c'est pas moi je l'jure!

le choix des armes

Ma meilleure copine Justine m’a engagée ici, à ATPN, en avril 2006 2009. Nous nous sommes soutenues l’une l’autre pendant toutes ces années abominables de travail avec John, et quand elle est partie passer sa retraite en Orégon en 2016, elle a coupé tous les ponts avec sa vie ici.

Je suis allée la voir en Orégon après son départ, je lui demandais parfois de l’aide avec les articles que j’essayais de publier, et elle est revenue ici deux jours en 2018. Et puis en novembre 2019, je lui ai demandé de m’écrire une lettre de recommandation pour la FAK de Kingston! (Et elle a offert un coup de téléphone bien traumatisant à Kingston au lieu d’une lettre, haha!)

On a très longuement parlé de ce job, et elle était entièrement contre l’idée que j’aille bosser là-bas! Et puis un jour, elle m’a raconté qu’un de ses étudiants d’il y a très longtemps avait fait des études à la FAK! Ce JG était intéressant et hyper intelligent et avait été l’un de ses étudiants préférés de sa carrière! Elle m’a suggéré d’essayer de le retrouver.

J’ai gougueulé tant que j’ai pu pour finir par trouver un site personnel qui semblait abandonné depuis longtemps. On ne pouvait que “laisser un message,” alors j’ai laissé un message, en juin ou juillet 2020. Et puis je l’ai oublié.

Ce n’est que début novembre que j’ai reçu un email que j’ai failli envoyer à la poubelle parce que je donne chaque mois quelques sous à la Croix Rouge canadienne mais je ne lis jamais leurs emails déprimants… Heureusement, il avait mis son nom dans le sujet de l’email et je me suis souvenue de lui après quelques secondes de perplexité.

Il n’allait plus jamais sur son site personnel, travaillait dans les échelons (très) supérieurs de la Croix Rouge, et se souvenait très bien de Justine dont il avait adoré les cours. On a longuement parlé au téléphone, de ses études à Kingston et en Alberta et de mon (futur/potentiel) travail à la FAK. Il avait adoré la FAK, et après cinq ans en Afghanistan, il avait fait une maîtrise en creative writing en Alberta et travaillait maintenant à Ottawa. Il m’a donné l’adresse d’un de ses profs préférés à la FAK (à la retraite mais aussi très sympa).

Je lui ai envoyé un petit mot en mars, quand j’ai accepté le job, et il m’a félicitée par retour de courrier mais c’est tout. Mais en mai, il m’a recontactée: les militaires canadiens sont depuis quelques mois trop souvent dans les nouvelles à cause de nombreux scandales d’inconduite sexuelle. JG se faisait du souci pour moi au cas où je regrettais ma décision d’aller travailler à la FAK et proposait qu’on se reparle pour que je puisse lui poser toutes les questions que j’aurais. J’ai trouvé ça très attentionné, parce qu’il ne me doit rien et a certainement autre chose à faire de son temps!

Ma première escapade hors de Kingston sera pour aller le rencontrer à Ottawa (n’allez pas rêver, il est marié!). (Pour bruncher avec mon copain antimilitariste aussi, bien sûr!)

J-55

14 comments

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: