viendra peut-être…

    – Pas trop eu d’histoires avec un animal, ce n’est pas facile pour aller au restaurant et puis je ne suis qu’hétérosexuel.

    Bleck

    Like

  8. hello… je débarque ici… Loulou a participé à ta rubrique plusieurs fois, et j’ai enfin pris le temps de venir par ici puisque tu en ai à l’origine non? J’étais déjà passé par ici plusieurs fois il y a quelques temps, mais je ne sais plus si j’vais laissé une trace de ce passage lol… parfois je lis sans forcément commenter…
    j’ai trouvé ton idée des souvenirs du dimanche bien sympa, du coup je me suis lancée…
    J’ai publié ma participation à l’instant sur mon blog.
    Bravo pour avoir réussi à tenir le serpent, moi j’aurais pas pu, même si c’est pas l’animal qui me fait le plus peur lol…
    et moi je dis toujours, celui qui n’aime pas l’animal, n’aime pas l’homme non plus….

    Like

    • Re-bienvenue, je reconnais ton nom donc tu as dû laisser quelques messages par ici dans le passé 🙂 Je pense aussi qu’un être humain qui ne peut pas respecter un animal ne pourra jamais respecter d’autres êtres humains.

      Like

  9. Bibigeneve

    – Mes parents ne voulaient pas d’un animal à la maison, mais j’ai quand même réussi a avoir un cochon d’Inde vers 16 ans. Je l’aimais beaucoup. Hélas, j’ai eu la mauvais idée de le mettre dans le jardin, pour qu’il profite de la verdure, mais une guêpe l’a piqué et il en est mort. Ma collègue de travail m’en a donné un autre, mais ce n’était pas pareil ! Je l’ai laissé à ma petite sœur quand je suis partie de la maison.
    – Enfant, je me rappelle de Poly. Nous n’avions pas la télévision, mais je voyais le feuilleton quand j’allais chez mon oncle. Sinon, nous allons régulièrement voir les films qui ont des animaux pour vedettes : “Mia et le lion blanc”, “Le loup et le lion”, “Mystère”, “King”, “La panthère des Neiges” (mention spéciale pour celui-ci), pour ne citer que les derniers sortis.J’avais adoré “L’ours” de Annaud.
    – Je me suis faite aux petites araignées, mais je crains toujours les grosses, ainsi que les serpents.
    – Je suis une “mère-chats”. J’en ai eu sitôt mariée, et pendant des années. Puis j’ai arrêté quelques temps car je vivais seule, travaillais à temps complet, et partais souvent à Genève ou chez ma fille. Jusqu’à ce qu’on craque pour Saphyr il y a un an. J’ai eu 2 gros chiens, mais j’ai dit “jamais plus” !!! Nous mangeons de la viande, mais pas tous les jours. Et je ne supporte pas la maltraitance envers les animaux.
    – Ado, un copain m’avait trouvé des têtards. L’un, après s’être débarrassé de ces congénères, a bien grandi dans son bocal. Quand il est arrivé au stade de minuscule grenouille, j’ai mis une grosse pierre pour qu’il puisse se poser. J’ai mis le bocal sur la fenêtre de ma chambre, et je suis partie 2 ou 3 jours en course d’école. Quand je suis rentrée, je l’ai retrouvé tout sec sur le bord de la fenêtre. Je n’avais pas pensé à mettre une gaze sur l’ouverture, et il avait sauté à l’extérieur du bocal. J’en aurais pleuré !

    Like

  10. Isabelle

    – Mes parents ne voulaient pas d’animal à la maison, mais ma soeur a tout de même eu de jolis guppys.
    – Toute jeune, j’ai aimé Skippy le kangourou dont je regardais certains épisodes chez mes grands-parents.
    – Je n’ai peur que des chiens, car petite, je me suis fait mordre au mollet en rentrant de l’école, le soir toute seule dans le noir par un chien qui ne voulait pas me laisser passer. Quant j’ai hurlé ( de douleur, j’aurais dû hurler de peur avant ) il est parti.
    – J’aime tous les animaux ( même les chiens ), je les respecte, même les moustiques qui m’aiment aussi. Je n’écrase jamais les petites bêtes, même si des personnes qui adorent leur chien et chat me l’ordonnent….. je prends alors délicatement fourmis, araignées, gendarmes…que j’éloigne des gens qui en ont peur ou qui sont rebutés. Je n’aime pas entendre: “Oui, mais les insectes, c’est pas pareil… on n’a pas la même relation avec…!!”
    – Non loin de chez moi, il y a un cerisier, à l’écart de toute habitation et qui n’appartient à personne. Mon mari va, un jour y faire la cueillette. Il revient peu après avec un joli coffret. Je lui demande pourquoi il a mis les cerises dans une si jolie boîte. Il me la tend, je l’ouvre et y découvre 3 chatons, blottis les uns contre les autres et n’ayant presque plus la force de miauler. Il faisait très chaud ce jour-là et le coffret était abandonné, fermé, au pied du cerisier en plein soleil…… Une voisine, qui adore s’occuper des chats “libres” de notre rue les a réchoupillés, en a gardé un…une, qui s’appelle Cerise et a donné les autres à ses enfants. Heureusement que mon mari est gourmand de mon clafouti aux cerises !

    Like

  11. Mon premier chat s’appellait Misha. Il se reposait dans notre jardin devant et, quand les gens promenaient leurs chiens, il sortait dans la rue pour attaquer les chiens. Enfin les proprietaires de chiens traversaient la rue en passant par notre maison, ou si leurs chiens étaient petits ils les prenaient dans les bras et ils couraient pour ne pas traîner! 🤣🤣🤣

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: