c'est pas moi je l'jure!

je voudrais être un fauteuil

La mère du maire… elle est super sympa, elle parle beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup, elle fait plein de promesses dans tous les sens, elle était prof dans la Faculté d’Education, et est malheureusement à la retraite depuis peu.

Je l’ai rencontrée il y a quatre ou cinq ans, parce qu’elle faisait partie d’un comité de doctorat d’une de mes étudiantes. Il y a deux, on s’est revues dans de drôles de circonstances pour un projet qui n’a finalement pas marché.

Et puis là, je l’ai revue lors d’une petite fête pour célébrer le doctorat d’une de mes amies et on a beaucoup papoté. Je lui ai surtout demandé si elle connaissait la doyenne de sa Faculté, puisque je dois rencontrer cette dernière la semaine prochaine. Elle m’a dit qu’elle la connaissait très bien puisqu’elle avait été sa prof d’école primaire!

Elle m’a d’abord invitée à une réception où cette fameuse doyenne devait aller elle aussi mais on est arrivées trop tard, la doyenne était déjà partie. Ensuite elle a dit qu’elle allait boire un café avec elle pour lui parler de moi mais je ne pense pas que ça ait eu lieu. Et aujourd’hui, elle m’a dit qu’elle lui écrirait un petit mot pour me “présenter” avant notre rendez-vous de la semaine prochaine. We’ll see.

Mais aujourd’hui, elle m’a aussi invitée à aller à une petite réception dans une galerie d’art dans le grand hôpital de la ville, et comme je ne suis pas très sociale ces temps-ci, je me suis dit pourquoi pas. C’était des peintures de Gillian Willans, prof et artiste locale, et franchement, c’était pas mal du tout. J’ai particulièrement aimé le tableau ci-dessous, qui était très grand, avec ses couleurs et sa lumière et son chenit…

 Et puis je suis tombée sur le petit tableau ci-dessous et beaucoup de mélancolie et de souvenirs me sont tombés dessus, parce que ça m’a rappelé le salon de mes grands parents. Déjà que ce n’était pas facile d’aller dans un hôpital alors que tous les jours j’essaye de m’habituer à l’idée que ma mère sera morte dans un an ou deux, mais là en plus je suis tombée sur un souvenir de poids, ce salon de mes grands parents où j’ai passé tant d’heures avec eux pendant au moins quarante ans et qu’ils ont quitté il y a deux ans et demi pour aller en maison de retraite… cette table basse où il y avait toujours un bouquet de fleurs et où on prenait l’apéritif, mon grand père assis dans ce fauteuil près de la fenêtre, et ce canapé inconfortable à côté…

Bref. La mère du maire est super sympa, elle a écrit à plein de gens qu’elle connaissait quand il y a eu ce problème de parking handicapé. Je ne sais pas si elle parlera un jour de moi à la doyenne, et j’aurais bien aimé qu’elle m’aide un peu plus de ce côté-là, mais bon au moins elle m’a assurée qu’elle était très sympa. Et puis elle m’a invitée à une jolie petite galerie d’art pour voir une très petite collection qui m’a bien secouée!

12 comments

  1. il faut parfois faire confiance aux gens..wait and see, oui! cette dame a l’air d’avoir une vis sociale variée, et c’est bien qu’elle t’ai prise un peu sous son aile (si je puis dire..)
    moi aussi j’aime bien le premier tableau, très vivant, moins le second, je trouve les couleurs froides,
    mais les goûts et les couleurs..
    une galerie d’art dans un hôpital, on n’en trouvera pas en France..dommage!
    bon vendredi; à bientôt bises

    Like

    • Oh elle a une vie sociale de mère de maire et de grande amie de doyens, et ce n’est pas pour rien que son fiston est devenu maire! Ce n’est pas du tout mon niveau de “société” et je n’y suis pas confortable, mais j’apprécie qu’elle essaye de m’éduquer un peu 😉

      Like

    • Le grand tableau (déjà vendu) faisait plus d’1 mètre de large, et le petit ($800) 30 ou 40 centimètres de large. C’était marrant, elle ne peint que des pièces de maisons, des bureaux, des salons, des chambres, des entrées, des salles à manger… mais avec de détails exquis et des couleurs et des angles intéressants.

      Like

  2. Narayan

    alors tout d’abord, c’est vachement plus simple de te lire depuis que je me suis abonnée (pas très futée la copine !) ensuite, j’aime beaucoup le tableau avec le lit, moins l’autre question de couleurs je pense. En ce qui concerne la mère du maire, tu ne peux avoir que d’agréables surprises … c’est toujours bon à prendre ! (petite pub perso, le fiston a eu son bac 😀 )

    Like

  3. Alcib

    Je n’aime pas trop ces deux tableaux.
    Dans le premier, l’atmosphère me semble lourde (je le vois sans doute ainsi parce que nous sortons d’une semaine de chaleur extrême : même avec le climatiseur qui fonctionne sans arrêt depuis six jours, Rupert n’en pouvait plus). Et le désordre dans cet espace clos, aux murs et plafonds de couleur assez foncée, crée chez moi une forme d’angoisse (légère) . Il n’exprime pas vraiment la pauvreté, mais il n’exprime pas non plus l’aisance : rien que la vie normale des gens les plus ordinaires (c’est peut-être l’« ordinaire » qui me dérange.
    Pour l’autre, c’est tout à fait le contraire : ce coin de salon des années 50 est trop propre, trop bien rangé ; on sent que si l’on y était invité, il ne faudrait rien échapper par terre, ne rien déplacer (il me rappelle un peu trop le salon d’une ex-belle-soeur). Ce deuxième tableau, même s’il est plutôt froid, aseptisé, me semble mieux composé que le premier.
    Je n’ai pas de coup de coeur ; je n’achèterais aucun des deux mais, malgré tout, je crois que je vivrais plus facilement avec le deuxième sur l’un de mes murs.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: