c'est pas moi je l'jure!

cache cache

L’autre jour, certains se plaignaient de ne pas voir plus de Miss Penny sur mon balcon! Le problème c’est qu’elle n’est pas toujours facile à trouver dans ma jungle, ma Poupoune (au pays des navets*) 😉

Et pour utiliser le basilic et l’aneth qui poussent à vitesse grand-V sur mon balcon, j’ai fait cette salade de maïs-patates-basilic, inspirée par une recette du New York Times qui utilisait du maïs frais mais j’en n’ai pas trouvé (et de l’oignon rouge mais je préfère l’échalote) (recette pour 2 personnes en plat principal ou 3 personnes en accompagnement):

  • Ciseler finement 1 grosse échalote et la mélanger avec 3 cuillères à soupe de vinaigre de vin rouge. Laisser mariner pendant que les patates cuisent.
  • Cuire une quinzaine de petites patates rouges (pas besoin de les éplucher si la peau est fine).
  • Pendant que les patates refroidissent, ajouter 3 cuillères de mayonnaise à l’échalote, ainsi que du sel et du poivre. Bien mélanger.
  • Ajouter le maïs en grain.

  • Couper les patates en rondelles et les ajouter au mélange d’échalote et mayo.
  • Ciseler des tones de basilic et plein d’aneth et l’ajouter aux patates. Il faut que le basilic et l’aneth (et l’échalote) soient des ingrédients à part entière, pas juste des condiments! Il faut que ça croque! Bien mélanger et laisser reposer au moins une heure au frigo.
  • Servir avec un peu d’aneth fraîche en décoration.

Réussite: 10/10! C’est super facile à faire et absolument délicieux! Je ne pensais pas que le basilic et l’aneth iraient bien ensemble mais si, c’était très frais et agréable comme mélange.

* Je l’appelle souvent comme ça, ma jolie Miss Penny chérie, en hommage à ma mère qui nous répétait souvent (quand elle voulait qu’on croit qu’elle avait eu une enfance horrible) “tu ne peux pas comprendre, quand j’étais enfant, je n’avais qu’un seul livre, Poupoune au pays des navets, mais qu’est-ce que je l’aimais!”

PS. Les analyses de sang n’ont rien révélé d’autre que ce qu’on savait déjà à propos de ses reins, kidney disease stage 2. Ouf. Mais ça n’explique pas la toux.

23 comments

  1. emmanuelle blum

    Qu’elle est belle la princesse Penny!
    J’appelle aussi Phoebe Poupoune et j’avais complètement oublié ce livre dont me parlait aussi ma mère.
    Comment va la santé de Penny?
    Comme je suis prof, je suis enfin en vacances et usée par ces mois de tiraillement entre les exigences variées et changeantes, le manque de reconnaissance de certains …Je ne m’étendrais pas en public…
    Bonne journée
    Il va faire très chaud en Alsace.. Espérons que la Suisse reste ouverte: mercredi première virée en Suisse au zoo de Bâle…

    Like

    • Penny ne va pas bien, elle continue à tousser, ça me brise le coeur et il va falloir qu’on retourne chez la vétérinaire 😦 Bonnes vacances, et bonne Suisse alors, j’aimerais bien aller y faire une petite virée moi aussi 🙂

      Like

  2. catandfivecats

    je vais aussi faire cette recette, elle me met l’eau à la bouche!
    ta petite Penny est trop mignonne, elle a de quoi s’amuser, dans le labyrinthe fleuri de ton balcon!
    bon WE bises et des câlins à Miss Penny, si tu peux;-)

    Like

    • J’ai refait cette salade cet après-midi tellement j’ai de basilic et d’aneth et que c’était délicieux 😆 Oui, Miss Penny adore le balcon, et elle te remercie pour les câlins (à distance parce qu’elle ne me laisse toujours pas lui en faire en vrai!) 🙂

      Like

  3. Geneviève

    Ahaha, le fameux “tu peux pas comprendre”. Mes enfants l’ont aromatisé au “moi quand j’étais petit, je mangeais des cailloux”.
    Un câlin pour ta princesse !

    Like

  4. N

    Miam, quelle bonne idée cette salade! Hier j’ai justement acheté un gros pot de basilic (je ne sais pas si je vais pouvoir le planter parce que notre jardin est très (trop) ombragé. Pour en profiter ma salade de choix était pois chiches, tomates, avocats et basilic, avec une p’tite vinaigrette. Délicieux ! (en plus comme mes enfants n’aiment pas soit le basilic, soit les tomates, soit les pois chiches, c’était juste pour nous les parents! win-win) 😉

    Like

  5. “Poupoune au pays des navets ” ! Je l’ai lu ! je m’en souviens mal, je crois que ça se passait plus ou moins dans un sanatorium… Mais je me souviens que je l’avais aimé aussi, ce bouquin ! comment peut-on se souvenir qu’on a aimé un bouquin sans se souvenir de ce que ça racontait ?… Bon, il n’est pas impossible que les illustrations de Manon Iessel y ait été pour quelque chose…

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: