c'est pas moi je l'jure!

feu de paille

Il fait toujours très très sec à ATPN. Aujourd’hui, par exemple, le taux d’humidité était de 15%! A Lausanne, au même moment, il était de 78%. Mais ça c’est normal. En plus, depuis 10 jours, il fait extrêmement venteux, et ça c’est déjà moins normal. Mais le plus anormal c’est les températures! Après la neige du 6 mai, les températures sont montées en flèche à des niveaux pratiquement jamais vus: 25, 26, 27 degrés, même 28ºC aujourd’hui!

Alors bien sûr, tout le nord-ouest de l’Alberta est en feu. Et vendredi soir, un building exactement comme le mien au nord d’ATPN, avec 106 appartements, a pris feu. Le vent aidant, le feu s’est propagé très rapidement et 14 unités de pompiers ont dû intervenir. Finalement, entre le feu, la fumée, et les dégâts d’eau, l’immeuble entier a été condamné!

Ce n’est pas le premier incendie d’ATPN, bien sûr, et j’ai déjà vécu un certain nombre d’alarmes dans mes appartements. Mais peut-être est-ce parce que l’immeuble en question ressemblait beaucoup au mien, ou parce qu’une de mes camarades de classe de ce week-end hébergait une amie qui vivait dans cet immeuble… Toujours est-il que ça m’a fait un peu plus réfléchir que d’habitude.

A Toronto, au 20ème puis au 30ème étage, il était hors de question que je puisse descendre tant d’étages à pieds avec deux sacs remplis de chats bringballants sur mes épaules (si déjà j’arrivais à attrapper les deux chats en questions). J’étais donc toujours parfaitement calme et prête à cramer avec mes deux poilues. Et à ATPN, au 4ème, lors des quelques alarmes que j’ai vécues ici, je suis aussi restée dans mon appartement à cause des deux chats. Mais maintenant, avec un seul chat? fraises2 Quarante-huit heures plus tard, dimanche à 22 heures et quelques, j’ai eu ma réponse. L’alarme a retenti dans tout l’immeuble alors que j’étais en pyjama, en train de regarder un vieil épisode de Bones, toutes fenêtres et portes-fenêtres ouvertes parce qu’il faisait encore 21 degrés (à 22 heures passées, donc!).

Calmement, je me suis levée, je suis sortie de ma chambre avec Calinette et ai fermé la porte (pour ne pas que Calinette puisse sortir sur le balcon), puis j’ai fermé la porte de la chambre d’amis (pour ne pas que Calinette puisse aller se planquer sous le lit), ainsi que la porte-fenêtre du salon (pour ne pas que Calinette puisse sortir sur le balcon par là non plus). Ensuite, j’ai sorti le sac à chat du placard de l’entrée et j’ai appelé Calinette en priant pour qu’elle ne monte pas dans le loft parce que là c’était foutu. Calmement. Finalement elle est venue et j’ai réussi à la mettre dans son sac. J’ai ensuite pris mon téléphone et mon sac à main, je suis sortie dans le couloir (pieds nus et toujours en pyjama, donc) où l’alarme nous a déchiré les tympans, j’ai fermé ma porte à clé, et j’ai rencontré ma voisine qui m’a aidée à porter Calinette jusqu’en bas de l’immeuble.

On a attendu environ 30 minutes que les pompiers fassent le tour de l’immeuble sans rien trouver. Et puis la gentille voisine m’a aidée à remonter la chatoune. J’ai sorti Calinette de son sac, rouvert toutes les portes et les fenêtres, appuyé sur “play” pour continuer Bones… et l’alarme s’est remis à sonner!! Mortecouille!

C’est là que j’ai décidé que cramer dans mon appartement avec Calinette c’était finalement une excellente idée, et Calinette et moi sommes donc sorties sur le balcon pour admirer le va et vient des pompiers et des voisins en bas devant l’immeuble pendant encore un bon quart d’heure… et puis tout le monde est rentré se pieuter! fraises1 Pour 6 personnes: 7 g de gélatine en poudre, le jus d’1 citron, 250 g de fraises, 160 ml + 250 ml de crème fleurette, 75 g de sucre, 30 ml d’eau, 2 blancs d’oeufs, 13 g de sucre glace, poudre de fraises ou fraises séchées (freeze dried) pour décorer

Faire gonfler la gélatine dans le jus de citron pendant 10 minutes. Faire fondre au micro-onde pendant 10 minutes.

Mixer (en purée!) les fraises au robot puis y ajouter la gélatine. Bien mélanger. Battre les 160 ml crème en chantilly ferme et l’ajouter aux fraises. Réserver au frigidaire.

Mettre le sucre et l’eau dans une petite casserole et porter à ébullition. Paralellement, commencer à battre les blancs en neige. Quand le sirop de sucre a atteint 110ºC, le verser doucement sur les blancs d’oeufs en filet, sans toucher le fouet et en continuant à battre les blancs jusqu’à ce que les blancs soient bien fermes. Plier la meringue italienne dans la préparation aux fraises. Mettre la mousse dans des verrines et réfrigérer au moins 1 heure.

Battre le reste de crème en chantilly ferme mélangée au sucre glace. Sortir les verrines, recouvrir de chantilly, puis saupoudrer de poudre de fraises ou de morceaux de fraises séchées. Réserver au frigidaire 1 heure avant de servir.

Réussite: 10/10! Délicieux, mais pas facile et long à faire! Il faut vraiment que la purée de fraises soit fine pour que le mélange final soit délicat et aérien. Et j’ai eu du mal à verser mon sucre d’une main en continuant à battre les blancs en neige de l’autre et en tournant mon saladier en même temps! On peut décorer de fraises fraîches si on n’a pas de fraises séchées. J’ai fait ce dessert pour ma copine Kana (comme dessert, après les boulette d’agneau) et elle a adoré elle aussi! La recette vient du bouquin “Les gourmandises d’Isa.” isa PS. Pas de photo de truc cette semaine. La semaine prochaine, peut-être, ou le mois prochain…

12 comments

  1. alcib

    Que d’émotions ! Bravo pour ton calme : c’est ce qu’il faut.
    Et si tu ne peux sortir, rester sur ton balcon est une excellente idée. S’il le faut, les pompiers sauront que tu es là et iront te chercher.
    Ici, on nous dit de ne pas fermer la porte à clé lorsque l’on sort parce que l’alarme s’est déclenchée, car, si les pompiers doivent vérifier s’il y a le feu dans ton appartement, les pompiers devront défoncer ta porte ; alors, tu seras bien embêtée, avec une porte… sans porte. Mais espérons que cela n’arrivera jamais.
    Malgré tout, il n’est pas mauvais de devoir ainsi réagir à une alarme-incendie une fois de temps en temps ; c’est un rappel qu’il faut toujours être prêt car… l’incendie, comme le Seigneur, aussi peut venir « comme un voleur ».

    Like

  2. catandfivecats

    que d’émotions .. je ne sais pas si je ferais comme toi, à rester cramer “calmement” avec les chats .. notre instinct de vie est si développé et fort, que je finirais par sauter du balcon (si j’étais à ta place ..)
    j’espère que les techniciens trouveront d’où viennent ces sonneries intempestives .. ou tu te prépares des nuits blanches !
    28°C, ici ça n’arrive qu’une fois par an et encore en été .. mortecouille ! (ha ha!)
    bonne semaine! bises

    Like

  3. Moi, j’ai été dans un vrai incendie. Réveillée à 5h du mat par un chat qui miaulait d’une façon tout à fait inhabituelle, un drôle de goût dans la bouche et du bruit dehors. Le bruit, c’était le camion des pompiers avec son échelle ; le drôle de goût, c’était l’odeur de l’incendie de l’appartement de ma voisine qui avait un syndrome de Diogène (she was a hoarder).
    Et j’ai commis l’erreur de ne pas mettre les chats immédiatement dans leurs caisses de transports, parce qu’ils me tournaient dans les jambes en me collant. On s’est habillés, on a pris nos papiers, nos cartes bancaires, nos ordinateurs, pendant ce temps, l’appartement devenait irrespirable…. Et quand les pompiers ont frappé très très fort à la porte pour nous dire d’ouvrir toutes les fenêtres et de sortir, les minets sont allés se planquer sous les meubles de la cuisine, là où il était impossible de les attraper.
    Alors on a passé tout l’incendie dans la supérette du rez- de-chaussée, à se demander s’ils allaient survivre.
    Heureusement, oui.
    Les pompiers ont réussi à maîtriser, mais il a fallu 2 camions. A un moment, ils pensaient que c’était bon, le 2eme camion à commencé à partir… Et il y a eu un retour de flamme qui a fait exploser toutes les fenêtres dans la cage d’escalier.
    On a été autorisés à rentrer dans nos appartements vers 8h30, les camions étaient toujours là à faire beaucoup de bruit. On était en janvier, il faisait 5° maxi avec les fenêtre ouvertes depuis 5h30, on n’avait plus d’électricité, plus de chauffage, les chats étaient toujours sous les meubles de la cuisine et ne répondaient pas à nos voix.
    Comme on se gelait et qu’on ne pouvait rien faire, on a fermé les fenêtres, et on s’est remis au lit. Et au bout d’un moment, c’était calme, il n’y avait plus de bruit, et les 2 poilus sont arrivés pour nous rejoindre dans le lit…

    Like

  4. Et bien, il fait plus chaud chez toi qu’en Europe…
    Il n’y a pas de dispositif spécial prévu pour l’évacuation des personnes handicapées? (Ici, dans les établissements scolaires, il y a une “pièce de confinement” signalée de l’extérieur, par exemple.)

    Like

  5. Et bien dis donc. C’est chaud chez toi. (au sens propre comme figuré)
    Ici, pluie et froid !
    De temps en temps je visitais le blog d’Isa. Faudra que je retourne voir ce qu’elle fait.
    Ce dessert doit être divin quoique effectivement un peu long à faire.
    Perso, je mélange crème fouettée et fraises mixées + un peu de sucre vanillé et basta.
    C’est bon aussi 😉

    Like

  6. Mel

    Ouh là là, c’est bien compliqué ta recette, même si ça a l’air bon ! Avec les fraises que je prépare avec du jus de citron, je mixe souvent un ou deux yaourts (nature brassé) avec un peu de sucre en poudre et ça me fait un délicieux smoothie. Pour mixer, j’utilise le pied mixer (ou mixeur plongeant) qui me sert souvent pour la soupe. Ma philosophie, c’est celle du moindre effort avec le moins de vaisselle possible.🙂
    Côté incendie, mon père parle souvent d’acheter une corde pour descendre du 6ème étage par le balcon… Faudrait mettre Câlinette dans un sac à dos…Et ça demande de bons muscles dans les bras, mais peut-être qu’en cas de danger l’adrénaline décuple les forces, non ?

    Like

  7. La mousse me plait beaucoup…..le début de ton billet, moins…….c’est le genre de truc qui me fait horriblement peur…..c’est bien que ta minette ait fait preuve de coopération et que ta voisine soit du genre sympa!….j’espère juste que tu n’auras pas à nouveau à tester ce genre d’évacuation…..

    Like

  8. Sans doute la raison que je n’aime pas demeurer dans des tours appartements… beaucoup d’émotions pour une soirée🙂 quand à la chaleur… il fait chaud sur l’île aussi mais le vent de l’océan rafraîchit l’air un brin… j’espère pour toi qu’il fera un brin plus frais et plus d’alarmes incendies pour un grand bout …

    Like

  9. J’ai toujours eu peur des incendies mais heureusement, j’habite au premier étage. Au pire, je peux sauter mais c’est trop haut pour le chien😦

    Pourquoi est-ce que je n’habite pas près de chez toi ? Je pourrais déguster tes nombreuses recettes appétissantes🙂

    Like

  10. N

    Ici il fait plus chaud que chez toi! ha ha. Pas trop de danger de feu ici, les gens qui ont les moyens construisent en briques et béton et ceux qui sont trop pauvres n’ont rien à perdre et mettent le feu de temps en temps eux-même pour voir si il n’y a pas des assurances assez connes pour leur payer de l’argent!

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s