c'est pas moi je l'jure!

l’alcool n’y change rien

Mercredi soir, une tonne de briques m’est tombée sur le coin de la tronche! Comme ça, paf, alors que je ne lui avais rien demandé! Tout ça parce que j’ai invité Ze Boss (la nouvelle!) à venir diner chez moi le 10 août et que bien sûr, j’ai commencé à me demander ce que je pourrais bien lui faire à manger. J’ai donc ouvert l’index de mes recettes pour trouver un peu d’inspiration… mais au lieu de ça, je suis tombée sur cette recette, faite avec un mélange d’herbes, de salades variées, et de fleurs, que je trouvais à mon petit Brick Works Farmers’ Market préféré adoré…

… où je ne peux plus aller!

D’accord, l’Amérique du Nord c’est nul par rapport à l’Europe en ce qui concerne la bouffe. D’accord, c’est difficile de trouver des bons trucs qui ne coûtent pas la peau des fesses. Mais à YYZ, si on y mettait le prix, on trouvait de tout, et ce maché bio était génial. Le pain était exquis, le fromage frais, les légumes originaux, locaux et variés… tout m’inspirait et me donnait envie de cuisiner encore et encore! Et j’avais une pâtisserie dont j’adorais les pains au chocolat et les chaussons aux pommes, et une fromagerie géniale, où je trouvais des crottins de chèvre bien secs, sur le chemin du boulot!

Ici, ça fait un mois que je cherche du pain et du fromage. Du pain pas carré et dans un sac en plastique et du fromage pas orange et en cire, quoi (bon d’accord, j’avoue que j’ai trouvé du parmesan divin (coupé devant mes yeux) et même pas cher au Italian Centre). Et des légumes intéressants. L’autre jour, j’ai dû faire trois “grands” magasins avant de trouver des échalottes et les vendeurs ne savaient même pas ce que c’était!

Sans parler des trucs bios, qui sont rarissimes et hors de prix, et du lait, qui n’existe qu’homogénéisé (régulation de l’Alberta merci beaucoup!) et je déteste ça!

Je peux honnêtement dire qu’en ce qui concerne les fruits et les légumes, je trouvais plus de variété et de fraîcheur dans mon trou perdu au milieu de mon champs de maïs! Et en ce qui concerne les produits internationaux, YYZ c’était vraiment génial. Vous voyez le choc qu’ont les français quand ils arrivent pour la première fois devant un “étalage” de “fromages” au fin-fond de l’Amérique profonde? Ben je suis en train de (re)vivre ce choc, ici, à tous les niveaux, et surtout avec les fruits et les légumes! Ici, non seulement c’est l’Amérique profonde, mais en plus c’est le Grand Nord, faut pas que je l’oublie!

La seule chose positive, dans l’affaire, c’est que je vais peut-être enfin arriver à perdre un peu de poids puisque j’ai de moins en moins envie de faire la cuisine…

halloumi

Cette petite salade d’été (inspirée par une recette de Donna Hay) fut aussi surprenante que délicieuse!

1. Dans une poêle (ou sur un BBQ) (j’ai utilisé ma super poêle-grill), faire griller 10 minutes quelques asperges entières (couper la base si elle est dure), si possible des asperges pas trop épaisses. Si vous faites ça dans une poêle, vous pouvez mettre un tout petit fond d’eau au début, sur le feu très fort, pour que ça fasse de la vapeur et que ça cuise un peu plus vite. Il faut que les asperges soient encore croquantes! Réserver.

2. Dans la même poêle, mettre un petit peu d’huile d’olive et faire griller à feu vif quelques poivrons colorés (j’en avais un jaune, un orange, et un rouge) coupés en lanières d’un ou deux centimètres de largeur. Réserver.

3. Dans la même poêle, toujours, faire griller du halloumi coupé en tranches d’environ 1 centimètre. C’est un fromage de Chypre (au lait de chèvre et brebis), salé, bien compacte (la texture est un peu comme celle de la mozzarella), et qui ne fond qu’à très très haute température, donc idéal pour le BBQ! Le faire bien griller des deux côtés, plus c’est grillé plus c’est bon (enfin, pas brûlé quand’même, hein).

4. Servir (tiède si possible) les asperges, les poivrons, et le halloumi avec une vinaigrette peu salée (comme le halloumi est déjà bien salé par nature) à l’estragon et à la moutarde.

Réussite: 10/10! A tomber! C’est coloré, croquant, bon pour la santé, parfait pour le BBQ, et facile à faire. Et le halloumi grillé c’est comme les chips: une fois qu’on a commencé on ne peut plus s’arrêter!

PS. Joyeuse fête nationale à mes compatriotes 🙂

23 comments

  1. Fabulous Fabs

    J’ai aucune idée de ce que ça donne mais j’ai trouvé ça sur la toile à ATPN pour du pain qui n’est pas du Weston, si ça peut t’aider:

    Bon Ton Bakery,
    149 Street, just north of 87th Avenue
    http://www.bonton.ca

    http://www.wildearthbakery.com
    8902 99 Street NW

    Italian Bakery Co.
    10602 97 ST NW
    Cross Street: 106 AVE NW and 97 ST NW

    Breadland Organic Whole Grain Bakery
    642-11642 104 Ave
    (780) 454-5556

    Fresh Start Bistro & Catering
    http://www.freshstartbistro.com
    484 Riverbend Square

    J’ai aucune idée aussi si c’est loin pour toi par rapport à ton appart ou ton boulot.

    Like

  2. Hum, ça me rappelle Dublin à moi…
    A Dublin il fallait avoir carrément un autre salaire que le mien pour manger du bon fromage ou des légumes… Pas des bios, hein, juste des légumes…
    Le mieux qu’on trouvait c’était chez M&S : sous plastique 😦 haricots verts déjà équeutés 😦
    Une fois, ma mère en revenant du marché (à La Rochelle) m’avait envoyé un colis de légumes en Chronospost 🙂 Ca faisait tellement longtemps que j’avais pas vu un si joli assortiment que j’en étais toute chavirée:-)

    Bon courage…

    Like

  3. Fabulous Fabs, ouah, t’es douée 🙂 Alors, pour le pain, je vais aller voir Bon Ton qui est assez loin de chez moi mais ça peut en valloir la peine 🙂 Je vais aller voir la Italian Bakery aussi, qui n’est pas très loin de chez moi. Et Breadland Organic aussi, peut-être… Les autres sont vraiment loin… mais faut voir 🙂 Pour le bio, je suis allée aux Organic Market. Il y a énormément de produits bios de nettoyage, de santé (crèmes, etc.), et de boîtes de conserve (ce qui est chouette, effectivement), mais pour les légumes, c’est aussi bof bof qu’ailleurs (sauf qu’au moins c’est bio, c’est vrai!), parce que simplement, à part 2 tomates et 3 patates, y’a pas grand’chose qui pousse par ici. Pour le fromage, faut que j’aille voir, y’a pas mal de gens qui m’ont parlé de ce magasin, effectivement. Je te tiens au courant 🙂

    Mahie, wouah, un colis de légumes? C’est original 🙂 C’est fou ce que les choses “normales” de la vie peuvent nous manquer quand on ne les a plus, hein? J’ai une copine à Paris qui m’a envoyé des crottins de chèvre un jour, quand j’étais en Indiana. Ca puait, c’était infernal (pauvre facteur 😆 ) mais c’était divin!

    Like

  4. julie

    je comprends bien ce que tu vis, je passe la majeure partie de l’année à déguster les “savoureux” mets que nous propose la cuisine de l’internat, en gros quand on va prendre le petit dej à 7h00 ils sont en train de cuire le déjeuner…le plus étonnant à voir préparer sont les ommelettes : oeufs en poudre, eau et une sorte de truc qui a le role de fromage….huuumm que du bonheur…^^

    c’est avec plaisir que je t’enverrai un colis de bonnes choses ( par contre je ne peux pas te garantir que se soit de bonnes chose pr le poids vu qu’en bretagne on adddooore le beurre, salé bien sûr…) tu n’as qu’à demander !!
    Il doit bien y avoir des choses spécifiques au grand-nord et délicieuses…non ?

    Like

  5. Tu as un grand balcon… peut être pourras-tu t’essayer à planter quelques trucs au printemps prochain ? On t’envoie des graines 😀 t’es sure d’avoir du bio ! Y-a-t-il une pépinière dans le secteur ?

    Like

  6. Je ne veux pas tourner le fer dans la plaie (puisque tu ne peux pas faire ce qui te plaît) mais je n’ai pas pensé une seconde que tu t’installais en Alberta pour des raisons gastronomiques. Car si j’y avais pensé un instant, je t’aurais mise en garde.
    Tu es au pays du boeuf. Il faut donc, si tu veux vivre comme les Albertains, que tu achètes de gros steaks d’au moins cinq centimètres d’épaisseur, que tu mangeras bleu avec des pommes de terre…

    Like

  7. Oh la la ma pauvre, je compatis. Tu aurais dû t’installer un peu plus à l’ouest encore, Vancouver c’est le royaume du bio! Au début, comme à chaque fois que je me suis installée dans un nouvelle ville, il y avait plein de choses qui me manquaient, mais je me suis adaptée et surtout j’ai appris à connaître les bonnes adresses. Ca prend un peu de temps, mais je suis sûre que tu finiras par en trouver!

    Like

  8. julie, misère, comment fais-tu pour supporter ça?? Viens vite ici que je te fasse … heu… un bon steak et des patates 😉 Pour les découvertes, hier j’ai acheté des saskatoons (d’où vient le nom de la ville du même nom), des baies assez étranges qui ressemblent un peu à des myrtilles mais ont le goût de pomme… mmm… pas sûre à quoi ça sert 😉

    Mahie, c’était sympa comme cadeau 🙂

    heidi, c’est sûr qu’au printemps prochain, je me mets aux haricots verts, parce que ça, ça me manque beaucoup (ici, ils sont énormes et super moches)! Je veux bien des graines de haricots, si t’en as 🙂 (quoi que j’imagine que c’est super interdit d’importer ce genre de chose…).

    Anne fra Sveits, j’ai effectivement découvert un “italian market” où on trouve quelques trucs sympas (toujours peu de légumes) comme conserves, gâteaux, pâtes, fromages à pâte dure, confiserie, etc. 🙂 C’est pas cet hiver que je vais perdre du poids!

    Alcib 😆 tu vois, tu ne m’as pas prévenue à temps, et maintenant, je me retrouve dans ce bled perdu au milieu de nulle part et je vais être obligée de me mettre à manger de la viande et à conduire un 4×4! A bien merci 😉

    Véronique, c’est intéressant, pour le moment je passe par des moments de grande déprime (genre je rentre dans un magasin bio avec plein d’espoir et je suis aterrée de voir qu’il n’y a pratiquement rien comme légumes) et puis des moments de grand bonheur (genre je rentre dans l’italian market et je trouve du parmesan divin et pas cher)… Je pense que je trouverai bien des choses chouettes et j’espère que ça m’aidera à survivre quand il y aura encore moins de fruits et de légumes, dans quelques mois 🙂

    Like

  9. catherine

    et donc tu as fait ta recette pour ta chef?

    elle a aimé au moins?

    tu pourrais faire pousser des tomates sur ton balcon l’été prochain, tu aurais au moins de quoi te faire une petite salade!

    Like

  10. oui je crois qu’il faut surtout que tu trouves un marchand de graines, Heidi a raison, ton balcon est vraiment grand, tu peux y faire pousser plein plein de trucs!

    sinon je crois bien que c’est en cuisinant qu’on perd du poids 😉 (et pas le contraire)

    Like

  11. A priori tu devrais pouvoir faire pousser des poivrons, des aubergines, et des courgettes sur ton balcon, même dans le grand nord. par contre les haricots je ne sais pas, ça n’a pas besoin de chaleur pour monter à graines ?

    tiens, l’halloumi, c’est marrant, j’y ai goûté pour la première fois cet été et j’ai été surprise de constater que c’est le seul et unique fromage que je peux avouer ne pas aimer 😆 . Je ne l’ai peut être pas assez grillé, c’était gras et surtout vraiment trop salé.
    ta salade est tellement magnifique, y’a pas, il faudra que je réessaye !

    Like

  12. julie

    faim de bonnes choses oblige, tous les internes ont un vrai garde-manger dans leur chambre…^^ (d’aillleurs pdt la semaine, je tuerai pour un bon steak et des patates…^^)
    Des myrtilles qui ont le gout de pommes…je suis curieuse de voir ce que tu vas concoter ac ça…
    En France il y a un systeme qui permet de s’approvisionner en légume de qualité, directement à l’agriculteur, ça s’appelle une AMAP (association pourle maintien d’une agriculture paysanne). Toutes les semaines tu reçois un panier de légumes de saison, ça n’existe pas par chez toi ?
    Alors, comment se passe l’acclimatation à ton nouvel(ééénnnnoooorrmmmmee ^^ )appartement ? Les coquines s’y plaisent .?

    Like

  13. catherine, nan, mais cheffe vient le 10 août, j’ai encore le temps de me torturer pour trouver LE truc à lui faire 🙂

    a n g e l, crois-moi, comme je cuisine beaucoup et que je suis seule pour manger mes plats, j’ai le tour de taille (et de cuisses!!) qui prend de l’empleur 🙂

    heidi 😆 je vais m’y prendre à l’avance cette fois-ci et tout faire dans les règles de l’art, beaux gosses costauds inclus!

    Krysalia, c’est effectivement assez salé le halloumi, mais je n’ai pas trouvé ça gras… enfin, c’est sûr que ce n’est pas léger! Mais plus c’est grillé et meilleur c’est. Pour les haricots, il suffit peut-être que je transforme mon salon en serre? 😉

    julie, je sais que dans ma ville précédente, il y avait ce système de paniers de légumes hébdomadaire (mais il fallait aller le chercher à la coopérative, pas trop pratique pour moi). Ici, je ne sais pas encore, mais si c’est pour avoir les quelques rares légumes que je trouve dans les supermarchés, c’est pas la peine. A part ça, on s’installe bien dans notre “petit” appartement, merci 🙂 Il faut encore suspendre quelques tableaux et bibelots, démonter la porte de ma chambre et mettre de jolis rideaux à la place, et deux-trois autres trucs comme ça, mais ça commence à ressembler à quelque chose de sympa. J’ai même trouvé de jolies lampes pour la chambre d’amis… qui t’attend toujours 🙂

    Like

  14. Fabulous Fabs

    Un petit truc pour rendre ce fromage moins salé et si on est pas trop pressé pour le manger, c’est de mettre le bloc d’Halloumi dans un contenant qui se ferme, rempli d’eau et de le laisser dessaler dans le réfrigérateur pendant 24 hres en changeant l’eau une ou deux fois.

    Like

  15. elPadawan 😆 miam! La 100 mile diet je peux l’oublier, va, 100 miles ça va tout juste jusqu’à Red Deer, et à part les doughnuts, à Red Deer, y’a pas grand’chose!

    Fabulous Fabs, tu trouves tout, toi 🙂 Tu me trouverais pas un bel homme, riche, célibataire, généreux, intelligent, de 35-40 ans, aussi, dans les parages? 😉

    Like

  16. Aisling

    Hello, Dr. Caso – ca fait un moment que je n’ai plus poste de commentaire, mais je rode toujours dans les parages…

    Pour le pain, je te conseille vivement une machine a pain, ca change la vie! OK, le pain sera toujours plus ou moins carre, mais au moins 1/le pain blanc “francais” est le plus facile a faire (et tu peux faire une version baguette en la cuisant dans ton four) 2/ le pain se garde vachement plus longtemps que les cochonneries sous plastique 3/ tu maitrises les ingredients qui vont dedans 4/ il y a plein de variantes geniales a experimenter: pain au noix, pain complet, pain aux olives, pain aux herbes, etc. c’est un regal!!! C’est meme possible de faire de la brioche… Bon, j’avoue, pour l’instant je me contente entierement des options ou il faut juste jetter les ingredients dans la machine et appuyer sur un bouton… Mais c’est deja genial. En six mois, la machine a ete plus que rentabilisee et mon seul regret est bien de ne pas l’avoir achetee plus tot.
    Bonne patisserie! 🙂

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: