c'est pas moi je l'jure!

infinita tristeza

Je suis en train “d’écouter” une dame nous parler, et comme vous pouvez le remarquer, ça me passionne! Trois heures de réunions aujourd’hui, trois heures demain, et trois heures jeudi, pas toutes sur le même thème mais toutes aussi passionnantes les unes que les autres! Heureusement, je me suis donné la permission d’assister à ces réunions sur Zoom, (parce qu’Albert est en vacances donc je l’ai prévenu qu’il m’avait donné la permission et lui ai interdit de me répondre, parce qu’il est en vacances), et donc je peux écouter tout ça d’une oreille et faire des petits jeux de cartes sur mon ordinateur ou même écrire ce post. Et en plus, jeudi matin je dois enseigner pendant quatre heures, ce qui fait que je ne pourrai pas participer aux trois dernières heures de cette orientation “assommante,” comme aurait dit ma grand-mère. Miss Penny Poupoune Chérie dort tranquillement à côté de moi, la veinarde!

L’annonce pour la recherche d’un nouveau directeur/directrice de mon ex-centre d’aide aux étudiants en Alberta est sortie aujourd’hui! La chouette copine (dont le mari travaille toujours à IKEA et avec qui j’ai passé mon dernier bon Noël) qui m’avait remplacée lors de mon dernier pseudo-congé sabbatique (de janvier à juin 2020) m’a remplacée pendant 8 mois après mon départ et a changé peu de chose, mais elle a déjà dû se battre pour garder ce qui existait. Malheureusement, ensuite, la hiérarchie n’a pas renouvelé son contrat et a fusionné mon centre avec celui de mon copain Tom.

Tom a pris sa retraite en 2021, hélas, et c’est une pouffiasse que je détestais bien avant mon départ qui a maintenant la charge des deux centres. Je savais qu’elle allait tout démolir mais je suis surprise par la vitesse à laquelle elle le fait! Toutes les opportunités que j’offrais à mes employés (qui étaient donc des étudiants en même temps, de premier, deuxième, et troisième cycles) ont été supprimées: recherche, enseignement, bourses d’études, conférences, publications, développement d’ateliers, etc. et ces pauvres jeunes ne font maintenant plus que le minimum. La pouffiasse ne leur permet plus de s’investir, de s’intéresser, de participer, d’apprendre, de partager, de grandir, de penser.

Le job de directeur/directrice publié aujourd’hui est donc, sans surprise, un boulot purement administratif, ennuyeux à mourir, et complètement à l’opposé de ce que j’ai construit pendant 12 ans. (En plus, les personnes intéressées n’ont que cinq jours pour envoyer leur dossier de candidature; ils veulent visiblement garder la pouffiasse.) Je m’y attendais à 100%, la même chose est arrivée après mon départ de Toronto. Mais je suis malgré tout très triste et en colère contre toutes opportunités détruites d’un revers de main, et toutes ces occasions perdues pour tous ces employés/étudiants qui étaient si avides d’apprendre, si passionnés, si intelligents! Dieu que le monde est con, parfois!

Je suis arrivée à Kingston il y a exactement un an!

23 comments

  1. Moune

    Ça fait donc un an que je te lis ! Je ne commente jamais, j’ai horreur d’écrire sur mon téléphone. Cette société favorise aux postes de responsabilité des êtres stupides et dénués d’humanité. C’est la norme. C’est ainsi que le nouveau monde s’installe. C’est terrifiant. Bonne journée.

    Like

  2. Mme Chapeau

    Comme vous, je trouve cela très triste.
    Une personne qui ne comprend pas, surtout à ce niveau, que permettre aux « employés » de s’investir améliore le fonctionnement de l’entreprise, ça ne devrait pas exister, mortecouille!

    Like

  3. Comme c’est triste, en effet!
    A un tout autre niveau j’ai quitté mon poste de directrice d’école, et depuis (j’ai toujours des amis dans la place), la liaison entre les écoles maternelle et élémentaire, que j’avais tissé patiemment, a été foulée aux pieds, disparue, par une pétasse qui croit posséder la vérité (et qui se plante) et snobe (comme si son avis importait!) les collègues.

    Like

  4. Déjà un an!
    Il me semble que tu as bien fait de quitter ton ancien poste car l’énergie que tu aurais dû déployer pour maintenir ce que tu avais réussi à mettre en place t’aurait encore plus épuisée mais c’est dur de voir détricoter ce qu’on a fabriqué…..j’ai un peu connu ça.
    Par contre j’aurais bien aimé avoir la possibilité de réunions par Zoom. Ma capacité à m’y endormir avait fini par être remarquée par mes collègues qui s’en sont gentiment moqué lors de mon pot de départ en retraite…

    Like

    • Je ne sais pas ce qui se serait passé si j’étais restée, j’aimerais bien le savoir 🙂 Quant à m’endormir dans les réunions, ça ne m’est jamais arrivé, mais le nombre de sudokus et autres petits jeux crétins que j’ai pu faire est astronomique 😉

      Like

  5. Magali

    Quel bouquet as-tu acheté pour cet anniversaire ?
    Notre société évolue, le paraître prime sur l’être ; au travail c’est donc la suffisance au d’triment de la compétence. Honnêtement, qui pourrait avoir l’envie d’y consacrer autant de temps et d’énergie que toi alors qu’il est tellement facile d’effacer le souvenir de ce qui était et pourrait être ?

    faisais remarquer dans une de tes réponses que personne n’était étonné et admiratif de l’étendue de ta culture française. Personnellement, je te perçois comme en premier lieu comme francophone d’un haut niveau, cela me paraît donc normal.
    Par contre c’est l’étendue de ta culture de langue anglaise qui me sidère toujours.

    Like

    • Je n’ai rien acheté du tout pour cet anniversaire, j’ai juste bu une bière bien fraiche 🙂 Je plaisantais en ce qui concerne l’étendue de ma culture, hein, parce que je n’ai absolument AUCUNE culture française (à part peut-être le Petit Nicolas), mais ça fait 27 ans que je vis dans des pays anglophones, donc il n’y a rien d’étonnant à ce que j’en possède un peu de culture 🙂

      Like

  6. la zia

    heureusement que tu es partie à temps, tu y aurais laissé ta santé complètement et ça n’en valait pas la peine, même si tu rames là ou tu es… inouï comme on met des années à tisser du bon travail et de fructueuses relations et comme un(e) taré(e) peut tout détruire en un clin d’oeil.. c’est déprimant. Y’a qu’à voir les dégâts causés par Trump…

    Like

  7. Wam

    Je comprends bien que ce soit assez déprimant, de voir tant d’années d’efforts et d’investissements reduits à neant ou presque, au détriment d’êtres humains et in fine de l’avenir d’un pays.
    (Oui, carrement !)
    Et cela n’a pas l’air de beaucoup entamer ton envie de changer les choses à la FAK !
    [Là, présentement, c’est mon dernier jour de vacances. Ma mère fait des crêpes. Mhmmm que ca sent bon !!!
    Merci de votre attention, vous pouvez reprendre une vie normale 😆 ]

    Like

  8. Oui c’est triste de voir que ce que tu as construit avec patience est détruit d’un coup. Mais un jour quelqu’un d’autre arrivera à la direction, se dira que c’est le gros bordel et engagera quelqu’un pour tout reconstruire patiemment…

    Like

  9. catandfivecats

    bon anniversaire😉! (que le temps passe vite)
    Je suis très triste pour toi, pour le démantèlement de ton ancien service mais il me semble que ce soit la norme maintenant, détruire ce qui fonctionne bien, dans ton domaine mais dans tant d’autres! eh non, je ne suis pas nostalgique…🙄
    courage, bises de réconfort

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: