c'est pas moi je l'jure!

les p’tits souvenirs du dimanche soir

Comme chaque semaine, voilà vos questions du dimanche soir! Comme d’hab, je serais très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou même sur vos blogs!

  • Décrivez l’une de vos fêtes d’anniversaire les plus mémorables.

Pour le jour de mes 18 ans, ma mère a organisé une très grande fête avec plein d’amis de la famille et de ma classe aussi. Le thème était autour de la musique parce qu’en même temps, on fêtait l’arrivée du nouveau superbe violoncelle de ma soeur. Le gâteau était en forme de violoncelle, il y avait un grand jeu avec des questions sur la musique, ma soeur a joué de son nouveau violoncelle, et les murs de l’appartement étaient recouverts de partitions multicolores, c’était superbe! On a tous passé un après-midi extraordinaire… et le soir, à 22 heures, ma mère m’a engueulée comme du poisson pourri parce que j’écoutais un nouveau CD que j’avais reçu d’une amie et normalement je devais me coucher à 22 heures. Elle était comme ça ma mère, capable du meilleur et 10 minutes plus tard du pire.

  • De quelles histoires/contes d’enfant vous rappelez-vous le mieux?

Je me rappelle que mon père nous a lu Les contes et légendes de plein de cultures différentes pendant des années. On a lu les Contes de Grimm bien sûr, et peut-être même la Bhagavad Gita ou le Ramayana et le Kalevala. Sinon, Roule galette était célèbre chez nous, et la Petite poule rousse aussi. Pendant quelques années, ma mère écrivait des histoires qu’elle envoyait à ses petits enfants en Allemagne et aux Etats Unis (mon père faisait les illustrations). Elle a malheureusement toujours refusé de contacter des éditeurs.

  • Quelle est la qualité la plus précieuse de vous ami(e)s?

Mes ami(e)s me pardonnent quand on n’est pas en contact pendant longtemps, et quand on se revoit, c’est comme si on s’était vus hier. C’est hyper important, ça, pour moi. Et aussi qu’ils/elles aiment bien bien manger 😀

  • Comment est-ce que vous vous rendiez à l’école quand vous étiez enfant?

Pieds nus dans la neige! Nan, à vélo pendant longtemps, et puis en voiture et puis en train/bus. Quand on était très jeunes, on traversait les vergers–pommiers et cerisiers–et des champs de fraises. Ensuite, Waro avait construit par-dessus et au lieu de piquer des fruits, on piquait des bonbons.

  • Est-ce que vous travailliez pendant que vous étiez à l’université?

Oui. En Suisse, j’étais prof de piano pendant mes études universitaires. Aux Etats Unis, j’étais prof de français à l’université où j’étudiais et goûteuse de purée, puis prof d’anglais dans une école pour étudiants internationaux. Dans mon champ de maïs, j’étais prof de composition (writing).

  • Si vous pouviez remonter dans le temps (juste pour quelques jours, en étant invisible), quel endroit et quelle époque aimeriez-vous “visiter”?

L’Egypte ancienne devait être intéressante, et l’époque de Kennedy et Martin Luther King et la chute du Mur de Berlin aussi. La cour du Roi Soleil serait sûrement fascinante à observer, ainsi que les discussions avec Sartre et Simone de Beauvoir. Mais en fait, ce que j’aimerais le plus, c’est pouvoir observer mes grands parents jeunes, leur vie, la guerre, leurs discussions, leur travail, leurs études, leurs amours, leur époque.

PS. Si vous répondez sur votre blog, merci de faire un “ping” ou de laisser un lien dans les commentaires pour que je puisse aller lire ça chez vous 🙂

14 comments

  1. 1)un anniversaire récent, les autres je ne m’en souviens plus trop, celui 2015, sur Ellis Island, où débarqua une tante de mon grand père, et d’autres membres de la famille, parce que c’était très émouvant, et sur l’ile de la statut de la Liberté à New York, parce que ça faisait longtemps que j’en rêvais..hélas, on n’a pas pu y grimper, la file d’attente est longue de plusieurs mois!
    2) mon père imaginait une histoire à rallonge tous les soirs de ma tendre enfance pour mon frère et moi, j’en ai encore des souvenirs!
    3) la loyauté
    4) en voiture ou en bus, j’habitais à la campagne, loin de tout
    5) oui dans le cadre des études, dès la 4ème année, mais sans rémunération, le maigre salaire des étudiants est venu ensuite
    6) j’aimerais vivre dans 100 ans, mais ce n’est pas ta question! je n’ai pas envie de revenir en arrière, si ce n’est pour effacer certaines années
    bonne semaine! bises

    Like

  2. Alcib

    Je vais tenter de répondre, même si, ces derniers mois, quelques-uns de mes commentaires (tous, sauf un) se sont perdus dans le cyberespace…
    1. Anniversaire(s) le(s) plus mémorable(s) : a) Pour mon vingtième anniversaire, ma famille avait organisé une petite fête et avait invité la famille élargie, des amis de l’époque et quelques amis d’enfance, que je n’avais pas revus depuis des années. C’était évidemment toute une surprise : j’étais partie chercher une amie pour aller au cinéma, mais (après de très longues minutes à attendre qu’elle soit prête – c’était pour permettre à tout le monde d’arriver à la maison – on a téléphoné pour dire que je devais absolument repasser chez moi. C’était chouette.
    b) Pour mon 27e anniversaire, l’ami avec qui je vivais, dans un immense appartement où nous venions d’aménager, doté d’une très grande terrasse, avait organisé une incroyable fête avec beaucoup de monde ; il avait loué des tables, des chaises, etc. Il y avait un buffet incroyable cuisiné et présenté par cet ami, avec plusieurs très bons vins. C’était assez impressionnant et réussi.
    c) Quelques années plus tard, un ami était venu de Paris et organisé, chez moi, un repas de fête assez extraordinaire, avec homard, champagne, etc. Tout était si beau et délicieux !
    d) Je ne peux évidemment pas oublier l’anniversaire 2008, alors qu’Alexander m’avait fait livrer le matin une immense gerbe de roses.

    2. Les contes d’enfants : Je ne me souviens d’aucun conte lu ou entendu ans mon enfance – à moins que l’on considère les dessins animés comme des contes ; s’il y en eut, je ne m’en souviens pas. Les contes sont arrivés très tard dans ma vie. Il me reste donc beaucoup d’enfance à vivre, n’est-ce pas ?

    3. Je crois que la qualité que je considère la plus précieuse, en ce moment, c’est la capacité d’écoute, d’attention, suivie par des interventions intelligentes. J’ai des amis intelligents, mais la plupart n’écoutent ; ce qu’ils peuvent dire n’a souvent pas de rapport avec moi. Je parles amis que je peux appeler, voir en personne. Heureusement, même si le nombre en a rétréci ces derniers temps, il y a les amis lointains et leur correspondance.

    4. Se rendre à l’école : durant mes deux premières années, je ne faisais que traverser un couloir pour me rendre en classe, car j’habitais l’école où enseignaient ma mère et ma soeur.
    Les autres années du primaire, je m’y rendais à pieds. Au secondaire, je m’y rendait en voiture le matin, et je revenais en voiture le soir, à l’automne et au printemps. L’hiver, la plupart du temps, comme tous mes camarades qui habitaient un peu loin du collège, on s’y rendait dans un immense traîneau, complètement fermé comme un bus, chauffé par un poêle è bois et tiré par des chevaux..

    5. Durant mes études universitaires, j’ai été un moment fonctionnaire (protonotaire de la Cour supérieure), au ministère de la justice, puis administrateur de théâtre et, enfin, journaliste à la radio.

    6. Si je pouvais remonter le temps… j’aimerais bien aller faire un tour du côté de Pella, en Macédoine, et voir grandir Alexandre le Grand et le retrouver à divers moments et dans différents lieux de sa courte vie…
    Puis j’aimerais, plusieurs siècles plus tard, faire un saut dans le Kent, en Angleterre, puis à Londres, et un peu au nord de Londres, pour voir grandir mon petit Alexander, le voir jouer au polo, faire ses études à Oxford, puis commencer sa vie d’adulte à Londres, rencontrer sa grand-mère, etc..

    Like

    • Merci d’avoir participé, et pour une fois, ton commentaire ne s’est pas perdu 🙂 J’adore l’image du traineau fermé avec le poêle à bois, quelle aventure ça devait être! Tes histoires d’anniversaire m’ont rappelé mon 40ème anniversaire, aussi, chez ma soeur, quand on est allées voir un match de basketball en limousine à Détroit, c’était parfaitement sensationnel comme journée, merci de m’avoir rappelé ça!

      Like

  3. Miyax

    1) L’anniversaire de mes 16 ans. Mon anniversaire tombe juste après le nouvel an. Pour cette Saint-Sylvestre la famille était réunie chez ma tante. Et ma tante avait prévu de me faire la surprise de fêter mon anniversaire en même temps. Gâteau, cadeaux, chansons… J’étais timide mais heureuse d’être célébrée ! J’ai vu que ma mère était très émue que sa sœur ait organisé ça pour me faire plaisir. Quelques années après la même maladie les a fauchées toutes les deux. J’ai gardé la bougie “16” de cet anniversaire, mais c’est difficile de la regarder, même 16 ans après.

    2) J’avais plusieurs petites livres de la collection “Carnets de bord”, ça rappellera peut-être des souvenirs à certains lecteurs. J’ai lu et relu “Théo le louveteau” et “Arthur le baleineau” un nombre incalculable de fois. Ça paraîtrait peut-être un peu suranné aujourd’hui mais l’ambiance était vraiment incroyable. On était complètement immergé dans le règne animal !

    3) Ha ha alors là facile : mes ami(e)s me pardonnent quand on n’est pas en contact pendant longtemps, et quand on se revoit, c’est comme si on s’était vus hier… Promis c’est vraiment ça !

    4) Pour me rendre à l’école j’ouvrais la porte… Mes parents étaient les seuls enseignants d’une minuscule école d’un minuscule village et on vivait dans l’école, il y avait des pièces “salle de classe” et des pièces “logement”. Le matin je regardais Denver le dinosaure à la télé puis je changeais de pièce à 9h pour aller en classe.

    5) Je n’ai pas travaillé quand j’étais à l’université, je me suis fait entretenir par mon père comme une fille de riche (à ma décharge, dans ma fac de sciences j’avais dans les 35h de cours par semaine). Mais maintenant que je travaille à temps plein j’ai repris d’autres études qui me plaisent vraiment et le soir après le boulot je bûche comme une folle !

    6) J’irais en moins 37 000 ans dans la grotte Chauvet Pont-d’Arc… Mais bon courage pour trouver les moments exacts où les artistes ont travaillé !

    (C’est fou le job de goûteuse de purée. Incroyable.)

    Like

  4. Pingback: Survivance dans la mémoire d’un évènement passé – A Never Ending Summer

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: